Questions sur votre rapport à votre asexualité

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Avatar du membre
MétaphoreDelasoupe
Néophyte
Messages : 3
Enregistré le : 04 oct. 2016, 19:12
A été aimé : 1 fois

Questions sur votre rapport à votre asexualité

Message par MétaphoreDelasoupe » 29 avr. 2019, 17:57

Bonjour à tous et toutes,

Je reviens sur ce forum après une longue absence (je ne suis pas revenue ici depuis 2016), mais j'ai en réalité de nouveau envie d'échanger à propos d'asexualité et plutôt que de livrer mon témoignage sur mon vécu en tant qu'asexuelle qui serait d'un profond ennui, j'ai envie de simplement poser des questions qui me turlupinent un peu, afin que tout le monde puisse s'exprimer et y répondre sans que je monopolise la parole (et peut-être qu'après, pour participer, j'y répondrais à mon tour).


1) Est-ce que vous jugez utile ou nécessaire de faire un coming out ? D'ailleurs, peut-on parler de coming out asexuel ou aromantique comme on parle de coming out gay, bi ou trans ?

2) Est-ce qu'en tant qu'asexuel/le/s et/ou aromantiques vous vous sentez bien intégrés dans la communauté LGBTQI+ ? Sachant que pas mal de personnes LGBT+ remettent souvent en question l'asexualité dans la communauté. Donc vous, comment vous vous positionnez par rapport à ça ?

3) Est-ce qu'en tant qu'aces et/ou aros vous vous sentez oppressé/e/s ? Quelles sont pour vous les situations/remarques au quotidien qui peuvent être violentes ou oppressantes pour vous en tant qu'aces et/ou aros ?

4) Aujourd'hui, vous sentez-vous bien par rapport à votre asexualité, ou bien vous avez encore du mal à l'accepter/l'appréhender ? Comment à évolué votre rapport à votre asexualité ?


Pardon, ça fait un peu question de journaliste (je ne suis pas une journaliste infiltrée, si ça peut vous rassurer ahah), mais voilà je trouverais ça intéressant de discuter de ces points si cela n'a pas encore été fait dans des posts précédents (et si ça a déjà été fait j'en suis navrée, mais ça pourrait peut-être permettre à des personnes qui ne se sont pas encore exprimées là-dessus de prendre la parole).
Au plaisir de vous lire.

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3675
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 633 fois
A été aimé : 924 fois

Re: Questions sur votre rapport à votre asexualité

Message par Baelfire » 29 avr. 2019, 18:38

Bon retour parmi nous^^

Tu as très peu participé au forum et comme tu le soulignes les questions sont très...disons que c'est ciblé. Tu nous demandes (gentiment) de te livrer nos ressentis. Mais toi tu ne nous donnes pas le tien. Pourtant, et tu le mentionnes, ce forum fonctionne sur l'échange. Donc pas sur le sens unique.

Si je me réfère au peu que tu nous donnes tu sembles avoir des soucis à assumer une éventuelle asexualité ? Et tu voudrais trouver une place dans la communauté LGBT ? On pourrait t'aider à décomplexer et te donner des pistes si tu voulais bien témoigner un minimum.

Mais le principe de l'interview à sens unique c'est particulier quand même. J'avoue je suis pas fane. Et accessoirement comme c'est très personnel et lié aux histoires de chacun il y a de fortes chances pour que non seulement nos réponses ne conviennent pas à ta situation mais qu'en plus elle t'emmènent sur une voie qui ne te correspond pas du tout.

Si tu pouvais nous expliquer ce dont tu as vraiment besoin ça serait nettement plus efficace pour tout le monde.
Image

TAGADAAAAA !!!

BZH35
Néophyte
Messages : 1
Enregistré le : 27 avr. 2019, 22:23
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Questions sur votre rapport à votre asexualité

Message par BZH35 » 29 avr. 2019, 18:49

Aujourd'hui j'ai pris mon courage a 2 main et j'ai fait un post sur Facebook voilà ce que ça donne j'avais envie de le partager avec vous 😘 : Coucou la famille et les amis, au risque d'en surprendre plus d'un... j'ai une annonce un peu difficile à vous faire, mais j'ai besoin de vous le dire, comme une thérapie pour avancer.
Je ne demande pas de jugement ou autre ça a déjà été assez difficile a vivre, juste du soutien.
Voilà il y a quelques jours j'ai enfin mis un mot sur un mal-être qui m'a pourri une partie de ma vie dans mes relations amoureuses en regardant une vidéo sur Youtube et ça a été une révélation.
Je suis asexuel homoromantique. Vous allez me dire mais c'est quoi ça 🤷??? Je vous invite a regarder ce lien.....
Et la vidéo youtube qui a été la révélation
Aujourd'hui grâce à cette révélation, et au soutien de mon conjoint, je me sens serein et apaisé, heureux de laisser derrière moi ce vieux démon et prêt à aller de l'avant.
Merci à tous ceux qui vont lire et comprendre.

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2992
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 595 fois
A été aimé : 573 fois

Re: Questions sur votre rapport à votre asexualité

Message par clotaire » 29 avr. 2019, 23:59

Bon, moi je réponds quand même :-)

1) Est-ce que vous jugez utile ou nécessaire de faire un coming out ? D'ailleurs, peut-on parler de coming out asexuel ou aromantique comme on parle de coming out gay, bi ou trans ?

Je pense qu'on peut parler de coming-out et qu'il peut être utile de le faire, mais pas de manière générale ou systématique. Moi ça m'a fait du bien d'en parler à quelques amis proches (et à ma copine, bien sûr^^). Mais surtout pas à ma famille.

2) Est-ce qu'en tant qu'asexuel/le/s et/ou aromantiques vous vous sentez bien intégrés dans la communauté LGBTQI+ ? Sachant que pas mal de personnes LGBT+ remettent souvent en question l'asexualité dans la communauté. Donc vous, comment vous vous positionnez par rapport à ça ?

Je n'ai pas chercher à m'y intégrer, donc c'est sans objet pour moi.

3) Est-ce qu'en tant qu'aces et/ou aros vous vous sentez oppressé/e/s ? Quelles sont pour vous les situations/remarques au quotidien qui peuvent être violentes ou oppressantes pour vous en tant qu'aces et/ou aros ?

Je ne me sens pas oppressé, mais je pense que j'évolue dans un environnement plutôt bienveillant sur ces questions.

4) Aujourd'hui, vous sentez-vous bien par rapport à votre asexualité, ou bien vous avez encore du mal à l'accepter/l'appréhender ? Comment à évolué votre rapport à votre asexualité ?

Je me sens bien et j'accepte. C'est le cas depuis que je connais le terme :-)

Evidemment, si tu as tes propres questions sur ces sujets, on pourra discuter plus clairement de ce qui te préoccupe, n'hésite pas !

Avatar du membre
Lucyliane
Adepte
Messages : 177
Enregistré le : 27 avr. 2019, 22:03
Pronom : elle/iel
A aimé : 10 fois
A été aimé : 16 fois

Re: Questions sur votre rapport à votre asexualité

Message par Lucyliane » 30 avr. 2019, 00:26

Bonjour/bonsoir,

Je te réponds aussi car j’avais les mêmes questions en tête donc ça évitera un double post et peut-être que ça te fera un peu parler d’avoir des réponses :D
MétaphoreDelasoupe a écrit :
29 avr. 2019, 17:57
1) Est-ce que vous jugez utile ou nécessaire de faire un coming out ? D'ailleurs, peut-on parler de coming out asexuel ou aromantique comme on parle de coming out gay, bi ou trans ?
Je pense qu’on peut aussi parler de coming out. Pour ma part je n’en ai pas encore parlé à mon entourage car je n’en ressens pas le besoin. En revanche si on vient à me poser la question, je ne verrais aucun souci à en parler et/ou expliquer ce que je suis exactement. Enfin je pense que lorsqu’on entame une relation il peut être intéressant d’en parler pour mettre les choses à plat. J’ai eu deux relations où j’ai caché à mes partenaires mon “non-intérêt” pour le sexe et ça a vite tourné à la catastrophe.
MétaphoreDelasoupe a écrit :
29 avr. 2019, 17:57
2) Est-ce qu'en tant qu'asexuel/le/s et/ou aromantiques vous vous sentez bien intégrés dans la communauté LGBTQI+ ? Sachant que pas mal de personnes LGBT+ remettent souvent en question l'asexualité dans la communauté. Donc vous, comment vous vous positionnez par rapport à ça ?
Je n’ai pas cherché à intégrer cette communauté donc je n’ai pas d’avis sur la question.
MétaphoreDelasoupe a écrit :
29 avr. 2019, 17:57
3) Est-ce qu'en tant qu'aces et/ou aros vous vous sentez oppressé/e/s ? Quelles sont pour vous les situations/remarques au quotidien qui peuvent être violentes ou oppressantes pour vous en tant qu'aces et/ou aros ?
Je ne me sens pas oppressée par rapport à mon orientation sexuelle car vu que je n’en parle pas et que cela n’est pas écrit sur mon front, on ne peut pas le savoir. En revanche, je sais que si je venais à en parler à mon boulot cela serait sûrement l’objet de quelques blagues à mon sujet (je suis une femme qui travaille dans un milieu masculin et très machiste, ça explique peut-être ce ressenti).
MétaphoreDelasoupe a écrit :
29 avr. 2019, 17:57
4) Aujourd'hui, vous sentez-vous bien par rapport à votre asexualité, ou bien vous avez encore du mal à l'accepter/l'appréhender ? Comment à évolué votre rapport à votre asexualité ?
J’ai mis quelques mois à accepter ce que j’étais vraiment mais au final cela soulage car je sais que par rapport à moi-même je n’ai plus à jouer un rôle. Puis comme on m’a conseillé après ma rupture de me recentrer sur moi-même pour me reconstruire, je pense que l’acceptation de cette différence aide à une reconstruction mais aussi à définir ce que l’on attend de la suite de la vie. Je dois dire que maintenant que je sais que je suis asexuelle, je n’irais pas le crier sur tous les toits (non pas par honte mais parce que je n’en vois pas l’interêt) mais si la question vient à m’être posée j’y répondrais avec une certaine franchise et assurance car j’accepte entièrement ce que je suis :)

J’espère que mes réponses t’auront aider à répondre à tes questions et si tu as besoin du complément d’informations, n’hésites pas.
Ne comprenez-vous donc pas ? C'est un mal qui ronge la Galaxie tout entière. On pratique le culte du passé. On stagne !
- Salvor Hardin (Fondation d’Isaac Asimov)

Avatar du membre
Ylber
Adepte
Messages : 185
Enregistré le : 13 janv. 2018, 17:22
Localisation : Paris
Pronom : Il
A aimé : 55 fois
A été aimé : 73 fois

Re: Questions sur votre rapport à votre asexualité

Message par Ylber » 30 avr. 2019, 08:20

MétaphoreDelasoupe a écrit :
29 avr. 2019, 17:57
Bonjour à tous et toutes,
1) Est-ce que vous jugez utile ou nécessaire de faire un coming out ? D'ailleurs, peut-on parler de coming out asexuel ou aromantique comme on parle de coming out gay, bi ou trans ?
Mon coming out comme "homo" a été très important pour moi. Tout mon entourage est au courant, et je vivrais comme un retour en arrière humiliant le fait de devoir me cacher et mentir comme quand j'étais enfant.
Mon asexualité en revanche n'est connue que de mes amis LGBTQI+. Je ne l'ai jamais évoquée que pour des raisons pratiques : mon comportement est difficile à comprendre pour la plupart de mes copains gays, il peut même entraîner des quiproquos gênants (si un type prend personnellement le fait que je ne souhaite pas coucher avec lui) ; c'est donc une information que je juge utile de divulguer à cet entourage restreint.
2) Est-ce qu'en tant qu'asexuel/le/s et/ou aromantiques vous vous sentez bien intégrés dans la communauté LGBTQI+ ? Sachant que pas mal de personnes LGBT+ remettent souvent en question l'asexualité dans la communauté. Donc vous, comment vous vous positionnez par rapport à ça ?
Du fait de mon homoromantisme, et aussi parce que le hasard a conduit à ce qu'une asexuelle aromantique très sympa se retrouve dans la même association que moi, je me sens bien intégré à la communauté LGBTQI+, qui me semble ni plus ni moins hostile aux asexuels que l'ensemble de la population.
Mon inclination pour les hommes a parfois posé problème à d'autres aces (mais jamais sur ce forum, je tiens à le préciser) ; cela tend à renforcer mon lien à la communauté homosexuelle plutôt qu'à celle des A.
3) Est-ce qu'en tant qu'aces et/ou aros vous vous sentez oppressé/e/s ? Quelles sont pour vous les situations/remarques au quotidien qui peuvent être violentes ou oppressantes pour vous en tant qu'aces et/ou aros ?
Je ne me sens pas oppressé en tant qu'ace. En revanche, j'ai conscience que l'asexualité peut être considérée comme ridicule ou factice par les S.
4) Aujourd'hui, vous sentez-vous bien par rapport à votre asexualité, ou bien vous avez encore du mal à l'accepter/l'appréhender ? Comment à évolué votre rapport à votre asexualité ?
Je ne me sens pas mal par rapport à mon asexualité, mais je constate que la peur du ridicule me dissuade encore parfois de m'exprimer librement ; j'estime donc ne pas m'assumer totalement comme ace. Par ailleurs, je m'interroge encore beaucoup à propos de cette orientation sexuelle (moins sur sa genèse que sur la meilleure façon de la vivre au quotidien).

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Avenista
Messages : 1417
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle/Ael
A aimé : 407 fois
A été aimé : 280 fois

Re: Questions sur votre rapport à votre asexualité

Message par Grignoteuse de bouquins » 30 avr. 2019, 11:49

Bon bah je vais répondre , ca mange pas de pain ^^

1) Je ne pense pas que ce soit "nécéssaire" de faire un coming out , mais si tu peux sentir que ça te libère d'un poids , pourquoi pas . C'est absolument pas quelque chose d'obligatoire . Pour moi , dès que ça touche à l'orientation sexuelle / romantique ou au genre de la personne , on peut parler de coming out . Parcontre personnellement , ça terme ne me plaît pas trop . Je l'ai dit a ma mère et a une amie proche , qui l'ont bien pris , et tant mieux . J'estime que mon orientation m'appartient , et donc c'est a moi de décider si je la dis où pas .

2) Je ne me sens pas spécialement rattachée a cette communauté , même si je la soutiens . Je sais que certain blocs lgbt+ on du mal a intégrer l'asexualité dans le mouvement lgbt , et c'est leur problème . Moi qu'ils le fassent ou pas , ça me change pas la vie . Parcontre , j'ai déjà été a une pride l'année dernière , et ça c'est très bien passé . J'ai du avoir quelques questions , mais y'avais rien de méchant . Après j'ai peut être eu de la chance , qui sait ^^ .

3) Je ne me sens pas spécialement oppréssée . Mais c'est vrai que l'hypersexualisation qui se retrouve partout a tendance a me déranger . Il suffit que je lance un film d'épouvante pour que dedans y'ait du se*e , alors que je m'attends pas a ça en allant voir ce film. Ce genre de situation est dérangeante pour moi , mais j'irais pas jusqu'à dire que ça m'oppresse .

4) Non , je me sens très bien vis a vis de mon orientation . Au début je me disais que peut être que je me trompais , parce quand tout le monde te dis autour de toi que ça viendra plus tard depuis ton enfance , bah tu l'intègres . Mais maintenant je sais que ça ne viendra pas plus tard (on sait jamais mais j'en suis certaine) et c'est un soulagement de mettre un mot sur son ressenti .

Voilà voilà , j'espère que tu répondra toi aussi a ces questions , çe serait intéressant d'avoir le point de vue de l'auteur du message :D .

Édit : je viens juste d'apprendre que l'expression " ça mange pas de pain" a une origine... Particulière TwT
Modifié en dernier par Grignoteuse de bouquins le 02 mai 2019, 17:32, modifié 1 fois.
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar du membre
ParaNoise
Affilié
Messages : 287
Enregistré le : 13 août 2018, 23:33
Pronom : Il
A aimé : 22 fois
A été aimé : 62 fois

Re: Questions sur votre rapport à votre asexualité

Message par ParaNoise » 01 mai 2019, 00:17

Bon, je peux y répondre aussi je crois! ^^

1) Je dirais que c'est à chacun de voir. J'ai pris l'habitude de dire que l'asexualité, au final c'est dire "j'aime pas mettre mon machin dans des trucs" (ouah, c'est... magnifiquement dit!), donc c'est quand même pas mal personnel. Donc jamais je ne le dirai à ma famille, je ne parle pas de ça avec eux, voilà! Après mes amis? Peut être un jour. Pour l'instant je m'amuse à glisser des sous-entendus, mais qui sont souvent mal interprétés. Il doit y avoir quelqu'un qui doit penser que je suis quand même sexuellement actif, alors que pas du tout! Pour l'aromantisme, techniquement je l'ai dit à certaines personnes, sans employer le mot, mais généralement les gens le prennent plus en tant que blague, ou alors me disent "ouais, c'est ça, tu verras un jour...". Après comme Grignoteuse de bouquins, j'aime pas plus le terme que ça, je saurais pas vraiment dire pourquoi, peut être parce que je l'ai assimilé au fait de dire qu'on est homo, ce qui n'est pas mon cas. Mais franchement, ça me choque pas! :D

2) Je n'ai jamais tenté d'intégrer la communauté, donc je n'ai pas vraiment d'avis. Quelques a priori peut être avec ce que j'ai lu, mais bon, tout le monde réagit différemment. Et au final, si les LGBT+ ne connaissent pas l'asexualité, c'est peut être aussi un peu à nous de nous montrer pour dire qu'on existe, qu'on a aussi le droit de se faire entendre... Après une chose qui me fait sourire à chaque fois, c'est quand quelqu'un ne dit pas juste LGBT mais LGBTQI pour ajouter des causes. Sauf que 95% du temps, le A, il n'y est pas! Cependant, je dirais personnellement que je n'aime pas trop qu'on associe l'Asexualité aux LGBT+, là encore, c'est plus un ressenti, pas forcément très rationnel, mais voilà.

3) Etant donné que personne ne le sait, je ne peux pas vraiment me sentir oppressé parce qu'on me juge sur mon asexualité. Donc je ne me sens pas vraiment oppressé. Après il arrive que certaines personnes disent des choses qui me font froncer les sourcils, l'hypersexualisation peut m'énerver... Mais pas plus que ça! Puis c'est de l'ignorance, donc tant que ce n'est que ça. Après si les gens avaient conscience que l'asexualité existe et qu'ils continuaient à faire comme si de rien n'était, j'aurais peut être pas la même réponse.

4) Je me sens bien, même peut être mieux, ça m'a permis de me dire que je n'étais pas le seul à vouloir gueuler quand ça parle de sexe parce que franchement, c'est pas si intéressant que ça. J'ai mis quelques mois avant d'être sûr, au final on nous formate tellement avec ça, mais aujourd'hui c'est, je pense, ce qui me correspond le mieux. Après comme dit Ylber, pour l'instant je n'oserais pas dire que je suis asexuel, même aux gens à qui je parle le plus. Pas que j'en ai honte, mais plutôt que j'appréhende un peu les réactions. Ceux qui ne comprendraient pas, ceux qui se moqueraient, ceux qui nous ressortiraient les mêmes clichés ("ça n'existe pas", "tu verras", "t'es peu être homo", "tu dis ça parce que t'as pas essayé"...)... En fait j'ose m'imaginer le dire, et que les gens le prennent comme si je leur disaient que je n'aimais pas les épinards, mais je n'ose pas encore le dire. Après je ne me sens peut être pas encore assez proche des gens pour leur dire.
<<One day, I am gonna grow wings, a chemical reaction, hysterical and useless, hysterical and...>>

Avatar du membre
Dark Majesty
Adepte
Messages : 227
Enregistré le : 12 avr. 2018, 18:43
Pronom : Elle
A aimé : 22 fois
A été aimé : 42 fois

Re: Questions sur votre rapport à votre asexualité

Message par Dark Majesty » 01 mai 2019, 12:29

1) Je vais commencer par dire que je déteste les terme « coming out ». Pour moi il ne fait que rajouter une séparation entre les gens avec de l’angoisse. Je pense qu’on devrait tous vivre notre vie heureux sans avoir besoin de justifier nos attirances pour x, y ou z... Donc pour répondre à ta question, je n’en pense pas que ce soit nécessaire mais, me concernant, beaucoup de personnes le savent.
-Je n’ai pas du le dire à ma sœur car c’est elle qui a trouvé le terme asexualité pour moi. Elle m’a dit: «regarde, ce n’est ce que tu m’avais dit que tu ressentais? » et j’ai dit : « oui c’est exactement ça! ».
-Je n’ai pas du le dire à ma mère car elle aussi a fini par deviner vu que je n’ai jamais ramené qui que ce soit et que j’ai depuis longtemps l’intention d’adopter.
-pour le reste de ma famille et de mes amis , je leur ai dit et ils l’ont très bien pris. Je préférais assumer plutôt qu’il continue à me poser des questions sur pourquoi je voulais adopter, pourquoi je rejetais tous les gars qui me disaient être amoureux de moi...
-Comme je l’ai dit à mes amis, avec le bouche à oreille, toute ma classe le savait l’année dernière et ça ne me dérangeait pas du tout.
-Maintenant de manière générale, j’ai tendance à le dire à des gens (même que je connais peu) dès qu’ils se mettent à aborder les relations sexuelles ou les crushs (ce qui arrivent très souvent à l’université). En outre, vu que j’ai un badge avec notre drapeau accroché à mon sac de cours et que je porte tous les jours la bague noire, j’explique ce que c’est à tous les gens qui me posent la question. Je trouve que c’est un bon moyen d’expliquer et de faire connaitre notre communauté. :wink:

2) Je me revendique de la communauté LGBTQI+ mais je n’ai pas eu beaucoup de lien avec cette communauté donc je ne sais pas si on s’y sent bien intégré ou non.

3) Oppressée, non. Mais continuellement dérangée, oui. Presque chaque semaine, il y a quelqu’un dans mon entourage (mais surtout à l’université) qui me demande si je suis en couple, combien j’ai eu de copain, si je suis lesbienne... Si on essaye de les ignorer au début en leur disant que ça ne les concerne en rien et que ça relève de ma vie privée, les gens reviennent à la charge jusqu’à ce qu’ils aient une réponse. C’est pour ça que je préfère directement leur dire que je suis ace et aro et au moins la question est réglée. Bien sûr il y en a qui disent que ça n’existe pas ou que « je n’ai pas encore trouvé le bon » :roll: mais je leur dis qu’ils ont eu une réponse, peut être pas celle qu’ils attendaient, mais une réponse quand même.
Au moins après (vu que ça fait quelques années que je revendique d’être A) on vient plutôt me reposer des questions sur l’asexualité et l’aromantisme . :wink:

4) Oui, je me sens très bien vis-à-vis de mon asexualité et de mon aromantisme. Mon rapport n’a pas évolué. Depuis longtemps je savais ce que j’étais mais je n’avais pas de mots à mettre sur mes ressentis. Dès que ma sœur m’a montré ces mots et définitions je m’y suis tout de suite identifié et je l’ai directement pleinement accepté. :D
"Il n'y a pas de bien ou de mal, il n'y a que le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher" J.K Rowling

Avatar du membre
Yellow Cab
Adepte
Messages : 234
Enregistré le : 20 déc. 2018, 19:29
A été aimé : 24 fois

Re: Questions sur votre rapport à votre asexualité

Message par Yellow Cab » 02 mai 2019, 10:13

MétaphoreDelasoupe a écrit :
29 avr. 2019, 17:57
Bonjour à tous et toutes,

Je reviens sur ce forum après une longue absence (je ne suis pas revenue ici depuis 2016), mais j'ai en réalité de nouveau envie d'échanger à propos d'asexualité et plutôt que de livrer mon témoignage sur mon vécu en tant qu'asexuelle qui serait d'un profond ennui, j'ai envie de simplement poser des questions qui me turlupinent un peu, afin que tout le monde puisse s'exprimer et y répondre sans que je monopolise la parole (et peut-être qu'après, pour participer, j'y répondrais à mon tour).
#
MétaphoreDelasoupe a écrit :
29 avr. 2019, 17:57
1) Est-ce que vous jugez utile ou nécessaire de faire un coming out ? D'ailleurs, peut-on parler de coming out asexuel ou aromantique comme on parle de coming out gay, bi ou trans ?
#
MétaphoreDelasoupe a écrit :
29 avr. 2019, 17:57
2) Est-ce qu'en tant qu'asexuel/le/s et/ou aromantiques vous vous sentez bien intégrés dans la communauté LGBTQI+ ? Sachant que pas mal de personnes LGBT+ remettent souvent en question l'asexualité dans la communauté. Donc vous, comment vous vous positionnez par rapport à ça ?
#
MétaphoreDelasoupe a écrit :
29 avr. 2019, 17:57
3) Est-ce qu'en tant qu'aces et/ou aros vous vous sentez oppressé/e/s ? Quelles sont pour vous les situations/remarques au quotidien qui peuvent être violentes ou oppressantes pour vous en tant qu'aces et/ou aros ?
#
MétaphoreDelasoupe a écrit :
29 avr. 2019, 17:57
4) Aujourd'hui, vous sentez-vous bien par rapport à votre asexualité, ou bien vous avez encore du mal à l'accepter/l'appréhender ? Comment à évolué votre rapport à votre asexualité ?
#
MétaphoreDelasoupe a écrit :
29 avr. 2019, 17:57
Pardon, ça fait un peu question de journaliste (je ne suis pas une journaliste infiltrée, si ça peut vous rassurer ahah), mais voilà je trouverais ça intéressant de discuter de ces points si cela n'a pas encore été fait dans des posts précédents (et si ça a déjà été fait j'en suis navrée, mais ça pourrait peut-être permettre à des personnes qui ne se sont pas encore exprimées là-dessus de prendre la parole).
Au plaisir de vous lire.
#

J'ai effaccé mes reponse vu que la personne a disparu.
Modifié en dernier par Yellow Cab le 16 mai 2019, 20:15, modifié 1 fois.
Image

Avatar du membre
Nirina
Membre
Messages : 15
Enregistré le : 02 mars 2019, 02:06
A aimé : 7 fois
A été aimé : 1 fois

Re: Questions sur votre rapport à votre asexualité

Message par Nirina » 03 mai 2019, 23:35

MétaphoreDelasoupe a écrit :
29 avr. 2019, 17:57
1) Est-ce que vous jugez utile ou nécessaire de faire un coming out ? D'ailleurs, peut-on parler de coming out asexuel ou aromantique comme on parle de coming out gay, bi ou trans ?

2) Est-ce qu'en tant qu'asexuel/le/s et/ou aromantiques vous vous sentez bien intégrés dans la communauté LGBTQI+ ? Sachant que pas mal de personnes LGBT+ remettent souvent en question l'asexualité dans la communauté. Donc vous, comment vous vous positionnez par rapport à ça ?

3) Est-ce qu'en tant qu'aces et/ou aros vous vous sentez oppressé/e/s ? Quelles sont pour vous les situations/remarques au quotidien qui peuvent être violentes ou oppressantes pour vous en tant qu'aces et/ou aros ?

4) Aujourd'hui, vous sentez-vous bien par rapport à votre asexualité, ou bien vous avez encore du mal à l'accepter/l'appréhender ? Comment à évolué votre rapport à votre asexualité ?
coucou, je vais répondre à tes questions
1. Je n'ai pas vraiment jugé utile ni nécessaire de faire un coming out asexuel mais je l'ai indirectement fait en publiant sur YouTube une vidéo parlant d'asexualité. La question n'est pas vraiment de savoir si c'est utile/nécessaire ou si un coming out ace est vraiment un coming, c'est plutôt de savoir si toi-même tu sens que tu en as besoin.

2. Je n'ai jamais vraiment cherché à m'intégrer dans la communauté pourtant je suis poly-acceptant et pan romantique :¤@µ:

3. Alors à la limite pour cette question j'en parle vite fait dans ma vidéo mais globalement le plus oppressant c'était cette impression que l'on ne me prenne jamais vraiment au sérieux dans mon orientation sexuelle. Genre pendant assez longtemps j'ai eu des "mais tu la trouveras la bonne" et d'ailleurs quand j'ai parlé de ma relation avec ma copine à mes ami.e.s y'avait la question de "et alors vous avez fait l'amour" qui revenait assez souvent. Je ne suis pas pudique mais j'ai trouvé ça triste que mes ami.es ne voient l'amour que sous le prisme du sexe et pire même qu'au bout d'un an on ne veuille toujours pas réellement comprendre ma sexualité.
Après au quotidien tout le monde s'en fout en fait.

4. Huhlala on dirait une dissertation. Je me sens bien maintenant sur mon asexualité après un questionnement assez long mais au final je me suis dit que je n'avais pas besoin d'être hyper précis sur la façon de me sentir asexuel. Aujourd'hui je le suis, peut-être je ne le serai plus demain. Pour d'autres au contraire ils le seront toujours. Je n'ai pas vraiment l'impression d'avoir besoin d'un rapport précis avec mon asexualité !
Ce n'est pas une étiquette que je me collais à vie après tout ! :lol:

Sur ce, bonne soirée

Zimou
Administrateur
Messages : 4995
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 437 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Questions sur votre rapport à votre asexualité

Message par Zimou » 06 mai 2019, 08:49

bienvenue!
MétaphoreDelasoupe a écrit :
29 avr. 2019, 17:57
1) Est-ce que vous jugez utile ou nécessaire de faire un coming out ? D'ailleurs, peut-on parler de coming out asexuel ou aromantique comme on parle de coming out gay, bi ou trans ?
oui, on parle de comiing out. la nécessite de faire un coming out depend de chacun, et donc de toi. Certain n'en font pas. d'autre le font à de rare personne pour en parler avec. d'autre en parle sans soucis avec tout le monde. J'ai fait le mien car je suis passé dans des média et j'ai préférer le dire avant que les gens le découvre à la télé... avant ça j'en avait parlé qu'a 2 personnes (une proche pour pouvoir en parler et une personne pour qui j'avais des sentiments).
MétaphoreDelasoupe a écrit :
29 avr. 2019, 17:57
2) Est-ce qu'en tant qu'asexuel/le/s et/ou aromantiques vous vous sentez bien intégrés dans la communauté LGBTQI+ ? Sachant que pas mal de personnes LGBT+ remettent souvent en question l'asexualité dans la communauté. Donc vous, comment vous vous positionnez par rapport à ça ?
moi je me sens bien mais je fréquente assez peu la communauté LGBT+. en dehors des marche de fierté j'en rencontre pas. apres ça se passe pas mal comme avec la plupart des S pendant les marches, ils sont curieux, poses des questions, ont rarement des réflexion phobique mais ça arrive. bref, comme n'importe quel S, la visibilité est nécessaire aussi après de cette communauté. certaine asso sont sensibilisé au sujet et du coup ça se passe bien dans ces contexte là.
MétaphoreDelasoupe a écrit :
29 avr. 2019, 17:57
3) Est-ce qu'en tant qu'aces et/ou aros vous vous sentez oppressé/e/s ? Quelles sont pour vous les situations/remarques au quotidien qui peuvent être violentes ou oppressantes pour vous en tant qu'aces et/ou aros ?
je répondrais pas vraiment car je suis pas objectif : je les vois peu quand ça arrive. du coup je suis tenté de dire que non, mais en vrai parfois un ace montre que tel chose est acephobe et j'en prend conscience qu'a ce moment. est ce que c'est fréquent ou pas? je pense que ça dépend des milieu qu'on fréquente. après, lorsqu'on est visible (via les média par exemple), on reçois généralement une certaine dose de violence, plus ou moins importante, mais systématique.
MétaphoreDelasoupe a écrit :
29 avr. 2019, 17:57
4) Aujourd'hui, vous sentez-vous bien par rapport à votre asexualité, ou bien vous avez encore du mal à l'accepter/l'appréhender ? Comment à évolué votre rapport à votre asexualité ?
moi je me suis toujours senti bien. enfin à partir du moment ou j'ai découvert l'asexualité. c'est avant que je me sentais "pas bien" (je met entre guillemet car je refoulais mon asexualité donc j'étais pas mal non plus)
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Plumafeuille
Aspirant
Messages : 30
Enregistré le : 08 mai 2019, 23:22
A aimé : 3 fois
A été aimé : 6 fois

Re: Questions sur votre rapport à votre asexualité

Message par Plumafeuille » 10 mai 2019, 19:19

1) Est-ce que vous jugez utile ou nécessaire de faire un coming out ? D'ailleurs, peut-on parler de coming out asexuel ou aromantique comme on parle de coming out gay, bi ou trans ?

Oui. Ce n'est pas encore fait pour moi, ce ne sera pas envers tout le monde, mais pour le moment j'en suis au silence radio total, et je vais avoir besoin d'en parler à certaines personnes pour avoir l'impression d'arrêter de me cacher (notament, ma soeur). Je suis certaine que ces personnes vont très bien le prendre : c'est plutôt vis-à-vis de moi qui ais, je m'en apperçoit de plus en plus, une vision bien trop traditionelle de la famille (papa+maman) pour accorder mes projets et mon asexualité/aromantisme.

2) Est-ce qu'en tant qu'asexuel/le/s et/ou aromantiques vous vous sentez bien intégrés dans la communauté LGBTQI+ ? Sachant que pas mal de personnes LGBT+ remettent souvent en question l'asexualité dans la communauté. Donc vous, comment vous vous positionnez par rapport à ça ?

A priori, la question ne me touche pas : je ne cherche pas à m'y intégrer.
Mais je trouve parfois les LGBT encore plus violent dans leur demande de prise de position (n'importe la-quelle : homo, hétéro, bi, asexuel, mais "demande d'étiquette") que les autres.
Deux fois, il m'est arrivé de me trouver à parler de sexualité avec deux lesbiennes différentes, qui me savaient célibataire endurcie ; j'ai eu droit à ce que j'ai ressenti comme du harcelèment sur le thème du "puisque que tu n'as pas de mec, tu devrais essayer avec des filles".
Quand on a pas encore mis de mots sur l'asexualité, et qu'on prétend avoir une sexualité hétéro "en veille" par choix, se voir demander d'expliquer POURQUOI on ne veut pas essayer avec une femme est assez dur, surtout en face d'une militante LGBT qui n'attends qu'un mot pouvant etre interprété comme de l'homophobie pour exploser!

3) Est-ce qu'en tant qu'aces et/ou aros vous vous sentez oppressé/e/s ? Quelles sont pour vous les situations/remarques au quotidien qui peuvent être violentes ou oppressantes pour vous en tant qu'aces et/ou aros ?

Hors problème cité ci-dessus, les réguliers "alors,qui de neuf pour toi niveau petits copains" en famille qui sont juste un peu chiants (mais en général pas trop insistants), pas grand-chose.
Je vis depuis deux ans dans un petit village au bout du monde (2000 habitants, et la ville voisine de taille supérieur est à 600 Km), et j'ai eu droit, forcément, à des tentatives de présentations. Ce que je prends avec beaucoup (trop) d'humour (au goût des marieuses) : au final, ces "marieuses" en sortent plus perturbées que moi je crois ! ^^

4) Aujourd'hui, vous sentez-vous bien par rapport à votre asexualité, ou bien vous avez encore du mal à l'accepter/l'appréhender ? Comment à évolué votre rapport à votre asexualité ?

Je n'ai mis un mot que très récement. Et ça fait du bien. C'est comme trouver qu'un mur a quelque chose qui ne va pas du tout/de très chouette, sans être capable de dire que la couleur est horrible/géniale. Le jour où on apprends le mot et la notion de couleur, tout s'éclaire.
De là, on peut commencer à imaginer le repeindre, ou peindre les autres pièces dans la même couleur... et on se heurte à d'autres problème, comme "quels pinceaux me faut-il" ou, pour revenir à l'asexualité, comment régler les problèmes que celà me pose par rapport à mes projets de vie, à mes proches, ect.


Ha ! et je rajoute un truc :
Certans n'aiment pas le mot d'asexualité, moi je n'aime pas du tout les abréviations "a" et "s". Je trouve tout ça bien trop complexe pour le résumer en une seule lettre ! (honnetement, ça me met presque mal à l'aise, alors que je n'ai aucun problème avec les mots asexualité et sexualité.)

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2992
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 595 fois
A été aimé : 573 fois

Re: Questions sur votre rapport à votre asexualité

Message par clotaire » 10 mai 2019, 19:45

Plumafeuille a écrit :
10 mai 2019, 19:19
Ha ! et je rajoute un truc :
Certans n'aiment pas le mot d'asexualité, moi je n'aime pas du tout les abréviations "a" et "s". Je trouve tout ça bien trop complexe pour le résumer en une seule lettre ! (honnetement, ça me met presque mal à l'aise, alors que je n'ai aucun problème avec les mots asexualité et sexualité.)
J'ai tendance à penser comme toi :lol:
Bon après j'ai tenu bon pendant un moment, mais j'avoue que maintenant j'ai un peu craqué, par facilité...

Avatar du membre
Yellow Cab
Adepte
Messages : 234
Enregistré le : 20 déc. 2018, 19:29
A été aimé : 24 fois

Re: Questions sur votre rapport à votre asexualité

Message par Yellow Cab » 12 mai 2019, 16:10

MétaphoreDelasoupe a fait son questionnaire et depuis plus de son, plus dimages....
Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités