Je ne sais pas trop ce que je suis

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Philippe5
Membre junior
Messages : 13
Enregistré le : 01 mars 2019, 22:09
A été aimé : 1 fois

Je ne sais pas trop ce que je suis

Message par Philippe5 » 01 mars 2019, 22:49

Bonjour,

Je suis Philippe. J'ai 24 ans. J'ai ete en couple avec une fille pendant 1 ans et demi depuis mes 23 ans. J'ai eu ma premiere fois il y a 6 mois. C'est ma copine qui a initiee la chose car je ne ressentais pas le besoin de sexe. J'etais content d'etre avec elle pour la relation, avoir quelqu'un avec qui echanger de tour et de rien et qui m'apprecie. Je voulais qu'elle soit heureuse donc je lui mettais des doigts mais ca ne me faisait rien. Elle a voulu me faire des fellations mais je ne sentais rien, erection molle. Au moment de la penetration, pas d'erection car c'est meme pas quelque chose qui m'attire. Je suis alle voir le medecin, il m'a donne du viagra. On a pu faire notre premiere fois. Je n'ai ressenti aucun plaisir mais j'etais content de voir que ma copine prenait du plaisir lors de mes va et vient.

Apres peut etre que ca vient de la capote ou qu'elle ne serre pas le vagin mais je n'en suis pas sur.

Test de testosterone OK.

Je veux neanmoins nuancer le debut du recit. Durant les premiers rendez vous, je lui tenais la main, nous etions en train de nous ballader et j'avais une erection. Apres en prive, des que l'on se deshabille, ca ne m'attire plus. Je veux dire le fait qu'on soit deshabille je n'ai plus d'attirance. Le vagin ne m'attire pas. Pas d'erection lors de la fellation, pas d'erection lorsqu'elle se frottait sur moi et pas d'erection pour la penetration sauf viagra.

Par contre, je pouvais avoir une erection si on etait cote a cote sur le canape habilles et que je mettais ma main sous son jean. Ou encore si je m'allongeais et qu'elle mettait ses pieds sur moi ou qu'elle se mettait a genoux sur mon torse ( fetichisme ? ). Je n'ai jamais regarde de porno sur des actes de penetration. Par contre ca m'est arrive de regarder des video ou un gars se fait marcher dessus par une fille. J'ai teste avec ma copine mais c'est plutot un fantasme car j'ai pas aime en vrai.

Du coup je l'impression que je prends seulement mon pied lorsque que je me masturbe sur des videos relatives a mes fantasmes ou quand meme certaines positions evoquees ci dessus. Pourtant je ressens le besoin d'aimer et d'etre aime d'une relation mais je n'aime pas l'acte sexuel classique. On a rompu ca m'a fait de la peine car j'etais attachee a la relation mais elle m'a dit qu'elle voulait rompre car on se comportait comme des amis et non comme des amants a cause du manque d'envie de sexe classique de mon cote.

Je ne sais pas trop quoi en penser, des avis ?

Aétite
Aspirant
Messages : 34
Enregistré le : 17 janv. 2019, 14:01
Localisation : Vaud (Suisse)
A aimé : 1 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Je ne sais pas trop ce que je suis

Message par Aétite » 02 mars 2019, 13:23

Bonjour Philippe,

De ce que tu nous racontes, ta mécanique a l'air de fonctionner correctement. Seulement, tu n'as pas de plaisir à l'utiliser. Et c'est OK, tu n'as besoin de rendre de compte à personne sur ça.
Si cependant tu n'es pas à l'aise avec ça, que tu ne comprends pas comment ton corps peut réagir à certaines choses alors que le plaisir n'y est pas lié dans l'acte, il te faut peut-être envisager d'y réfléchir autrement.

Si dans des situations amoureuses, tu expérimentes une érection, mais seulement lorsque la situation est loin de passer à l'acte, ça peut être simplement un réflexe physiologique de l'instinct de reproduction. Sans plus. Du même type que certaines situations peuvent déclencher des peurs prenantes, alors qu'on se sait en sécurité. Ce n'est pas parce qu'on ressent quelque chose que c'est vrai. Le fait même que cela t'arrive seulement lorsque tu es loin de "passer à l'acte", me semble bien prouver que ce n'est qu'un réflexe, et non un désir ou une envie. Je vis la même chose, et dans mon cas, le simple fait d'imaginer l'acte avec la personne me rappelle à la réalité, et arrête la réaction physiologique.

Tu abordes aussi la question des fantasmes : certaines situations qui t'excitent, lorsqu'elles sont pures imaginations, pures constructions mentales, mais qui n'apportent rien en tentant de les vivre. Là aussi, ce n'est pas incohérent. Le monde des fantasmes et là pour lui-même, il n'a pas forcément à être accompli, et s'il n'apporte pas les sensations désirées en étant expérimenté, c'est normal. Il y a une frontière entre le fantasme et le désir à assouvir, qui n'est pas forcément claire dans un monde qui exploite les deux de manière indifférenciée la plupart du temps.

Il me semble clair que ton approche du désir et de la relation amoureuse n'est pas celle communément attendue dans une relation dite "classique". Mais c'est le cas pour tout le monde, à différentes intensités. Si une relation devait se dessiner à l'avenir, tu as déjà fait un gros travail pour te comprendre, et même s'il y a plus d'interrogations que de réponses, peut-être qu'en les partageant avec la personne, vous pourrez créer une relation sincère et unique, plutôt que de reproduire une relation "classique" comme beaucoup se limitent à le faire, et sans pour autant rester dans les standards d'une relation amicale.

Pour conclure, la relation amoureuse, la relation sexuelle, et le monde des fantasmes, sont trois éléments différents, qui n'ont pas forcément à être en adéquation. Tu peux très bien désirer une relation intime avec quelqu'un, sans pour autant désirer l'acte sexuel, ni y reproduire tes fantasmes. Le plus difficile restant de pouvoir l'expliquer à un éventuel partenaire, pour qui l'acte sexuel pourrait représenter la différence entre une relation amicale forte et une relation amoureuse.

Philippe5
Membre junior
Messages : 13
Enregistré le : 01 mars 2019, 22:09
A été aimé : 1 fois

Re: Je ne sais pas trop ce que je suis

Message par Philippe5 » 02 mars 2019, 16:20

Bonjour Aetite,

Je pense que j'apprecie quand meme le passage des fantasmes a la realite, en l'occurence de la soumission soft je pense mais la plupart des filles dans ma tranche d age preferent etre domine et si la domination hard des domina profesionelles ne m'interessent pas car je n'ai pas envie de faire du mal a mon corps, d'autant plus que la fille est mignonne dans le sens feminine, plus ca m'excite. Plus la fille qui me domine est mignonne, feminine et a l'air gentille, plus je trouve ca excitant. Cette dualite entre douceur et brutalite. Pour l'acte de masturbation en lui meme, je suis en train de changer ma facon d'operer. Ce n'est plus ma main qui bouge mais ma main qui est fixe et mon bassin qui bouge. J'espere ainsi me rapprocher des sensations de la penetration le jour ou je veux le faire.

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2990
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 595 fois
A été aimé : 573 fois

Re: Je ne sais pas trop ce que je suis

Message par clotaire » 03 mars 2019, 16:28

Bienvenue Philippe5 :-)
J'ai un peu le même type de conditionnement au départ : excitation seulement dans des situations où on est loin du passage à l'acte, et pas très attiré par l'acte en lui-même. Par contre, avec ma copine, pour l'instant je n'ai pas vraiment besoin de viagra, j'arrive quand même à faire venir les choses. Au pire, j'essaie de penser aux trucs qui me font fantasmer, après tout ça ne la regarde pas :mrgreen:

Avatar du membre
Iloy
Agent
Messages : 786
Enregistré le : 07 déc. 2018, 12:03
Localisation : Nice
Pronom : Peu importe
A aimé : 122 fois
A été aimé : 138 fois

Re: Je ne sais pas trop ce que je suis

Message par Iloy » 03 mars 2019, 16:37

Bienvenue sur le forum Philippe5 :)

Je n'ai jamais trop compris comment ça fonctionne au niveau de l'entrejambe. Parfois je me demande vraiment ce qu'il s'y passe. Vive les jeans ^^

Je ne connaissais pas le fantasme de se faire marcher dessus. Ça doit faire mal aux côtes :D
J'aurais tant aimé cependant, gagner pour vous, pour moi perdant, avoir été peut-être utile

fiffi
Atrix Revolutions
Messages : 1992
Enregistré le : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 556 fois
A été aimé : 295 fois

Re: Je ne sais pas trop ce que je suis

Message par fiffi » 03 mars 2019, 23:52

Bienvenue Philippe5 ,

ça doit quand même être douloureux de se faire marcher dessus .

Philippe5
Membre junior
Messages : 13
Enregistré le : 01 mars 2019, 22:09
A été aimé : 1 fois

Re: Je ne sais pas trop ce que je suis

Message par Philippe5 » 04 mars 2019, 00:57

Salut salut,

En fait, dans la realite, ca peut juste etre un contact appuye qui m'excite car je ressens la sensation du toucher + la sensation du visuel.

Mais sur une video porno, comme je n'ai pas la sensation du toucher, j'ai besoin de compenser par un truc plus hard visuellement comme l'histoire de se faire marcher dessus pour etre excite.

Apres dans la vraie vie, comme je disais juste au dessus, j'ai pas besoin que ce soit aussi hard, juste le fait de mettre ma main sous les fesses de ma copine ou bien qu'elle s'asseoit sur moi m'excite grave.

Apres c'est comme clotaire, je fantasme pas du passage a l'acte, je comprends pas trop pourquoi ? Est ce que penetration = domination et que j'aime pas dominer ?

C'est un peu complique, il me faudrait a la fois une fille :

1) Legerement dominante au lit
2) Pas trop dominante dans la vie de tous les jours car j'aime bien etre d'egal a egal au niveau des decisions dans le couple

Ce qui m'embete c'est que la plupart des filles sont soumises et a l'inverse je veux pas tomber sur une dominatrice hard, les chaines et les machins ne m'interessent absolument pas.

Sur yahoo forum, j'ai trouve un post d'un gars qui retranscrit assez fidelement ce que je ressens :

«C’est une forme de domination. C’est une façon de ressentir une perte totale de contrôle et d’être uniquement à la merci de cette femme généralement sans defense et sexy. Maintenant, elle a tout le contrôle. Vous êtes son esclave. C’est comme être réduite à la taille d’un quart et la supplier de ne pas te piétiner. Le sexe régulier trouve son chemin dans ce jeu quelque part. Quand tout est fini, nous redevenons des gladiateurs.»

«Le sans defense» et la derniere phrase sur les gladiateurs sont importants pour moi. C'est l'association de la vulnerabilite de la fille avec le fait qu'elle me domine qui m'excite. Et apres dans la vie de tous les jours, je suis plutot le dominant.

Philippe5
Membre junior
Messages : 13
Enregistré le : 01 mars 2019, 22:09
A été aimé : 1 fois

Re: Je ne sais pas trop ce que je suis

Message par Philippe5 » 04 mars 2019, 13:50

Salut à tous,

J'ai fait des recherches et apparemment ce que je dis est relie au fetichisme des pieds. C'est assez commun car ça touche un homme sur trois. Et juste en cherchant sur le fetichisme, je suis tombé sur l'histoire du pietinement qui est intrinsèquement relié pour pas mal de gens. C'est aussi relié au fantasme de soumission, ça parlait de face sitting j'avoue que c'est une chose qui me déplairait pas même si ce n'est pas relié au pied.

Je sais pas si je suis asexuel, tout dépend de comment on definit l'asexualité. Sur le forum de mademoiselle où je suis allé voir, le fetichisme était défini comme une pratique érotique et non sexuel. De ce fait je pourrais être attiré par l'erotisme tout en étant pas attiré par la pratique sexuelle.

D'après ce que j'ai encore lu sur les témoignages des filles, ce n'est pas un point de blocage chez elles pour la plupart, au début elles sont réticentes mais après elles apprécient la pratique car ils disent que c'est plus facile d'exciter son homme sans effort. Après il faut qu'elle prenne leur pied aussi pour la pénétration, mais c'est vrai que si on est suffisamment excité grâce au fetichisme on peut très facilement pénétrer ensuite d'apres moi.

Etant un fantasme relativement commun, je pense que ce n'est pas quelque chose que je suis obligé de dire avant le début d'une relation n'est-ce pas ? C'est déjà assez difficile de séduire une fille, je pense qu'après je peux m'arranger pour réaliser ces fantasmes et elle les miens une fois qu'on a commencé notre relation.

Philippe5
Membre junior
Messages : 13
Enregistré le : 01 mars 2019, 22:09
A été aimé : 1 fois

Re: Je ne sais pas trop ce que je suis

Message par Philippe5 » 06 mars 2019, 15:19

Salut,

Bon apres reflexion, je pense pouvoir apprecier des rapports sexuels normaux, c'est juste que j'ai perdu du desir pour ma copine apres plusieurs mois de relation donc je ne suis pas asexuel mais je trouve ce forum agreable.

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3675
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 633 fois
A été aimé : 924 fois

Re: Je ne sais pas trop ce que je suis

Message par Baelfire » 06 mars 2019, 16:22

Salut,

Eh bien il me semble simplement que ton truc pendant les rapports sexuels (et uniquement) c'est d'être dominé. Tu es loin d'être le seul comme ça ! C'est une manière de lâcher prise. Reste à savoir jusqu'où va ton seuil de tolérance au niveau de la domination sexuelle. Si c'est un peu, beaucoup, passionnément à la folie...Et de quelles façons.

Mais ça tu le sauras en pratiquant, en testant tes limites. Des femmes qui aiment avoir le dessus lors des rapports sexuels c'est de plus en plus fréquent. Tu ne devrais pas avoir trop de mal à tomber sur une partenaire de ce style.

Ca ne signifiera pas pour autant qu'elle aura un sale caractère. Effectivement je ne te vois pas comme A.

Bienvenue :)
Image

TAGADAAAAA !!!

Philippe5
Membre junior
Messages : 13
Enregistré le : 01 mars 2019, 22:09
A été aimé : 1 fois

Re: Je ne sais pas trop ce que je suis

Message par Philippe5 » 06 mars 2019, 21:41

Salut, ce qui est frustrant c'est de ne pas savoir est-ce que la fille va aimer ou pas à l'avance.

Par exemple je vais dans un parc je commence à parler à une fille, je vais parler de ce qu'elle en train de lire ou d'autres choses comme ça.

Tout ce qui est des trucs sur le sexe ça vient plus tard mais c'est un peu con d'avoir entamer une relation si ensuite ça marche pas parce qu'on n'est pas compatible sexuellement.

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2990
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 595 fois
A été aimé : 573 fois

Re: Je ne sais pas trop ce que je suis

Message par clotaire » 06 mars 2019, 21:54

Mais enfin, si tu commences à discuter avec une inconnue dans un parc sur ce qu'elle est en train de lire, faut que ce soit gratuit hein^^ Si tu ne perçois l'entrée en dialogue qu'à l'aune de son potentiel érotique, là c'est clair qu'on sort du champ de compréhension de la plupart de ceux qui sont ici ;-)

Heureusement, il y a plein de conversations sur les lectures des gens qu'on peut avoir avec plein de monde, dans des parcs ou pas, qui sont super intéressantes ! Ce serait dommage de ne pas les apprécier^^ Pour le reste, il faut être capable de se laisser surprendre :-)

Philippe5
Membre junior
Messages : 13
Enregistré le : 01 mars 2019, 22:09
A été aimé : 1 fois

Re: Je ne sais pas trop ce que je suis

Message par Philippe5 » 07 mars 2019, 08:44

Oui effectivement. Après quand tu es un homme, il faut quand même provoquer des occasions pour séduire des filles car :

- site de rencontre : ratio de 10 hommes pour 1 femme donc c'est très compliqué

- rue : avec l'actualité sur le harcèlement je n'ose même pas

- cercle social : toutes mes copines sont casees

- travail : c'est dangereux car on peut se faire virer

- boite : le bruit ca m'empeche de discuter. J'ai un peu de mal car c'est surtout le physique qui compte et moi j'aime bien discuter avec la personne pour savoir si je l'apprécie plutôt que par son physique même si je suis plutôt mignon physiquement et la concurrence est elevee.

- bar : ouais ça ça peut le faire je suis pas trop de la nuit mais bon

Dur dur la vie quand on est timide et qu'on veut pas importuner les filles.

Enfin en fait c'est pas vraiment de la timidité je suis plutôt cool j'ai de la conversation je mets facilement à l'aise les gens mais le discours féministe là ça me fait beaucoup flipper, j'ai l'impression que je vais me retrouver en prison parce que j'ai parlé à une fille alors que j'ai pas vu qu'elle avait pas envie.

Avatar du membre
Ptite Marie
Ace Tea
Messages : 911
Enregistré le : 11 janv. 2011, 21:22
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Elle
A aimé : 102 fois
A été aimé : 166 fois

Re: Je ne sais pas trop ce que je suis

Message par Ptite Marie » 07 mars 2019, 11:43

Philippe5 a écrit :
07 mars 2019, 08:44
Enfin en fait c'est pas vraiment de la timidité je suis plutôt cool j'ai de la conversation je mets facilement à l'aise les gens mais le discours féministe là ça me fait beaucoup flipper, j'ai l'impression que je vais me retrouver en prison parce que j'ai parlé à une fille alors que j'ai pas vu qu'elle avait pas envie.
Lol déjà que l'immense majorité des violeurs n'est même pas inquiétée, c'est pas en discutant avec une femme que tu vas finir en prison xD

Plus sérieusement je peux comprendre que l'actualité te perturbe et que tu ne saches plus comment te comporter avec une femme, mais faut arrêter de croire que c'est le bout du monde d'être attentif au consentement et au bien-être des personnes avec qui on interagit. Bien sûr ça nécessite un minimum d'empathie et une remise en question de l'éducation masculine de notre société, mais tu peux toujours trouver des ressources sur les sites féministes :wink:

Tiens, je pense que cet article t'aidera:
http://decolereetdespoir.blogspot.com/2 ... r.html?m=1
" Vous pourriez arrêter de péter pendant que je sauve le monde ? "
- Docteur Who -

Philippe5
Membre junior
Messages : 13
Enregistré le : 01 mars 2019, 22:09
A été aimé : 1 fois

Re: Je ne sais pas trop ce que je suis

Message par Philippe5 » 07 mars 2019, 13:27

J'ai lu l'article c'est assez bien explique.

Peut-être le petit reproche que je ferai, c'est que ce qui attire certaines femmes, c'est la capacité de l'homme à guider sans demander l'approbation, avoir confiance en lui. Les approches dans cet article peuvent plaire à certaines femmes mais peut-être pas à d'autres qui souhaiterait une version plus dominante de l'interaction de la part de l'homme, ce qui n'empêche pas bien sûr de faire preuve d'intelligence sociale. L'attirance pour les bad boys est-elle un cliché ?

C'est mon ex copine elle meme qui me l'a dit, si je n'avais pas fait le premier pas et organisé le déroulement du premier rendez-vous, il ne se serait jamais rien passé. C'est plus douloureux pour certaines filles de se prendre un râteau après avoir tenté une action que la mort elle-même. C'est pour ça que je trouve l'article un petit peu idéaliste pour la réalité actuelle.
Modifié en dernier par Philippe5 le 07 mars 2019, 13:36, modifié 1 fois.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité