Rencontre, doutes et remerciements

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Nagise
Aspirant
Messages : 46
Enregistré le : 28 oct. 2015, 14:30
A aimé : 10 fois
A été aimé : 14 fois

Rencontre, doutes et remerciements

Message par Nagise » 14 mars 2019, 19:47

Ça fait maintenant un moment que je pense à écrire un article sur le forum, mais comme ce n'est ni pour demander conseil, ni pour avoir des retours, j'avais l'impression qu'il n'aurait pas d'utilité et j'ai choisi de ne pas écrire.

En fin de compte, je pense que si je ressens le besoin d'écrire, autant y aller.


En septembre, je suis rentrée en école d'art. Nouvel établissement, nouvelles têtes. Nouvelles expériences, nouveaux amis. Un garçon, en particulier, m'a très vite attirée : à peine deux semaines après avoir fait sa connaissance, je m'était déjà attachée à lui. Jamais ça ne m'était arrivé d'aimer quelqu'un aussi rapidement ; il m'a toujours fallu des années pour parvenir à un tel degré d'affection pour les rares personnes que je considère comme mes véritables amis ...Plutôt perturbant.

Pour ne rien arranger, je n'ai longtemps eu aucune idée de la nature de mes sentiments pour lui : il me manque quand il n'est pas là, je suis possessive quand d'autres filles l'approchent, j'ai même eu une sorte de rêve plus ou moins érotique le concernant. Est-ce un crush ? Suis-je vraiment asexuelle ? Ne serais-je pas plutôt grey ? Je ne suis toujours pas sûre à 100% de la réponse à ces questions.

Après plusieurs événements qui sont venus à me faire douter de ses sentiments pour moi, j'ai fini, il y a deux semaines, par lui parler honnêtement de ce que je ressentais. J'ai dit que je pensais à un crush, parce que mon affection semble différente d'une amitié habituelle. Lui m'a dit qu'il était certain de ne pas avoir de crush, ou d'être amoureux de moi. Il n'a cependant pas trouvé de mots satisfaisants pour expliquer ses sentiments. Nous sommes par contre tous les deux sûrs d'être au moins amis mais un jour, je lui parlerai des relations queerplatoniques.
Comme chacun exprime son amour d'une façon différente, je ne peux confirmer cette théorie, mais on a conclut ensemble que nos actions et nos regards en disent finalement bien plus long sur la nature de notre relation que les mots et les catégories. Et nos gestes indiquent qu'on s'aime tout autant, à peu près de la même manière.

...A la différence que lui ressent définitivement du désir à mon égard. Moi aussi, d'une certaine manière. Bien que je ne sois pas de nature câline, j'adore être proche de lui. On a pris l'habitude de se faire des câlins, se tenir la main, s'embrasser sur la joue ou le front.
La première fois que j'ai passé la nuit chez lui, j'ai dormi dans ses bras. C'était tellement paisible, étrangement familier et surtout très doux. Les fois qui ont suivies, comme je remettais en cause mon asexualité et que je savais qu'il ne dirait pas non pour aller plus loin, j'ai tenté d'explorer mes réactions, et ai appris que peu importe à quel point il embrasse mon cou, mes épaules, me serre, je ne suis jamais turned on. J'ai aussi découvert que j'aime lui faire plaisir, que j'aime les réactions que mes baisers et mon étreinte lui provoquent. C'est comme une façon de dire je t'aime.
Dans une étreinte, on a même chacun retiré nos t-shirt, et j'avais un peu peur au début, mais en fin de compte, ça a été, on était simplement l'un dans les bras de l'autre, un peu plus proches. It felt like home.

Hier, je l'ai embrassé. Mon tout premier baiser. Je m'étais souvent demandé ce que ça ferait, si j'aimerais bien, si j'aurais des papillons dans le ventre. je m'étais imaginé que si c'était le cas, ça voudrait sans doute dire que je vivais bien ma première histoire d'amour.
Mais encore une fois, le plaisir que j'ai ressenti était surtout émotionnel, une manière de montrer mon amour et de ressentir le sien. Physiquement... Je sais qu'avec n'importe qui d'autre, j'aurais trouvé ça absolument répugnant, mais sentir ses lèvres contre les miennes et sa langue sur la mienne était étrangement aussi agréable que de l'embrasser sur la joue. Mon coeur battait peut-être à mille à l'heure, mais j'ai eu la confirmation, en cet instant, que je ne ressens effectivement aucun désir sexuel envers lui. Même si je l'embrasserai à nouveau volontiers.

Puis, j'ai tenté de lui en parler. On ne se cache rien, et il sait que je suis asexuelle, mais je n'ai jamais approfondi le sujet. J'ai l'impression de ne pas avoir été assez claire, et qu'il pense que j'ai envie de lui de la manière dont il a envie de moi. Il faudra que je lui parle sérieusement de tout ce qui me préoccupe à ce sujet, surtout si je décide de franchir de nouvelles étapes.
Si j'ai décidé de prendre la plume, c'est à cause de ce baiser. Je n'ai jamais vécu mon asexualité comme un problème et je pensais que ça n'en serait jamais. Pourtant depuis hier, j'ai commencé à me sentir coupable. De ne pas lui avoir dit clairement, parce que plus j'attends et plus j'ai peur que mon absence de désir sonne pour lui comme une trahison. De ne pas ressentir le désir qu'il ressent, parce que j'ai irrationnellement l'impression de profiter de lui. De me rendre compte que je ne saurais pas aller plus loin et "remplir mon devoir", de le frustrer, de le perdre, de me blesser dans le processus et d'avoir peur de lui, ou que lui ai trop peur de me blesser pour s'approcher à nouveau de moi.

Je ne m'étais jamais rendu compte de toutes les inquiétudes que peut engendrer l'asexualité quand on essaie d'être proche de quelqu'un. J'ai passé la journée à me sentir anormale, cassée. Ça faisait longtemps que je n'avais pas ressenti le besoin de retrouver ma communauté. Puis, grâce à internet, grâce à vous, je me suis rappelée que je ne dois rien à personne, que j'ai le droit d'être moi et que peu importe la façon dont je vis mon asexualité, je ne devrais jamais me sentir coupable pour ce que je ressens et ce que je décide de faire, ou de ne pas faire.


Je pense que je comprends un peu plus personnellement pourquoi on a tant besoin de visibilité, parce que je me serais sentie tellement plus honteuse de ne pas réagir de façon normale et acceptable si je n'avais pas découvert ce site. Je doute encore de tout un tas de choses (surtout pour ma première fois qui arrivera sûrement très prochainement) mais je sais qu'au fond, il m'acceptera toujours telle que je suis, et je sais que je ne suis pas anormale. Grâce à vous. Et c'est surtout pour vous dire merci d'exister et d'être là que j'écris aujourd'hui. Merci, vraiment. Et j'espère qu'un jour, plus aucun asexuel ne se sentira isolé et brisé sans savoir qu'il existe plein de gens merveilleux qui le comprennent. :bise: :cake:

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2966
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 590 fois
A été aimé : 569 fois

Re: Rencontre, doutes et remerciements

Message par clotaire » 14 mars 2019, 20:03

Merci pour ton message :-)
Tes découvertes me font penser aux miennes de ces derniers mois ! Je ne culpabilise pas du tout de la même manière que toi par contre, je ne sais pas si ce que je ressens s'appelle du désir sexuel ou pas, mais disons que ça m'arrive maintenant d'avoir envie de l'embrasser, alors qu'avant j'étais persuadé que j'allais détester ça, et que même les premières fois ça m'a fait bizarre. Il faut bien se dire que les sensations changent, ce qu'on ressent la première fois est très loin d'être définitif. Pour les choses encore plus sexuelles, pareil, il me faut du temps pour apprendre à aimer les différents gestes, voire à les désirer (mais c'est surtout la communion que je désire, en fait). Je sens bien que je suis différent de beaucoup sur ce point. Mais je suis convaincu aussi que beaucoup de gens ne se considèrent pas asexuels alors qu'ils fonctionnent plus ou moins comme nous (c'est un peu le cas de ma copine, à vrai dire).

Bref, félicitations, et plein de bonheur, profites-en à fond !!!! :D

fiffi
Atrix Revolutions
Messages : 1958
Enregistré le : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 551 fois
A été aimé : 289 fois

Re: Rencontre, doutes et remerciements

Message par fiffi » 14 mars 2019, 23:44

merci pour ton témoignage . :-)

Il est parfois utile de se confier pour faire le point sur soi-même .

Je te souhaite bonne chance pour la suite .

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3643
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 627 fois
A été aimé : 919 fois

Re: Rencontre, doutes et remerciements

Message par Baelfire » 15 mars 2019, 14:26

Nagise a écrit :
14 mars 2019, 19:47
It felt like home.
Et c'est bien la seule chose qui compte :). Si à un moment tu perds ça c'est que tu n'es plus sur le bon chemin.

Merci pour ton joli témoignage.
♪Love is in the A ♫

Avatar du membre
PassionA
Atrix Reloaded
Messages : 1804
Enregistré le : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 475 fois
A été aimé : 484 fois

Re: Rencontre, doutes et remerciements

Message par PassionA » 16 mars 2019, 08:47

C'est beau ce que tu vis, profites-en tant que ça dure :)

Je comprends parfaitement tes doutes et tes angoisses, vu que je les ai ressenti dans ma vie également. Au final j'ai appris à ne pas trop m'attacher aux personnes que j'appréciais et avec lesquelles j'étais à l'aise, parce que ça ne durais jamais à cause de la divergence des attentes, mais j'espère de tout cœur que pour ta part les choses seront différentes.

Nagise
Aspirant
Messages : 46
Enregistré le : 28 oct. 2015, 14:30
A aimé : 10 fois
A été aimé : 14 fois

Re: Rencontre, doutes et remerciements

Message par Nagise » 24 mars 2019, 09:58

Merci pour vos messages :lol: :oops:
clotaire a écrit :
14 mars 2019, 20:03
Il faut bien se dire que les sensations changent, ce qu'on ressent la première fois est très loin d'être définitif. Pour les choses encore plus sexuelles, pareil, il me faut du temps pour apprendre à aimer les différents gestes, voire à les désirer (mais c'est surtout la communion que je désire, en fait).
Je l'ai maintenant embrassé de nombreuses fois et mes sensations n'ont pas changé pour autant (je ne pense pas qu'elles changeront ; disons qu'on ne sait jamais, mais je dirais qu'il faudrait un évènement particulier pour qu'elles évoluent). Je comprends entièrement ce que tu veux dire avec la communion ; c'est la même chose que j'aime et que je recherche :D Même si j'apprécie aussi beaucoup lui faire plaisir et lui montrer que je l'aime.
Enfin... Depuis mon dernier message, on est allés un peu plus loin que juste s'embrasser et j'ai découvert que mon corps était capable d'avoir des sensations dont j'ignorais l'existence... :oops: Elles ne sont pas très fortes mais je suppose que j'aime aussi ressentir ces nouvelles sensations.

PassionA a écrit :
16 mars 2019, 08:47
Je comprends parfaitement tes doutes et tes angoisses, vu que je les ai ressenti dans ma vie également. Au final j'ai appris à ne pas trop m'attacher aux personnes que j'appréciais et avec lesquelles j'étais à l'aise, parce que ça ne durais jamais à cause de la divergence des attentes, mais j'espère de tout cœur que pour ta part les choses seront différentes.
Merci ^^ C'est triste mais je sens que mon histoire avec lui ne durera pas très longtemps non plus, aussi à cause de la divergence de certaines attentes.
Pas des attentes sexuelles ; il m'a justement expliqué qu'il n'a jamais attendu ce genre de relation de ma part et qu'il s'agit plus d'un bonus dont il pourrait se passer, parce que ce n'est pas ce qui constitue la base de notre amitié. Et il n'attend pas non plus de moi que mon asexualité change et que je me mette à le désirer.
Non, si je doute fort que l'on tienne longtemps comme ça, c'est que lui est certain de me considérer comme son amie alors que je ressens certainement d'autres sentiments pour lui. Et bien qu'il ne cherche rien, je suppose qu'un jour, il tombera amoureux d'une fille qui l'aimera et je sais déjà que j'aurai du mal à faire comme si de rien était. J'ai décidé de tenter ma chance maintenant, de profiter du temps qu'on a avant de perdre ce cocon d'illusions.

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2966
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 590 fois
A été aimé : 569 fois

Re: Rencontre, doutes et remerciements

Message par clotaire » 24 mars 2019, 15:40

Et puis, l'espoir est parfois possible. Une de mes collègues m'a raconté que suite à une rupture, il y a quelques mois, elle a accepté un "plan d'un soir" dont elle éprouvait le besoin (inutile de préciser que ça m'étonnerait qu'on la croise sur ce forumˆˆ), avec un ami dont elle n'était pas du tout amoureuse. Mais lui semble éperduement amoureux d'elle, et elle a beau lui dire qu'il ne doit pas se faire d'illusions, il s'acharne. Depuis, les mois passent et elle en parle de plus en plus comme étant son copain. Récemment, elle m'a dit qu'elle l'aimait déjà beaucoup plus. Bref, je ne sais pas si ça durera longtemps, mais je pense qu'il a eu raison de ne pas se décourager tout de suite ;-)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités