Situation embarassante

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
ziggy_stardust
Aspirant
Messages : 40
Enregistré le : 25 juil. 2015, 23:19
A été aimé : 3 fois

Re: Situation embarassante

Message par ziggy_stardust » 12 oct. 2017, 23:19

Je suis désolé pour toutes les personnes dont la famille pose des questions parfois insistantes ou intimes. Cela doit être très gênant.

L'entourage ne se rend pas toujours compte ! Mais bon, c'est un sujet parmi d'autres après tout. C'est comme s'il y avait une espèce de norme qu'il faut à tout prix épouser (!).

Némésis
Amibe
Messages : 97
Enregistré le : 06 oct. 2017, 04:09
A aimé : 117 fois
A été aimé : 23 fois

Re: Situation embarassante

Message par Némésis » 13 oct. 2017, 15:43

Mes parents se fichent complètement d'être grand-parents ou non et le reste de ma famille à compris depuis longtemps que si je dis que je suis seule on arrête la et on passe à d'autre chose. C'est plutôt avec mes connaissances que j'ai ce problème. Selon une d'entre elle, il y a un gars au cégep avec qui je flirt ce qui n'est pas vrai (de mon côté en tout cas pour lui j'en sais rien j'ai pas demandée), Mais chaque fois qu'on le croise, on se dit poliment bonjour et quand il s'en va elle me regarde comme si je l'avais embrassé devant elle. Elle m'a même dit une fois : Tu cruise hen! (cruiser est le terme québécois pour flirter) Et je lui ai dit : Non qu'est-ce qui te fais penser ça? elle n'a rien dit et on a changer de sujet. Il faut dire que cette connaissance est également celle qui me fait le liste de tous les acteurs les plus sexy de la planète à chaque fois qu'on se voit et elle essaie (plus ou moins subtilement) d'avoir la mienne. Moi je dit que j'en trouve certains beau s'en plus, pareil pour les actrices, mais elle cherche encore... J'hésite à lui dire que je suis A... elle est gentille mais je ne sais pas si elle comprendrait puisque visuellement, l'attirance sexuelle fait partie intégrante de sa vie peut importe qu'elle passe à l'acte ou non.
Némésis, déesse de la juste colère et de la vengeance :)

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2897
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 571 fois
A été aimé : 549 fois

Re: Situation embarassante

Message par clotaire » 13 oct. 2017, 16:11

Némésis a écrit :
13 oct. 2017, 15:43
Elle m'a même dit une fois : Tu cruise hen! (cruiser est le terme québécois pour flirter) Et je lui ai dit : Non qu'est-ce qui te fais penser ça? elle n'a rien dit et on a changer de sujet.
Quand j'avais autour de la vingtaine, je répondais pareil et je me sentais gêné. Les dernières fois que ça m'est arrivé, j'étais plus du genre à répondre "ha ha oui c'est ça" pour rire. Et je trouve que ça marche mieux, parce que si on se montre mal à l'aise, eux ça les fait encore plus rire (#sadiques), alors que si on accepte de plaisanter sur nous-même, finalement on passe beaucoup plus vite à autre chose.

Némésis
Amibe
Messages : 97
Enregistré le : 06 oct. 2017, 04:09
A aimé : 117 fois
A été aimé : 23 fois

Re: Situation embarassante

Message par Némésis » 13 oct. 2017, 17:42

Merci du conseil. Je ne sais pas si j,en serai capable car je suis très spontané et j'ai du mal à cacher mes émotions mais je vais essayer. Je t'en donne des nouvelles.
Némésis, déesse de la juste colère et de la vengeance :)

ziggy_stardust
Aspirant
Messages : 40
Enregistré le : 25 juil. 2015, 23:19
A été aimé : 3 fois

Re: Situation embarassante

Message par ziggy_stardust » 15 oct. 2017, 11:17

Bien le bonjour à nos cousins et cousines du Québec !

Avatar du membre
Random User
Membre
Messages : 28
Enregistré le : 14 oct. 2017, 20:21
Localisation : Ardèche
A aimé : 6 fois
A été aimé : 7 fois

Re: Situation embarassante

Message par Random User » 31 oct. 2017, 13:19

Ah les situations embarrassantes, je commence a m'y faire ! xD
Donc quelques extraits de conversations plus ou moins récentes:

Contexte: Marche hors de chez moi, histoire de me sortir un peu, je vais rejoindre les amis d'une amie. Un personne voit que je suis pas trop trop motivé pour sociabiliser mais commence a me raconter ses histoires personnelles (Moui moui, ce type d'histoire, la discussion commence déjà de manière extrêmement gênante pour moi) et voit que je suis plutôt gêné. Je précise que personne n'est au courant de mon asexualité.
"... Ah mais en fait, t'es gay, j'suis sur !"
"Euh, non pas vraiment"
"Bi ?"
"Non plus"
"Bah pourquoi t'as jamais eu d'histoires de couple ?"
"J'en ait pas vraiment envie"
Il se met a parler beaucoup plus fort, limite il crie
"EH [Nom de mon amie], TON POTE IL EST GAY MAIS IL VEUT PAS LE DIRE"
Tout ça s'est passé au milieu d'une foule, j'ai rarement été si mal a l'aise.

Seconde histoire, on jouait a un jeu très récemment en soirée chez moi avec deux potes. C'est un genre de quiz un peu con, tu dois deviner ce que les autres ont répondu et évidemment, une question vient. Je la reformule un peu, je me souvient pas a 100% de la manière dont elle est faite: "Vous préféreriez soutenir la communauté LGBT ou défendre le racisme ?"
Moment de la révélation de mon choix (Je suis pas raciste, mais un peu plus compris chez les LGBT, c’était une tentative de coming out maladroite qui ne s'est pas faite au finale

(Les deux en même temps) "PARDON ?!"
"Euuuuuh... Oui ?"
"Bah j'sais pas, je trouve ça assez con, les mecs inventent des orientations et des genres. On est soit un homme, soit une femme. On est soit hétero, soit homo, soit, limite bi."
Grand blanc dans la pièce, on passe vite a la question d’après et plus personne ne veut ré aborder le sujet sauf moi, qui ait essayé sans succès

Pour finir, un discours dont un grand nombre d'entre nous ne supporte plus mais a quand même eu
"Pourquoi t'es encore seul ? T'es gay et tu veux rien nous dire ? T'as honte de la personne ? Et pourquoi t'as friendzoné [Inserer le nom d'une amie ici] ? Je vous voyais trop bien ensemble, et elle est déçue maintenant... Et geeeeenre, t'as jamais été en couple ? Tu sors si peu de chez toi ? J'comprend pas, genre t'es pas laid (Meh, j'suis pas de cet avis la :v) puis t'es plutôt sympa, j'vois pas la... Et met y un peu du tiens, tu va rester seul toute ta vie sinon !"
Moi intérieurement: "LaisseMoiTranquilleLaisseMoiTranquilleLaisseMoiTranquilleLaisseMoiTranquilleLaisseMoiTranquilleLaisseMoiTranquille je veux pas en parler LaisseMoiTranquilleLaisseMoiTranquille"

Alors oui, je vois qu'on me suspecte vraiment beaucoup d'être gay mais bon, entre ça et me faire appeler madame par des inconnus, le choix est vite fait (Yay, c'est génial les visages androgynes ! Surtout quand on y ajoute des cheveux longs !).
"- Les gens, une espèce dont tu ne peut pas te passer mais que t'as quand même pas envie de voir"
kibi-splash, 24 Octobre 2017, 20h25.
Une citation qui a sa place en signature je suppose ? x)

Avatar du membre
Léo P.
Amibe
Messages : 95
Enregistré le : 20 avr. 2016, 17:47
Localisation : Lyon
A aimé : 1 fois
A été aimé : 7 fois
Contact :

Re: Situation embarassante

Message par Léo P. » 31 oct. 2017, 20:42

J'ai eu droit à quelques répliques, mais jamais de ce genre. C'était plutôt "comment tu fais pour pas aimer ça ?", "mais toi... en solo... ?", ou même "mais du du coup, vous faites comment dans un couple ?" (sous-entendu pour faire du sexe)...

Il est vrai que c'est relou à la longue, mais on en rigole à force.
Image

ziggy_stardust
Aspirant
Messages : 40
Enregistré le : 25 juil. 2015, 23:19
A été aimé : 3 fois

Re: Situation embarassante

Message par ziggy_stardust » 01 nov. 2017, 15:32

Random User a écrit :
31 oct. 2017, 13:19
Ah les situations embarrassantes, je commence a m'y faire ! xD
Donc quelques extraits de conversations plus ou moins récentes:

Contexte: Marche hors de chez moi, histoire de me sortir un peu, je vais rejoindre les amis d'une amie. Un personne voit que je suis pas trop trop motivé pour sociabiliser mais commence a me raconter ses histoires personnelles (Moui moui, ce type d'histoire, la discussion commence déjà de manière extrêmement gênante pour moi) et voit que je suis plutôt gêné. Je précise que personne n'est au courant de mon asexualité.
"... Ah mais en fait, t'es gay, j'suis sur !"
"Euh, non pas vraiment"
"Bi ?"
"Non plus"
"Bah pourquoi t'as jamais eu d'histoires de couple ?"
"J'en ait pas vraiment envie"
Il se met a parler beaucoup plus fort, limite il crie
"EH [Nom de mon amie], TON POTE IL EST GAY MAIS IL VEUT PAS LE DIRE"
Tout ça s'est passé au milieu d'une foule, j'ai rarement été si mal a l'aise.

Seconde histoire, on jouait a un jeu très récemment en soirée chez moi avec deux potes. C'est un genre de quiz un peu con, tu dois deviner ce que les autres ont répondu et évidemment, une question vient. Je la reformule un peu, je me souvient pas a 100% de la manière dont elle est faite: "Vous préféreriez soutenir la communauté LGBT ou défendre le racisme ?"
Moment de la révélation de mon choix (Je suis pas raciste, mais un peu plus compris chez les LGBT, c’était une tentative de coming out maladroite qui ne s'est pas faite au finale

(Les deux en même temps) "PARDON ?!"
"Euuuuuh... Oui ?"
"Bah j'sais pas, je trouve ça assez con, les mecs inventent des orientations et des genres. On est soit un homme, soit une femme. On est soit hétero, soit homo, soit, limite bi."
Grand blanc dans la pièce, on passe vite a la question d’après et plus personne ne veut ré aborder le sujet sauf moi, qui ait essayé sans succès

Pour finir, un discours dont un grand nombre d'entre nous ne supporte plus mais a quand même eu
"Pourquoi t'es encore seul ? T'es gay et tu veux rien nous dire ? T'as honte de la personne ? Et pourquoi t'as friendzoné [Inserer le nom d'une amie ici] ? Je vous voyais trop bien ensemble, et elle est déçue maintenant... Et geeeeenre, t'as jamais été en couple ? Tu sors si peu de chez toi ? J'comprend pas, genre t'es pas laid (Meh, j'suis pas de cet avis la :v) puis t'es plutôt sympa, j'vois pas la... Et met y un peu du tiens, tu va rester seul toute ta vie sinon !"
Moi intérieurement: "LaisseMoiTranquilleLaisseMoiTranquilleLaisseMoiTranquilleLaisseMoiTranquilleLaisseMoiTranquilleLaisseMoiTranquille je veux pas en parler LaisseMoiTranquilleLaisseMoiTranquille"

Alors oui, je vois qu'on me suspecte vraiment beaucoup d'être gay mais bon, entre ça et me faire appeler madame par des inconnus, le choix est vite fait (Yay, c'est génial les visages androgynes ! Surtout quand on y ajoute des cheveux longs !).
Des amis comme ça... :?

ziggy_stardust
Aspirant
Messages : 40
Enregistré le : 25 juil. 2015, 23:19
A été aimé : 3 fois

Re: Situation embarassante

Message par ziggy_stardust » 01 nov. 2017, 15:33

Le manque d'imagination et l'étroitesse d'esprit seraient donc une pathologie du XXIe siècle ? Pourquoi l'humanité dans sa grande majorité est foncièrement idiote ?

Avatar du membre
PassionA
Atrix Reloaded
Messages : 1804
Enregistré le : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 475 fois
A été aimé : 483 fois

Re: Situation embarassante

Message par PassionA » 01 nov. 2017, 16:16

Random User a écrit :
31 oct. 2017, 13:19
Alors oui, je vois qu'on me suspecte vraiment beaucoup d'être gay mais bon, entre ça et me faire appeler madame par des inconnus, le choix est vite fait (Yay, c'est génial les visages androgynes ! Surtout quand on y ajoute des cheveux longs !).
Yep, je confirme. J'ai vécu ça pendant longtemps aussi jusqu'à ce que ma pilosité faciale deviennent trop louche, vers 25 ans. Entre temps j'avais subi suffisamment de pression de mon entourage et de ma famille pour me faire couper mes longs cheveux que je ne m'en suis jamais totalement remis. J'ai les cheveux blancs naturel et les couper ça a mis en valeur cette teinte, et les gens voyaient ça comme une colorisation, pas très masculine... (oui oui, on m'a même dit que c'est le top de la tendance, bah dis donc). Il suffit d'ajouter à ça que je ne me suis jamais senti terriblement être ni un homme ni une femme, et on a la recette pour une bonne dépression et une longue isolation.

J'envie la force de certaines personnes à assumer leur image socialement, il m'a fallu des années pour me sentir à l'aise ne serait-ce que de ne pas me cacher sous des épaisseurs de vêtements. Oh, btw, j'habite une ville balnéaire, juste pour donner un contexte encore plus précieux.

Après, j'avoue que ça ne m'a jamais dérangé qu'on me pense gay. Comme je suis aro, je m'en suis servir d'excuse face aux personnes un peu saoulantes. Bon après, c'était pas forcément simple à gérer avec les gays eux-même - mais dans l'ensemble ils étaient plutôt cool.

Avatar du membre
Random User
Membre
Messages : 28
Enregistré le : 14 oct. 2017, 20:21
Localisation : Ardèche
A aimé : 6 fois
A été aimé : 7 fois

Re: Situation embarassante

Message par Random User » 01 nov. 2017, 21:40

ziggy_stardust a écrit :
01 nov. 2017, 15:32
Des amis comme ça... :?
Mouais, c'est vrai que c'est pas les meilleurs que j'ai pu trouver mais en toute honnêteté, c'est un peu les seuls que j'arrive a supporter. Vivement le déménagement l'année prochaine pour repartir de zero ^^
PassionA a écrit :
01 nov. 2017, 16:16
Yep, je confirme. J'ai vécu ça pendant longtemps aussi jusqu'à ce que ma pilosité faciale deviennent trop louche, vers 25 ans. Entre temps j'avais subi suffisamment de pression de mon entourage et de ma famille pour me faire couper mes longs cheveux que je ne m'en suis jamais totalement remis. J'ai les cheveux blancs naturel et les couper ça a mis en valeur cette teinte, et les gens voyaient ça comme une colorisation, pas très masculine... (oui oui, on m'a même dit que c'est le top de la tendance, bah dis donc). Il suffit d'ajouter à ça que je ne me suis jamais senti terriblement être ni un homme ni une femme, et on a la recette pour une bonne dépression et une longue isolation.

J'envie la force de certaines personnes à assumer leur image socialement, il m'a fallu des années pour me sentir à l'aise ne serait-ce que de ne pas me cacher sous des épaisseurs de vêtements. Oh, btw, j'habite une ville balnéaire, juste pour donner un contexte encore plus précieux.

Après, j'avoue que ça ne m'a jamais dérangé qu'on me pense gay. Comme je suis aro, je m'en suis servir d'excuse face aux personnes un peu saoulantes. Bon après, c'était pas forcément simple à gérer avec les gays eux-même - mais dans l'ensemble ils étaient plutôt cool.
De mon coté, les cheveux longs, ca créé pas une pression immense non plus, j'ai l'avantage d'avoir un frère qui a fait de même (sauf que lui a la pilosité faciale en plus, mais aussi trois ans d'écart, encore un peu d'espoir pour moi a ce niveau ^^)
Évidemment, je me fait limite harceler en cours ("Lol c 1 meuf" "Va couper tes cheveux pd" et j'en passe) mais on apprend a ignorer ou répondre, ca depend du gabarit en face ^^
Pour ce qui est des suspicions des autres a propos de ma sexualité, ca me fait rire plus qu'autre chose, bonne chance pour deviner ca, meme moi j'ai du mal ! xD
"- Les gens, une espèce dont tu ne peut pas te passer mais que t'as quand même pas envie de voir"
kibi-splash, 24 Octobre 2017, 20h25.
Une citation qui a sa place en signature je suppose ? x)

Avatar du membre
piwi
Avenista
Messages : 1312
Enregistré le : 23 oct. 2017, 00:07
Localisation : Mont de Marsan
A aimé : 491 fois
A été aimé : 217 fois

Re: Situation embarassante

Message par piwi » 03 nov. 2017, 16:54

Il y a 2 ans environ, ma tante (et marraine) m'avait lancé tout de go : "Toi, ce qu'il te faut, c'est un homme !" :shock:

Je ne lui avais jamais parlé ni présenté qui que ce soit (à part des potes filles et garçons de la fac) et elle me lance un truc gros comme ça à la figure. Je n'ai rien répondu et ai prétexté une petite course à l'épicerie du coin pour éclater de rire tranquille. Depuis le temps que j'étais célib', je croyais qu'elle avait compris. Mais non. En même temps, je ne lui avais pas jamais parlé de mon asexualité. Je savais que je l'étais, mais n'utilisais pas encore ce terme (pas coming-out non plus). Très peu de proches le savent. Les autres n'ont pas besoin de le savoir. Et ne pas répondre coupe court à la discussion.

Quant aux lourds qui m'ont raillée depuis l'ère chrétienne, je ne les fréquente plus. ça me fait des vacances ! :mrgreen:
mon âme n'a pas de sexe (iel)

Avatar du membre
PassionA
Atrix Reloaded
Messages : 1804
Enregistré le : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 475 fois
A été aimé : 483 fois

Re: Situation embarassante

Message par PassionA » 03 nov. 2017, 17:32

piwi a écrit :
03 nov. 2017, 16:54
Il y a 2 ans environ, ma tante (et marraine) m'avait lancé tout de go : "Toi, ce qu'il te faut, c'est un homme !" :shock:
En même temps, tu n'as pas honte d'être aussi indépendante ? :roll: (sarcasme)

Avatar du membre
piwi
Avenista
Messages : 1312
Enregistré le : 23 oct. 2017, 00:07
Localisation : Mont de Marsan
A aimé : 491 fois
A été aimé : 217 fois

Re: Situation embarassante

Message par piwi » 03 nov. 2017, 23:12

Honte de rien du tout. :mrgreen:
mon âme n'a pas de sexe (iel)

Avatar du membre
dawnofthedove
Adepte
Messages : 189
Enregistré le : 08 déc. 2017, 21:51
A aimé : 35 fois
A été aimé : 65 fois

Re: Situation embarassante

Message par dawnofthedove » 05 févr. 2018, 14:44

J'ai fait mon coming out gay comme ça : il y avait chabal à la télé et ma mère a dit : "c'est pas mon genre". J'ai répondu : "Moi non plus. Moi, c'est plutôt Mauresmo, mon genre."

Pour le reste, j'ai dit que je ne voulais pas d'enfant. Quand ils disent : "quand tu auras trouvé quelqu'un" :roll: je réponds : "ou pas, et c'est pas grave. :void: "
On est assez pudiques dans la famille, donc on ne me fait pas trop chier, avec ça.

Et puis ce que je ressens dans mon corps et mon esprit en amour, comment, pourquoi, ça regarde les éventuelles personnes concernées. Eux, ça n'est pas leurs oignons. C'est mon intimité et ils n'ont aucun droit dessus, et je ne leur dois aucun compte rendu, aucune justification, aucune explication. Ils m'ont élevée, et je suis une personne adulte. il y a des choses qui ne regardent que moi.

Quant aux autres, je reste vague et je change de sujet. Et je fuis les relous à la première occasion.
Modifié en dernier par dawnofthedove le 05 févr. 2018, 14:57, modifié 1 fois.
Image

"Tout ce qui mérite d'être fait mérite d'être fait lentement" - Ralph Culco "l'évangile selon Tolkien"
...
"Ou pas :mrgreen:" - Moi.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité