L'asexualité n'est pas une fatalité. Pour ceux et celles qui sont dans le questionnement...

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
libeldens
Néophyte
Messages : 3
Enregistré le : 03 oct. 2016, 11:34
A été aimé : 1 fois

L'asexualité n'est pas une fatalité. Pour ceux et celles qui sont dans le questionnement...

Message par libeldens » 03 oct. 2016, 11:55

Voilà les propos d'une thérapeute spécialiste de l'asexualité dans ma région :
"Pour ma part, j'utilise le terme de dysfonctionnement sexuel, comme le vaginisme, les dyspareunies, l'anorgasmie sont des dysfonctionnements sexuels, (je nuancerai pour l'anorgasmie qui est un invariable biologique).

Oui je pense qu'une personne peut "regagner sa sexualité", de ressentir du plaisir, de ressentir du désir. La sexualité est en perpétuelle évolution dans la vie d'une personne, rien n'est figé.

L'axesualité peut être définie de différentes manières. Il y a aussi plusieurs dimensions affective, sensuelle, génitale."

Polymnie
Amène
Messages : 436
Enregistré le : 04 mai 2013, 09:29
A été aimé : 45 fois

Re: L'asexualité n'est pas une fatalité. Pour ceux et celles qui sont dans le questionnement...

Message par Polymnie » 04 oct. 2016, 08:15

Elle est spécialiste de l'asexualité, de mon côte je trouve qu'elle mélange un peu tout.
Je ressens du plaisir mais je suis quand même asexuel, je vais peut-être dire à mes copines homosexuelles qu'elles ont un dysfonctionnement sexuel comme ça elles pourront guérir :-(((((((

Zimou
Administrateur
Messages : 4991
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: L'asexualité n'est pas une fatalité. Pour ceux et celles qui sont dans le questionnement...

Message par Zimou » 04 oct. 2016, 16:19

libeldens a écrit :Voilà les propos d'une thérapeute spécialiste de l'asexualité dans ma région :
"Pour ma part, j'utilise le terme de dysfonctionnement sexuel, comme le vaginisme, les dyspareunies, l'anorgasmie sont des dysfonctionnements sexuels, (je nuancerai pour l'anorgasmie qui est un invariable biologique).
Désolé, mais cette personne n'a rien d'une "spécialiste de l'asexualité". c'est une spécialiste des "trouble sexuels". et l'asexualité n'est pas un trouble de la sexualité, si on pense ça c'est qu'on à rien compris à ce qu'est l'asexualité. J'ai fait un sujet spécifique aux cause possible de l'absence d'attirance sexuel (le vaginisme, les dyspareunies, l'anorgasmie et bien d'autre causes) pour aider les membres qui viennent ici à s'orienter vers un.e professionnel.le de la santé si leur absence d'attirance sexuel et de sexualité est causé par un trouble. Si ce n'est pas le cas, alors là on parle bien d'asexualité. et l'asexualité est donc, comme l'homosexualité, une fatalité vu que ce n'est pas causé par un trouble ou quoi que ce soit d'autre, que c'est juste "naturel", ou "normal". On peut rien faire pour le changer, c'est une orientation sexuel, et il faut l'accepter. Voilà comment ça se passe pour ceux qui sont dans le questionnement.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité