L'asexualité peut-elle être liée à un traumatisme ?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Avatar du membre
alexual
Membre
Messages : 28
Enregistré le : 13 août 2016, 22:15
Localisation : Rhône-Alpes
A aimé : 3 fois
A été aimé : 1 fois
Contact :

L'asexualité peut-elle être liée à un traumatisme ?

Message par alexual » 14 août 2016, 16:36

Je me pose une grande question depuis que j'ai découvert mon asexualité : est-ce possible que ce manque de désir soit lié à certaines circonstances ? Je m'explique...

J'ai un grand frère de bientôt 25 ans. Il a habité chez mes parents jusqu'à ses 23 ans (avec moi, donc). Malheureusement pour moi, ma chambre était à côté de la sienne, nous avions un mur en commun. Je pense que vous voyez où je veux en venir...
Il a eu une copine pendant 4 ans (de ses 18 à 22 ans) et la ramenait à la maison. À cette époque j'avais donc de 11 à 15 ans. Je les ai souvent entendus avoir des rapports sexuels, pratiquement à chaque fois qu'elle venait dormir d'ailleurs, et ça me gênait atrocement. Ça me dégoûtait, même... J'ai eu une approche du sexe très jeune car j'étais plus intelligente que les autres, alors je savais parfaitement ce qu'ils faisaient dans la chambre à côté. J'ai le sentiment que ça a joué dans cette histoire.

Qu'en pensez-vous ? Avez-vous été confrontés au sexe trop jeune ? Avez-vous connu une situation similaire à la mienne ?

Alex.
« Y'a toujours un ic. »

Image

Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1565
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 206 fois
A été aimé : 357 fois

Re: L'asexualité peut-elle être liée à un traumatisme ?

Message par Hestia » 14 août 2016, 19:11

C'est sans doute la question que je m'étais posée lorsque j'avais découvert l'existence de l'asexualité, puisque j'ai grandi en côtoyant des personnes de mon âge qui passaient leur temps à se moquer de moi ou à me rejeter car j'étais différente d'eux.

Je m'étais également demandé si l'absence d'attirance sexuelle chez moi avait été provoqué par la consommation d'un médicament que je prenais durant mon enfance, et une partie de mon adolescence. Cependant, aujourd'hui, je ne pense pas que le traumatise cause l'asexualité, puisque l'asexualité n'est pas selon moi une absence de désir d'avoir un rapport sexuel, mais une absence d’attirance sexuelle.

Cela dit, le vécu peut effectivement, selon moi nous inciter à ressentir soit de l'indifférence, soit du dégout, ou n'importe quel autre sentiment vis-à-vis de la sexualité. Moi je sais que mon vécu m'a profondément blessée, et que c'est en partie pour cette raison que je refuse de partager mon intimité sexuelle avec quelqu'un; je dis bien en partie, car il y a bien sûr d'autres raisons qui ont fait que je sois toujours vierge à mon âge.
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1565
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 206 fois
A été aimé : 357 fois

Re: L'asexualité peut-elle être liée à un traumatisme ?

Message par Hestia » 14 août 2016, 20:51

Je rajouterais qu'il me parait évident que l'asexualité est quelque chose de naturelle et non une réaction du à un traumatisme. D'après moi, s'il y a un traumatisme, alors c'est notre ressenti et notre perception de la sexualité qui vont être affectées, mais on est pas asexuel parce qu'on a été traumatisé, on l'est car on était disposée naturellement à ne pas ressentir d'attirance sexuelle.
Modifié en dernier par Hestia le 14 août 2016, 21:10, modifié 1 fois.
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
LUCA
Amibe
Messages : 77
Enregistré le : 08 juil. 2016, 17:45
A aimé : 9 fois
A été aimé : 23 fois

Re: L'asexualité peut-elle être liée à un traumatisme ?

Message par LUCA » 14 août 2016, 21:04

De 11 à 15 ans, tout le monde sait reconnaître la bande son des rapports sexuels. Ils y a des enfants plus jeunes qui ont déjà surpris leurs parents, certains n'ont pas compris, mais d'autre si.
Je ne sais pas vraiment si l'asexualité peut être la conséquence d'un traumatisme ou si un traumatisme peut permettre de découvrir l'asexualité. Il y a certaines personnes qui n'ont jamais eu de traumatisme quelconque et qui sont aces, et d'autres qui lient le fait d'être ace à un traumatisme.
Moi par exemple, j'ai un problème avec mon physique. (Je ne dirais pas ce que c'est exactement parce que j'ai pas envie.) J'ai été confronté à ça bien avant de découvrir l'asexualité et à l'époque, même si je n'avais pas encore ressentis de désir envers quelqu'un comme tous mes camarades en pleine puberté, j'ai pris ce "problème" comme un handicape par rapport aux relations romantiques et sexuelles. Je me suis tellement persuadé que je n'aurais jamais ce genre de relation avec personne de toute ma vie que quand j'ai découvert les mots "asexualité" et "aromantisme", après m'y être automatiquement identifié, je me suis demandé si je ne m'étais pas obligé à devenir ainsi.
Et puisque je suis incapable de trouver une réponse puisque de toute façon je n'ai pas connaissance d'une vie parallèle où je n'aurai pas eu cet embêtement avec mon propre corps, je n'en ai rien à faire en fait. La vie est une suite de causes et conséquences et si on retire une seule seconde de notre existence nous ne sommes plus la même personne. Donc... Meh. Je suis asexuel et c'est tout, traumatisme ou pas, prédisposition de ma sexualité ou pas.
(sur certains aspects je vis sous la philosophie jemenfoutiste)
P.S. : N'oubliez pas de prendre votre originalité avant de sortir de chez vous !
Image

Avatar du membre
alexual
Membre
Messages : 28
Enregistré le : 13 août 2016, 22:15
Localisation : Rhône-Alpes
A aimé : 3 fois
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: L'asexualité peut-elle être liée à un traumatisme ?

Message par alexual » 14 août 2016, 21:37

Hestia a écrit :Je rajouterais qu'il me parait évident que l'asexualité est quelque chose de naturelle et non une réaction du à un traumatisme. D'après moi, s'il y a un traumatisme, alors c'est notre ressenti et notre perception de la sexualité qui vont être affectées, mais on est pas asexuel parce qu'on a été traumatisé, on l'est car on était disposée naturellement à ne pas ressentir d'attirance sexuelle.
Oui, bien sûr. Je voulais dire par mon post que je me demandais si les circonstances pouvaient "accentuer" le fait de ne pas ressentir d'attirance sexuelle.
« Y'a toujours un ic. »

Image

Avatar du membre
alexual
Membre
Messages : 28
Enregistré le : 13 août 2016, 22:15
Localisation : Rhône-Alpes
A aimé : 3 fois
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: L'asexualité peut-elle être liée à un traumatisme ?

Message par alexual » 14 août 2016, 21:39

Merci pour vos réponses, en tout cas les nouvelles ne sont pas bonnes... Mon frère revient habiter chez nous. Au secours...

La prochaine fois je me tairai, ça évitera de me porter moi-même la poisse.
« Y'a toujours un ic. »

Image

Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1565
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 206 fois
A été aimé : 357 fois

Re: L'asexualité peut-elle être liée à un traumatisme ?

Message par Hestia » 14 août 2016, 21:45

alexual a écrit :
Hestia a écrit :Je rajouterais qu'il me parait évident que l'asexualité est quelque chose de naturelle et non une réaction du à un traumatisme. D'après moi, s'il y a un traumatisme, alors c'est notre ressenti et notre perception de la sexualité qui vont être affectées, mais on est pas asexuel parce qu'on a été traumatisé, on l'est car on était disposée naturellement à ne pas ressentir d'attirance sexuelle.
Oui, bien sûr. Je voulais dire par mon post que je me demandais si les circonstances pouvaient "accentuer" le fait de ne pas ressentir d'attirance sexuelle.
Je pense plutôt qu'il accentue l'absence de vivre une relation sexuelle, car si une personne ne ressent pas d'attirance sexuelle envers autrui, je ne vois pas vraiment comment cette absence pourrais s'accentuer, sauf éventuellement si la personne A est en réalité Grey-A ou demisexuelle.
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: L'asexualité peut-elle être liée à un traumatisme ?

Message par Piccolo » 14 août 2016, 22:18

Si tu penses que cet évènement en est la cause, peut-être que tu as raison mais il n'y a que toi pour pouvoir le dire.

Avatar du membre
Pinky Pow
Aspirant
Messages : 37
Enregistré le : 02 août 2016, 20:33
A aimé : 6 fois
A été aimé : 9 fois

Re: L'asexualité peut-elle être liée à un traumatisme ?

Message par Pinky Pow » 15 août 2016, 12:15

Moi c'est dans ces moments-là que j'ai envie de me demander "L'homosexualité peut-elle être liée à un traumatisme?". J'ai déjà rencontré une fille devenue lesbienne après un viol, mais ça n'enlevait vraiment en rien l’authenticité de son orientation sexuelle (pas la peine de la comparer aux autres donc du style "ah mais avant elle était hétéro"). Après, pour BEAUCOUP d'autres personnes, aucun traumatisme en vue (et heureusement).
Il y a beaucoup de gens qui essayent de comprendre "comment" on devient homosexuel, mais même si les études scientifiques ont quelque chose de louable (faire comprendre que ce n'est pas une maladie à ceux qui en doutent encore), il n'empêche que les gens ne sont pas des cobayes. Par conséquent comme l'a dit Piccolo, la seule personne qui peut dire si un traumatisme a eu une influence sur ton asexualité c'est toi-même. Les autres n'ont pas à te le dire. Personnellement je ne l'associe à aucun traumatisme, je fais partie des gens qui considèrent que c'est là depuis toujours, donc si on me disait "mais c'est sûrement dû à un traumatisme" ça ne me plairait pas du tout même si ça peut être le cas pour d'autres.
Il y a déjà encore trop de gens qui considèrent l'asexualité comme un trouble ou, pire, quelque chose qui n'existe même pas. Il faut accepter l'asexualité pour ce qu'elle ait : une sexualité aux multiples visages.

Après je compatis pour ton frère, c'est vraiment nul...
Tu ne pourrais pas essayer de lui en parler? Lui demander d'aller chez ses copines plutôt que de les inviter à la maison?

Avatar du membre
alexual
Membre
Messages : 28
Enregistré le : 13 août 2016, 22:15
Localisation : Rhône-Alpes
A aimé : 3 fois
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: L'asexualité peut-elle être liée à un traumatisme ?

Message par alexual » 15 août 2016, 13:03

Pinky Pow a écrit :Après je compatis pour ton frère, c'est vraiment nul...
Tu ne pourrais pas essayer de lui en parler? Lui demander d'aller chez ses copines plutôt que de les inviter à la maison?
Merci de ta réponse.
Je ne peux pas lui en parler, c'est beaucoup trop tabou entre nous...
« Y'a toujours un ic. »

Image

Avatar du membre
Pinky Pow
Aspirant
Messages : 37
Enregistré le : 02 août 2016, 20:33
A aimé : 6 fois
A été aimé : 9 fois

Re: L'asexualité peut-elle être liée à un traumatisme ?

Message par Pinky Pow » 15 août 2016, 13:08

alexual a écrit :
Pinky Pow a écrit :Après je compatis pour ton frère, c'est vraiment nul...
Tu ne pourrais pas essayer de lui en parler? Lui demander d'aller chez ses copines plutôt que de les inviter à la maison?
Merci de ta réponse.
Je ne peux pas lui en parler, c'est beaucoup trop tabou entre nous...
Et à tes parents? Bon c'est la solution de facilité, mais chez moi dès qu'on a un problème avec quelqu'un on passe par les parents. Très lâche comme façon de faire mais ça marche bien des fois. (le soucis c'est que du coup dès qu'on va dire "rah bidule il m'a soulé en faisant ça" on peut être sûr que bidule sera au courant dans les deux jours, mais ça c'est un autre soucis...)
Tu pourrais peut-être leur dire tout simplement que ça te dérange de voir ses copines à la maison, que ça te déconcentre de les entendre parler (pas la peine de dire toute la vérité si t'as pas envie), que toi tu ramènes pas de copains (enfin je suppose?) et que donc il devrait pas le faire , etc... Ils peuvent peut-être faire le tampon entre vous.

Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1565
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 206 fois
A été aimé : 357 fois

Re: L'asexualité peut-elle être liée à un traumatisme ?

Message par Hestia » 15 août 2016, 13:10

alexual a écrit :
Pinky Pow a écrit :Après je compatis pour ton frère, c'est vraiment nul...
Tu ne pourrais pas essayer de lui en parler? Lui demander d'aller chez ses copines plutôt que de les inviter à la maison?
Merci de ta réponse.
Je ne peux pas lui en parler, c'est beaucoup trop tabou entre nous...
En tout cas bon courage.
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
alexual
Membre
Messages : 28
Enregistré le : 13 août 2016, 22:15
Localisation : Rhône-Alpes
A aimé : 3 fois
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: L'asexualité peut-elle être liée à un traumatisme ?

Message par alexual » 15 août 2016, 13:24

Pinky Pow a écrit :Tu pourrais peut-être leur dire tout simplement que ça te dérange de voir ses copines à la maison, que ça te déconcentre de les entendre parler (pas la peine de dire toute la vérité si t'as pas envie), que toi tu ramènes pas de copains (enfin je suppose?) et que donc il devrait pas le faire , etc... Ils peuvent peut-être faire le tampon entre vous.
Je n'ai pas mon mot à dire, j'ai 17 ans et lui 25, depuis toujours il me surveille et me couve trop, il est pire que mon père et mes parents n'osent rien dire... Si je prends l'argument du "je ramène pas de copain" il va me répondre "t'as intérêt" parce que je suis trop jeune. Il m'a même interdit de ramener un homme avant mes 19 ans et mes parents ne protestent jamais quand il dit ce genre de chose...
La dernière fois j'ai dit à mes parents que, étant donné que sa copine avait habité chez nous pendant trois voire quatre mois, je ferais pareil avec mon futur copain s'il en avait besoin. Mais ils ne me prennent pas au sérieux, ils répondent juste des : "oui, oui" du genre "cause toujours ça n'arrivera jamais". Mais je sais que si ça arrive, mon frère fera une crise et mes parents me défendront comme ils ont l'habitude de faire, c'est à dire en lui disant juste de se calmer mais sans jamais lui expliquer que ses réactions sont excessives. Ils ont toujours tout laissé passer avec lui, plus jeune ils lui passaient tous ses caprices... Dès que j'essaie de leur dire qu'il me couve trop et m'étouffe, ils le défendent en disant que c'est normal car je suis jeune. Mais je sais que quand j'aurai 20 ans ils diront la même chose, surtout que j'ai donné à mes parents une image de moi sage, qui ne sort pas beaucoup. Sauf que là j'ai envie de m'amuser, aller boire un coup avec mes amis de temps en temps et je sais qu'ils ne me laisseront pas faire par pure habitude que je sois toujours sage et cloîtrée chez moi.
« Y'a toujours un ic. »

Image

Malya
Aspirant
Messages : 38
Enregistré le : 04 août 2016, 14:35
Localisation : Meurthe et Moselle
A été aimé : 2 fois

Re: L'asexualité peut-elle être liée à un traumatisme ?

Message par Malya » 15 août 2016, 13:58

Pour ma part je ne pense pas non plus que l'asexualité est causé par un traumatisme, il n'y a rien de mon enfance qui aurait pu me traumatiser. J'ai eu une enfance presque parfaite, quand j'y pense je n'y vois que des bons moments.
Ca reviendrai à dire que les homosexuelles aurait été tromatisé, alors que non. J'ai une soeur jumelle, qui elle est homosexuelle, et moi je suis asexuelle, on ne choisit pas, et je doute que certains événements de notre vie changent aussi radicalement une personne.

Avatar du membre
Sleepless Knight
Straight-A Student
Messages : 1460
Enregistré le : 21 janv. 2015, 12:09
Localisation : I'm everywhere
A aimé : 21 fois
A été aimé : 191 fois
Contact :

Re: L'asexualité peut-elle être liée à un traumatisme ?

Message par Sleepless Knight » 15 août 2016, 14:30

Il veut te protéger mais il te fait du mal, je pense que briser le tabou vous serez tous deux bénéfiques.
Suffer the pain of discipline or suffer the pain of defeat.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité