aro-asexuelle = aucune relation ?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Avatar du membre
shironimo
Affilié
Messages : 269
Enregistré le : 02 janv. 2017, 20:15
A aimé : 41 fois
A été aimé : 36 fois

aro-asexuelle = aucune relation ?

Message par shironimo »

Je me pose la question : Un(e) aro-asexuelle par définition ne peut avoir de relation quelle qu'elle soit hors amitié ?
Du style platonique, par exemple?
Vu que je suppose être asexuelle, je me pose des questions de ce côté aussi.
Je n'éprouve pas le besoin d'avoir une relation intime, mais avoir une relation "platonique" ne me dérangerait pas.
J'ai lu des topics sur l'aro-asexualité, mais j'ai encore dû mal a cerner ce terme.

Avatar du membre
ZKL
Affilié
Messages : 292
Enregistré le : 21 août 2015, 22:52
Localisation : /home
Pronom : Il
A aimé : 0
A été aimé : 122 fois
Contact :

Re: aro-asexuelle = aucune relation ?

Message par ZKL »

Coucou !

Alors effectivement, il y a des personnes aroaces qui vivent des amours platoniques non-sexuels et non-romantiques. Ce ne sont pas spécialement des relations moins intenses que les relations sexuelles/romantiques, elles sont juste différentes. On parle de QPR (Queer/Quasi/Quirky-Platonic Relationship) lorsqu'un couple platonique se forme. Il y a un peu de documentation anglophone, mais très peu en français. Je te conseille de consulter les sites suivants pour plus d'infos :

[EN] Définition de QPR sur l'Aromantics Wiki
[EN/FR] Relations asexuelles/aromantiques par Ash Hardell (sous-titres français disponibles)
[EN] Tumblr QPAdvice
[FR] QPR sur l'AVEN wiki
 

Avatar du membre
Aphélie
Ace in space
Messages : 1638
Enregistré le : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 277 fois
A été aimé : 481 fois

Re: aro-asexuelle = aucune relation ?

Message par Aphélie »

Je pense qu'il est tout à fait possible d'avoir une relation platonique, mais après, ça dépend surtout des nuances que toi tu places derrière. Tu peux aimer une personne sans que ce soit de manière romantique et vouloir en faire un compagnon/une compagne de vie, même si j'imagine que pour beaucoup ça s'apparentera à de l'amitié. Les contours sont flous, c'est à toi de les définir. Je ne suis pas sûre d'être aro, mais c'est vrai que si on me posait la question à ce stade c'est ce qui me conviendrait le mieux : pas une relation romantique, et certainement pas sexuelle non plus, mais juste quelqu'un avec qui partager ma vie et être moi-même. Je pense que même sans le désir d'être en couple il y a la volonté derrière d'avoir quelqu'un pour qui est on un peu number one, et puis aussi, la crainte de finir seul. En tout cas c'est mon cas, parce que si effectivement je suis aro/ace je me dis qu'il me faudra me résoudre peut-être un jour à voir mes plus proches se caser, fonder une famille, leur accorder la priorité, etc. Ce qui me semble normal. Mais rester derrière est une perspective moins plaisante, et ce même si j'ai un tempérament assez solitaire.

(Bon par contre c'est déjà pas évident de trouver quelqu'un en tant qu'ace, mais alors en tant qu'aro/ace j'ose pas imaginer...)

@ZKL : tu as toujours plein de liens intéressants sous la main, merci ! *-*
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Aphélie pour son message :
alatariel (23 janv. 2017, 17:35)
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Avatar du membre
shironimo
Affilié
Messages : 269
Enregistré le : 02 janv. 2017, 20:15
A aimé : 41 fois
A été aimé : 36 fois

Re: aro-asexuelle = aucune relation ?

Message par shironimo »

@ZKL :Merci pour ces informations ! Je vais lire ça :)

@Aphélie:
C'est vrai que pour moi-même j'avais longtemps un doute sur la définition de relation platonique. Par exemple, ma meilleure amie cela fait *hum...* 15 ans qu'on est amie. Pourtant, je la vois réellement en tant que "simple" meilleure amie, comment dire, je n'ai pas vraiment envie d'être plus ou moins avec elle.
ça serait un mélange entre l'amour et l'amitié, un amour sans le sexe ou autre qui s'apparente à une relation de couple, mais qui est plus que de l'amitié.
Mon dieu, j'ai l'impression de ne pas être claire :shock:
Pour en revenir à ce que tu disais, ça serait oui : quelqu'un avec qui partager ma vie, le "number one".
Par contre, pour ma part ce n'est pas tant la crainte d'être seule. J'aime ma solitude, même si je n'ai rien contre la compagnie. On va dire que ça serait un "plus".
(Bon par contre c'est déjà pas évident de trouver quelqu'un en tant qu'ace, mais alors en tant qu'aro/ace j'ose pas imaginer...)
Je te rejoins, ça me fait un peu peur.
Car en prime je suis végétarienne, alors côté critère...ahem...

Avatar du membre
ZKL
Affilié
Messages : 292
Enregistré le : 21 août 2015, 22:52
Localisation : /home
Pronom : Il
A aimé : 0
A été aimé : 122 fois
Contact :

Re: aro-asexuelle = aucune relation ?

Message par ZKL »

shironimo a écrit :ça serait un mélange entre l'amour et l'amitié, un amour sans le sexe ou autre qui s'apparente à une relation de couple, mais qui est plus que de l'amitié.
Mon dieu, j'ai l'impression de ne pas être claire :shock:
Ne t'en fais pas, c'est très difficile à expliquer, mais la plupart des témoignages de QPR que j'ai lus en parlent exactement de la même façon. :mrgreen:
 

Avatar du membre
Aphélie
Ace in space
Messages : 1638
Enregistré le : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 277 fois
A été aimé : 481 fois

Re: aro-asexuelle = aucune relation ?

Message par Aphélie »

Non non, je te comprends, je perçois cela comme quelque chose de plus fort que de l'amitié aussi, de plus fusionnel. A vrai dire je pensais avoir trouvé ça avec quelqu'un il y a deux ans, j'ai rencontré une fille avec qui j'ai eu un très fort déclic, et je n'avais jamais connu ça auparavant. Seulement, elle a rapidement développé des sentiments pour moi et j'ai eu du mal à lui expliquer que même en étant la personne la plus importante dans ma vie je n'avais aucun désir d'entamer une relation romantique avec elle. Au final elle a trouvé quelqu'un d'autre et a cessé de me parler :mrgreen: (Comme quoi c'était pas si solide que ça au final :arrow:) Mais pour moi elle avait atteint cet entre deux "plus qu'amie, pas tout à fait petite-amie", et j'avoue que j'ai mal vécu de perdre ce que nous avions.
shironimo a écrit :Par contre, pour ma part ce n'est pas tant la crainte d'être seule. J'aime ma solitude, même si je n'ai rien contre la compagnie. On va dire que ça serait un "plus".
C'est aussi ma vision présente, mais je me dis que plus les années vont passer, et plus je vais me retrouver seule dans mon coin. Et disons qu'il y a être seule et seule. Mes potes sont dispersées aux quatre coins du pays donc de base je suis de toute façon pas très entourée, mais on papote régulièrement sur skype ou autre, et je sais que si j'ai besoin de me tourner vers quelqu'un, elles sont là. Du coup, je le vis bien, ça me permet d'avoir mon espace, et comme de toute façon sociabiliser me demande beaucoup trop d'efforts, c'est une formule qui marche bien. Mais je redoute un peu le jour où je vais avoir un coup de blues et envie de parler et il n'y aura personne pour me répondre parce que tout le monde sera occupé par sa petite vie. Ce sera peut-être pas avant longtemps, mais je me dis que ça me pend au nez malgré tout. :(
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Avatar du membre
shironimo
Affilié
Messages : 269
Enregistré le : 02 janv. 2017, 20:15
A aimé : 41 fois
A été aimé : 36 fois

Re: aro-asexuelle = aucune relation ?

Message par shironimo »

@ ZKL :Tu me rassure en tout cas !
Je viens de voir un vidéo de Ash Hardell (de tes liens) et ça m'aide pas mal. Dans sa définition de QPR je m'y retrouve pas mal.
@Aphélie : Ah, je comprends aussi...
J'ai toujours eu des doutes (cf: ma présentation) et j'avais eu un "crush" qui était un "squish" ( la vidéo de Ash est vraiment utile ! xD).
En gros ça daaaate : elle était plus qu'une amie, mais je ne voulais pas avoir une relation romantique/sexu avec elle. Pourtant la voir être amoureuse avec quelqu'un d'autre me rendait mal à l'aise, ce n'était de la jalousie, juste que moi je la voyait "number one" et pas elle.
Du coup bon à l'époque je me suis dit "je dois être bi ou lesbienne, vu que les hommes ne m'attirent pas". Bon sauf, que les femmes non plus au final.
Donc oui, je comprends ta description de l'entre deux. Je trouve cette situation assez dur à vivre quand même.
Car pour expliquer cela à un S...C'est chaud.

Pour l'avenir, mes amies idem ont refait leurs vies (enfant ou en couple + maison ou appart) et ils vivent assez loin. La plus proche est à 1h30 en voiture de chez moi. Après faut rester positif, mes amies me disent souvent "on sera toujours là pour toi si t'as un soucis" et je pense que ça doit être le même pour toi :)
Et puis, même si ma grand-mère fut mariée, ça ne l'a pas empêchée de "finir" seule car son mari est parti avant elle. La famille et ses amies continuent de l'entourer encore aujourd'hui ^^.

Avatar du membre
Aphélie
Ace in space
Messages : 1638
Enregistré le : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 277 fois
A été aimé : 481 fois

Re: aro-asexuelle = aucune relation ?

Message par Aphélie »

Oui, je comprends tout à fait ce que tu dis concernant la jalousie, j'ai eu le même effet avec la personne dont je parlais. (A noter qu'elle était A aussi, donc la question de la sexualité ne s'était pas posée.) En tout cas ça prouve bien qu'on peut trouver cet entre deux qui ne soit ni de l'amour, ni de l'amitié, c'est juste que c'est un type de relation dont on parle au final assez peu (parce que j'imagine assez rare et qui sera sûrement catégorisé par la plupart des gens comme appartenant malgré tout à l'une ou l'autre catégorie). Bref, pas évident de s'en sortir dans tout ça, c'est un questionnement permanent pour beaucoup d'entre nous je pense.

Et non en effet concrètement je ne doute pas qu'elles soient toujours là pour moi, là-dessus pas d'inquiétudes. De toute façon je tire du plan sur la comète, il peut se passer encore beaucoup de choses dans le futur. :)
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Avatar du membre
shironimo
Affilié
Messages : 269
Enregistré le : 02 janv. 2017, 20:15
A aimé : 41 fois
A été aimé : 36 fois

Re: aro-asexuelle = aucune relation ?

Message par shironimo »

@Aphélie: Oui, c'est pas évident.
J'ai l'impression parfois d'être un casse tête chinois ! xD

Exact, on ne sait pas ce que l'avenir nous réserve .

Avatar du membre
PassionA
Atrix Revolutions
Messages : 1926
Enregistré le : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 496 fois
A été aimé : 540 fois

Re: aro-asexuelle = aucune relation ?

Message par PassionA »

Aphélie a écrit :Non non, je te comprends, je perçois cela comme quelque chose de plus fort que de l'amitié aussi, de plus fusionnel. A vrai dire je pensais avoir trouvé ça avec quelqu'un il y a deux ans, j'ai rencontré une fille avec qui j'ai eu un très fort déclic, et je n'avais jamais connu ça auparavant. Seulement, elle a rapidement développé des sentiments pour moi et j'ai eu du mal à lui expliquer que même en étant la personne la plus importante dans ma vie je n'avais aucun désir d'entamer une relation romantique avec elle. Au final elle a trouvé quelqu'un d'autre et a cessé de me parler :mrgreen: (Comme quoi c'était pas si solide que ça au final :arrow:) Mais pour moi elle avait atteint cet entre deux "plus qu'amie, pas tout à fait petite-amie", et j'avoue que j'ai mal vécu de perdre ce que nous avions.
Wow, alors ça, ça me parle beaucoup. Toutes mes relations plus qu'amicale ont été dans ce goût là: on s'apprécie énormément -> on veut passer du temps ensemble -> l'autre disparait quand il/elle comprend qu'il n'y a pas de désir romantique de ma part -> je mets un long moment à remonter la pente émotionnellement, me sentant vraiment n'être qu'un moins que rien. Bien sûr, je comprends que du point de vue de l'autre, ça doit être dur également d'être confronté à cette "friend-zone" s'il/elle ressent un désir romantique, et que la fuite, bien que lâche, est probablement la chose à faire la moins douloureuse.

Pour moi, la différence est évidente entre l'amitié et cet attachement émotionnel, car je n'ai jamais ressenti rien de tel pour mes ami(e)s. C'est très fort, généralement assez immédiat, mais totalement platonique. Je pense qu'on peut parler de "coup de foudre" platonique, ou de super-amitié. Pas étonnant que ça puisse être confondu par les romantiques avec quelque chose du même acabit.

Avatar du membre
Zimou
Administrateur
Messages : 5027
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 442 fois
A été aimé : 479 fois
Contact :

Re: aro-asexuelle = aucune relation ?

Message par Zimou »

shironimo a écrit :Je me pose la question : Un(e) aro-asexuelle par définition ne peut avoir de relation quelle qu'elle soit hors amitié ?
Du style platonique, par exemple?
Vu que je suppose être asexuelle, je me pose des questions de ce côté aussi.
Je n'éprouve pas le besoin d'avoir une relation intime, mais avoir une relation "platonique" ne me dérangerait pas.
J'ai lu des topics sur l'aro-asexualité, mais j'ai encore dû mal a cerner ce terme.
tout dépend ce que tu appel "platonique". Souvent c'est entendu comme une relation amoureuse mais chaste : https://fr.wikipedia.org/wiki/Amour_platonique
hors une relation aromantique n'est pas une relation amoureuse, romantique. ce sera une relation amical ou non romantique : http://fr.asexuality.org/wiki/index.php ... romantisme
une relation aro-a a de bonne chance de fonctionner, tant que les 2 sont aro-a ^^ tout comme les couple A/A ont bien plus de chance de fonctionner que les couples A/S.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
clotaire
AVENant
Messages : 3225
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 668 fois
A été aimé : 640 fois

Re: aro-asexuelle = aucune relation ?

Message par clotaire »

Aphélie et PassionA, je partage bien vos expressions, j'ai eu des histoires du même acabit. Entre celles qui ont montré une certaine amertume en comprenant que je ne parvenais pas à sauter le pas, celles qui se sont enfuies en pensant qu'un jour je voudrais aller plus loin alors que c'était faux, et celles qui ont tout simplement trouvé quelqu'un d'autre et se sont fortement distanciées pour privilégier leur intimité à deux, on a parfois le sentiment que la vie est bien cruelle... Heureusement qu'il me reste quand même quelques amitiés solides :-)

Ramón
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: aro-asexuelle = aucune relation ?

Message par Ramón »

Oui, c'est mon cas :)
L'amour ne se limite pas au romantisme, au sexe ou à l'amitié. Ce que l'on appelle l'amour inconditionnel (+/- l'agapé de la Grèce Antique) s'appelle charité chez les chrétiens. Et Jim Morrison en donne une version que j'apprécie particulièrement : "C’est le propre de l’amour véritable - laisser une personne être ce qu’elle est vraiment."

Le problème de l'aro-ace c'est que son fonctionnement est clairement différent d'une personne romantiques et sexualisée, ce qui pose de nombreux soucis dans l'intimité. Par exemple, l'aro, globalement, n'idéalise pas la relation entre deux personnes, et n'est pas attiré par les personnes qui idéalisent la relation de couple (ce qui ne dit rien quant à ses attirances hors romantisme ou sexualité, donc de sa vision d'une relation à deux => ce peut être platonique ou non) => résultat on tombe bien souvent dans la culpabilisation de l'aro-ace : "tu ne prends pas assez soin de moi" et toutes ces choses que l'on peut reprocher à une personne alors même qu'il n'y a aucun contrat convenu entre les deux personnes.

Comme le souligne Zimou, c'est délicat. La probabilité pour qu'une relation aussi atypique soit durable dans une société aussi normée que la notre est plutôt faible.
Il est vrai que j'aspire à ce type de relations. C'est délicat, car il faut prendre bien le temps de se connaître avant selon moi. On ne comprendra jamais une personne totalement, nous ne sommes pas dans sa tête, et les mots sont souvent trop peu précis pour détailler notre être. On ne peut jouer aux devins. C'est, pour moi, ce qui cloche chez les romantiques : beaucoup attendent dans leur idéal que l'autre soit capable d'anticiper besoins et désirs.
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Ramón pour son message :
Nagise (22 janv. 2017, 13:48)

Avatar du membre
Aphélie
Ace in space
Messages : 1638
Enregistré le : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 277 fois
A été aimé : 481 fois

Re: aro-asexuelle = aucune relation ?

Message par Aphélie »

Mr.Nya a écrit :Par exemple, l'aro, globalement, n'idéalise pas la relation entre deux personnes, et n'est pas attiré par les personnes qui idéalisent la relation de couple (ce qui ne dit rien quant à ses attirances hors romantisme ou sexualité, donc de sa vision d'une relation à deux => ce peut être platonique ou non) => résultat on tombe bien souvent dans la culpabilisation de l'aro-ace : "tu ne prends pas assez soin de moi" et toutes ces choses que l'on peut reprocher à une personne alors même qu'il n'y a aucun contrat convenu entre les deux personnes.
Tellement vrai, ça fait totalement écho à l'expérience que j'ai évoqué et où la personne me reprochait souvent de ne pas en faire assez (ou, plus concrètement, pas autant qu'elle) alors que je ne lui demandais rien et ne lui devais rien non plus. Je peux comprendre que ça n'a pas été facile pour elle si elle attendait "plus" (j'aime pas cette façon qu'on a de dire que l'amour est "plus" que l'amitié comme si c'était un grade au-dessus, mais bref, tu as compris), mais c'était tout aussi frustrant de mon côté.
PassionA a écrit :Pour moi, la différence est évidente entre l'amitié et cet attachement émotionnel, car je n'ai jamais ressenti rien de tel pour mes ami(e)s. C'est très fort, généralement assez immédiat, mais totalement platonique. Je pense qu'on peut parler de "coup de foudre" platonique, ou de super-amitié. Pas étonnant que ça puisse être confondu par les romantiques avec quelque chose du même acabit.
Oui, c'est également mon ressenti. Mais pas évident de trouver quelqu'un avec qui on peut développer ce genre de lien et qui soit sur la même longueur d'ondes, surtout que pour beaucoup de gens la distinction s'arrête strictement à amour et amitié. Compliqué tout ça. :?

clotaire, j'avoue que je me suis aussi déjà retrouvée dans la situation de celle qui fuit en pensant que la personne en face veut aller plus loin - peut-être une conséquence de l'expérience dont j'ai parlé car j'avoue que je n'étais pas comme ça avant, mais maintenant quand une personne me manifeste trop d'intérêt j'ai tendance à faire très vite machine arrière aussi. Parfois à raison, mais - j'imagine - aussi souvent sans que ce soit justifié, ce qui est plus embêtant.
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Avatar du membre
Zimou
Administrateur
Messages : 5027
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 442 fois
A été aimé : 479 fois
Contact :

Re: aro-asexuelle = aucune relation ?

Message par Zimou »

Mr.Nya a écrit :C'est, pour moi, ce qui cloche chez les romantiques : beaucoup attendent dans leur idéal que l'autre soit capable d'anticiper besoins et désirs.
Héhé, je suis romantique et je trouve ce type d'attitude complétement irrationnel (et pourtant j'ai été comme ça par le passé xD ). on est pas devin, on peut pas attendre que l'autre devine nos besoins/désirs. être romantique/tomber amoureux rime pas mal avec irrationalité... mais pas forcement, j'ai arrêté d’être comme ça. ça permet de construire des relations plus solide ^^
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Répondre