faut-il soigner ou accepter?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
frania
Adepte
Messages : 178
Enregistré le : 27 juin 2006, 17:27
A aimé : 0
A été aimé : 0

faut-il soigner ou accepter?

Message par frania »

Vous connaissez l'histoire d'anthony perkins: il était gay, puis un beau jour il a rencontré une femme et il a viré sa cuti. Ensuite il a milité pour la "guérison" de l'homosexualité.
Faut-il vouloir "guérir" de l'asexualité?
J'ai eu le malheur de dire à ma "copine" si on peut l'appeler ainsi, que j'avais réussi à atteindre l'orgasme en me masturbant (mais il y a bien longtemps), et elle a répondu que tout n'était pas perdu, qu'on pouvait "y arriver" ensemble. Le sexologue chez qui j'ai pris rendez-vous est allé dans le même sens mais on ne s'est pas encore vu, il a dit qu'il y avait des méthodes pour renouer le contact avec son corps, blablabla, mais je crois que ce discours ne s'adresse pas aux asexuels mais aux personnes sexuelles qui ont une panne (c'est très différent!).
Quand je dis à ma copine que je suis asexuelle et que j'en suis sûre maintenant, elle répond qu'elle ne me croit pas et qu'elle attend que le psy le lui confirme parce qu'à son avis si je dis ça c'est juste parce que je suis défaitiste ou déprimée. Elle dit qu'il faut croire en ses possibilités de changement et de guérison. Moi je pense que quelque chose s'est cassé en moi pendant mon enfance qui m'a rendue asexuelle, et que j'en ai pris mon parti pour finir par m'en accommoder.
Il n'y a qu'une connaissance qui m'a fait du bien en disant: "Tu sais, si tu es vraiment asexuelle, ils te donneront les moyens de faire un travail pour l'accepter".

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A aimé : 0
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: faut-il soigner ou accepter?

Message par Syd »

Chaque fois que je vois le mot "guérir" au sujet de l'homosexualité ou de l'asexualité, je me dis que les minorités sexuelles ont encore du chemin à faire pour être tolérées. :-(
frania a écrit :il a dit qu'il y avait des méthodes pour renouer le contact avec son corps, blablabla, mais je crois que ce discours ne s'adresse pas aux asexuels mais aux personnes sexuelles qui ont une panne (c'est très différent!).
Etre asexuel ne signifie pas avoir perdu "le contact avec son corps".

Avatar du membre
Renaud
Apprenti
Messages : 53
Enregistré le : 26 juin 2006, 14:11
Localisation : Saône et Loire
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par Renaud »

On en revient toujours au même point. Est-ce que je souffre ? Si oui comment ne plus souffrir... et donc d'abord de quoi je souffre au juste ?

Si la souffrance provient du regard de l'autre, de son jugement, ce n'est pas de l'asexualité qu'il faut "guérir" mais de la dépendance à l'opinion d'autrui (et c'est pas gagné, LOL). Chacun est unique, et parfois accepter nos particularités n'est pas évident... mais pourquoi vouloir a tout prix être "comme tout le monde" ?

Pour ce qui est de la tolérance, il me semble qu'il faut bien distinguer deux choses. Etre toléré ou accepté est une chose, être compris en est une tout autre !

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A aimé : 0
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni »

:ignit: Guérir ???? :ignit:

Alors, peut-on guérir les sexuels de l'être ?

Peut-on guérir les hétéros de l'être ?
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A aimé : 0
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd »

Renaud a écrit :Si la souffrance provient du regard de l'autre, de son jugement, ce n'est pas de l'asexualité qu'il faut "guérir" mais de la dépendance à l'opinion d'autrui (et c'est pas gagné, LOL).
Quand on est exposé aux moqueries, voire à la violence verbale, à cause de sa différence, on n'est plus dans la dépendance au regard d'autrui, mais dans la lutte pour survivre.
D'ailleurs à ce niveau-là, être compris est secondaire, être toléré, ce n'est déjà pas si mal après tout.

Guérir l'hétérosexualité, voilà une idée qu'elle est bonne :P :lol:

Avatar du membre
LaVénusDeMulot
Membre
Messages : 19
Enregistré le : 09 juil. 2006, 23:09
Localisation : Lévis Québec
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par LaVénusDeMulot »

Guérir de quoi au juste?

Depuis que je sais que je ne suis pas la seule à vivre l'asexualité, je ne me suis jamais sentie aussi bien de ma vie....

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A aimé : 0
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd »

LaVénusDeMulot a écrit :Depuis que je sais que je ne suis pas la seule à vivre l'asexualité, je ne me suis jamais sentie aussi bien de ma vie....
Bienvenue au club ;)

Dea
Adepte
Messages : 169
Enregistré le : 20 oct. 2005, 05:06
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par Dea »

Hello frania.

Moi qui suis un curieux fanatique, lorsque je n'avais pas de libido, je cherchais tellement dans ce sens que je pensais devenir sexologue.

Maintenant, il faut savoir qu'il y a effectivement des façon pour "renouer" avec son corps mais il n'est pas question, la dedans, de sexualité (ce n'est qu'une partie seulement de ce renouement avec le corps et les sens), mais plutot de conscience des sensations.. C'est très revifiant. :)

Maintenant, j'espère seulement pour toi qu'il (le sexologue) puisse voir au dela de ses préjugés et exercer a partir de tes désirs et tes ressentis a toi. Même les professionnels, surtout dans des domaines tels la sexualité ou la psychologie, se font facilement prendre dans ses pièges.. N'hésite pas à prendre ce qu'il te faut et mettre le restre au rebus..

Je trouve aussi que le mot guérir est vraiment utilisé a tord sur ce sujet de l'asexualité, parce qu'honnêtement, la reproduction n'est pas un argument a toute épreuve et pourtant, c'est le seul.

Je crois que les autres ont tout dit ce que tu pouvais avoir besoin d'entendre aussi. Bonne chance. :)

Avatar du membre
Eclora
Affranchi
Messages : 485
Enregistré le : 13 nov. 2005, 15:25
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par Eclora »

Frania a écrit :Vous connaissez l'histoire d'anthony perkins: il était gay, puis un beau jour il a rencontré une femme et il a viré sa cuti.
Peut-être était-il bisexuel :roll: .
Frania a écrit : Ensuite il a milité pour la "guérison" de l'homosexualité.
Il serait intéressant d'en savoir plus, quand il était homosexuel, est-ce qu'il se sentait "malade" ?
Sachant que l'homosexualité était assez mal accepté à l'époque peut-être ne supportait il plus les critiques et a préféré "jouer le jeu" en fesant semblant d'être devenu normal, tout ça pour qu'on le laisse tranquille. Bref, pas mal de question en suspens.
Frania a écrit :Quand je dis à ma copine que je suis asexuelle et que j'en suis sûre maintenant, elle répond qu'elle ne me croit pas et qu'elle attend que le psy le lui confirme parce qu'à son avis si je dis ça c'est juste parce que je suis défaitiste ou déprimée.
Ca c'est la réaction type de la plupart des gens :?
Frania a écrit :Moi je pense que quelque chose s'est cassé en moi pendant mon enfance qui m'a rendue asexuelle, et que j'en ai pris mon parti pour finir par m'en accommoder.
Là, tu pourrais en parler à un psy pour chercher à savoir ce qui aurait déclenché ton asexualité.

Quoi qu'il en soit, si on vit bien son asexualité je ne vois pas l'intérêt d'aller se torturer chez un psy pour "guérir".
Si on le vit mal alors en effet il faut peut-être mieux consulter un psy :roll:
Image

Stranger
Apprenti
Messages : 54
Enregistré le : 17 août 2006, 15:50
Localisation : L'enfer
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par Stranger »

Guérir ? Mais de quoi donc ?
Etre différent ne signifie pas être malade. Au pire on peut nous considérer comme des asociaux... :lol:

Avatar du membre
Anouck
Adepte
Messages : 218
Enregistré le : 18 nov. 2006, 19:09
Localisation : en transition
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: faut-il soigner ou accepter?

Message par Anouck »

frania a écrit :Faut-il vouloir "guérir" de l'asexualité?
J'ai voulu en guérir toute ma vie. J'ai vu des psys, un sexologue, un sophrologue, des machins, des trucs, encore des psys... (encore une maintenant mais pour d'autres raisons). Rien n'y fit. Donc de toutes façons...

Personne ne peut te dire ce que tu dois penser et ce que tu dois faire. C'est toi qui choisit.

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A aimé : 0
A été aimé : 3 fois
Contact :

Re: faut-il soigner ou accepter?

Message par Gianni »

Anouck a écrit :
frania a écrit :Faut-il vouloir "guérir" de l'asexualité?
J'ai voulu en guérir toute ma vie.
Guérir ? uniquement si l'asexualité n'étais pas naturelle... donc pathologique...
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Avatar du membre
Anouck
Adepte
Messages : 218
Enregistré le : 18 nov. 2006, 19:09
Localisation : en transition
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par Anouck »

Je ne savais pas de toutes façon si elle était normale ou pathologique, je ne savais rien sur l'asexualité et surtout je ne savais pas qu'il y avait d'autres personnes comme moi. Ce que je veux surtout dire à notre amie, c'est que soit elle va voir un sexologue pour ELLE et ça la concerne, soit elle va le voir pour faire plaisir à sa compagne... Et cela peut alors poser problème.

Répondre