Page 1 sur 1

Réflexion ou douce agonie.

Posté : 30 déc. 2007, 11:16
par Petite Fée
Il y a toujours une multitude de questions flottantes dans l’air.

Elles changent de temps à autre, sont plus ou moins graves, bêtes, étranges.
Je pense qu'elles font souvent référence à nos peurs les plus secrètes, à nos doutes, regrets et remords.

Je me demande si j’ai rêvé.
Si cela m’est bien arrivé, ou si cela n’est encore qu’un tour de magie fécondé par un esprit en manque de belles illusions.
On croit tous, à un moment ou à un autre, que certaines de ces questions trouveront une réponse.
Enfin, on l’espère, histoire de se dire qu’on aura pas fait tout ce chemin pour rien.

J’en suis arrivée à la conclusion que parfois, il vaut peut-être mieux ne pas avoir de réponses.
Garder cette infime liberté de croire, pendant l’espace d’une minute, que l’imagination est toujours reine des lieux.
Croire qu’il encore possible de rêver dans un monde où les gens sont devenus lâches, et où ils n’osent plus aimer comme dans les films, de cet amour si fort qu’il nous ferait marcher des kilomètres si seulement on savait qu’à l’arrivée, il nous en resterait une once.

Penser que quelque part, il reste encore de ces hommes qui nous font espérer, car eux-mêmes sont de ceux qui changeront le monde.
Nous faire oublier que ceux qui restent ne sont pas forcément les meilleurs, sans pour autant penser que ceux qui ne sont plus là valaient mieux.
Arrêter de se demander pourquoi ceux qui ne donnent pas de réponses font de nous ceux qui ont tort.

Nous vivons dans une société sans courage, où l'arrogance et l’égocentrisme sont devenus les pièces maîtresses d’un échiquier en perte de cases blanches.

Moi seule suis libre !

Posté : 31 déc. 2007, 11:23
par cyclodocus
bonne année à toi qui remonte la pente
désabusée mais libre et volontaire et avec de l'espoir
normale quoi !

Posté : 01 janv. 2008, 01:21
par pecky97
Bonne année petite fée :joint: :dance:

Posté : 30 janv. 2008, 04:26
par Nina
C'est un super joli texte Petite Fée. Ah, être au moment où tout est possible, c'est du Cioran... :D

Re: Réflexion ou douce agonie.

Posté : 21 mars 2010, 05:34
par melancolie
Petite Fée a écrit : Garder cette infime liberté de croire, pendant l’espace d’une minute, que l’imagination est toujours reine des lieux.
Croire qu’il encore possible de rêver dans un monde où les gens sont devenus lâches, et où ils n’osent plus aimer comme dans les films, de cet amour si fort qu’il nous ferait marcher des kilomètres si seulement on savait qu’à l’arrivée, il nous en resterait une once.

Penser que quelque part, il reste encore de ces hommes qui nous font espérer, car eux-mêmes sont de ceux qui changeront le monde.
Nous faire oublier que ceux qui restent ne sont pas forcément les meilleurs, sans pour autant penser que ceux qui ne sont plus là valaient mieux.
Arrêter de se demander pourquoi ceux qui ne donnent pas de réponses font de nous ceux qui ont tort.
J'aimerais voir ce texte deplacé dans "créations litteraires" :)