Self-sexual/ fetichist asexual ?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Zephyr
Membre
Messages : 21
Enregistré le : 13 avr. 2017, 17:33
A aimé : 5 fois
A été aimé : 6 fois

Re: Self-sexual/ fetichist asexual ?

Message par Zephyr » 14 avr. 2017, 23:50

FTC ->
A deux, j'imagine que pour toi tu rompes cette magie, tu perds ce scénario idéal qui fait que tu perds toute saveur non ?
Aha, tu me pose des questions auxquelles je n'avais jamais réfléchi, c'est intéressant ! Je dirais plutôt que ce qui me déplait dans les relations sexuelles à deux (ou à plus), c'est que ça devient une histoire de personnes plus que de situation. Ce qui m'excite est plus *quelque chose/un événement* que quelqu'un. Dans mes rêves érotiques ou dans mes fantasmes, je n'imagine pas des personnes en interactions, mais une situation où il s'avère qu'il y a des personnes (je ne sais pas si je suis claire...). Et d'ailleurs, ces personnes là n'ont pas souvent de visages, ni même un corps défini. C'est plus l'idée d'une personne. Je sais en théorie qu'elles ont un corps (car il y a besoin de corps pour techniquement remplir le rôle que je leur ai donné dans ma situation fantasmée), mais je ne me les représente pas ? C'est difficile à expliquer. J'imagine qu'on pourrait comparer ça aux rêves peut-être ? Vous voyez (ou peut-être pas mais bon je tente), des fois dans votre rêve vous savez que ce brocoli géant qui vous accompagne est en fait votre mère, alors que ben a priori vous n'avez pas de brocoli géant pour mère, mais juste vous le savez ? C'est un peu la même chose dans mes fantasmes : je sais que c'est une personne, sans que je *voie* clairement que c'est une personne parce qu'elle n'a ni visage ni forme définie (même si globalement la forme est humaine en générale, et parfois j'entrevois un visage mais il n'est pas fixe).

Il y a le cas de figure-là, et le cas de figure où j'imagine dans mes scénarios des personnages de fiction. Ce n'est jamais des personnes réelles, et si jamais il s'avère que les personnages sur lesquels je fantasme sont incarnés par des acteurs (et je ne fantasme pas sur les acteurs, parce que les personnes réelles en situations sexuelles, bof), alors je les imagine avec des traits dessinés. En bref je n'envisage jamais des personnes réelles. Je m'envisage très rarement dans des situations sexuelles aussi, et quand c'est le cas je sais que ce n'est pas vraiment moi non plus (je me vois à la troisième personne, ce n'est pas le même visage, etc.). C'est pour ça que je me catégorise quand même dans asexuelle, car pour reprendre l'en-tête du site je ne ressens jamais d'attirance sexuelle pour les autres. Déjà parce que le "je" n'est pas présent dans mes fantasmes, ensuite parce que il n'y a pas de personnes réelles dans mes fantasmes (surtout parce que je n'ai jamais eu comme réaction à quelqu'un "wow je veux trop être dans une situation sexuelle avec lui/elle", et encore à 15 je veux bien me dire que c'est parce que je suis tardive autant à 22 bon y a un moment l'excuse marche plus). C'est plus une attirance sexuelle pour l'idée de sexe :shock: ?

D'ailleurs en y repensant, mes premiers fantasmes et masturbation ont commencé vers 8 ans je crois, et à ce moment-là je ne savais pas ce que c'était le sexe ou quoi. Du coup je me souviens très bien m'être masturbé sur des images de machines à laver, de lancer de couteaux par des clowns (oui bon on juge pas), et d'allaitement, en vrac... Donc encore une fois des situations plus que des personnes. Je pense j'aime juste beaucoup le sexe mais pas les personnes, donc je trouve d'autres supports masturbatoires ? Ou que je suis encore immature dans ce domaine-là haha.... :void: (<- moi qui fait ma psychanalyse sous vos yeux ébahis).
On ne le fait pas avec une amie. Et comme tu dis, pour beaucoup ce qui sépare l'amitié du couple, c'est de coucher ensemble. Alors que "spirituellement", tu peux le distinguer avec le fait de vouloir (comme tu le dis) former un nous
Oui oui c'est exactement ça ! Alors pas la notion d'exclusivité parce que j'étais en relation polyamoureuse à ce moment-là (je n'aime pas l'idée qu'une personne soit 'obligée' de rester avec moi, ni moi envers elle, donc dans la mesure de nos limites je laisse le champ le plus ouvert possible), mais l'idée de vouloir être spéciale pour cette personne, de construire qqch avec elle et juste d'être importante et de passer devant de simples potes, oui c'est ça ! Et je ne trouve peut-être pas d'autres solutions que le cul pour m'assurer de ça... J'ai l'impression qu'avec un.e S l'aboutissement d'une relation affective/intime/voire sensuelle est le sexe, ce qui n'est pas le cas pour moi qui veut pouvoir faire des trucs très intimes avec la personne sans que ça mène au sexe, donc ça crée vraiment de la frustration et/ou du stress. Bon après ça a l'air d'être le cas de beaucoup d'entre nous ici :-|

Ahla c'est bien l'internet quand même, vous imaginez dire à des inconnus que vos supports masturbatoires à 8 ans était le lancer de couteaux par des clowns (pour info ça vient d'un dessin animé qui illustrait le chant de Mme Butterfly, si ça dit qqch à qlq) ??

Zephyr
Membre
Messages : 21
Enregistré le : 13 avr. 2017, 17:33
A aimé : 5 fois
A été aimé : 6 fois

Re: Self-sexual/ fetichist asexual ?

Message par Zephyr » 15 avr. 2017, 00:06

Aphélie -> merci de ta réponse !Oui peut-être que dire "le je est exclu" plutôt que "le je n'existe pas" est moins hard :lol: ! Après je n'ai pas forcément l'impression d'être exclue, puisque c'est moi qui monte le scénario de a à z. Je n'ai juste pas de présence physique, mais je suis l'idée globale de la situation peut-être ? Mais oui aego c'est bien, en plus c'est mignon aussi :oops:

Pour le coup des "autosuffisosexuels" c'était pour remplacer "asexuel", pas aego :wink: Mais oui c'était plus une blague haha ! C'était l'idée que "asexuel" étymologiquement c'est "qui n'est pas sexuel", et je trouve toujours que les définitions négatives (ne pas être, non-qqch...) sont tristes quand c'est pour déterminer une personne :cry: Ca veut dire "je suis un non-qqh!!"(donc "je ne suis pas qqch"), alors que je préférerais dire "je suis qqch!". Donc c'est pour ça je réfléchissais avec quel terme on pourrait remplacer "asexuel" pour que ça devienne positif (pas positif dans le sens de bien mais dans le sens de >0), et je me suis dit que la caractéristique commune qu'on a tous c'est qu'on a pas besoin de quelqu'un d'autre en ce qui concerne le sexe, donc qu'on s'autosuffit, donc autosuffisosexuel. Et ceux entre les deux seraient les greyautosuffisosexuels ? Bref je divague et je dirais même que je dis de la merde :lol:

Avatar du membre
FTC
Associé
Messages : 704
Enregistré le : 07 févr. 2016, 15:07
A aimé : 54 fois
A été aimé : 70 fois

Re: Self-sexual/ fetichist asexual ?

Message par FTC » 15 avr. 2017, 13:46

Zephyr a écrit :
14 avr. 2017, 23:50
FTC ->
[...]Dans mes rêves érotiques ou dans mes fantasmes, je n'imagine pas des personnes en interactions, mais une situation où il s'avère qu'il y a des personnes (je ne sais pas si je suis claire...). Et d'ailleurs, ces personnes là n'ont pas souvent de visages, ni même un corps défini. C'est plus l'idée d'une personne. Je[...]
Je vois tout à fait ce que tu veux dire. En soi, imaginons que tu es "excitée", peut-être que ce qui a été déclencheur c'est une situation au cours de ta journée, ton fantasme derrière sera construit en fonction de ce qui a été déclenché ton excitation plus tôt ? En gros, ce n'est pas une personne qui sera la cible de ton fantasme, mais le lieu, le contexte, l'action ? Et que finalement, une fois que ton décor est fixé, tu imagines plus ou moins un tronc de personne, ou un truc du genre ? :) Et encore, peut-être juste le décorum te suffira avec une sorte de vision à 360° de la scène, c'est ça ?

D'ailleurs en y repensant, mes premiers fantasmes et masturbation ont commencé vers 8 ans je crois, et à ce moment-là je ne savais pas ce que c'était le sexe ou quoi. Du coup je me souviens très bien m'être masturbé sur des images de machines à laver, de lancer de couteaux par des clowns (oui bon on juge pas), et d'allaitement, en vrac... Donc encore une fois des situations plus que des personnes. Je pense j'aime juste beaucoup le sexe mais pas les personnes, donc je trouve d'autres supports masturbatoires ? Ou que je suis encore immature dans ce domaine-là haha.... :void: (<- moi qui fait ma psychanalyse sous vos yeux ébahis).
hahaha le coup des machines à laver m'a tué ! Après, l'immaturité peut être une explication potentielle, vu que souvent ceux qui ont le syndrôme de Peter Pan sont asexuels. Après dans ton cas, je ne pense pas que ce soit le cas, mais plus que tu as une autre vision du délire.
On ne le fait pas avec une amie. Et comme tu dis, pour beaucoup ce qui sépare l'amitié du couple, c'est de coucher ensemble. Alors que "spirituellement", tu peux le distinguer avec le fait de vouloir (comme tu le dis) former un nous
Oui oui c'est exactement ça ! Alors pas la notion d'exclusivité parce que j'étais en relation polyamoureuse à ce moment-là (je n'aime pas l'idée qu'une personne soit 'obligée' de rester avec moi, ni moi envers elle, donc dans la mesure de nos limites je laisse le champ le plus ouvert possible), mais l'idée de vouloir être spéciale pour cette personne, de construire qqch avec elle et juste d'être importante et de passer devant de simples potes, oui c'est ça ! Et je ne trouve peut-être pas d'autres solutions que le cul pour m'assurer de ça... J'ai l'impression qu'avec un.e S l'aboutissement d'une relation affective/intime/voire sensuelle est le sexe, ce qui n'est pas le cas pour moi qui veut pouvoir faire des trucs très intimes avec la personne sans que ça mène au sexe, donc ça crée vraiment de la frustration et/ou du stress. Bon après ça a l'air d'être le cas de beaucoup d'entre nous ici :-|
Comme tu dis, c'est le cas de beaucoup ici. D'où souvent la complexité pour certains à former un couple. Ce qui est dommage, car comme tu le dis, je trouve qu'une complicité forte, avec des choses que uniquement les 2 partages montrent qu'il y a bien un couple. Mais bon on va pas changer le monde haha

Avatar du membre
Aphélie
Ace in space
Messages : 1597
Enregistré le : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 249 fois
A été aimé : 449 fois

Re: Self-sexual/ fetichist asexual ?

Message par Aphélie » 15 avr. 2017, 18:12

Zephyr a écrit :
15 avr. 2017, 00:06
Aphélie -> merci de ta réponse !Oui peut-être que dire "le je est exclu" plutôt que "le je n'existe pas" est moins hard :lol: ! Après je n'ai pas forcément l'impression d'être exclue, puisque c'est moi qui monte le scénario de a à z. Je n'ai juste pas de présence physique, mais je suis l'idée globale de la situation peut-être ? Mais oui aego c'est bien, en plus c'est mignon aussi :oops:

Pour le coup des "autosuffisosexuels" c'était pour remplacer "asexuel", pas aego :wink: Mais oui c'était plus une blague haha ! C'était l'idée que "asexuel" étymologiquement c'est "qui n'est pas sexuel", et je trouve toujours que les définitions négatives (ne pas être, non-qqch...) sont tristes quand c'est pour déterminer une personne :cry: Ca veut dire "je suis un non-qqh!!"(donc "je ne suis pas qqch"), alors que je préférerais dire "je suis qqch!". Donc c'est pour ça je réfléchissais avec quel terme on pourrait remplacer "asexuel" pour que ça devienne positif (pas positif dans le sens de bien mais dans le sens de >0), et je me suis dit que la caractéristique commune qu'on a tous c'est qu'on a pas besoin de quelqu'un d'autre en ce qui concerne le sexe, donc qu'on s'autosuffit, donc autosuffisosexuel. Et ceux entre les deux seraient les greyautosuffisosexuels ? Bref je divague et je dirais même que je dis de la merde :lol:
Pas du tout, j'aime assez ta vision des choses et c'est tout à fait vrai qu'on se définit comme n'étant pas quelque chose plutôt que simplement comme étant une autre ! Je valide autosuffisosexuel.le :D
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3628
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 914 fois

Re: Self-sexual/ fetichist asexual ?

Message par Baelfire » 16 avr. 2017, 11:04

Nan mais il faut reconnaître une chose aussi : c'est assez décevant le sexe.

Avec toute la pub qu'on en fait on s'imagine des trucs de ouf et au moment du passage à l'acte, quand on se confronte à la réalité...

Disons que l'imaginaire était beaucoup plus intéressant.

Tu es peut-être dans ce cas là qui sait ? En tous cas toutes les pistes que t'ont donné les copains me semblent bonnes à explorer pour toi.

Pourtant il y a moyen (une fois de temps en temps parce que faut pas abuser non plus :D) de rendre le sexe intéressant. Ca commence par connaître ses goûts et dégouts ainsi que ceux de son partenaire. Alors je ne suis pas trop versée en la matière mais parfois avec des jeux de rôle et le costume qui va avec, voir avec un endroit insolite, ou même une simple musique qui te fait triper ça peut créer un certain plaisir et surtout un aspect unique et rare. Ce qui rendra donc ce moment précieux

Faut-il aussi que tu creuses de ce côté là ? Comment mettre les choses en scène pour que ça puisse te plaire ?

Je ne sais pas mais c'est une possibilité.

Bienvenue.
♪Love is in the A ♫

Zephyr
Membre
Messages : 21
Enregistré le : 13 avr. 2017, 17:33
A aimé : 5 fois
A été aimé : 6 fois

Re: Self-sexual/ fetichist asexual ?

Message par Zephyr » 16 avr. 2017, 23:39

FTC ->
En gros, ce n'est pas une personne qui sera la cible de ton fantasme, mais le lieu, le contexte, l'action ? Et que finalement, une fois que ton décor est fixé, tu imagines plus ou moins un tronc de personne, ou un truc du genre ? :) Et encore, peut-être juste le décorum te suffira avec une sorte de vision à 360° de la scène, c'est ça ?
Oui oui exactement ça tu me comprends \(TAT)/ Je n'ai pas fait une analyse systématique de tous mes fantasmes/rêves (ça a l'air chiant), mais j'ai l'impression que c'est bien ça leur point commun !! Du coup ça fait bien de moi une asexuelle hein ? Je sais que c'est à moi de choisir ça blabla mais je suis curieuse de savoir si je suis adoubée par la communauté :lol:


Aphélie -> Bon alors on va lancer un nouveau terme à nous deux :lol: !!


Baelfire ->
Avec toute la pub qu'on en fait on s'imagine des trucs de ouf et au moment du passage à l'acte, quand on se confronte à la réalité...
Merci de ta réponse ! Oui il doit y avoir beaucoup de ça aussi, on nous le vend de tous les côtés, comme étant la chose la plus magique, ou une chose pour laquelle on provoque des guerres et tout, mais à la fin ça se réduit juste bah, à un truc mécanique quand même. Même si avec l'attraction envers quelqu'un il doit y avoir une dimension en plus, mais quand même ça suffit pas ! C'est à demander pourquoi les religions monothéistes et le droit en font un tel foin, c'est peut-être juste un immense trollage :x
Disons que l'imaginaire était beaucoup plus intéressant. Tu es peut-être dans ce cas là qui sait ? [...]
Je ne pense pas que ce soit ça... On en parlait avec FTC et c'est plutôt un autre plan entièrement. C'est *que* une situation qui m'excite, pas une personne, même quand je suis amoureuse de la personne. Ca peut être une image ou un extrait de film, même pas forcément érotique, mais le fait d'être sexuelle avec quelqu'un me répugne au pire ou m'indiffère au mieux. Je n'ai jamais éprouvé le besoin ou l'envie d'être intime avec une personne et faire des gestes ou reproduire une situation sexuelle avec, c'est plus oui une situation et l'idée de sexe qui m'attire, mais jamais une personne. Donc je ne pense pas que reproduire un scénario ou chercher un endroit insolite y change qqch, surtout qu'en général les situations que j'imagine sont assez bateaux donc bon haha... Mais sait-on jamais ça peut être une piste qu'il faut pas mettre direct de côté ! Mais je n'ai pas non plus envie de me forcer pour vérifier si c'est bien ça ou pas, étant donné que dès que la situation commence à être sexuelle je me sens très mal je sais pas si je le vivrais bien :/

Avatar du membre
FTC
Associé
Messages : 704
Enregistré le : 07 févr. 2016, 15:07
A aimé : 54 fois
A été aimé : 70 fois

Re: Self-sexual/ fetichist asexual ?

Message par FTC » 17 avr. 2017, 12:29

Zephyr a écrit :
16 avr. 2017, 23:39
FTC ->
En gros, ce n'est pas une personne qui sera la cible de ton fantasme, mais le lieu, le contexte, l'action ? Et que finalement, une fois que ton décor est fixé, tu imagines plus ou moins un tronc de personne, ou un truc du genre ? :) Et encore, peut-être juste le décorum te suffira avec une sorte de vision à 360° de la scène, c'est ça ?
Oui oui exactement ça tu me comprends \(TAT)/ Je n'ai pas fait une analyse systématique de tous mes fantasmes/rêves (ça a l'air chiant), mais j'ai l'impression que c'est bien ça leur point commun !! Du coup ça fait bien de moi une asexuelle hein ? Je sais que c'est à moi de choisir ça blabla mais je suis curieuse de savoir si je suis adoubée par la communauté :lol:

J'avoue que si à chaque réveil, tu sors le petit calepin, et que tu te mets à analyser "quels fantasmes j'ai eu cette nuit", ça serait vite relou ! :)

Après pour t'adouber ou pas, je pense que le grand comité doit décider. Mais en gros, si on prend stricto sensu la définition pour dire que c'est l'absence d'attirance sexuelle envers d'autres personnes ça rentre dans la définition.

Avatar du membre
PassionA
Atrix Reloaded
Messages : 1804
Enregistré le : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 475 fois
A été aimé : 483 fois

Re: Self-sexual/ fetichist asexual ?

Message par PassionA » 17 avr. 2017, 12:39

Pour moi il est clair que Asexualité est un terme assez mal choisi puisque les asexuels peuvent tout à fait avoir une sexualité (personnelle et non partagée, fétichiste ou non) et ne pas être dégouté par la chose. C'est ce qui crée encore plus de confusion auprès de ceux qui découvre l'asexualité, et auprès des hétéro/homo qui ne comprenne pas forcément pourquoi on se dit asexuel alors que l'on peut avoir une libido forte que l'on résout au travers de la masturbation. J'aurais aimé qu'un terme plus précis soit choisi pour parler de notre non-attirance sexuelle envers une autre personne. Pendant longtemps je me pensais plutôt "autosexuel".

Quand tu parles de tes fantasmes, je te comprends totalement, j'ai les même genre de rêves. Il s'agit d'avantage de scènes, de contexte, mais jamais de personnes bien qu'il y ai d'autres personnes (mais elles sont sans visage et stéréotypiques, juste des supports à la scène). J'ai une libido active depuis que je suis tout môme et un activité masturbatoire qui va avec, mais je ne peux pas partager cela avec quelqu'un d'autre (j'ai essayé, ça ne fonctionne pas et ça me coupe toute envie).

Zephyr
Membre
Messages : 21
Enregistré le : 13 avr. 2017, 17:33
A aimé : 5 fois
A été aimé : 6 fois

Re: Self-sexual/ fetichist asexual ?

Message par Zephyr » 17 avr. 2017, 21:41

ftc ->
Après pour t'adouber ou pas, je pense que le grand comité doit décider
Bon bon j'attendrais le sabbat annuel des asexuels alors, savoir si je rentre dans votre cercle :mrgreen:


PassionA ->
C'est ce qui crée encore plus de confusion auprès de ceux qui découvre l'asexualité, [...] Pendant longtemps je me pensais plutôt "autosexuel".
Oui j'ai eu le même parcours, sachant que le sexe avait une grande place dans ma vie je ne me retrouvais pas dans le mot "asexuel". Mais bien sûr dans le monde des sexuels je m'y retrouvais encore moins, ce qui m'a forcé à revenir de ce côté-là finalement ! Avant que les gentils gens d'ici m'indique le mot "aegosexuel" je me définissais aussi comme autosexuel, mais je sais pas si t'as eu la curiosité de voir les résultats internet de ce mot... A chaque fois ça reprenait le mythe de Narcisse et les vieux complexes freudien, comme quoi on avait pas évolué depuis nos 1 an, qu'on était même pire que les homosexuels parce que bon, même si eux ils étaient un peu ratés parce qu'ils avaient pas fini leur progression jusqu'à désirer ce qui était vraiment à l'opposé d'eux, nous on avait même pas passé l'étape de l'auto-désir donc on faisait un peu pitié quand même (quand est-ce qu'on met freud dans les toilettes d'ailleurs, ça va faire 10000 ans au moins que toutes les sciences ont démontré qu'il a jamais su de quoi il parlait -freud lui-même à la fin de sa vie a dit qu'il s'était planté :ouhla:)
Quand tu parles de tes fantasmes, je te comprends totalement, j'ai les même genre de rêves. Il s'agit d'avantage de scènes, de contexte, mais jamais de personnes bien qu'il y ai d'autres personnes (mais elles sont sans visage et stéréotypiques, juste des supports à la scène). J'ai une libido active depuis que je suis tout môme et un activité masturbatoire qui va avec, mais je ne peux pas partager cela avec quelqu'un d'autre (j'ai essayé, ça ne fonctionne pas et ça me coupe toute envie)
Parfait j'ai trouvé une compagne de route aego alors !! C'est exactement ce que je ressens, en mieux dit :mrgreen:

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3628
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 914 fois

Re: Self-sexual/ fetichist asexual ?

Message par Baelfire » 17 avr. 2017, 22:06

Zephyr a écrit :
16 avr. 2017, 23:39
Du coup ça fait bien de moi une asexuelle hein ? Je sais que c'est à moi de choisir ça blabla mais je suis curieuse de savoir si je suis adoubée par la communauté :lol:
Han j'avais pas vu ça !

Nan mais il faut arrêter d'attendre de nous qu'on "valide" "adoube" ou je ne sais quoi. Pour prendre juste l'équipe du forum par exemple on a tous une base commune mais ensuite nos avis divergent. Parce qu'on a pas le même vécu, les mêmes éxpériences ni rien. Et surtout parce qu'il n'y a rien de plus subjectif que ça. Il n'existe pas de bonnes réponses. Surtout venant de quelqu'un d'autre que soit même.

Tu te sens A ? Eh ben considère toi comme telle

La seule chose qu'on ne veut absolument pas et sur laquelle on est TOUS d'accord c'est que les gens s'enferment dans une case et se mettent des oeillères.

Et quand bien même tu ne serais pas ou ne te considérerais pas comme A tu serais bienvenue ici.

Y a pas de sélections à l'entrée. Tous ceux qui le veulent et qui sont bienveillants ont leur place sur ce forum
♪Love is in the A ♫

Zephyr
Membre
Messages : 21
Enregistré le : 13 avr. 2017, 17:33
A aimé : 5 fois
A été aimé : 6 fois

Re: Self-sexual/ fetichist asexual ?

Message par Zephyr » 17 avr. 2017, 22:44

Baelfire -> ah mince, alors y a pas de bal annuel des asexuels où on dansent autour d'un feu toute la nuit ... je voulais en faire partie après ma communion :trist:

Je blague tu as raison, c'est sûr qu'il n'y a que moi qui peux me définir ! Je me définis comme A alors, il va peut-être me falloir du temps à apprivoiser cette définition (et bien sûr je me réserve le droit de changer à tout moment!) mais pour l'instant c'est ce qui me correspond :mrgreen:

Avatar du membre
PassionA
Atrix Reloaded
Messages : 1804
Enregistré le : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 475 fois
A été aimé : 483 fois

Re: Self-sexual/ fetichist asexual ?

Message par PassionA » 18 avr. 2017, 01:55

Zephyr a écrit :
17 avr. 2017, 21:41
... A chaque fois ça reprenait le mythe de Narcisse et les vieux complexes freudien, comme quoi on avait pas évolué depuis nos 1 an, qu'on était même pire que les homosexuels parce que bon, même si eux ils étaient un peu ratés parce qu'ils avaient pas fini leur progression jusqu'à désirer ce qui était vraiment à l'opposé d'eux, nous on avait même pas passé l'étape de l'auto-désir donc on faisait un peu pitié quand même (quand est-ce qu'on met freud dans les toilettes d'ailleurs, ça va faire 10000 ans au moins que toutes les sciences ont démontré qu'il a jamais su de quoi il parlait -freud lui-même à la fin de sa vie a dit qu'il s'était planté :ouhla:)
Honnêtement, j'ai toujours éviter la psychanalyse par internet car c'est sans doute le plus sûr chemin vers la folie.

Sweet'
Abonné
Messages : 25
Enregistré le : 12 avr. 2017, 19:52
A aimé : 4 fois
A été aimé : 7 fois

Re: Self-sexual/ fetichist asexual ?

Message par Sweet' » 18 avr. 2017, 02:15

Zephyr a écrit :
17 avr. 2017, 22:44
Baelfire -> ah mince, alors y a pas de bal annuel des asexuels où on dansent autour d'un feu toute la nuit ... je voulais en faire partie après ma communion :trist:
Qu-oa ?! Pas de fêtes des asexuelles où on mange des petits gateaux et où on chante à tue-tête notre amour de l'amitié et du violet ? Que me voilà deçue... :P

Plus sérieusement, pour avoir lu le topic en entier et en suivre l'évolution, je dois avouer que je me reconnais pas mal dans ce débat. Dans le sens où le sexe avec un tiers, c'est juste pas possible. Pour avoir été en couple avec S, j'ai jamais cédée, ça me bloquait trop. Je voulais vraiment pas. Par contre, j'ai toujours été autonome, si j'peux dire. Avec l'adolescence et les hormones, j'ai eu des besoins assez courant, mème si je penses qu'ils sont très loin d'égaler ceux des S. J'ai une petite libido mais aucune envie de la partager. -MA LIBIDO A MOI !!- Et effictivement, comme les autres qui ont témoignés, je suis bien mieux avec mon imaginaire qu'avec un/une partenaire.
On peut faire tellement plus intéressant avec sa moitié ! Des crèpes, des parties d'Overwatch -un jeu de tir, pour les néophytes-, regarder une émission culturelle sur l'élevage des lapins en colombie... Tant de possibilités !!

-Et voici l'image d'un calin de chats-
Image
Zephyr, 19/04
[...] certains mâââles prennent ça pour un challenge personnel -_-' du style "aha tu te dis que tu es asexuelle ms c'est parce que tu n'as pas trouvé le bon!! MoI CHevaliER de LA taBLE RONDe je SErais le PRemier à Avoir l'honneUR de rencontrer toN InnonceeeeNce"

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3628
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 914 fois

Re: Self-sexual/ fetichist asexual ?

Message par Baelfire » 18 avr. 2017, 08:17

Sweet' a écrit :
18 avr. 2017, 02:15
Zephyr a écrit :
17 avr. 2017, 22:44
Baelfire -> ah mince, alors y a pas de bal annuel des asexuels où on dansent autour d'un feu toute la nuit ... je voulais en faire partie après ma communion :trist:
Qu-oa ?! Pas de fêtes des asexuelles où on mange des petits gateaux et où on chante à tue-tête notre amour de l'amitié et du violet ? Que me voilà deçue... :P
Si si mais là il faut avoir fait ses preuves et être plus qu'initiés. :D
♪Love is in the A ♫

Avatar du membre
FTC
Associé
Messages : 704
Enregistré le : 07 févr. 2016, 15:07
A aimé : 54 fois
A été aimé : 70 fois

Re: Self-sexual/ fetichist asexual ?

Message par FTC » 18 avr. 2017, 20:20

Comme vous (Zephyr, PassionA, Sweet) j'avais un peu cette approche à l'origine, et j'm'étais demandé si ce n'était pas une conséquence d'une sorte de peur de l'intimité. Bon, je pense pas que ce soit le cas pour moi, mais vous êtes vous posé cette question ?

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités