Page 1 sur 1

Le reve

Posté : 17 nov. 2005, 19:33
par nans
Je fais toujours le même reve,
Je reve que j'écris ce poème,
et au matin, au lever, à mon chevet
je retrouve toujours
Une page blanche...

Posté : 17 nov. 2005, 19:35
par nans
"Ouvrez la porte aux reves !" crient les enfants au maitre,
Mais le maître et sa maîtrise méprise et brise,
Les enfants rebelles.
Et il les appelle cancre, et les envoie en colle,
En oubliant, tout simplement,
que lui aussi a été un enfant...

discussion sur le rêve

Posté : 18 nov. 2005, 01:12
par lumina
oh, c'est joliment triste...

permet moi de continuer ton histoire...

"- Qu’est ce que le rêve, dit le maître aux enfants,
Qu est ce que le rêve si ce n est qu’une futilité sans avenir ?

- Sans avenir, le rêve ?
Mais voyons, Monsieur le Maître,
Ne voyez vous donc pas que sans le rêve nous ne serions rien ?
Ne rêvez vous donc jamais Monsieur le Maître ?

- Jamais ! répondit le professeur catégorique.
Ce n’est que gaspiller le temps que de le perdre en rêveries !
Qui veut réussir dans la vie, point ne doit rêver.
Souvenez vous en mes enfants...

- Monsieur le Maître, n’avez-vous donc jamais été enfant ?

- Et même si je l’ai été, que cela peut-il bien vous faire ?

- N’avez-vous donc jamais rêvé, Monsieur le Maître ?

- Je rêve à présent d’une chose...

- Quoi donc, quoi donc, Monsieur le Maître ? demandèrent les enfants enthousiastes dans un élan d’espoir.

- Que vous arrêtiez avec vos questions insipides ! lança le maître d’un ton tranchant n’admettant pas de répartie.

Les enfants promirent et replongèrent leur tête dans leurs cahiers d’écoliers ...
Non sans penser qu'il devait être bien triste de devenir adulte si c’était pour oublier qu’un jour on n’avait eu la tête pleine de rêves..."

Posté : 19 nov. 2005, 13:58
par Eclora
Nans a écrit :Je fais toujours le même reve,
Je reve que j'écris ce poème,
et au matin, au lever, à mon chevet
je retrouve toujours
Une page blanche...
moi aussi ça m'arrive souvent je comprends pas pourquoi :he?:
Lumina a écrit :Les enfants promirent et replongèrent leur tête dans leurs cahiers d’écoliers ...
Non sans penser qu'il devait être bien triste de devenir adulte si c’était pour oublier qu’un jour on n’avait eu la tête pleine de rêves..."
La plupart de adultes renie leur rêves parce qu'ils n'ont pas réussi à les réaliser.

Allez, continuons dans la tristesse :cry: , je vous mets une petite citation de William Butler Keats :

"Mais tu sais je suis pauvre
Et mes rêves sont mes seuls biens
Sous tes pas, j'ai déroulé mes rêves
Prends garde à tes pas
Car tu marches sur mes rêves"

C'est quand même beau la tristesse parfois :wink:

Posté : 19 nov. 2005, 16:52
par nans
"Le reve ou on l'y a enfermé peut durer jusqu'a la fin des temps."
"Quel reve ?"
"Celui de l'immortalité"

Je précise que c'est pas de moi, c'est une vieille citation du livre des morts égyptiens...

Tous les rêves sont en nous.

Posté : 20 nov. 2005, 06:21
par Naibed
Sur les rêves, voici une belle chanson de Pierre Rapsat, un chanteur que j'adorais, et que, aujourd'hui encore, j'écoute, la gorge serrée, et parfois encore avec les yeux humides..