[Nostera] Pourquoi j'ai choisi la sologamie...

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Avatar de l’utilisateur
Nostera37
Aguerri
Messages : 503
Inscription : 26 mai 2019, 12:15
Pronom : Il Elle
A aimé : 15 fois
A été aimé : 77 fois

Re: [Nostera] Pourquoi j'ai choisi la sologamie...

Message par Nostera37 »

Ah non, sologame, c'est si tu choisis de vivre avec toi uniquement. C'est comme monogame, tu ne peux pas dire que tu es monogame si tu as plus d'une partenaire.

Et oui, l'autosexualité n'est pas un choix. La sologamie par contre est, comme le couple, un choix. Il ne faut pas confondre l'engagement amoureux et l'orientation sexuelle. Tu pourrais choisir d'être seul aussi bien qu'en couple, comme on peut choisir de se marier, ou non.

J'ai choisi la sologamie, qui est un engagement avec moi-même exclusivement, et comme indiqué dans le topic, l'une des raisons est que le couple à deux ne me convient pas du tout, alors qu'être seule avec moi me convient bien mieux.

L'exemple que tu donnes avec ta partenaire est intéressant, car je pourrais également être dans ce type de relation... Mais ça ne m'intéresse pas, mon indifférence/dégoût du couple ne se situe pas qu'au niveau sexuel, mais aussi au niveau amoureux et intime.
Les artistes, c'est comme Minecraft: en Mode Créatif, t'as pas besoin de bouffer!
Avatar de l’utilisateur
ErwanBlo
Apprenti
Messages : 51
Inscription : 26 juil. 2020, 13:10
Pronom : Il
A aimé : 1 fois
A été aimé : 6 fois

Re: [Nostera] Pourquoi j'ai choisi la sologamie...

Message par ErwanBlo »

Merci pour cette précision ; je vois effectivement la différence.
En résumant , mon autosexualité n'est pas un choix, mon couple l'est. J'adhère assez à ces définitions même si je ne m'étais jamais posé de question en ces termes.
Avatar de l’utilisateur
Nostera37
Aguerri
Messages : 503
Inscription : 26 mai 2019, 12:15
Pronom : Il Elle
A aimé : 15 fois
A été aimé : 77 fois

Re: [Nostera] Pourquoi j'ai choisi la sologamie...

Message par Nostera37 »

Ah mais je comprends bien, en tant qu'autosexuelle évidemment. Tout comme on ne choisit pas d'aimer/désirer les hommes ou les femmes qu'importe si on est un homme ou une femme soi-même, ni toi ni moi n'avons choisi de "préférer" le sexe avec nous-mêmes. Préférer dans le sens, on se sent parfaitement bien comme ça, et si c'est autrement, ça ne va pas du tout.
Les artistes, c'est comme Minecraft: en Mode Créatif, t'as pas besoin de bouffer!
Avatar de l’utilisateur
ErwanBlo
Apprenti
Messages : 51
Inscription : 26 juil. 2020, 13:10
Pronom : Il
A aimé : 1 fois
A été aimé : 6 fois

Re: [Nostera] Pourquoi j'ai choisi la sologamie...

Message par ErwanBlo »

Tu as tout à fait bien résumé ma situation et, semble t'il, la tienne. Oui, on se sent bien comme ça et, dans le cas contraire, on ne serait pas bien.
Je pense aussi avoir cette chance d'avoir rencontré une personne qui, de par son asexualité, n'exige rien de moi dans ce domaine mais, en plus, ne s'offusque pas lorsque je m'isole pour me livrer aux plaisirs demandés par mon corps. Cette tolérance l'honore.
Avatar de l’utilisateur
ErwanBlo
Apprenti
Messages : 51
Inscription : 26 juil. 2020, 13:10
Pronom : Il
A aimé : 1 fois
A été aimé : 6 fois

Re: [Nostera] Pourquoi j'ai choisi la sologamie...

Message par ErwanBlo »

Nostera37 a écrit : 12 mai 2020, 10:22
Je suis tombée amoureuse de moi-même il y a 12 ans, au moment où je me suis découverte, et je n'ai jamais réellement arrêté de m'aimer depuis.

Même si j'ai eu d'autres partenaires en plus entre temps. Je continuais de m'aimer en secret, et devoir le garder secret devint très pesant il y a plus d'un an, alors que je ne voyais plus aucun intérêt à rester avec mon autre partenaire, et que je n'avais pas un moment d'intimité.
Je relisais ton premier post et j'ai souri à cette phrase :" Je suis tombée amoureuse, etc..." car il me semble que c'est aussi mon cas. La différence, peut être, est que si je continue à m'aimer, j'aime aussi celle qui est à côté de moi. Certainement parce qu'elle respecte ce besoin d'intimité que tu évoques et que je ressens aussi...
Avatar de l’utilisateur
Nostera37
Aguerri
Messages : 503
Inscription : 26 mai 2019, 12:15
Pronom : Il Elle
A aimé : 15 fois
A été aimé : 77 fois

Re: [Nostera] Pourquoi j'ai choisi la sologamie...

Message par Nostera37 »

J'ai pas mal essayé moi-même, mais que ce soit au niveau sexuel, juste intime ou amoureux, il y avait toujours quelque chose qui n'allait pas, même si la relation m'a laissé de bons souvenirs et se passait bien.

Auparavant j'étais en couple avec mon mari et vivais secrètement ma relation avec moi-même. Ma relation est devenue exclusive il y a plus d'un an, et je suis très heureuse avec moi seule. Tout me semble naturel et évident, clair. Je ne pourrais pas revenir à un couple à deux, je gâcherais mon bonheur pour aucun bénéfice, je serais même très mal à l'aise/ennuyée.

Et tu as raison, on a énormément tendance à culpabiliser de se donner à soi-même quand on est en couple, et je dirais que trouver quelqu'un que ça ne dérange pas du tout est rare, plus rare que quelqu'un qui accepte le polyamour, étrangement.

Rien n'empêche d'être amoureux de deux personnes à la fois, la preuve dans ce que j'ai dit précédemment, et ce que tu dis aussi... Ce qui fait que je suis terrifiée à l'idée de tomber amoureuse de quelqu'un d'autre: je deviens incroyablement stupide quand ça arrive.
Les artistes, c'est comme Minecraft: en Mode Créatif, t'as pas besoin de bouffer!
Avatar de l’utilisateur
ErwanBlo
Apprenti
Messages : 51
Inscription : 26 juil. 2020, 13:10
Pronom : Il
A aimé : 1 fois
A été aimé : 6 fois

Re: [Nostera] Pourquoi j'ai choisi la sologamie...

Message par ErwanBlo »

Oui, je comprends parfaitement ce que tu me confies là. Il est vrai qu'il existe toujours comme un conflit lorsque la personne avec laquelle on vit ne peut comprendre (admettre) ce besoin que l'on peut avoir de se retrouver seul avec soi-même, avec son corps. Etre obligé de se cacher pour vivre sa relation avec soi-même la rend difficile et nous en traîne dans un sentiment de culpabilité insupportable.

Je te rejoins : il est très difficile de trouver une personne qui puisse comprendre ou, tout au moins, accepter (voire faire semblant de), cette nécessité qui fait nos vies.

Mais restons sur cette note d'espoir : on peut être amoureux de soi-même et de quelqu'un d'autre. Mon couple en est la preuve. Et, au fond, est-ce la question. Je vis cela, tu vis autre chose. L’important n'est-il pas de pouvoir se sentir bien dans ce qu'on est, dans ce qu'on est capable de vivre, dans ce qu'on a réellement envie de vivre ? Le sait-on d'ailleurs ?
Avatar de l’utilisateur
Nostera37
Aguerri
Messages : 503
Inscription : 26 mai 2019, 12:15
Pronom : Il Elle
A aimé : 15 fois
A été aimé : 77 fois

Re: [Nostera] Pourquoi j'ai choisi la sologamie...

Message par Nostera37 »

Je ne me sais autosexuelle que depuis moins de deux ans, je ne comprenais pas que ma libido n'était pas dirigée vers mes autres partenaires, mais bien vers moi.

C'est toute une culture, en fait: quand tu es en couple, tu n'es pas censé t'amuser seul, puisque tu as quelqu'un avec qui le faire, et ça vaut autant pour le sexe que n'importe quoi d'autre. Cette interdiction est en quelque sorte automatique et implicite.

Oui, on peut être amoureux de soi et d'un autre... Toi, tu es heureux ainsi. Mais moi, je ne veux pas, je sais que je ne serais pas heureuse avec qui que ce soit d'autre dans ma vie. Et c'est normal, nous avons un gros point commun, mais pas forcément les mêmes besoins.
Les artistes, c'est comme Minecraft: en Mode Créatif, t'as pas besoin de bouffer!
Avatar de l’utilisateur
ErwanBlo
Apprenti
Messages : 51
Inscription : 26 juil. 2020, 13:10
Pronom : Il
A aimé : 1 fois
A été aimé : 6 fois

Re: [Nostera] Pourquoi j'ai choisi la sologamie...

Message par ErwanBlo »

Sans le comprendre vraiment, à la réflexion, je pense que j'ai toujours su que ma libido n'était tournée que vers moi, que je ne pouvais prendre du plaisir que seul puisque ça ne fonctionnait jamais, que je n'avais aucune réaction lorsque j'étais avec quelqu'un.

Il est clair que, en couple, tu ne devrais théoriquement pas avoir à t'amuser seul. Cette interdiction est implicite et largement conditionnée par la société dans laquelle on vit. Mais quand tu rencontres quelqu'un qui n'aime pas non plus ces jeux et qui a l'ouverture d'esprit d'accepter que tu en ai besoin, alors pourquoi ne pas transgresser cette interdiction ? Ce que je fais avec bonheur et toujours du plaisir.

Après, je peux aussi comprendre que tu n'ai aucune envie de vivre quoi que ce soit avec qui que ce soit. Chacun a sa liberté de vie, surtout si c'est un choix assumé, ce qui semble bien l'être. Il ne me viendrait jamais à l'idée de critiquer une façon de vivre qui peut paraître au commun des mortels, disons-le, anormale. Oui, nous avons un gros point commun, oui, nous nous aimons de la même façon mais certains de nos besoins peuvent différer. Et ça n'en est que plus enrichissant !

J'aime beaucoup discuter avec toi !!!!!
Avatar de l’utilisateur
Nostera37
Aguerri
Messages : 503
Inscription : 26 mai 2019, 12:15
Pronom : Il Elle
A aimé : 15 fois
A été aimé : 77 fois

Re: [Nostera] Pourquoi j'ai choisi la sologamie...

Message par Nostera37 »

C'est pareil pour moi, je n'avais pas spécifiquement envie de passer à l'acte avec la personne, mais j'avais la libido, j'avais les sentiments, et ça ne me gênait pas, alors je consentais.

Ça a commencé à me gêner beaucoup, avec le temps et l'expérience, ça me plaisait toujours moins, et pour finir, je n'en ai plus voulu du tout. Ça me dégoûte.

J'étais séduite par des traits physiques ou psychiques que je désirais pour moi-même, je me cherchais moi-même dans mes autres partenaires, et je le sais aujourd'hui. J'étais très loin du vrai moi, celle avec qui je vis, que j'aime et suis à-présent.

J'ai vécu bien assez de relations avec d'autres comme ça, je ne veux plus que moi, maintenant, je suis tout et exactement ce qu'il me faut, et chaque jour un peu plus, je m'en rends compte...

J'aime bien discuter avec toi aussi, c'est pas tous les jours que je rencontre un autre autosexuel et, d'après ce que tu dis, autoromantique aussi!

Combien de gens comprennent en réalité que l'on peut s'aimer soi-même comme on peut aimer une autre personne...?
Les artistes, c'est comme Minecraft: en Mode Créatif, t'as pas besoin de bouffer!
Avatar de l’utilisateur
ErwanBlo
Apprenti
Messages : 51
Inscription : 26 juil. 2020, 13:10
Pronom : Il
A aimé : 1 fois
A été aimé : 6 fois

Re: [Nostera] Pourquoi j'ai choisi la sologamie...

Message par ErwanBlo »

En te lisant, je crois que nous sommes assez proches dans la manière dont nous abordons notre autosexualité et, aussi, notre autoromantisme. Bien sûr que je suis autoromantique puisque je n'arrive à envisager la sexualité qu'avec moi-même, puisque je ne prends du plaisir qu'après m'être préparé, regardé, caressé... J'ai besoin de ces moments seuls avec moi-même...

J'ai eu ce bonheur de rencontrer une personne asexuelle qui n'exige rien du côté sexuel, voire même qui le refuse. Cela me convient car je ne pourrais lui donner ce dont elle pourrait avoir envie car je ne peux pas. Oui, je suis tombé amoureux, plusieurs fois mais j'ai toujours buté sur le moment fatidique, d'une part parce que je n'en ai aucune envie, je ne peux avoir aucune érection devant ou avec quelqu'un et que, de toutes façons, je n'obtiens du plaisir qu'avec moi-même, dans mon intimité ; tout seul !

Comme toi, je sais que sexuellement; voire même amoureusement, je ne suis parfaitement bien que seul. Je connais mon corps, je le parcours, je sais ce qui lui fait plaisir et il m'est impossible de partager cela...

Je me pose la même question que toi au sujet des gens qui pourraient comprendre que l'on peut s'aimer soi-même. Cela paraît impossible, peut-être même ridicule mais c'est ainsi. Je le vis bien, j'en suis heureux et, de toutes façons, chacun a sa vie, sa manière d'envisager les choses et, du moment que nous ne l'imposons à personne, c'est notre droit le plus strict de le vivre...
Avatar de l’utilisateur
Nostera37
Aguerri
Messages : 503
Inscription : 26 mai 2019, 12:15
Pronom : Il Elle
A aimé : 15 fois
A été aimé : 77 fois

Re: [Nostera] Pourquoi j'ai choisi la sologamie...

Message par Nostera37 »

Ma conception est poussée à ce point aussi, plus loin en réalité. J'ai toujours été une grande romantique, et ma relation à moi-même en est empreinte. Rendez-vous amoureux, petits-déjeuners au lit, correspondance secrète pendant un temps (aujourd'hui ça n'est plus un secret)...

Tu parles de ridicule, tout ça peut le sembler en effet. Mais en y ayant réfléchi, n'est-il pas incertain d'être fou amoureux d'une personne dont tu ne sauras jamais si elle est vraiment celle que tu crois? Qui peux-tu connaitre réellement, si ce n'est toi-même?

Alors si tu peux aimer une parfaite inconnue, car la plupart du temps l'autre nous est inconnu au moment d'en tomber amoureux, pourquoi serait-il incroyable ou ridicule de tomber amoureux de quelqu'un que tu peux connaitre aussi parfaitement que toi-même?

Je dirais même, si d'autres peuvent t'aimer ainsi, pourquoi toi tu ne pourrais pas? C'est que tu le vaux, à mon sens, tu le mérites.

C'est sûr, je n'impose rien à personne: je n'ai pas d'autre partenaire qui pourrait souffrir, et du même coup, je n'impose pas un petit ami ou une petite amie à ma fille qui vit avec moi. Et surtout, je ne m'impose rien à moi-même, je suis libre et complètement décomplexée.
Les artistes, c'est comme Minecraft: en Mode Créatif, t'as pas besoin de bouffer!
Avatar de l’utilisateur
ErwanBlo
Apprenti
Messages : 51
Inscription : 26 juil. 2020, 13:10
Pronom : Il
A aimé : 1 fois
A été aimé : 6 fois

Re: [Nostera] Pourquoi j'ai choisi la sologamie...

Message par ErwanBlo »

J'aime beaucoup la manière dont tu parles de ton autosexualité car tu arrives à exprimer ce que je ressens mieux que je ne le dirais moi-même. Nous avons un peu la même conception mais, oui, la tienne est-elle peut-être poussée plus loin. Tu peux la vivre totalement, ce que je ne peux faire puisque je dois réserver du temps à celle avec qui je vis.

Comme toi, j'ai toujours été (et suis encore) un grand romantique mais je ne sais si c'est ton cas, mon romantisme est fait de contemplation, de rêverie, d'idéalisation. Ce qui peut-être nous rapproche, c'est qu'il s'exprime beaucoup mieux lorsque je suis seul avec moi-même. Une musique peut alors me faire pleurer, un film me donne une larme, un beau paysage me transporte, un orage qui gronde comme maintenant, me transporte... J'ai vécu des moments d'intense communion avec le ciel, la nature, lorsque, seul chez moi, je me suis retrouvé nu sous une pluie d'orage. Et là, j'ai atteint des paroxysmes de félicité impossible à décrire...

J'ai effectivement parlé de ridicule car je susspose qu'aux yeux des autres nous devpns passer pour des illuminés ! Mais comme toi, je crois que nous ne pouvons être décu car nous nous connaissons bien. Si je me caresse, je sais parfaitement ce qui me fait du bien, ce que je recherche exactement ce qui ne saurait être le cas de quelqu'un d'autre. C'est d'ailleurs pour cela que je n'aime pas trop qu'on me caresse, préférant un contact passif avec une autre personne.

Tu as parfaitement raison de dire que, lorsqu'on tombe amoureux, c'est d'un ou d'une parfait(e) inconnu(e). A contrario, je comprends que cela puisse être ce qui nous attire, cette découverte que l'on va faire de l'autre avec, à la clé, un risque de déception. Par déduction, pourquoi ne pas tomber amoureux de quelqu'un que l'on connaît si bien et de mieux en mieux oserais-je dire au fur et à mesure que les années passent...

J'aime ta phrase : "Je dirais même, si d'autres peuvent t'aimer ainsi, pourquoi toi tu ne pourrais pas ? C'est que tu le vaux, à mon sens, tu le mérites."

Et pour finir, je suis totalement en phase avec ta conclusion qui rejoint ce que je pense: la liberté de l'autre est la chose la plus importante. Je n'ai jamais rien imposé à ma femme, je lui ai expliqué dès le début mon autosexualité et mon autoromantisme (sans même connaître les noms) auxquels je ne pouvais renoncer car c'est ce qui fait ce que je suis. C'est donc en connaissance de cause qu'elle a souhaité vivre avec moi...
Comme toi, je suis libre et totalement décomplexé même si, contrairement à toi, je m'impose de passer du temps avec quelqu'un. Ce n'est pas une contrainte ; une sorte de vie dans ma vie...
Avatar de l’utilisateur
ErwanBlo
Apprenti
Messages : 51
Inscription : 26 juil. 2020, 13:10
Pronom : Il
A aimé : 1 fois
A été aimé : 6 fois

Re: [Nostera] Pourquoi j'ai choisi la sologamie...

Message par ErwanBlo »

J'ai fait une faute. J'ai écrit : Et là, j'ai atteint des paroxysmes de félicité impossible à décrire... alors qu'il fallait écrire : Et là, j'ai atteint des paroxysmes de félicité impossibles à décrire... Désolé
Avatar de l’utilisateur
Nostera37
Aguerri
Messages : 503
Inscription : 26 mai 2019, 12:15
Pronom : Il Elle
A aimé : 15 fois
A été aimé : 77 fois

Re: [Nostera] Pourquoi j'ai choisi la sologamie...

Message par Nostera37 »

J'ai passé du temps à ne pas pouvoir la vivre du tout, je n'avais pas une seconde à moi, et pourtant mon mari était aux abonnés absents, même quand il était physiquement présent.

J'ai commencé à ne plus pouvoir me contenter de mes pensées, de mes rêveries, alors j'ai pris les plus petites opportunités qui s'offraient à moi, et comme ça ne me suffisait évidemment pas, j'ai cessé d'être aux petits soins pour tout le monde en permanence, pour m'occuper plus de moi, fuir quelques heures pour une promenade au lac, je restais éveillée toute la nuit pour...

Eh bien, entre autres ce que je ne pouvais faire ni dehors, ni en plein jour chez moi. :oops:

J'aurais pu rester avec mon mari... Si j'avais été un tant soit peu heureuse avec lui. Alors je suis partie.


Maintenant, je vis librement cet amour, car je me suis choisie, au lieu de persister à chercher quelqu'un d'autre.

Je connais cette sensibilité, d'autant que je suis bipolaire, autiste, et tout simplement artiste aussi. Introvertie jusqu'à l'os, ce qui semble idéal dans ma situation.

Comme tu le sais puisque c'est dans le topic, je suis madame "Do Not Touch Me!", j'estime que mon corps m'appartient et a suffisamment servi de jouet. Si je ne veux pas qu'on me touche, j'ai le droit de le dire et que ce soit respecté! Cela semble couler de source, mais le consentement au contact humain est généralement bafoué depuis l'enfance. :ouhla:

En tant que Bouddhiste, j'aime méditer, surtout en pleine nature, et prendre la pluie à cette occasion ne me gêne pas non plus. Je sais bien que tu parlais de ridicule dans l'idée de beaucoup de gens, après tout nous sommes ici sur un site où l'idée-même de ne pas vouloir du sexe avec les autres est commune, et nous savons tous qu'en-dehors, les autres trouvent cela choquant, ridicule...


La sologamie est encore trop vue comme du célibat déguisé, l'autosexualité comme de la masturbation ritualisée, et pire, l'autoromantisme comme du narcissisme. :ignit:

Pour opposer l'idée qu'on tombe amoureux d'un inconnu, je suis tombée amoureuse de moi quand j'ai découvert que j'étais très différente de ce que j'ai toujours cru être. C'est comme vivre près de quelqu'un pendant des années, et se rendre compte subitement qu'on s'est toujours trompé à son sujet.

C'est vrai en fait, pourquoi ce serait interdit à toi seul de t'aimer, et pourquoi tous les autres en auraient le droit, alors qu'il s'agit de toi-même? Et si toi tu voulais pas être là pour le bon plaisir des autres, mais le tien, hein? :?

Ça, c'est ridicule. Il me vient l'exemple de quelqu'un qui m'a dit que j'étais égoïste, tout ça parce que je ne veux donner sa chance à personne d'autre. Ben, c'est bizarre, mais j'ai pas tellement plus envie d'aller avec quelqu'un d'autre "pour lui donner sa chance"... :|


"I got myself! If I can't get me, no one can! If anyone can get me, no one will!" ~ Markiplier.

Cette citation est à double-sens, mais je prends!


Je n'ai jamais rien imposé à mes autres partenaires non plus... Mais eux/elles, ont généralement été très exigeants, et il y a eu un moment, même avec tout mon amour et ma bonne volonté... Ben j'avais besoin d'un minimum de retour aussi, et contrairement à ce qu'ils/elles pensaient, c'était pas de sexe qu'il s'agissait.

Je sais que SI je retentais avec quelqu'un d'autre, et franchement j'ignore pourquoi je ferais ça, eh bien je serais claire là-dessus aussi, sur ce que je représente pour moi, ce que je refuserai quoi qu'il arrive, et que si la personne ne me croit pas, trouve ça ridicule ou me dit de laisser tomber ça si je veux être avec...

Ben je lui dirais que non, je veux pas être avec. Il faudrait quelqu'un qui comprenne sincèrement ça et arrive à me rendre heureuse, à me rendre accro, mais j'ai déjà tout ça. :D
Les artistes, c'est comme Minecraft: en Mode Créatif, t'as pas besoin de bouffer!
Répondre