Coming A

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Avatar du membre
Sophie
Apprenti
Messages : 58
Enregistré le : 18 sept. 2006, 16:28
Localisation : Haute Normandie
A aimé : 0
A été aimé : 0
Contact :

Coming A

Message par Sophie »

Hier j'ai passé la journée avec mes parents, resto/balade.
Ca fait longtemps qu'on avait pas fait une sortie à trois.
Puis on a parlé un peu,beaucoup,de tout et de rien,et de "plus tard".
D'habitude je fais en sorte de pas trop parler de moi,d'éviter les sujets de conversations qui au bout du compte finissent par me mettre mal à l'aise.

Finalement je ne sais plus trop comment c'est venu,mais je me suis retrouvée seule avec ma mère et naturellement j'ai parlé d'asexualité!
(elle savait ce que c'était oh! :roll: ) pas surprise,elle m'a écouté.
Je pensais pas en parler,pas comme ca,mais comme quoi!

Je sais pas si je peux dire que je suis contente ou soulager d'en avoir parlé à quelqu'un,mais c'est vrai que je le vis mieux et que j'ai pas envie d'avoir honte ou de me cacher.

^^

glspiejp
Membre
Messages : 17
Enregistré le : 24 août 2006, 21:58
Localisation : Touraine
A aimé : 0
A été aimé : 0

se cacher ?

Message par glspiejp »

Chère Soph, toutes mes amitiés, tu dis "j'ai pas envie d'avoir honte ou de me cacher." Qu'est-ce qui est le pire dans ma vie que ce sentiment d'avoir honte de moi, c'est terrible, ce putain de malaise qui me prend aux tripes et me donne envie de fuir. Pour moi, ce forum a vraiment quelque chose de thérapeutique, j'y pense tous les jours. Je sais que je ne changerai jamais complètement. Alors, j'ai une idée, une envie, un désir, celui d'aimer ce qui me fait honte, car ce qui me fait honte, c'est la profondeur de ce que je suis, ce qui est caché au plus profond de moi et que je ne veux pas révéler par souci des convenances sociales. Je vais te raconter une petite histoire : j'ai une chatte à l'appart qui est plutôt timorée et fuyante, avant de demander un calin elle tourne dans tous les sens et nous regarde en emettant un petit miaulement de demande de caresse et dès qu'on approche la main, elle se sauve comme si j'allait la frapper. Ce côté soumis et fuyant m'énervait. Un jour, avec ma fille, on regardait notre chatte en disant " tiens! voilà le tigre du Bengale !". Et là, je me suis dis, mais si c'était un tigre que j'avais à mes côtés et qu'il me demandait des caresses ? Depuis ce jour, je n'arrête pas de la câliner , je l'accepte car je me dis qu'on fond de ce chat, il y a un tigre du Bengale, il ya la noblesse, la force, l'être sauvage que je respecte et admire et que les apparences ne montrent pas. J'ai beaucoup plus à apprendre de ce qui est caché en moi et me donne honte mais je ne nie pas qu'une bonne partie de rigolade ça fait aussi beaucoup de bien et ça m'a fait du bien de discuter.
Je t'embrasse très fort, car ici, on s'aime beaucoup.
Jipi

snake
Aspirant
Messages : 43
Enregistré le : 11 mai 2006, 13:43
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par snake »

Certains ont besoin d'en parler, d'autre pas.
Je comprends que tu puisses être soulagée de t'être confiée et que cela représente sans doute un gros poids en moins.
Le tout, c'est de se confier à des gens qui peuvent comprendre la situation sans emettre de jugement radicaux.
Moi, je ne me confie pas parce que je n'en ai pas le besoin et en plus, le personne qui aurait pu comprendre tout cela est partie...
Pour ceux qui ont besoin de parler, il est important de "choisir" ceux qui peuvent entendre parler d'aséxualité sans vous renvoyer chez un psychiatre en vous traitant de cinglé !

glspiejp
Membre
Messages : 17
Enregistré le : 24 août 2006, 21:58
Localisation : Touraine
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par glspiejp »

"et en plus, la personne qui aurait pu comprendre tout cela est partie...".
Désolé Snake, je comprends car moi aussi elle est partie, comme Calaf aussi qui a vécu une séparation avec l'être qu'il chérissait le plus, il m'a demandé d'en parler mais je ne l'ai pas fait car l'histoire aurait été longue à raconter. Je n'ai jamais tourné la page car je voulais obstinément savoir où j'avais déconné et comment un amour si fort peut se détruire. Vous avez dû beaucoup vous aimer.
Salut ami que j'aime.
Jipi

Meiling
Membre junior
Messages : 8
Enregistré le : 29 juin 2005, 01:25
A aimé : 0
A été aimé : 0

et encore

Message par Meiling »

Salut à tous, cela fait un baille que je n'avais rendu visite au forum par manque de temps… Bref, j'avais écris il y a assez longtemps sur ce forum, je crois bien que c'était lors de ma première visite que parler d'asexualité, ou de faire son coming out était très difficile… mes parents ont d'abord pensé que j'étais homo car ils n'avaient jamais entendu parlé d'asexualité (c'était à l'époque où l'on n'en parlait pas dans les médias)… mais, voyez-vous quand on est un garçon, c'est plus simple de gérer, mais quand on est une fille on vous sort la sempiternelle réflexion :"mais comment vas-tu faire quand tu auras 70 ans ? tu seras toute seule… je connais une dame de 84 ans qui regrette et vit dans la solitude"… Mes parents maintenant ne me disent plus rien sauf pour me lancer quelques réflexions… mais maintenant que je vis entre Tokyo et Paris, j'ai un peu plus la paix… par contre, je n'en parle pas à mes amis… En juin, j'avais été invité au 28 ans d'une amie… à la fin de la soirée, son copain était déçu qu'un de ses meilleurs amis n'ait pas trouvé de petite amie… il voulait le caser avec une Japonaise… Or, le copain en question semblait être heureux seul… j'étais restée chez eux car il n'y avait plus de R.E.R. J'en ai profité pour leur donner mon opinion… lui nous disait qu'il est probable que ce copain soit homo auquel cas il serait content de le voir en couple (qu'ont-il avec cette manie du "couple" !!!) car couple = heureux (pas forcément, mais bon!!)… je lui ai dit qu'il est fort possible que le copain soit asexuel, c'est-à-dire qu'il ne reçoit pas d'attirance pour la sexualité! mon dieu ce qu'il ne fallait pas dire!!! il m'a répondu :"non ça, ça n'existe pas… on a tous une sexualité… c'est ridicule… encore un truc nouveau pour bobos!!"… je me suis tus… je ne pouvais pas dire que j'étais moi-même une asexuelle d'autant que tous me demande toujours si j'ai un ami… vous comprenez…
deuxièment… même les homos ne nous comprenent pas… mon meilleur ami est homo et me dit ne pas comprendre cette "lubie" de ne rien ressentir pour les gens… il me dit que quelque chose s'est cassé chez moi et qu'il fait que j'aille voir un psy… que dire de cela ?… maintenant, l'homosexualité commence à être acceptée… il faudrait aussi que nous ayons des "stars" qui se revendique en tant qu'asexuelles"… si possible autre que Morissey… il hésite entre l'homosexualité et l'asexualité comme si l'asexualité c'était plus "fun"… Encore une chose… Teknikart confond asexué et asexuel… un asexué est quelqu'un qui n'a pas de sexe, et un asexuel est quelqu'un qui ne ressent pas de désir… par ailleurs, il y a comme un mépris de leur part quand ils évoquent ce sujet… les homos l'ont connu, à notre tour
voilà…
Enfin, un site qui me concerne !!! Je n'osais même pas y croire qu'un site sur l'asexualité existait…

glspiejp
Membre
Messages : 17
Enregistré le : 24 août 2006, 21:58
Localisation : Touraine
A aimé : 0
A été aimé : 0

réponse à Meiling

Message par glspiejp »

Je trouve que tu parles d'un sujet important car le terme d'asexualité n'est pas du tout lié à une identité sexuelle actuellement : pas de communauté s'exprimant dans la rue (comme la gay pride). Ca ne fait pas très longtemps que la communauté homo s'impose à la fois comme sexualité à part entière et fière de l'être et comme expression de la vie avec son style, ses clubs, ses vedettes... En plus si papa Freud n'a jamais parlé d'asexualité, c'est que cela n'existe certainement pas... donc, sociologiquement, on n'existe pas et psychlogiqut, dans la tête des gens, on serait soit dans la pathologie soit dans l'impuissance sexuelle ou la frigidité... ça fait beaucoup... on s'affirme plus par un manque de sexualité que par une sexualité nouvelle, il faudrait que ça change (se nommer "Sexualité A" par exemple, s'affirmer comme une autre voie sexuelle, un autre mode d'expression. Pas facile, je sais. Merci pour ton post qui m'a fait réagir. Mille passions.
Jipi

Avatar du membre
melancolie
Archéologue Aguerri
Messages : 6268
Enregistré le : 17 nov. 2005, 23:51
Localisation : PARIS
A aimé : 6 fois
A été aimé : 11 fois

Re: réponse à Meiling

Message par melancolie »

glspiejp a écrit : En plus si papa Freud n'a jamais parlé d'asexualité, c'est que cela n'existe certainement pas... .
Jipi
Je voulais simplement signaler que le père freud a arrété toute relation sexuelle à l'âge de 40 ans pour des raisons "contraceptives" et qu'à la même période il s'est interessé à Léonard de Vinci qui à part quelques relations homosexuelles dans sa prime jeunesse se serait completement desinteressé de la sexualité.
C'est à partir de ce moment que sigmund a fait son auto-analyse et a élaboré ses théories les plus connues, a travaillé sans relâche et a commencé à se faire connaitre.

http://www.freud-lacan.com/articles/art ... icle=00844

J'allais oublier le sujet d'origine du topic ; j'ai moi aussi il y a quelques mois parlé de mon asexualité à ma mère, elle a compris et me dit que tant que je suis heureuse et aussi à une copine qui m'a avoué qu'elle n'avait plus de libido depuis des années :o (elle était en couple à ce moment là)
C'était en mai, j'en avais parlé ici :
http://www.asexuality.org/fr/viewtopic. ... 02&start=0

En fait, je suis capable d'en parler si la personne est intime avec moi et si je sens que la personne est prète à l'entendre sans me juger (même si elle ne comprend pas car elle a un vécu different) mais je ne ressens pas enormement le besoin d'en parler, peut-être car je le vis mieux.
En tout cas, jamais je n'ai fait croire à une sexualité inventée que je n'ai pas, quand je ne dis rien, on pense que je suis celibataire. A un moment lorsque je vivais avec une femme j'ai fait mon coming out homo à ma famille et à des collègues de travail proches (lors d'un diner... bien arrosé). Donc certains pensent peut-être que je suis encore homo, bref rester un mystère pour les autres me plait quelquepart :wink:
Je pensai : "Pourquoi est-ce que quelqu'un ne fait pas quelquechose pour cela ?"
Et alors, je réalisai que j'étais quelqu'un.
(Anonyme)

http://encorpslibre.hautetfort.com/

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A aimé : 0
A été aimé : 3 fois
Contact :

Re: et encore

Message par Gianni »

Je suis content pour toi, Sophie, que ton coming out se soit bien passé ! Certaines mères ne comprennent pas, comme nous en avons eu des témoignages !

Et ton père ? Lui en parleras-tu aussi ?
Meiling a écrit :"mais comment vas-tu faire quand tu auras 70 ans ? tu seras toute seule… je connais une dame de 84 ans qui regrette et vit dans la solitude"…
Seulement, on oublie que la solitude arrive à tout le monde ! Divorce, veuvage... Parfois même les enfants ne viennent plus voir leurs parents...
Meiling a écrit : sexualité! mon dieu ce qu'il ne fallait pas dire!!! il m'a répondu :"non ça, ça n'existe pas… on a tous une sexualité… c'est ridicule… encore un truc nouveau pour bobos!!"…
Toujours la même incompréhension :roll: !!!! Et toujours cette débilité de croire en une nouveauté, une mode...
Meiling a écrit : deuxièment… même les homos ne nous comprenent pas… mon meilleur ami est homo et me dit ne pas comprendre cette "lubie" de ne rien ressentir pour les gens…
Quelqu'un disait (ici sur le forum ? je ne sais plus) qu'il n'y a pas plus sexuel que les homos... Donc pour avoir une compréhension de leur part... Difficile ! On pourrait penser avoir au moins un soutient, contre la discimination en tant que minorités sexuelles, mais il n'en est rien ! Je dois dire d'ailleurs, que dans ceux qui connaissent mon asexualité, les plus intolérents étaient homos... :cry:
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Avatar du membre
Sophie
Apprenti
Messages : 58
Enregistré le : 18 sept. 2006, 16:28
Localisation : Haute Normandie
A aimé : 0
A été aimé : 0
Contact :

Message par Sophie »

Merci Gianni ^^
Pour mon père,je pense qu'il s'en doute,il me met toujours en "modèle" je suis sa petite fille parfaite ^^ on parle de tout,pour moi mon père c'est plus un copain,il est ouvert à tout sujet.
Mais l'asexualité,c'est une autre histoire,il comprendrait j'en suis sur pourtant,je crois que c'est moi qui ne trouve pas le bon moment tout simplement,et que ca me dérange pas dans ma petite vie qu'il ne soit pas au courant,vu que d'un coté il doit le savoir,il me voit célibataire...

Répondre