Sommes-nous voués à la solitude ?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Avatar du membre
PassionA
Atrix Reloaded
Messages : 1804
Enregistré le : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 475 fois
A été aimé : 484 fois

Re: Sommes-nous voués à la solitude ?

Message par PassionA » 31 mars 2019, 21:56

Aphélie a écrit :
31 mars 2019, 20:50
l'envie parfois de mettre un casque sur les oreilles avec un carton dans le dos "ne pas m'adresser la parole durant la prochaine heure" ne manque pas. Et c'est quelque chose dont on parle malheureusement trop peu, même si je sais que je ne suis pas seule dans ce cas là.
Alors ça c'est un sentiment qui m'apparait systématiquement quand je passe trop de temps (volontairement ou non) avec d'autres personnes. J'ai un truc perso, j'ai un jukebox dans la tête qui me permet de m'évader où que je sois, mais si on me voit mettre mes écouteurs pour écouter ma zik alors c'est clair je suis en mode "laissez moi j'ai besoin de souffler".

Avatar du membre
Iloy
Agent
Messages : 764
Enregistré le : 07 déc. 2018, 12:03
Localisation : Nice
Pronom : Peu importe
A aimé : 118 fois
A été aimé : 131 fois

Re: Sommes-nous voués à la solitude ?

Message par Iloy » 31 mars 2019, 23:05

Si je résume un peu le topic : l'asexualité n'influe pas directement sur la solitude, mais globalement les asexuels vivent en situation de solitude :mrgreen:
J'aurais tant aimé cependant, gagner pour vous, pour moi perdant, avoir été peut-être utile

Avatar du membre
Nirina
Membre
Messages : 15
Enregistré le : 02 mars 2019, 02:06
A aimé : 7 fois
A été aimé : 1 fois

Re: Sommes-nous voués à la solitude ?

Message par Nirina » 10 avr. 2019, 00:42

Bonjour tout le monde !

Je débarque un peu trop dans le sujet pour vous parler de ma propre expérience de la solitude.
Déjà je pense que ce serait assez intéressant de parler de solitude par rapport à l'introversion / extraversion. Par exemple moi je me considère plutôt très extraverti mais paradoxalement je me sens tout le temps en grande solitude.

Cette solitude vient du sentiment que je ne suis jamais vraiment entouré par des personnes qui me comblent suffisamment et/ou longtemps. Par exemple j'adore voir mes amis mais hélas ils vivent un peu dans le monde entier (presque littéralement) et donc je ne peux pas les voir très longtemps, alors qu'à mon travail je suis plutôt bien entouré et on m'aime bien (je crois) mais je n'ai pas vraiment l'impression d'avoir des points communs avec eux...

Tout cela pour dire, je ne pense pas que mon asexualité ait un lien avec le sentiment de solitude. Je pense que ça vient vraiment du sentiment d'incompréhension de mon entourage.

Voilà voilà

Daienny
Néophyte
Messages : 4
Enregistré le : 23 avr. 2019, 16:11

Re: Sommes-nous voués à la solitude ?

Message par Daienny » 24 avr. 2019, 18:13

Bon alors apparemment je suis la seule sur ce forum à souffrir d'une solitude subie, pour reprendre le terme de PassionA... Vous avez tous l'air très heureux d'être seul ou isolé et tant mieux pour vous, mais ce n'est pas mon cas malheureusement. Oui je suis asexuel mais j'aimerai quand meme etre en couple, partager des choses avec quelqu'un, peut-être même vivre avec cette personne. Les amis et la famille ce n'est pas pareil, j'ai envie de construire une relation, mais je n'y parvient pas car à ce jour je n'ai jamais rencontré quelqu'un prêt à accepter mon asexualité. Suis-je vraiment la seule à ressentir ça ? Rassurez moi car là tout ce que je viens de lire me fait peur. J'ai l'impression en vous lisant qu'être asexuel signifie forcément aimer et accepter la solitude. Est-ce un reve de vouloir etre en couple quand on n'a pas de desir charnel ? Peut-on vraiment trouver quelqu'un qui accepte de ne jamais faire l'amour ?

Avatar du membre
Iloy
Agent
Messages : 764
Enregistré le : 07 déc. 2018, 12:03
Localisation : Nice
Pronom : Peu importe
A aimé : 118 fois
A été aimé : 131 fois

Re: Sommes-nous voués à la solitude ?

Message par Iloy » 24 avr. 2019, 18:27

Daienny a écrit :
24 avr. 2019, 18:13
Bon alors apparemment je suis la seule sur ce forum à souffrir d'une solitude subie, pour reprendre le terme de PassionA... Vous avez tous l'air très heureux d'être seul ou isolé et tant mieux pour vous, mais ce n'est pas mon cas malheureusement. Oui je suis asexuel mais j'aimerai quand meme etre en couple, partager des choses avec quelqu'un, peut-être même vivre avec cette personne. Les amis et la famille ce n'est pas pareil, j'ai envie de construire une relation, mais je n'y parvient pas car à ce jour je n'ai jamais rencontré quelqu'un prêt à accepter mon asexualité. Suis-je vraiment la seule à ressentir ça ? Rassurez moi car là tout ce que je viens de lire me fait peur. J'ai l'impression en vous lisant qu'être asexuel signifie forcément aimer et accepter la solitude. Est-ce un reve de vouloir etre en couple quand on n'a pas de desir charnel ? Peut-on vraiment trouver quelqu'un qui accepte de ne jamais faire l'amour ?
Mais non, c'est juste un petit hasard ; on n'est pas très nombreux et nombreuses sur le forum. Il existe des sites de rencontre pour asexuels, alors c'est forcément qu'il y a des tas de gens qui désirent profondément être en couple.
J'aurais tant aimé cependant, gagner pour vous, pour moi perdant, avoir été peut-être utile

Avatar du membre
PassionA
Atrix Reloaded
Messages : 1804
Enregistré le : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 475 fois
A été aimé : 484 fois

Re: Sommes-nous voués à la solitude ?

Message par PassionA » 24 avr. 2019, 18:41

Daienny a écrit :
24 avr. 2019, 18:13
j'ai envie de construire une relation, mais je n'y parvient pas car à ce jour je n'ai jamais rencontré quelqu'un prêt à accepter mon asexualité. Suis-je vraiment la seule à ressentir ça ? Rassurez moi car là tout ce que je viens de lire me fait peur. J'ai l'impression en vous lisant qu'être asexuel signifie forcément aimer et accepter la solitude. Est-ce un reve de vouloir etre en couple quand on n'a pas de desir charnel ? Peut-on vraiment trouver quelqu'un qui accepte de ne jamais faire l'amour ?
Ce topic est une question ouverte afin que chacun y apporte ses questionnements et son expérience. C'est un peu normal, finalement, que beaucoup des gens qui répondent le font parce que justement ils pensent que l'asexualité ne nous oblige pas à la solitude, ce sont des réponses qui essayent d'apporter un peu d'espoir.

Mais ce que tu ressens n'est pas minoritaire, j'en suis certain. Je crois sérieusement que l'asexualité est une force d'isolement, sinon je n'aurais pas créé ce sujet. Quand on arrive facilement à se faire des amis on peut combler ce manque d’interactions et s'en satisfaire, mais pour les personnes qui ont plus de mal ou qui désirent vivre quelque chose d'autre avec une seule personne alors là c'est difficile et c'est normal de se poser milles questions.

Une des choses qu'on lit le plus venant des témoignages rapporte justement ce malaise qui se produit avec les S lors des relations amoureuses/de couple, et qui concernent toutes directement notre asexualité. Cela nous met dans une situation où plus d'une personne (moi y compris) a du un jour se forcer, pour se tester, pour avoir l'impression d'être normal, et surtout ce qu'on voit le plus dans les témoignages : pour ne pas perdre sa relation. Ne pas se retrouver seul, ne pas couper un lien qu'on a créé avec quelqu'un, voilà une peur qui traverse l'esprit de nombre d'entre nous.

A tes questions, on peut t'apporter un peu d'espoir parce que certains d'entre nous arrivent à fonder de telles relations où leur asexualité n'est pas bafouée. De plus, c'est le plus souvent au sein de la communauté qu'est la réponse à ce désir, et c'est pourquoi je pense que la/les communautés asexuelles (forums et sites de rencontre) sont très importantes car elles sont un moyen de s'extraire d'une spirale d'isolement - que ce soit amicalement ou amoureusement.

Daienny
Néophyte
Messages : 4
Enregistré le : 23 avr. 2019, 16:11

Re: Sommes-nous voués à la solitude ?

Message par Daienny » 24 avr. 2019, 18:59

Merci pour ton témoignage ça me rassure un peu ! Et je suis d'accord avec toi sur l'importance des forums comme celui-ci afin de se sentir moins seul(e) face à nos questions ou à notre quotidien. Merci la communauté !!

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3631
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 916 fois

Re: Sommes-nous voués à la solitude ?

Message par Baelfire » 24 avr. 2019, 19:22

C'est tout à fait possible Daienny de trouver un partenaire qui a les mêmes aspirations que toi. Beaucoup de A sont en couple.

Fais attention de ne pas être trop needy tout de même. Si tu es épanouie et que tu veux quelqu'un en bonus c'est cool. Si tu as le mal de vivre parce que tu es célibataire ça va se sentir à des kilomètres et tes rencontres amoureuses vont fuir.
♪Love is in the A ♫

Avatar du membre
Nirina
Membre
Messages : 15
Enregistré le : 02 mars 2019, 02:06
A aimé : 7 fois
A été aimé : 1 fois

Re: Sommes-nous voués à la solitude ?

Message par Nirina » 24 avr. 2019, 21:22

Dans mon message précédent je donnais l'impression que j'aimais la solitude mais moi au contraire je ne supporte pas la solitude ! En ce moment je subie un peu la solitude parce que mes meilleurs amis ne sont pas proches de moi actuellement et je vois que cela affecte énormément mon moral, mon énergie. En fait moins je les vois et plus je sens que je ne peux pas me passer d'eux parce que je perds presque littéralement motivation pour tout.

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3631
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 916 fois

Re: Sommes-nous voués à la solitude ?

Message par Baelfire » 24 avr. 2019, 21:55

Nirina a écrit :
24 avr. 2019, 21:22
En ce moment je subie un peu la solitude parce que mes meilleurs amis ne sont pas proches de moi actuellement
Est ce que tu sais pour quelle raison ils se sont éloignés ? C'est purement géographique ou autre chose ?

Alors je sais que ça n'a rien d'évident mais dans la mesure du possible c'est bien de fréquenter plusieurs cercles d'amis. Ils apportent tous des choses très différentes et enrichissantes. L'exclusivité en amitié c'est compliqué et surtout vite limitant.
Il y a toujours des meilleurs (et vrais) amis cela dit :)
♪Love is in the A ♫

Avatar du membre
Nirina
Membre
Messages : 15
Enregistré le : 02 mars 2019, 02:06
A aimé : 7 fois
A été aimé : 1 fois

Re: Sommes-nous voués à la solitude ?

Message par Nirina » 24 avr. 2019, 23:16

Y'a la distance qui entre en jeu et dernièrement y'a aussi le fait que je me suis embrouillé avec une partie et que j'ai un peu personne pour le remplacement...

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3631
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 916 fois

Re: Sommes-nous voués à la solitude ?

Message par Baelfire » 25 avr. 2019, 09:13

Il y a peut-être une possibilité de réconciliation ?

Et si tu pouvais essayer de te faire d'autres connaissances (qui pourront devenir des amis) ça pourrait être pas mal je suppose.
♪Love is in the A ♫

Avatar du membre
Nirina
Membre
Messages : 15
Enregistré le : 02 mars 2019, 02:06
A aimé : 7 fois
A été aimé : 1 fois

Re: Sommes-nous voués à la solitude ?

Message par Nirina » 27 avr. 2019, 13:15

Ouaip j'y pense, en vrai dernièrement je comptais rejoindre des associations pour rencontrer des gens avec les mêmes occupations que moi c'est juste que j'ai du des soucis de santé qui ne m'ont pas permis de vraiment socialiser (opération des dents de sagesse) pendant un temps.
Niveau réconciliation on va dire que... c'est pas que j'en ai aucune envie mais plutôt que c'est pas la première fois que je m'embrouille avec une personne et si on est en mauvais termes actuellement c'est pour de mêmes raisons précédentes. Et du coup ça a un peu splité le cercle d'amis mais oulala c'est une longue histoire tout ça et je n'ai pas trop envie de changer le sujet

Avatar du membre
daffy
Amibe
Messages : 88
Enregistré le : 13 juil. 2009, 22:59
Localisation : Grenoble
A été aimé : 3 fois

Re: Sommes-nous voués à la solitude ?

Message par daffy » 28 avr. 2019, 23:09

J'arrive un peu après la bataille, mais je trouve le sujet intéressant.

Tout d'abord, je suis d'accord sur le fait qu'ultimement, nous sommes tous un peu seul face à nous-mêmes. L'exemple de Baelfire sur la mort est très juste, mais même sans aller jusque-là, il n'y a finalement qu'une seule et unique personne en qui nous pouvons avoir une confiance sans faille, et cette personne c'est nous-même. Tout autre personne, aussi proche soit-elle, est susceptible de nous décevoir sur ce point un jour. Les exemples de personnes qui tombent des nues face à une rupture brutale qu'ils n'avaient pas vu venir après 10/20/30 ans de vie commune ne manquent pas pour nous en rappeler. La vérité, c'est que nous ne connaissons jamais vraiment l'autre. Nous ne sommes pas dans sa tête. Nous ne savons pas ce qui s'y passe. Du coup, oui, finalement, nous sommes tous un peu seul.

Mais si cette solitude-là, nous y sommes tous un peu confronté, le manque de relations sociales et/ou le célibat n'est pas vécu par tous de la même manière. Je prends soin ici de bien distinguer les relations sociales au sens large, qui comprennent les amis, les collègues, ou encore la famille, du célibat, car je suis d'accord avec Daienny sur le fait que ce n'est pas tout à fait comparable. Pour ma part, si mes amis sont bien sûr importants, ils ne remplaceront jamais le fait de partager ma vie avec une personne que j'aime.

Personnellement, j'ai toujours été quelqu'un d'assez solitaire. Mon introversion fait que je n'ai jamais eu besoin d'être très entouré. Je supporte assez bien ma propre compagnie dans l'ensemble. Mais... Je me rends compte depuis quelques temps que l'absence d'une personne avec qui partager mes joies et mes peines devient plus pesant. Et les amis alors me direz-vous ? Bah le souci, c'est que mes amis, ils ont bientôt 40 ans, et donc d'autres priorités maintenant. Ce n'est donc plus aussi facile que ça de me confier à eux. Ça rejoint ce que j'évoquais plus haut sur le fait que les amis, aussi important soit-ils, ne remplaceront jamais pour moi une relation amoureuse, par nature plus exclusive. Reste que ma situation est paradoxale, car je sais qu'une vie de couple ne peut se faire qu'avec une personne solitaire comme moi. Donc, pour résumer, je dirais que ma solitude est en grande partie choisie, mais que ce choix n'empêche pas qu'il y ait également une part subie, celle-ci pouvant être un peu pesante par moment, malgré mon côté solitaire. Bref, c'est compliqué. Même moi je ne me comprends pas moi-même parfois :mrgreen:

Maintenant, sommes-nous voués à la solitude ? Non, bien sûr que non. D'ailleurs, j'ai déjà vécu en couple avec une A, preuve que ça peut se faire. Par contre, je ne suis pas tout à fait d'accord sur le fait que l'asexualité soit un critère comme un autre. C'est un critère trop intime pour être un critère comme un autre. On ne peut pas demander aux gens qu'on rencontre s'ils sont A ou pas. Du coup, les sites de rencontre sont le seul moyen fiable de rencontrer un/une autre A, mais on y perd forcément un peu en spontanéité. Pour ma part, ça ne change pas grand chose, car je suis de toute façon trop timide pour faire autrement, mais pour d'autres, je peux comprendre que ce soit gênant.

Ytreza
Néophyte
Messages : 3
Enregistré le : 04 mai 2019, 12:30
A aimé : 5 fois

Re: Sommes-nous voués à la solitude ?

Message par Ytreza » 06 mai 2019, 22:22

J'aime bien lire vos différents points de vue sur la question :)

La solitude c'est aussi quelque chose qui me tracasse un peu en ce moment. En ce qui me concerne ce ne serait pas très juste de dire que mon asexualité en est la cause car je suis plutôt solitaire et introvertie. Mais avec le temps c'est vrai que parfois je m'ennuie un peu, je subis un peu plus cette solitude, je me dis tiens je ferais bien ceci ou cela puis finalement bah j'ai pas grand monde avec qui le faire ^^'

Cela étant dit je pense que mon asexualité (alors que je ne connaissais même pas le terme) ne m'a pas vraiment aidé. Parce qu'avoir des amis c'est aussi devoir "rendre des comptes", on finit toujours par vous poser des questions auxquelles vous ne voulez/pouvez pas toujours répondre. Et moi ça me gave (tellement!) de toujours me prendre des : "bah alors toujours célibataire ?" "t'es lesbienne ou quoi ?" "et les amours comment ça va ?" "faut se dépêcher pour faire des enfants"... Même si je n'ai jamais eu des tas d'amis c'est clairement ça qui m'a fait couper les ponts avec ma meilleure amie par exemple, ça ne loupait jamais et je ne savais pas quoi répondre.
Je pense que dans ma tête ça doit être "pas d'ami = pas de question embarrassante = je suis tranquille". Je ne dis pas que c'est une bonne chose, je suis même assez convaincue du contraire. Maintenant je me dis que peut-être, si j'avais connu et mis des mots plus tôt sur ma sexualité, j'aurais pu être capable de répondre calmement à ces questions et mieux gérer mes relations avec les autres.
Au niveau amoureux, vu que c'est forcement, pour moi, la suite d'une amitié (jamais connu de coup de foudre par exemple) bah je suis vite bloquée :p

Au final je ne pense pas que les ace soient voués à la solitude plus que les autres. Comme j'ai pu le lire dans plusieurs réponses je pense également que c'est surtout une histoire de caractère et de facilité ou non à aller vers l'autre. En tous les cas c'est surement plus simple maintenant de rencontrer des gens "comme nous" grâce à internet, aux forums, etc...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité