Asexuelle, ok : aromantique aussi ?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Avatar du membre
Saya#
Aspirant
Messages : 37
Enregistré le : 19 nov. 2017, 12:31
Localisation : Lille
A aimé : 3 fois
A été aimé : 6 fois

Asexuelle, ok : aromantique aussi ?

Message par Saya# » 12 mai 2019, 18:56

Salut à tous :)

Je ne suis pas revenue sur ce forum depuis quelques mois, sans doute parce que j'ai vraiment commencé à accepter mon asexualité, et que j'ai donc moins ressenti le besoin de lire d'autres témoignages. Mais maintenant, je me demande si je ne serais pas aussi aromantique (ou pas loin).

En lisant la définition d'asexualité, il y a deux ans environ, je me suis tout de suite dit : "oui, ça me correspond". Par contre, je n'avais pas l'impression de me retrouver dans celle d'aromantisme. Je me suis dis que j'avais déjà bien aimé quelques garçons, et que l'idée d'être en couple amoureusement ne me rebutait pas (ce qui ne veut rien dire, en fait). La question s'est cependant reposée récemment.

J'explique : il y a quelqu'un avec qui je m'entends très bien, et je sais qu'il est amoureux de moi. D'ailleurs, ce garçon, je l'aime beaucoup aussi. À côté de ça, une très bonne amie vient tout juste de se mettre en couple. C'est en l'entendant parler de son copain, de ce qu'elle ressentait, que je me suis dit : "ah, ce mec, je l'aime bien, mais ce que je ressens pour lui est très loin de ce qu'elle éprouve". Par exemple, j'aime bien être avec lui, parler ensemble, mais quand il n'est pas là, je ne pense pas à lui tout le temps, je n'ai pas absolument hâte de le retrouver, et si je ne le vois pas pendant plusieurs semaines, ce n'est pas grave. Je n'ai pas non plus envie de lui tenir la main ou de faire des câlins. Je me demande si, en fait, ce n'est pas simplement une bonne amitié que je confonds avec de l'amour potentiel (parce que c'est un garçon, que les gens tombent amoureux, et que j'ai largement l'âge d'être en couple... vous la voyez, la pression sociale et familiale ?). En y réfléchissant, je me demande aussi si ce n'était pas la même chose avec mes ex (ex étant un grand mot, je n'ai été en couple que deux fois, et pas longtemps). Qu'en fait, ce n'était que de l'amitié, et que l'intérêt qu'ils manifestaient pour moi m'a fait dire : "il m'aime bien, il est gentil, alors on sort ensemble".

À moins que je sois simplement une célibataire endurcie qui n'a pas envie qu'on chamboule ses petites habitudes.

J'espère que je suis claire, j'ai l'impression que je m'embrouille un peu XD

Je ne sais pas vraiment quoi faire. Essayer de sortir avec lui quand même (encore faut-il que mon asexualité ne le dérange pas, sachant que le simple fait d'embrasser m'ennuie profondément) ? D'un autre côté, je n'ai pas envie de sortir avec lui "par curiosité", et le jeter après si je me rends compte que ce n'est pas de l'amour et que je ne veux pas être en couple. Ce n'est pas un cobaye. J'ai aussi peur de lui donner trop d'espoir, qu'il soit vraiment très amoureux, et que ça gâche notre amitié (et impacte notre cercle d'amis).

Je sais qu'il n'y a pas vraiment de réponse et que vous ne pouvez pas décider pour moi, mais le simple fait d'en parler fait du bien :) Je ne connais personne dans mon entourage qui soit asexuel ou aromantique.

(J'ai pondu un pavé en fait XD. Si vous avez tout lu, bravo et merci !)

fiffi
Atrix Revolutions
Messages : 1965
Enregistré le : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 552 fois
A été aimé : 290 fois

Re: Asexuelle, ok : aromantique aussi ?

Message par fiffi » 13 mai 2019, 00:13

Tu as été claire dans tes explications mais il est difficile de te dire ce que tu ressent ou pas . la pression sociale nous influence malgré nous et nous devons la mettre de coté pour mieux nous comprendre .

Ne pas être tactile ne signifie pas que tu n' es pas amoureuse ; il y a mille façon d' exprimer son amour . je ne saurais pas expliquer clairement ce qu' est le sentiment amoureux mais je sais que lorsqu' il est présent on le sait .

Sortir avec lui par curiosité ne me semble pas la bonne solution : tu risque en effet de perdre un ami , surtout si il est sincère dans ses sentiments . je ne sais pas si il est amoureux de toi depuis longtemps et si il ne t' en " demandera " pas plus dans le futur . l' idéal serait que tu lui explique ton ressenti mais cela comporte aussi des risques , notamment celui qu' il ne te comprennes pas .

Il n' y a que toi qui pourra prendre la décision qui te semble la mieux approprié . je te souhaite cependant de trouver de bons conseils ici .

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3649
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 629 fois
A été aimé : 921 fois

Re: Asexuelle, ok : aromantique aussi ?

Message par Baelfire » 13 mai 2019, 09:02

Si tu attends d'être directement amoureuse pour sortir avec quelqu'un...eh bien tu peux attendre longtemps. C'est pas si souvent. Et surtout c'est bon pour les films qui ont besoin de faire des raccourcis parce que sinon il durerait plusieurs jours :P. Bref cette vision idéaliste est un GROS cliché. Ca arrive oui mais parfois seulement.

Le scénario le plus courant c'est de ressentir de l'attirance, de se mettre ensemble et l'attirance se transforme en amour etc...A toi de voir où en es à ce niveau là. Concernant l'aromantisme je ne saurais pas te répondre n'étant pas du tout connaisseuse là dedans. Mais étant donné que tu éprouves une attirance romantique (même sans avoir forcément envie de concrétiser) je n'ai pas l'impression que tu te situes dans ce schéma.

Concernant ce garçon qui te plaît et auquel tu plais : Si il a envie d'être avec toi et que tu souhaites rester amie avec lui, il va te laisser tomber parce que ça ne lui suffira pas. Si tu tentes quelque chose avec lui et que ça ne fonctionne pas : tu vas le perdre.

Perso je pars du principe qu'une expérience (qui a la perspective d'être positive) est toujours bonne à prendre et sortir avec quelqu'un par curiosité n'est pas une mauvaise chose bien au contraire. Mais c'est à toi de voir si tu as envie d'y aller ou non. Si tu choisis de te lancer je te conseillerais bien d'être la plus transparente possible et de lui faire part de tes doutes.

Et ne te compare pas à ta copine. Chacun est unique à ce niveau-là. C'est bien d'en parler et de partager ses expériences mais rien n'est plus variable et suggestif que le relationnel.

Bon courage :)
♪Love is in the A ♫

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2973
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 591 fois
A été aimé : 569 fois

Re: Asexuelle, ok : aromantique aussi ?

Message par clotaire » 13 mai 2019, 09:03

Hello Saya# ! :-)

Il est clair que s'engager dans une relation de couple (qui peut être plus ou moins romantique, il ne faut pas avoir trop de scrupules là-dessus je crois), ça demande énormément d'énergie et une dose de volonté, car les sentiments ne font jamais tout. Je peux en témoigner en ce moment ;-)
Je me dis que si tu te sens bien dans l'état actuel et lui aussi, profites-en. Mais pas sur que ça soit durable à long terme. La durabilité suppose un engagement au-delà des sentiments, et des efforts, parce que en effet ça chamboule le quotidien. A toi de voir si le jeu en vaut la chandelle !

Pour ma part, je peux dire qu'il y a des habitudes qu'on doit laisser de côté, et quelquefois c'est un peu couteux et ça me pose aussi la question de l'aromantisme derrière. Chaque jour je dois confirmer intérieurement mon choix d'être en couple. Pour l'instant je ne regrette pas dans l'ensemble, même si ne plus pouvoir aller sur le tchat tous les soirs, ben j'avoue que ça me manque parfois ;-)

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3649
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 629 fois
A été aimé : 921 fois

Re: Asexuelle, ok : aromantique aussi ?

Message par Baelfire » 13 mai 2019, 09:14

@Clotaire : elle n'en est pas encore au point où elle s'engage avec ce garçon hein ^^ faut pas mettre la charrue avant les boeufs. Et même si elle choisit d'être en couple avec lui ça ne signifie pas que c'est gravé dans le marbre. Il faut du temps pour que ces choses là mûrissent :)

La pression que tu lui mets quoi !! :D
♪Love is in the A ♫

Avatar du membre
Lucyliane
Adepte
Messages : 177
Enregistré le : 27 avr. 2019, 22:03
Pronom : elle/iel
A aimé : 10 fois
A été aimé : 16 fois

Re: Asexuelle, ok : aromantique aussi ?

Message par Lucyliane » 13 mai 2019, 14:43

Bonjour à toi !

Dans ce que tu as écrit il a quelque chose qui me fait sourire. Tu dis que lui est amoureux de toi mais tu l’aimes beaucoup/bien, est-ce que c’est voulu ou est-ce que tu as le sentiment que ce sont des choses distinctes ? :)

Après la définition de l’amour romantique va être différente d’une personne à une autre donc cela ne sert à rien de comparer avec ton amie (qui n’est peut-être pas asexuelle donc qui pourra ressentir une attirance sexuelle que tu ne ressens pas). Je pense comprendre ta réticence à te mettre en couple par curiosité car tu estimes sûrement que ton ami n’est pas un jouet et c’est tout à fait louable. C’est donc à toi de voir si ce que tu ressens pour lui te donne envie de le voir en plus comme un amant (dans le sens amoureux) en supplément du rôle d’ami qu’il peut avoir à tes yeux.

Dans mon cas je me considère comme aromantique car je n’ai jamais ressenti ni eu envie au fond de moi d’avoir une relation romantique. Si je me suis retrouvée engagée dans des relations c’est plus par coïncidence que par volonté (en gros c’était :
“Tu veux qu’on sorte ensemble ?
- Oui pourquoi pas.”
Et ça c’était souvent terminé par “tu me vois comme un pote et c’est tout”).
Ne comprenez-vous donc pas ? C'est un mal qui ronge la Galaxie tout entière. On pratique le culte du passé. On stagne !
- Salvor Hardin (Fondation d’Isaac Asimov)

Avatar du membre
Saya#
Aspirant
Messages : 37
Enregistré le : 19 nov. 2017, 12:31
Localisation : Lille
A aimé : 3 fois
A été aimé : 6 fois

Re: Asexuelle, ok : aromantique aussi ?

Message par Saya# » 13 mai 2019, 20:57

Merci à tous pour vos réponses ! Ça m'aide beaucoup :D :D
Le scénario le plus courant c'est de ressentir de l'attirance, de se mettre ensemble et l'attirance se transforme en amour etc...
C'est bête, mais je ne savais pas :oops: Peut-être parce que tout a l'air de rouler facilement pour les couples autour de moi (évidemment, je ne vois pas quand ça ne va pas).
Tu dis que lui est amoureux de toi mais tu l’aimes beaucoup/bien, est-ce que c’est voulu ou est-ce que tu as le sentiment que ce sont des choses distinctes ?
Mm, pour moi, être amoureux est plus fort que "bien aimer" quelqu'un. Je pense que j'ai voulu faire la distinction entre le fait que lui est certain de me considérer plus que comme une amie, tandis que moi, j'en suis moins sûre.

Salut @clotaire ! Mon côté solitaire et célibataire endurcie a justement très peur de ces potentielles concessions à faire pour être en couple... mais bon, comme dit Baelfire, on n'en est pas encore là XD

En tout cas je suis d'accord, si jamais on décide de tenter le coup, il faut que je sois très transparente. Je lui ai rapidement parlé de l'asexualité pour l'instant, sans trop entrer dans les détails, mais je ne sais pas encore ce qu'il en pense. Il faut qu'il arrive à appréhender la situation aussi (je ne crois pas qu'il ait déjà entendu parler de l'asexualité).

Je pense que je vais lui proposer d'en parler de vive voix dès qu'on pourra (il habite Paris, moi Lille, ce n'est pas si loin, mais entre le boulot et le reste, ce n'est pas si facile de trouver des créneaux^^), et lui dire le plus clairement possible ce que je ressens. Après... tout dépendra s'il peut envisager une relation sans sexe (ça, c'est quelque chose sur quoi je ne pourrai pas faire de compromis par contre :|), et si j'arrive à clarifier ce que j'éprouve :)

Merci encore à tous pour vos conseils !

Avatar du membre
Aphélie
Ace in space
Messages : 1616
Enregistré le : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 257 fois
A été aimé : 460 fois

Re: Asexuelle, ok : aromantique aussi ?

Message par Aphélie » 23 mai 2019, 19:37

J'avoue que pour moi c'était plus l'optique inverse, tu te mets en couple avec quelqu'un parce qu'il y a des sentiments présents, qui vont certainement évoluer, mais le côté "je me mets en couple mais c'est pour voir si je vais tomber amoureuse" ça m'aurait pas traversé l'esprit... J'aurais plutôt pensé qu'on apprend justement à se connaître avant de sauter le pas et c'est plutôt le schéma que j'ai vu en tout cas ? Après bon, pour ma part je suis aro. Et je dois avouer que comme toi, autant le fait que je sois asexuelle, une fois que je m'y suis confrontée ça m'a paru comme une évidence, autant le côté aro il m'a fallu du temps, beaucoup de temps, et parfois je me demande aussi si je ne suis pas juste une célibataire endurcie qui n'a pas envie de faire de concessions - et puis d'autres fois je me demande si ce n'est pas justement ça qui fait que je suis aro. Et au final je me dis que peu importe, tant que ma situation me convient (mais j'ai quand même une réaction très "ew" maintenant quand je pense à avoir une relation romantique). Et j'ai eu un peu le même genre de situation que toi : quelqu'un qui crush sur moi (sauf que c'était une fille), dont je me sentais très proche (plus qu'avec mes amis habituels) et que j'appréciais énormément, et tout semblait indiquer que c'était dans la progression naturelle des choses et pourtant, pas de désir spécifique de me lancer là-dedans. De la curiosité, peut-être. De la culpabilité, certainement. Un élan de "c'est la suite logique". Une crainte de la perdre. Et puis au final non. Elle est partie voir ailleurs, du coup. Je regrette d'avoir perdu son amitié, mais pas de ne pas avoir tenté de pousser ça vers autre chose, pas du tout (même si j'ai hésité aussi parfois). Je pense que l'important là-dedans c'est de suivre tes élans, ton instinct. Si tu n'as pas réellement envie de te mettre en couple, ne le fait pas. Ce ne serait pas juste pour lui et ça risque d'être compliqué pour toi si déjà de base tu n'es pas sûre d'être prête à te lancer là-dedans. Il faut au moins que l'envie y soit, même si c'est avec hésitation.

Après, c'est mon expérience, j'y vois des similarités et donc peut-être que je projette : ne prends donc pas ce que je dis au pied de la lettre, ce qui est valable pour moi ne l'est pas forcément pour toi, mais puisque tu cherchais des conseils, je pose ça là. :)
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités