Article de blog: « Faire l’amour », c’est quoi au final ?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Avatar du membre
Ptite Marie
Ace Tea
Messages : 911
Enregistré le : 11 janv. 2011, 21:22
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Elle
A aimé : 102 fois
A été aimé : 166 fois

Article de blog: « Faire l’amour », c’est quoi au final ?

Message par Ptite Marie » 11 août 2017, 18:38

Je viens de tomber sur cet article et je me suis dit qu’il pourrait parler à certain.e.s:

https://desliberations.wordpress.com/20 ... e-de-blog/

J’ai énormément souffert du fait que malgré les pratiques sexuelles que j’avais avec mes ex, ils considéraient qu’on ne « faisait pas l’amour » et que la pénétration était la seule pratique qui comptait vraiment au final.

Et je vois souvent cette même obsession sur le forum (et évidemment partout ailleurs), avec des A qui subissent une pression de leur partenaire S pour « faire l’amour » en réduisant ça à la pénétration, ce que je trouve assez catastrophique, surtout sachant que la pénétration peut s’avérer compliquée pour beaucoup de femmes (A comme S d’ailleurs).

A part dans les milieux féministes je ne vois jamais parler de sexualités alternatives à la vision classique, où la pénétration serait une pratique parmi d’autres et pas un passage obligé. Je suis effarée de constater la pauvreté de la sexualité hétéro mainstream, tout est ramené au combo « préliminaires, pénétration, éjaculation ». En tant qu’asexuelle pas tellement intéressée par la pénétration mais pouvant apprécier d’autres pratiques sexuelles c’est dur de s’y retrouver :void:

A titre personnel j’inclus même dans ma définition de « faire l’amour » les caresses non-sexuelles, mais quand je parle du sujet les gens ont toujours l’air de débarquer :mrgreen:

Et puisqu’on est sur les termes, je fais vraiment la distinction entre « faire l’amour » et « faire du sexe », le premier étant toutes les caresses (sexuelles ou non) dans un cadre amoureux ou sentimental, et l’autre les pratiques sexuelles en elles-mêmes lorsqu’il n’y a pas forcément de sentiments.
Je sais pas vous mais moi en tant qu’asexuelle ça m’agace de voir que l’amour et le sexe sont indissociables dans cette expression de « faire l’amour » :ouhla:

Quels sont vos sentiments à ce sujet ? :cake:
" Vous pourriez arrêter de péter pendant que je sauve le monde ? "
- Docteur Who -

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3668
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 631 fois
A été aimé : 924 fois

Re: Article de blog: « Faire l’amour », c’est quoi au final ?

Message par Baelfire » 11 août 2017, 21:02

Moi j'ai un gros problème avec le sexe (oui bon je suis pas la seule). Je manque cruellement d'imagination.

Le fait est que le classique, la pénétration pénis vagin c'est ce que je préfère. C'est l'apogée !!! C'est LE moment M. En fait si je pouvais choisir, j'aimerais que ça ne se limite qu'à ça. Ca m'éviterait de me retrouver dans des positions bizarroïdes parce que voilà il faut varier, gna gna gna.

Que de temps en temps je lui fasse plaisir qu'à lui parce que j'en ai envie et vice versa y a pas de soucis. Mais si ça devait toujours être ainsi sans jamais de pénétration alors je préfèrerais ne pas faire l'amour du tout. Pour moi c'est LE moment (de l'acte sexuel) où on ne fait qu'un, où je le ressens vraiment. Comme si on était soudés l'un à l'autre et qu'on se fondait dans l'un dans l'autre. Nos battements de coeur et nos souffles au même rythme de croisière, jusqu'à notre esprit qui semble se souder en un bloc. Je n'ai rien connu d'autre (dans l'acte sexuel) qui m'apporte autant de bonheur. Quoique l'on fasse d'autre (dans l'acte sexuel) je me sens encore trop loin de lui. Et je peux finir par avoir froid. J'ai besoin de m'imprégner de la chaleur de l'autre si je ne veux pas m'étioler (dans l'acte sexuel)

Donc je ne pense pas pouvoir être un bon exemple là dessus. Je conçois parfaitement qu'on puisse faire l'amour de plein de façons différentes. L'essentiel c'est que chacun y trouve son compte. Les goûts et les couleurs comme on dit c'est super varié. En fait je dirais qu'on a fait l'amour avec quelqu'un quand on a décidé que l'on avait fait l'amour avec quelqu'un :D. Tout simplement. Faire l'amour c'est fusionner physiquement. Et il n'y a pas qu'une façon possible je suppose.

Après je pense que si dès le départ la pénétration a été favorisée, sacralisée c'est parce que c'est comme ça qu'on se reproduit. Tout simplement. Toutefois c'est quand même assez curieux que même les couples homo cherchent à se pénétrer tel le passage obligatoire. Peut-être (c'est une théorie) que génériquement c'est ce qui apporte la plus grande jouissance.

J'ajouterais que c'est peut être aussi ce qu'il y a de plus facile, accessible. Quand on débute dans les rapports sexuels ou que c'est la première fois avec un nouveau partenaire ça me semble assez hard de commencer par une fellation, un cunnilingus, une sodomie ou je ne sais quoi. Déjà qu'on est hyper maladroits, qu'on ne connait pas les sensibilités de l'autre, le classique semble plus raisonnable. Et quand on "maîtrise"le classique on est plus sûrs de soit pour se lancer dans d'autres variantes plus exotiques.

Cela dit pour moi il n'y a pas besoin d'en faire des tonnes pour que ça soit un bon moment. La simplicité c'est très bien.
Image

TAGADAAAAA !!!

Avatar du membre
Ptite Marie
Ace Tea
Messages : 911
Enregistré le : 11 janv. 2011, 21:22
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Elle
A aimé : 102 fois
A été aimé : 166 fois

Re: Article de blog: « Faire l’amour », c’est quoi au final ?

Message par Ptite Marie » 11 août 2017, 21:54

Baelfire a écrit :Ca m'éviterait de me retrouver dans des positions bizarroïdes parce que voilà il faut varier, gna gna gna.
Haha c’est clair que les positions sexuelles bizarres nan merci, je trouve ça juste ridicule :roll:
Par contre j’ai de l’imagination pour tout ce qui est sensuel et j’adore câliner pendant des heures :P

Paradoxalement malgré ce que tu décris sur la pénétration, tous mes partenaires, qui n’avaient eu que des relations avec des S, ont trouvé que dans la relation qu’ils avaient avec moi, l’amour, la tendresse et les rapports physiques en général étaient/sont ressentis de façon bien plus intense, que la relation était/est bien plus forte et profonde, alors c’est peut-être une coïncidence, c’est peut-être davantage dû à ma personnalité qu’à mon asexualité, mais ça mérite réflexion. Je pense que sortir du schéma classique d’une relation S et de l’obligation sexuelle libère davantage de potentiel.
Baelfire a écrit :J'ajouterais que c'est peut être aussi ce qu'il y a de plus facile, accessible. Quand on débute dans les rapports sexuels ou que c'est la première fois avec un nouveau partenaire ça me semble assez hard de commencer par une fellation, un cunnilingus, une sodomie ou je ne sais quoi. Déjà qu'on est hyper maladroits, qu'on ne connait pas les sensibilités de l'autre, le classique semble plus raisonnable. Et quand on "maîtrise"le classique on est plus sûrs de soit pour se lancer dans d'autres variantes plus exotiques.
C’est marrant j’ai pas eu du tout le parcours classique du coup :mrgreen:
Et je trouve que justement, commencer par découvrir l'autre physiquement de plein de façons sans se ruer sur la pénétration (ou même le sexe en général) c'est le meilleur moyen pour connaître ses sensibilités.
Baelfire a écrit :Peut-être (c'est une théorie) que génériquement c'est ce qui apporte la plus grande jouissance.
Pourtant il y a beaucoup de personnes pour qui la pénétration n’est pas la pratique qui apporte le plus de plaisir.
Au sujet des relation homo j’ai une anecdote, un mec qui m’a dit un jour « Ah bah nan je suis pas gay moi, personne ne touche à mon anus ! », comme chez beaucoup de gens il y a confusion entre l’orientation sexuelle et les pratiques sexuelles, ya des gays qui détestent la sodomie et des mecs hétéros qui adorent que leur copine leur fasse, là aussi ya du boulot à faire pour déconstruire ces idées reçues :roll:
Baelfire a écrit :En fait je dirais qu'on a fait l'amour avec quelqu'un quand on a décidé que l'on avait fait l'amour avec quelqu'un . Tout simplement. Faire l'amour c'est fusionner physiquement. Et il n'y a pas qu'une façon possible je suppose.
Ça c’est clair ! :cake:
" Vous pourriez arrêter de péter pendant que je sauve le monde ? "
- Docteur Who -

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3668
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 631 fois
A été aimé : 924 fois

Re: Article de blog: « Faire l’amour », c’est quoi au final ?

Message par Baelfire » 11 août 2017, 22:12

Ptite Marie a écrit :
11 août 2017, 21:54
Par contre j’ai de l’imagination pour tout ce qui est sensuel et j’adore câliner pendant des heures :P
Ah moi aussi ça ça va. Mais tu vois pour moi câliner (dans le cadre de faire l'amour) ce n'est que le début ou la toute fin de l'acte. Ca ne peut pas être que ça c'est comme si il manquait un aboutissement. Pour moi l'acte sexuel (mais ça s'applique à plein d'autres choses aussi) c'est comme un graphique en forme de cloche. La courbe part de tout en bas et monte régulièrement jusqu'à atteindre un paroxysme qui va durer un petit instant (tout fragile, tout précieux) et qui tranquillement, régulièrement va redescendre.

Mais ce graphique en cloche il n'y a pas qu'une manière de le dessiner. Et c'est là que la question des goûts et des couleurs revient sur le tapis ;)

D'accord aussi pour dire qu'il y a une énorme confusion entre les pratiques sexuelles et l'orientation sexuelle. Regarde rien que pour nous déjà " Les asexuels ça fait jamais l'amour". Bah non. C'est un peu plus subtil que ça.
Image

TAGADAAAAA !!!

Avatar du membre
Ptite Marie
Ace Tea
Messages : 911
Enregistré le : 11 janv. 2011, 21:22
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Elle
A aimé : 102 fois
A été aimé : 166 fois

Re: Article de blog: « Faire l’amour », c’est quoi au final ?

Message par Ptite Marie » 11 août 2017, 22:29

Baelfire a écrit :Mais tu vois pour moi câliner (dans le cadre de faire l'amour) ce n'est que le début ou la toute fin de l'acte. Ca ne peut pas être que ça c'est comme si il manquait un aboutissement. Pour moi l'acte sexuel (mais ça s'applique à plein d'autres choses aussi) c'est comme un graphique en forme de cloche. La courbe part de tout en bas et monte régulièrement jusqu'à atteindre un paroxysme qui va durer un petit instant (tout fragile, tout précieux) et qui tranquillement, régulièrement va redescendre.
Haha c’est marrant on vit pas ça du tout de la même façon ^^ Je ne vois pas d’aboutissement dans le fait de faire l’amour, et ta courbe en cloche peut se reproduire plein de fois à la suite, ya pas d’enchaînement particulier, juste les envies du moment. C’est l’avantage des relations asexuelles justement, ya pas l’objectif du coït et de l’orgasme, et c’est ça que j’adore ! :D
Baelfire a écrit :C'est un peu plus subtil que ça.
Et chaque fois que je tente de l’expliquer à quelqu’un je galère bien xD
" Vous pourriez arrêter de péter pendant que je sauve le monde ? "
- Docteur Who -

Guadiana
Adepte
Messages : 229
Enregistré le : 28 sept. 2016, 01:55
A aimé : 77 fois
A été aimé : 31 fois

Re: Article de blog: « Faire l’amour », c’est quoi au final ?

Message par Guadiana » 12 août 2017, 19:46

C'est vrai que l'expression faire l'amour est hypocrite dans certains cas. Un client qui dit faire l'amour a une prostituée (qui n'est pas sa femme évidemment) :ouhla: .

Après je suis d'accord qu'une relation sexuelle ce n'est pas que le coit vaginal. Sinon les gays et lesbiennes sont vierges.

De plus ça entraîne trop d'hypocrisie. Des filles qui ont déjà eu des cunnilingus ou fait des fellations voir ont pratiqué la sodomie qui se disent toujours vierges.

Toscane
Affilié
Messages : 272
Enregistré le : 27 déc. 2012, 08:48
A été aimé : 5 fois

Re: Article de blog: « Faire l’amour », c’est quoi au final ?

Message par Toscane » 13 août 2017, 09:10

En tant qu'homme ,la pénétration m'a toujours posé un souci d'abord parce que je ne sais pas comment m'y prendre et d'autant que j'ai un très petit sexe ( 5-6 cm en érection au maximum alors que je suis grand 1m 85) , la langue sur les partie intimes de la femme et le reste , cela m' a toujours révulsé , dégoûté , ( je ne sais pas faire l'amour).

Sinon , psychologiquement l'angoisse envahissait mon être , cela devenait invivable , mon manque de confiance et d'expérience y sont pour beaucoup.

Avec les rares femmes rencontrées , les seules fois où j'ai senti que je faisais l'amour est lorsque tout se passait dans la douceur , le sourire , le regard , l'humour , les caresses sans aller plus loin .

Comme je ne sais pas ni ne peux satisfaire une femme physiquement , je compense par l'imagination .

Malheureusement peu de personnes acceptent cette manière de concevoir l'amour , beaucoup de femmes ont trouvé que j'étais égoïste
et sont allées ailleurs , la solitude a repris le pas .

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3668
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 631 fois
A été aimé : 924 fois

Re: Article de blog: « Faire l’amour », c’est quoi au final ?

Message par Baelfire » 13 août 2017, 10:18

Ptite Marie a écrit :
11 août 2017, 22:29


Je ne vois pas d’aboutissement dans le fait de faire l’amour, et ta courbe en cloche peut se reproduire plein de fois à la suite, ya pas d’enchaînement particulier, juste les envies du moment. C’est l’avantage des relations asexuelles justement, ya pas l’objectif du coït et de l’orgasme, et c’est ça que j’adore !
Ah mais ça c'est parce que je suis une sprinteuse moi pas une marathoniènne. Il faut prendre son temps dans un laps de temps, gérer ton souffle, ton intensité etc...Quand c'es terminé qu'on s'est bien donnés, on a les jambes qui tremblent et on est à bout de forces et en extase tu vois. Là pour moi ça vaut le coup du dérangement. Mais que ça dure des heures pour avoir juste des petits moments d'intensité ça me gonflerait prodigieusement :D.

Chacun sa façon. On vit effectivement pas le truc de la même manière. On fera jamais rien ensemble du coup snif ! :D
Image

TAGADAAAAA !!!

Avatar du membre
Ptite Marie
Ace Tea
Messages : 911
Enregistré le : 11 janv. 2011, 21:22
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Elle
A aimé : 102 fois
A été aimé : 166 fois

Re: Article de blog: « Faire l’amour », c’est quoi au final ?

Message par Ptite Marie » 13 août 2017, 15:20

Baelfire a écrit :Ah mais ça c'est parce que je suis une sprinteuse moi pas une marathoniènne. Il faut prendre son temps dans un laps de temps, gérer ton souffle, ton intensité etc...Quand c'es terminé qu'on s'est bien donnés, on a les jambes qui tremblent et on est à bout de forces et en extase tu vois. Là pour moi ça vaut le coup du dérangement. Mais que ça dure des heures pour avoir juste des petits moments d'intensité ça me gonflerait prodigieusement :D.
Je vois ^^ Ce qui me gonfle justement c'est qu'il y ait un objectif. Effectivement si j'avais une ligne d'arrivée à atteindre ça me gaverait aussi d'y passer des plombes ! xD
Tu vois le fait de faire l'amour comme un marathon, pour moi ça serait plutôt comme une balade en forêt. T'es tranquille, tu prends les chemins que tu veux, t'as pas de destination précise, tu profites pleinement de tes cinq sens, tu peux te poser un moment sur un rocher et juste profiter d'être là, ou courir un peu, ou même grimper à un arbre (nan, aucune métaphore chelou là dedans :mrgreen: ). En fait c'est très intense aussi mais au niveau de la connexion émotionnelle, un truc que j'aurais du mal à trouver dans un marathon justement :mrgreen: Et pour moi c'est vraiment le plus important.
Après j'ai aussi la chance d'avoir rencontré quelqu'un avec qui je suis totalement au diapason au niveau physique et émotionnel :cake:
Baelfire a écrit : Chacun sa façon. On vit effectivement pas le truc de la même manière. On fera jamais rien ensemble du coup snif ! :D
Oooh quel dommage, c'était mon grand fantasme ! :P Mais c'est marrant en tout cas de voir à quel point ça peut être différent pour chacun.e :)
Toscane a écrit :Avec les rares femmes rencontrées , les seules fois où j'ai senti que je faisais l'amour est lorsque tout se passait dans la douceur , le sourire , le regard , l'humour , les caresses sans aller plus loin .

Malheureusement peu de personnes acceptent cette manière de concevoir l'amour , beaucoup de femmes ont trouvé que j'étais égoïste
et sont allées ailleurs , la solitude a repris le pas .
Voilà, c'est vraiment ce que je déplore, les façons d'aimer qui ne passent pas par le coït sont dévalorisées >__<
" Vous pourriez arrêter de péter pendant que je sauve le monde ? "
- Docteur Who -

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3668
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 631 fois
A été aimé : 924 fois

Re: Article de blog: « Faire l’amour », c’est quoi au final ?

Message par Baelfire » 13 août 2017, 17:32

Ben la ballade en forêt (c'est joli ça) c'est plus du régulier à mes yeux, qui entretient la tendresse que quelque chose d'exceptionnel qu'on fera une fois de temps en temps.
Image

TAGADAAAAA !!!

thailog
Affilié
Messages : 342
Enregistré le : 08 avr. 2017, 15:46
Pronom : il
A aimé : 95 fois
A été aimé : 80 fois

Re: Article de blog: « Faire l’amour », c’est quoi au final ?

Message par thailog » 13 août 2017, 17:53

Merci pour l'article, c'était intéressant même si je ne vois pas le rapport entre l'asexualité et cette article.

Je suis d'accord avec l'auteure, nous vivons dans une société ou la sexualité est phallocentrée ce qui évidemment mets le plaisir féminin au second plan d'ailleurs j'ai une amie lesbienne qui m'a expliqué qu'elle était toujours étonnée de voir que beaucoup de gens ne pensent pas possible que deux femmes puissent faire l'amour...

Je trouve le coté féministe du texte intéressant, après je ne connais rien à ces histoires de position pendant l'acte sexuel et je n'ai pas envie de connaître et je ne vois pas trop le rapport entre ce texte et l'asexualité.

J'aime bien l'idée de Ptite Marie de séparer "faire l'amour" et "faire du sexe" d'ailleurs j'ai toujours pensé que d'utiliser le même mots pour l'amour et faire l'amour était une manière de nous convaincre qu'un vrai couple passe forcément par le sexe.

Pour revenir sur l'article, je pense quand même que les asexuels ne veulent pas d'une sexualité différente de la norme ou d'une autre approche de la sexualité mais plutôt un droit a former un couple sans passer par la sexualité. C'est pour cela que je ne vois pas ce que ce texte a à voir avec l'asexualité, cette article me semble s'adresser aux S qui veulent une sexualité différente de la sexualité classique imposée.

Avatar du membre
Ptite Marie
Ace Tea
Messages : 911
Enregistré le : 11 janv. 2011, 21:22
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Elle
A aimé : 102 fois
A été aimé : 166 fois

Re: Article de blog: « Faire l’amour », c’est quoi au final ?

Message par Ptite Marie » 13 août 2017, 20:23

thailog a écrit :
13 août 2017, 17:53
Merci pour l'article, c'était intéressant même si je ne vois pas le rapport entre l'asexualité et cette article.
[...]
Pour revenir sur l'article, je pense quand même que les asexuels ne veulent pas d'une sexualité différente de la norme ou d'une autre approche de la sexualité mais plutôt un droit a former un couple sans passer par la sexualité. C'est pour cela que je ne vois pas ce que ce texte a à voir avec l'asexualité, cette article me semble s'adresser aux S qui veulent une sexualité différente de la sexualité classique imposée.
Il y a beaucoup de A en relation avec des S qui pourraient se sentir mieux dans une forme de sexualité différente au lieu de se forcer à se conformer aux pratiques classiques. L'idéal est évidemment de trouver un.e partenaire asexuel.le mais on sait très bien que c'est pas aussi simple malheureusement.
Et on peut être asexuel.le et aimer la sensualité, ya plein de nuances entre être S et être totalement repoussé.e par l'idée du sexe. Je n'ai aucun besoin sexuel ni envie de forniquer mais j'aime partager de la tendresse et de l'intimité et je peux aimer donner du plaisir de temps en temps. Comme on disait plus haut « C'est un peu plus subtil que ça ».
" Vous pourriez arrêter de péter pendant que je sauve le monde ? "
- Docteur Who -

choooj
Ascendant
Messages : 1058
Enregistré le : 17 juin 2013, 09:44
A aimé : 153 fois
A été aimé : 178 fois

Re: Article de blog: « Faire l’amour », c’est quoi au final ?

Message par choooj » 17 août 2017, 23:17

Je n'ai pas assez d'expérience pour réaliser à quel point le "schéma classique et réducteur" est répandu. Chez les jeunes, je le conçois bien puisque la pornographie est beaucoup plus accessible qu'un cours d'éducation à l'amour. Mais qu'en est-il pour les plus de 30 ou 40 ans qui ont pratiqué ?
Normalement, ces personnes doivent avoir mûri et devraient mieux assumer leur propre sensualité ainsi que leurs sentiments. Ils devraient apprécier les variations et donc sortir du schéma trou-quéquette.

Le courant slow-sexe et le tantrisme militent justement pour utiliser tous les sens, pour goûter chaque instant et chaque forme de contact. L'idée c'est de décupler l'effet des préliminaires. Le corps entier est sensuel et sexuel. C'est bien la preuve que les S (certains, pas tous) savent aussi apprécier le plaisir sans recourir à leurs organes génitaux.
Par ailleurs, plusieurs S sont intervenus dans le forum en précisant que le sexe était pour eux plus que du plaisir : ils parlent de fusionner bien au delà de la dimension physique.

A mon humble tout petit niveau, moi qui ne suis même pas romantique, je parviens à trouver une forme d'échange sensuel, de bien-être avec Môssieur, qui d'ailleurs n'est pas romantique non plus. C'est sûr que le romantique asexuel qui passerait par là, me dirait à quel point on est loin du compte. Car avec les émotions et les pulsions folles et les frissons les moment intimes pourraient être tellement plus exaltants. Du coup, le S romantique en rajouterait une couche, affirmant que l'union des sexes et l'orgasme amplifient encore les émotions et les sensations.
Quand vous vivez un truc super fort, vous n'avez pas envie de le partager avec vos proches ? Sous cet angle là, je comprends le discours des S pour qui faire l'amour, c'est l'expérience au complet (donc des préliminaires jusqu'à l'orgasme simultané).

choooj
Ascendant
Messages : 1058
Enregistré le : 17 juin 2013, 09:44
A aimé : 153 fois
A été aimé : 178 fois

Re: Article de blog: « Faire l’amour », c’est quoi au final ?

Message par choooj » 17 août 2017, 23:27

En fin de compte, le premier problème vient de l'usage d'une même expression "faire l'amour" alors qu'elle signifie tellement de choses différentes d'une personne à l'autre...
L'autre problème vient de la maturité des individus et notamment de leur capacité à moduler l'offre et la demande (de plaisir ou d'autre chose) afin de s'adapter à leur partenaire.

ziggy_stardust
Aspirant
Messages : 40
Enregistré le : 25 juil. 2015, 23:19
A été aimé : 3 fois

Re: Article de blog: « Faire l’amour », c’est quoi au final ?

Message par ziggy_stardust » 05 sept. 2017, 21:56

Je ne peux pas répondre à la question, étant vierge, asexuel et aromantique. Mais tous ces témoignages sont très intéressants !

(Tiens, chose intéressante, rien à voir, mais Windows 10 ne semble pas connaitre le mot "aromantique", alors qu'il connait le mot "asexuel"). Curieux !

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité