LGBTQ+ , confrontation à l'extérieur

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
fiffi
Atrix Revolutions
Messages : 1909
Enregistré le : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 531 fois
A été aimé : 279 fois

Re: LGBTQ+ , confrontation à l'extérieur

Message par fiffi » 18 mai 2017, 00:45

Bien sur Guadina , les hétéros S , les homos S vont se moquer de nous si on leur dis qu' on est A . Il y a quelques années , on se moquait des LGTB ; ils se sont défendus , se sont expliqués et aujourd-hui , ils sont compris et acceptés . Tu vas me dire : pas par tout le monde . Tu as raison mais devons nous vivre cachés et subir la loi des intolérants , de ceux qui seront bornés toute leur vie ?

Zimou
Administrateur
Messages : 4989
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: LGBTQ+ , confrontation à l'extérieur

Message par Zimou » 18 mai 2017, 08:42

Guadiana a écrit :
18 mai 2017, 00:27
Bonsoir à tous,

Je vais paraître rabat-joie. Mais je ne vois pas pourquoi il faudrait rallier les aces aux LGBT. Car ce sont majoritairement des sexuels tout comme les hétérosexuels. Certes certains asexuels sont homos, trans, bi donc trouveront des points d'entente.

J'ai des anciens camarades de classe homos avec qui je suis restée en contact sur Facebook, si je leur dis que je suis ace, ils se moqueront de moi et sortiront les mêmes "préjugés" que les hétérosexuels.
Si on suis cette logique, on pourrait dire que les trans ne devraient pas être rallier aux LGB car ce sont majoritairement des personne attiré par les personnes de même sexe et non des personnes qui ont une identité de genre différente de leur sexe assigné à la naissance. On pourrait aussi dire que les bi ne devraient pas être rallier aux LG car les LG sont des personnes qui sont attiré par les personnes du même sexe qu'eux, ils n'ont pas une part d'hétérosexualité. Le point commun entre les L, G, B et T, c'est le fait qu'ils soient différent et minoritaire face aux hétérosexuel cisgenre. et c'est précisément un point commun qu'on a avec eux, d’où la légitimité d'être rallier à eux. Qu'il y ai des homo dans ton entourage qui se moquerai de toi ne change pas grand chose, être un LGBT ne veut pas dire qu'on est plus tolèrent que les autres, il y a des aces qui sont intolérant envers les homo aussi (on en a déjà banni sur ce forum). et même entre les membres de LGBT, il y a aussi des intolérance entre eux. Il arrive que les bi soit jugé comme des indécis, des personnes qui ne savent pas ce qu'ils veulent, et pas comme une orientation à part entière.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Biphobie
La bisexualité peut être à la fois dénigrée par les communautés homosexuelles et hétérosexuelles, SOS Homophobie parlant à ce propos de « double peine »
Bref, il y a des rejets des autres orientation au sein des LGBT, même entre eux, et c'est normal, être LGBT ne rend pas tolérant (ça sensibilise au mieux, mais il y a des cons partout). heureusement ce sont des minorités, les asso LGBT dans lesquelles des A agissent sont bien accueillit.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
SVBlueSpace
Membre
Messages : 18
Enregistré le : 23 avr. 2017, 13:07
A aimé : 5 fois
A été aimé : 4 fois

Re: LGBTQ+ , confrontation à l'extérieur

Message par SVBlueSpace » 25 mai 2017, 01:11

Je suis cette discussion depuis peu, et je pense que la plupart de mes idées à ce sujet ont déjà été dit, mais je me lance quand même :
Zimou a écrit :
09 mai 2017, 15:56
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lesbienne ... ransgenres
« Lesbiennes, gays, bisexuels et trans » ou « LGBT » est un sigle utilisé pour désigner les personnes non hétérosexuelles et/ou non cisgenres.
on est "non hétérosexuelles et/ou non cisgenres". Du coup le fait qu'on soit inclu n'est pas vraiment a discuter.
Donc là je suis tout à fait d'accord, même si ce n'est qu'une définition.
Mr.Nya a écrit :
16 mai 2017, 14:25
il ne me semble pas que l'on est jamais été menacés d'internement à grand renfort de "soins thérapeutiques"
Je ne peux parler de ma propre expérience, vu que je ne connais pas d'aces personellement (pas que je sache, sauf moi même), et mon entourage n'a probablement jamais entendu ce mot ...
Mais d'après ce que j'ai pu lire sur internet (bloggers, youtubeurs, témoignages ...), les asexuelles reçoivent souvent des remarques des autres disant que "c'est une maladie" et que "ça se soigne". Cela vient surement du fait qu'il ne comprennent pas l'asexualité et la confondent avec un manque de libido, ou autre problèmes, mais certaines personnes n'ont tout simplement pas envie de nous comprendre, qu'ils soient hétéro, homo, trans ... par peur de l'inconnu.

Et il est vrai que certain aces sont discriminés par des membres de la communauté LGBT(Q+), mais je rappelle que même les bisexuels et les transgenres sont souvent discriminés par les homosexuels, alors que le "B" et le "T" sont bien dans "LGBT".

Là plus grande différence avec le reste de la communauté LGBT est que notre orientation (a)sexuelle n'est pas quelque chose de "public", ça ne se voit pas de l'extérieur. Et certes, on ne mène pas les même combats que les homos ou trans, mais je pense qu'il est important que les gens sachent qu'on existe, ne serai-ce que pour rassurer les asexuels qui se demandent ce qu'il ne va pas chez eux, qui n'ont jamais entendu parler de l'asexualité, pour leur dire qu'ils ne sont pas seuls, et que c'est normal.
~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
:rainbow:______________"Do I dare disturb the universe ?"______________:rainbow:
"When something goes wrong in your life, just yell 'plot twist !' and move on."
Image

Keerya
Membre
Messages : 27
Enregistré le : 21 déc. 2016, 04:10
A aimé : 5 fois
A été aimé : 6 fois

Re: LGBTQ+ , confrontation à l'extérieur

Message par Keerya » 10 juin 2017, 04:07

La visibilité est importante, pas spécialement pour se faire accepter mais surtout pour nous-mêmes.
J'avais 21 ans et 4 mois quand j'ai découvert que j'étais asexuelle. J'ai passé toute mon adolescence à penser que j'étais juste une hétéro avec des problèmes. J'ai découvert que j'étais asexuelle parce que je voulais trouver un psychologue pour consulter au sujet de mes problèmes relationnel mais que j'ai d'abord fais des recherches pour voir si des gens avec les mêmes problèmes que moi avaient une solution pour me soigner.
Je cherchais un remède, j'ai trouvé une explication. J'ai eu de la chance.

Bref, conclusion de mon expérience : Je suis super sociable mais je me suis isolée par peur, j'ai entretenu une relation assez abusive avec mon grand frère en l'accusant totalement d'être responsable d'un traumatisme qui au final n'était rien de plus qu'une mauvaise expérience (et croyez moi, se rendre compte qu'on est pas du côté de la victime dans une relation qui ressemble à de l'abus c'est très dur à gérer niveau culpabilité), j'ai plombé mes relations amoureuse en me culpabilisant d'être incapable d'être "normale" et j'étais incapable de mettre le doigt sur ce qui n'allait pas puisque le concept d'asexualité m'étais totalement inconnu.

Sincèrement j'aurais aimé qu'on me dise au collège ce qu'était l'asexualité. Parce que je suis adulte et que je découvre tout juste mon orientation, je met à peines les mots qu'il faut dessus et j'ai constamment l'impression d'agir comme une ado quand il s'agit de relation amoureuse parce que je suis complètement largué en la matière, là où tout le monde s'y connait et s'y retrouve.

Mais combien de personnes ignorant être asexuelle vont voir des psychologues pour troubles psychologiques comme ça a failli être mon cas, combien vont voir des médecins, des sexologues pour un problème de libido ? Le gros problème de notre invisibilité c'est qu'on l'est même dans le corps médical, et qu'une personne peut très bien passer ça vie entre thérapie et médication sans jamais savoir qu'il ou elle est asexuel/le.

Et il me semble que ce point se rallie bien à la cause LGBT, la visibilité et reconnaissance comme orientation est super importante pour nous aussi.

Avatar du membre
Tatamie
Associé
Messages : 680
Enregistré le : 22 mars 2013, 20:24
Localisation : Nantes
A été aimé : 3 fois

Re: LGBTQ+ , confrontation à l'extérieur

Message par Tatamie » 16 juil. 2017, 03:16

Je ne connais pas les associations mais ça me paraît normal que les A soient intégrés... La recherche identitaire est encore plus difficile à mon avis.
Je me suis dit, "tu as un problème avec les mecs", finalement, j'avais aussi un problème avec les filles ! C'est quoi mon problème !???
Et si on est pas trop emmerdé, c'est simplement parce qu'on est sage et peu nombreux, aussi parce que justement nous n'avons pas le poids pour faire reconnaître l'existence de l'asexualité. C'est, y compris dans une simple recherche Google, assimilé à un asexué ou une frigide...

Avatar du membre
Vince27
Assidu
Messages : 885
Enregistré le : 06 nov. 2012, 00:17
Localisation : Centre, (Sans attache)
A aimé : 100 fois
A été aimé : 104 fois

Re: LGBTQ+ , confrontation à l'extérieur

Message par Vince27 » 19 juil. 2017, 19:56

Faut avoir concience qu'au sein de la LGBT, les tentions entre chaque communauté représentée ont toujours existées. Je perçois ce mouvement en l'associant au dicton : "les ennemis de mon ennemi sont mes amis" (...de circonstance)

Ma signature est d'ailleurs un pied de nez incluant les hétérosexuels et les asexuels au drapeau rainbow.
Elle représente une utopie : qu'au final tout le monde pourait être solidaire quelques soit l'orientation sexuel (même aux antipodes des leurs).
ImageImage

NTH
Aspirant
Messages : 32
Enregistré le : 25 juin 2017, 19:43
A aimé : 9 fois
A été aimé : 8 fois

Re: LGBTQ+ , confrontation à l'extérieur

Message par NTH » 24 juil. 2017, 21:04

Guadiana a écrit :
18 mai 2017, 00:27
Bonsoir à tous,

Je vais paraître rabat-joie. Mais je ne vois pas pourquoi il faudrait rallier les aces aux LGBT. Car ce sont majoritairement des sexuels tout comme les hétérosexuels. Certes certains asexuels sont homos, trans, bi donc trouveront des points d'entente.

J'ai des anciens camarades de classe homos avec qui je suis restée en contact sur Facebook, si je leur dis que je suis ace, ils se moqueront de moi et sortiront les mêmes "préjugés" que les hétérosexuels.
Je suis 100% d'accord avec Guardiana même si vous avez raison sur le faite qu'il faut plus de transparence pour l'asexualité, je reste convaincu qu'une association avec LGBT ne serais pas une bonne chose et je trouve un peu fou d'entendre certains dire "nous avons un ennemi commun" :/.
On ne doit pas parler d'amis ou d'ennemis ce n'est pas une guerre.

De plus, une association avec LGTB ne rendrait que plus flou le sceptre de l'asexualité qui est déjà bien trop compliqué. Car il faut quand même le reconnaître, nous demandons au sexuel de nous comprendre. Cependant, nous vivons dans un monde où le sexe est en avant plan, et parfois, nous avons nous même du mal à comprendre les sexuels donc comment pourraient t'ils nous comprendre si l'information que l'on veux faire passé est flou, complexe et rattaché à des groupes avec qui l'asexualité n'a rien avoir.

Avatar du membre
Vince27
Assidu
Messages : 885
Enregistré le : 06 nov. 2012, 00:17
Localisation : Centre, (Sans attache)
A aimé : 100 fois
A été aimé : 104 fois

Re: LGBTQ+ , confrontation à l'extérieur

Message par Vince27 » 24 juil. 2017, 22:47

NTH a écrit :
24 juil. 2017, 21:04
[...]je trouve un peu fou d'entendre certains dire "nous avons un ennemi commun" :/.
On ne doit pas parler d'amis ou d'ennemis ce n'est pas une guerre.
[HS]
"Ennemis" n'a jamais été un terme réservé qu'aux conflits armés, encore moins au sein d'une expression métaphorique (qu'on peut employer dans certains jeux d'alliances). Faut pas tout prendre au premier degré.

(ni non plus faire semblant qu'il n'y est jamais eue de virulence et d'oppression contre lesquelles se révolter, mais c'est un autre débat)

L'objet de mon propos était de rester vigilant au piège communautaire qui consiste à exclure sans discernement. Répondre à l'homophobie par l'hétérophobie par exemple (même inconsciemment), ce n'est pas la solution. Heureusement de nos jours, c'est assez minoritaire comme prise de position et la plupart ont l'esprit ouvert.

Tout comme, (et là je vais insister) il ne faut absolument pas que la communauté asexuel, rentre dans ce genre de travers de toujours mettre les "S" dans le même panier avec des généralités stériles (et j'en lis souvent, malheureusement).
[/HS]
ImageImage

Guadiana
Adepte
Messages : 228
Enregistré le : 28 sept. 2016, 01:55
A aimé : 77 fois
A été aimé : 31 fois

Re: LGBTQ+ , confrontation à l'extérieur

Message par Guadiana » 26 juil. 2017, 14:43

NTH a écrit :
24 juil. 2017, 21:04
Guadiana a écrit :
18 mai 2017, 00:27
Bonsoir à tous,

Je vais paraître rabat-joie. Mais je ne vois pas pourquoi il faudrait rallier les aces aux LGBT. Car ce sont majoritairement des sexuels tout comme les hétérosexuels. Certes certains asexuels sont homos, trans, bi donc trouveront des points d'entente.

J'ai des anciens camarades de classe homos avec qui je suis restée en contact sur Facebook, si je leur dis que je suis ace, ils se moqueront de moi et sortiront les mêmes "préjugés" que les hétérosexuels.
Je suis 100% d'accord avec Guardiana même si vous avez raison sur le faite qu'il faut plus de transparence pour l'asexualité, je reste convaincu qu'une association avec LGBT ne serais pas une bonne chose et je trouve un peu fou d'entendre certains dire "nous avons un ennemi commun" :/.
On ne doit pas parler d'amis ou d'ennemis ce n'est pas une guerre.

De plus, une association avec LGTB ne rendrait que plus flou le sceptre de l'asexualité qui est déjà bien trop compliqué. Car il faut quand même le reconnaître, nous demandons au sexuel de nous comprendre. Cependant, nous vivons dans un monde où le sexe est en avant plan, et parfois, nous avons nous même du mal à comprendre les sexuels donc comment pourraient t'ils nous comprendre si l'information que l'on veux faire passé est flou, complexe et rattaché à des groupes avec qui l'asexualité n'a rien avoir.
J'ai l'impression que "l'ennemi" de certains aces sont les hétérosexuels cisgenre. Je n'ai rien contre eux.

Ça me fait penser au combat de certains noirs (je suis noire) contre tous les blancs qui seraient tous mauvais.

thailog
Affilié
Messages : 342
Enregistré le : 08 avr. 2017, 15:46
Pronom : il
A aimé : 95 fois
A été aimé : 80 fois

Re: LGBTQ+ , confrontation à l'extérieur

Message par thailog » 27 juil. 2017, 13:11

Guadiana : "J'ai l'impression que "l'ennemi" de certains aces sont les hétérosexuels cisgenre. Je n'ai rien contre eux."

Les hétéros cisgenres sont généralement ceux qui sont les plus intolérants envers les LGBT+. Ce ne sont pas nos ennemis mais c'est souvent eux qu'ils faut convaincre de notre normalité.

Guadiana
Adepte
Messages : 228
Enregistré le : 28 sept. 2016, 01:55
A aimé : 77 fois
A été aimé : 31 fois

Re: LGBTQ+ , confrontation à l'extérieur

Message par Guadiana » 27 juil. 2017, 22:14

thailog a écrit :
27 juil. 2017, 13:11
Guadiana : "J'ai l'impression que "l'ennemi" de certains aces sont les hétérosexuels cisgenre. Je n'ai rien contre eux."

Les hétéros cisgenres sont généralement ceux qui sont les plus intolérants envers les LGBT+. Ce ne sont pas nos ennemis mais c'est souvent eux qu'ils faut convaincre de notre normalité.
La majorité des sexuels qu'ils soient hétéros, homos, bi etc... sont dans l'incompréhension vis à vis de notre (a)sexualité. Parce que tout le monde aime ça et c'est la meilleure chose au monde et blablabla. Ceux qui n'aiment pas ça ou qui n'en ressentent pas le besoin sont soit des coincés, des victimes de viols ou des homos refoulés. Donc je pense qu'il faut faire quelque chose à part pour nous. Car on est une minorité dans la minorité.

thailog
Affilié
Messages : 342
Enregistré le : 08 avr. 2017, 15:46
Pronom : il
A aimé : 95 fois
A été aimé : 80 fois

Re: LGBTQ+ , confrontation à l'extérieur

Message par thailog » 27 juil. 2017, 23:27

Guadiana : "La majorité des sexuels qu'ils soient hétéros, homos, bi etc... sont dans l'incompréhension vis à vis de notre (a)sexualité."

Je ne suis pas sur de ça, je pense quand même que les LGBT+ seront plus compréhensif car ils savent ce que c'est d'être dans la minorité en ce qui concerne l'orientation sexuel.

"Ça me fait penser au combat de certains noirs (je suis noire) contre tous les blancs qui seraient tous mauvais."

Pour le racisme, je pense que c'est pareil. Evidemment que tout les blancs ne sont pas racistes mais ils seront plus difficile à convaincre qu'un français d'origine étrangère sur le fait qu'il y a un racisme qui est encore bien présent en France.

NTH : "une association avec LGTB ne rendrait que plus flou le sceptre de l'asexualité qui est déjà bien trop compliqué."

Le spectre de l'asexualité il est surtout intéressant pour ceux qui sont concernés. Le message que l'on veut passer aux S est simple, c'est qu'il est possible de ne pas avoir d'attirance sexuelle.Pour moi les A ont toute leurs place dans la communauté LGBT+ car ils ont une orientation sexuelle qui n'est pas l'hétérosexualité.

Avatar du membre
Vince27
Assidu
Messages : 885
Enregistré le : 06 nov. 2012, 00:17
Localisation : Centre, (Sans attache)
A aimé : 100 fois
A été aimé : 104 fois

Re: LGBTQ+ , confrontation à l'extérieur

Message par Vince27 » 28 juil. 2017, 00:09

thailog a écrit :
27 juil. 2017, 23:27
Pour moi les A ont toute leurs place dans la communauté LGBT+ car ils ont une orientation sexuelle qui n'est pas l'hétérosexualité.
Je n'aime absolument pas ce principe de mettre d'un côté les hétérosexuels et de l'autre tout le reste.

Puis y a des A hétéro-romantiques.
Sans parler des grey-A qui ont le cul entre deux chaises.
ImageImage

fiffi
Atrix Revolutions
Messages : 1909
Enregistré le : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 531 fois
A été aimé : 279 fois

Re: LGBTQ+ , confrontation à l'extérieur

Message par fiffi » 28 juil. 2017, 00:39

IL me semble que ce sont les hétérosexuels qui mettent le " reste de coté " . Je ne mettrais pas tout le monde dans le meme panier , il y a des gens ouverts et des bornés dans tous les camps . Je rève d' un monde ou l' on vivrait tous en bonne harmonie mais je sais que c' est loin d' etre le cas !

thailog
Affilié
Messages : 342
Enregistré le : 08 avr. 2017, 15:46
Pronom : il
A aimé : 95 fois
A été aimé : 80 fois

Re: LGBTQ+ , confrontation à l'extérieur

Message par thailog » 28 juil. 2017, 11:48

Vince27 : "Je n'aime absolument pas ce principe de mettre d'un côté les hétérosexuels et de l'autre tout le reste."

L'hétérosexualité est l'orientation sexuelle qui est considéré comme normal et elle est majoritaire, cela créer chez beaucoup d'hétérosexuel un sentiments de normalité par rapport aux autres. Les auteurs de violence verbale, psychologique ou physique envers les LGBT+ sont souvent hétéro et cisgenre. Je sais que tout les hétéros cisgenre ne sont pas LGBT-phobe cependant je pense que la majorité des LGBT-phobes sont hétérosexuels et cisgenre.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités