Un peu perdu.

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Avatar du membre
Thyriont
Apprenti
Messages : 64
Enregistré le : 02 juil. 2019, 20:17
Localisation : France
Pronom : Il
A aimé : 14 fois
A été aimé : 4 fois

Un peu perdu.

Message par Thyriont » 25 juil. 2019, 13:08

Bonjour/bonsoir !

J'ai besoin de parler un peu et d'exprimer ce que je ressens.
Alors voila, je n'ai aucun problème à m'identifier en tant que asexuel, homos-asexuel précisément, mais je commence à me demander si je ne pourrais pas non plus être quelque part dans le spectre de l'aromantisme.
En fait, j'éprouve des sentiments très fort envers des hommes lors de nos premières conversations, mais ces derniers s'en vont au fur et à mesure que nos conversations se poursuivent, jusqu'à ce que je ne les considère plus que comme des amis, ou pire, que je sois lassé d'eux.
Je fais mal la distinction entre amour et amitié et j'ai vraiment ce sentiment que chez moi, cette distinction n'existe pas et m'est impossible à réaliser.
Je ne sais pas c'est assez ambiguë, car d'un côté, je reste très attaché à eux, mais d'un autre, je ne souhaite parfois plus leur parler, ou simplement dans un cadre d'amitié restreinte.
Du coup on me fait la remarque que je "joue" avec leurs sentiments, que je ne suis pas correct, alors que dès le début je ne laisse rien croire à personne, je ne fais pas d'allusions à une éventuelle relation, je reste neutre.
Donc je me dis que je dois peut-être être également aromantique, je reste attiré par des hommes sans pour autant être capable de développer un sentiment amoureux ?

Je ne sais pas, je suis troublé et ça me trotte dans la tête depuis un petit moment.
Merci de m'avoir lu.

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Avenista
Messages : 1396
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle/Ael
A aimé : 399 fois
A été aimé : 269 fois

Re: Un peu perdu.

Message par Grignoteuse de bouquins » 25 juil. 2019, 15:17

Ce que tu décris là me fait penser a une chose(et oui , encore des mots :lol:) :

Fraysexuel.le : ressentir du désir sexuel qui s'évapore une fois que tu commences à connaître la personne .

Je pense que l'équivalent en romantique est tout à fait possible ! Tu es peut être frayromantique (le sentiment part dès que tu commences à connaître la personne) .
Et donc ça peut très bien se combiner avec l'homoromantisme , ect ...
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar du membre
Thyriont
Apprenti
Messages : 64
Enregistré le : 02 juil. 2019, 20:17
Localisation : France
Pronom : Il
A aimé : 14 fois
A été aimé : 4 fois

Re: Un peu perdu.

Message par Thyriont » 25 juil. 2019, 16:50

Je n'avais pas vraiment envisagé cette piste, mais peut-être bien que c'est éventuellement le cas ? Frayromantique ?

En tout cas merci de ta réponse je vais faire quelques petites recherches.

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Avenista
Messages : 1396
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle/Ael
A aimé : 399 fois
A été aimé : 269 fois

Re: Un peu perdu.

Message par Grignoteuse de bouquins » 25 juil. 2019, 17:53

De rien , je te conseille de faire les recherches en anglais parce que sinon tu ne trouvera pas grand chose :wink:
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar du membre
Kamen-kage
Affable
Messages : 149
Enregistré le : 24 avr. 2013, 20:35
Localisation : Bordeaux
A aimé : 25 fois
A été aimé : 4 fois

Re: Un peu perdu.

Message par Kamen-kage » 25 juil. 2019, 20:41

Sois le bienvenu au club des gens qui s'interrogent sur leur possible aromantisme...

Je comprends tout à fait ce que tu ressens, je fonctionne un peu pareil parfois.
Est-ce que tu penses "idéaliser" d'une certaine façon les débuts de relation, ou pas du tout ? Es-tu particulièrement enthousiaste par exemple quand tu commences à échanger avec une nouvelle personne, et cet enthousiasme disparaît-il progressivement ?

Je n'arrive pas non plus à distinguer en moi amitié et amour, je ne sais pas si j'ai déjà été amoureuse.
"Il faut considérer comme un bien le moindre mal" Machiavel

Avatar du membre
Thyriont
Apprenti
Messages : 64
Enregistré le : 02 juil. 2019, 20:17
Localisation : France
Pronom : Il
A aimé : 14 fois
A été aimé : 4 fois

Re: Un peu perdu.

Message par Thyriont » 25 juil. 2019, 22:44

Je ferais des recherches en anglais alors, je vais m'y plonger d'ici ce week-end.
Kamen-kage a écrit :
25 juil. 2019, 20:41
Est-ce que tu penses "idéaliser" d'une certaine façon les débuts de relation, ou pas du tout ? Es-tu particulièrement enthousiaste par exemple quand tu commences à échanger avec une nouvelle personne, et cet enthousiasme disparaît-il progressivement ?
C'est exactement ce que je ressens, mot pour mot.

Avatar du membre
Kamen-kage
Affable
Messages : 149
Enregistré le : 24 avr. 2013, 20:35
Localisation : Bordeaux
A aimé : 25 fois
A été aimé : 4 fois

Re: Un peu perdu.

Message par Kamen-kage » 26 juil. 2019, 09:24

@Grignoteuse de bouquins, du coup je ne suis plus sûre de comprendre la différence entre frayromantique et lithromantique...

@Thyriont, regarde aussi si le terme "lithromantique" correspond à ce que tu ressens: d'après ce que j'ai compris, on peut être attiré par la perspective d'une relation amoureuse (idéalisée), mais les "sentiments" disparaissent lorsqu'on commence à échanger plus / être plus au contact de la personne.
"Il faut considérer comme un bien le moindre mal" Machiavel

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Avenista
Messages : 1396
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle/Ael
A aimé : 399 fois
A été aimé : 269 fois

Re: Un peu perdu.

Message par Grignoteuse de bouquins » 26 juil. 2019, 15:27

@kamen-kage

En faisant quelques recherches , le lithromantisme est le fait d'avoir des sentiment pour la personne mais de ne pas vouloir que ce soit réciproque.

Quant au frayromantisme , c'est le fait d'avoir des sentiment pour la personne qui disparaissent au fur et a mesure que tu commences a la connaître .
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1554
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 206 fois
A été aimé : 349 fois

Re: Un peu perdu.

Message par Hestia » 26 juil. 2019, 18:58

Grignoteuse de bouquins a écrit :
26 juil. 2019, 15:27
@kamen-kage

En faisant quelques recherches , le lithromantisme est le fait d'avoir des sentiment pour la personne mais de ne pas vouloir que ce soit réciproque.
Oui c'est bien ça, mais c'est aussi le fait que les sentiments romantique disparaissent lorsque la personne lithromantique découvre que ses sentiments sont réciproque.
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
Thyriont
Apprenti
Messages : 64
Enregistré le : 02 juil. 2019, 20:17
Localisation : France
Pronom : Il
A aimé : 14 fois
A été aimé : 4 fois

Re: Un peu perdu.

Message par Thyriont » 27 juil. 2019, 09:06

Peut-être qu'il y a une part de ça également, quand je commence à savoir que l'on s'attache à moi romantique ment, ça me bloque et je perd toute attirance.

Avatar du membre
Atil
Amibe
Messages : 75
Enregistré le : 10 juil. 2019, 15:38
Localisation : Nord
Pronom : il
A été aimé : 7 fois
Contact :

Re: Un peu perdu.

Message par Atil » 27 juil. 2019, 09:34

Serait-ce du à la peur que ça devienne trop sérieux, la peur de s'engager, la peur de perdre sa liberté ?
-------- à mon humble avis -----------

Avatar du membre
Orchis
Adepte
Messages : 178
Enregistré le : 29 mai 2019, 23:25
A aimé : 39 fois
A été aimé : 42 fois

Re: Un peu perdu.

Message par Orchis » 27 juil. 2019, 09:53

Atil a écrit :
27 juil. 2019, 09:34
Serait-ce du à la peur que ça devienne trop sérieux, la peur de s'engager, la peur de perdre sa liberté ?
Le mot "peur" m'embête un peu comme approche. Je veux dire, on pose exactement les mêmes questions sur l'asexualité en général. :(
En y ajoutant le coup du traumatisme.
(Ce genre d'approche provoque automatiquement chez moi un malaise qui doit être un début d'anxiété. Parce que j'ai l'impression qu'on va encore me fourrer de force dans la gorge une identité qui n'est pas la mienne en me sous-entendant que je suis cinglée. Possible que je "sur-réagisse". Je devrais peut-être me mettre au yoga. ;) )

Du côté analyse de comptoir, on pourrait aussi voir ça comme la première attraction comme un fantasme romantique. Donc il s'évanouit quand il s'agit de le réaliser parce qu'il n'a jamais eu vocation à être réalisé. Une autre possibilité de comptoir est qu'il s'évanouit quand on connaît mieux la personne parce qu'on se rend compte que ça ne collera juste pas (et le fantasme meurt tragiquement sous le poids des réalités).

Bon, je ne suis pas très fan des analyses de comptoir, surtout quand c'est moi qui les tente. :oops:

Perso, j'ai eu des espèces que crush que je n'ai jamais tenté de concrétiser parce que ça aurait été débile d'aller plus loin. Trop de différences entre la personne et moi. En plus, j'aime vivre seule, voire j'ai besoin de vivre seule sous peine d'implosion. Et, là, on m'explique qu'il n y' a pas besoin de vivre ensemble pour être en couple. Ce à quoi je réponds qu'il y a les amis pour 'juste sortir' et que je ne vois pas l'intérêt du côté romantique.
Ce qui confirme surtout que je suis aromantique.
Bref, j'essaie d'analyser des choses que je ne ressens pas (sauf dans le cadre de ces crush qui n'ont pas vocation à être réalisés). J'estime ma probabilité de me planter à 95%. :wink:

Avatar du membre
Atil
Amibe
Messages : 75
Enregistré le : 10 juil. 2019, 15:38
Localisation : Nord
Pronom : il
A été aimé : 7 fois
Contact :

Re: Un peu perdu.

Message par Atil » 27 juil. 2019, 14:21

J'avais lu le témoignage d'une personne disant que, lorsqu'elle tombait amoureuse, elle n'avait pas besoin d'être aimée en retour.
Il lui suffisait juste d'aimer la personne à distance, sans rien lui dire.
Le seul fait d'aimer lui suffisant pour se se sentir comblée.
-------- à mon humble avis -----------

Avatar du membre
Thyriont
Apprenti
Messages : 64
Enregistré le : 02 juil. 2019, 20:17
Localisation : France
Pronom : Il
A aimé : 14 fois
A été aimé : 4 fois

Re: Un peu perdu.

Message par Thyriont » 27 juil. 2019, 19:18

Je ne pense pas qu'il y ai une peur de quoi que ce soit, simplement, lorsque je tente une relation romantique, je fini inlassablement par m'éloigner de la personne, je n'ai plus envie de lui parler à la longue, je n'éprouve plus de sentiments.

Tout comme Orchis je pense être quelqu'un qui a besoin d'être dans sa "solitude" pour être comblé, sans avoir besoin d'un quelconque côté romantique.
Il n'y a pas en ma connaissance de quelconques traumatismes qui pourrait l'expliquer, mis à part le fait que je n'ai jamais été habitué à la tendresse ni aux marques d'affections, et ce n'est pas un traumatisme, juste un manque.

Non en fait à chaque fois que je discute sérieusement, dans le but d'une relation, je me rend compte que l'autre à des attentes totalement opposées aux miennes, ça ne peut forcément pas fonctionner et je préfère arrêter. (Sauf que, généralement, je commence à me lasser de la personne, au moment même ou celle-ci ressent de l'attirance pour moi).
Donc au final tous les deux nous sommes malheureux à la fin, moi parce que je n'aime pas blesser les gens, lui car il ressent de la trahison je pense ?

Bref tout ça pour dire que tout comme le désir sexuel, j'en éprouve certains fantasmes, mais ils disparaissent à l'approche d'une concrétisation où quand j'ai eu ma "dose" personnelle.

Avatar du membre
Ylber
Adepte
Messages : 185
Enregistré le : 13 janv. 2018, 17:22
Localisation : Paris
Pronom : Il
A aimé : 55 fois
A été aimé : 73 fois

Re: Un peu perdu.

Message par Ylber » 29 juil. 2019, 07:16

Salut Thyriont. Chez les romantiques, c'est assez classique d'idéaliser son partenaire au début d'une relation. Mais habituellement, si l'autre nous plaît vraiment (ce qui n'est pas toujours le cas), sa fréquentation fait naître des sentiments plus solides qui contrebalancent la dissipation progressive des illusions.

Est-ce que tu parles de ton asexualité avec tes copains ? Si tu noies le poisson et qu'ils sont S, il est possible que la perspective d'une incompatibilité sexuelle te tracasse au point que tu auras tendance à anticiper plus ou moins consciemment l'échec de tes relations en perdant de ta motivation au fur et à mesure que l'autre s'intéressera à toi. C'est juste une hypothèse que je te suggère parce que ça a longtemps fonctionné comme cela pour moi…

Sinon, si tu es effectivement asexuel et aromantique, je serais intéressé de savoir ce qui fonde ton sentiment que tu es homo. Une attirance purement esthétique ? Des émois sexuels ou amoureux fugaces ? Une homosociabilité préférentielle ? Pour moi, c'est un vrai questionnement, car je constate que la plupart des asexuels s'identifient comme "hétéro", "homo", "bi" ou "pan". Ce qui tendrait à prouver que "le reste" importe plus que la sexualité (au sens le plus restreint du terme) quand il s'agit de définir une orientation. Et peut aussi expliquer certaines difficultés dans l'action collective.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités