Histoires de coming out

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Avatar du membre
Losange
Membre
Messages : 27
Enregistré le : 21 juil. 2015, 18:42
A aimé : 18 fois
A été aimé : 1 fois

Histoires de coming out

Message par Losange » 10 juin 2016, 01:16

L'un de vous a-t-il fait son "coming out" auprès d'amis ou de sa famille ? Comment cela s'est-il passé ? Avez-vous des conseils à donner ?

Avatar du membre
Nannerl
Ace-Cream
Messages : 1054
Enregistré le : 23 nov. 2014, 14:00
Localisation : La Comté
A aimé : 352 fois
A été aimé : 340 fois

Re: Histoires de coming out

Message par Nannerl » 10 juin 2016, 06:29

Je l'ai fait au près de mes amis y'a pas mal de temps déjà, et ils ont très bien réagit, aucun jugement ni quoi que ce soit :)

Pour ce qui est de ma famille, c'est ma vie privée ça ne les regardes pas.
“ Je peins des fleurs pour qu'elles ne meurent pas ” - Frida Kahlo
Make Tea, not Love ☕
Image

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3628
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 624 fois
A été aimé : 916 fois

Re: Histoires de coming out

Message par Baelfire » 10 juin 2016, 07:34

J'avoue ne pas trop en voir l'intérêt. C'est pas comme si il y avait quelque chose qui allait radicalement changer nos modes de vie à raconter...
♪Love is in the A ♫

Ramón

Re: Histoires de coming out

Message par Ramón » 10 juin 2016, 08:24

Pas de coming-out à proprement parler. C'est tombé comme ça dans diverses conversations. Ça s'est bien passé dans la mesure où cela s'est déroulé avec des personnes très concernées par les problématiques socio-politiques, et des ami.e.s de très longue date maintenant.
J'ai certains amis avec qui ça ne passerait pas puisque l'on est né pour "limer" :'-( (dans la mesure où je suis un mâle)
Comme Nannerl, ça ne concerne pas ma famille. D'ailleurs, venant d'elle, je refuse de discuter d'intimité, amitiés, parentalité,... avec eux.

Je pense que le mieux est d'aborder la question au moment où cela s'intègre à une conversation.
Après, si c'est un besoin, c'est le genre de problématiques que j'aborde au bar avec des inconnus. Les inconnus sont très souvent des oreilles attentives qui ne jugent pas et que l'on ne revoit généralement pas :), c'est assez libérateur puisqu'il s'agit d'un moment où l'on peut mettre des mots sur notre condition sans que nos maladresses soient mal interprétées.

Zimou
Administrateur
Messages : 4991
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Histoires de coming out

Message par Zimou » 10 juin 2016, 09:49

j'ai fait des coming out partout autour de moi il y a 4 ans environ xD la famille, les amis et le boulot que j'avais à l'époque. J'ai pas eu de mauvaise réaction, j'ai surtout eu des question et de l’incompréhension, mais c'est normal face à quelque chose qu'on connait pas. la seul réaction que je peux qualifier de "mauvaise", c'est au boulot, j'ai été nié par un collègue qui pensais que c'était pas vrai. Depuis j'ai changé de boulot et je n'ai pas fait et ne ferai pas de coming out, dans mon précédent boulot je l'avais fait un peu de force puisque j’étais passé à la TV et qu'on m'avait vu xD Le boulot actuel n'a pas besoin de savoir, surtout que certain ont des idées un peu rétrograde... Peut être qu'il le savent et que je suis pas au courant (les rumeurs circule vite sans que l'intéressé soit forcément au courant) mais pour l'instant, ça n'a pas l'air...
Par contre, attention tout de même, les mauvaise réaction en réelle n'ont pas l'air trop fréquente, mais ça arrive, donc faut pas s'attendre à ce que tout se passe bien non plus quand on fait son coming out et rester sur ses gardes :s
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2951
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 584 fois
A été aimé : 562 fois

Re: Histoires de coming out

Message par clotaire » 10 juin 2016, 11:18

Je n'ai jamais fait de coming out explicite, pas eu l'occasion. Mais dans le feu d'une conversation, il m'arrive de temps en temps de dire "moi aussi je fais partie des minorités sexuelles" ou quelque chose du genre, sans aller plus en détail. Et jusqu'à présent les gens n'osent pas m'en demander plus.

Avatar du membre
FTC
Associé
Messages : 704
Enregistré le : 07 févr. 2016, 15:07
A aimé : 54 fois
A été aimé : 70 fois

Re: Histoires de coming out

Message par FTC » 10 juin 2016, 11:36

Je rejoins Baelfire, je ne l'ai pas fait à quiconque car tout simplement ça ne changera pas grand chose à ma vie, ou je vois pas que ça m'apportera de mieux.
Mes amis ne m'embêtent pas avec ma "vie intime", mes parents itou.

Avatar du membre
abyss
Membre
Messages : 21
Enregistré le : 24 avr. 2016, 21:27
Localisation : Romans sur Isère
A été aimé : 9 fois

Re: Histoires de coming out

Message par abyss » 10 juin 2016, 22:33

je l'ai fais auprès de ma famille directement et de mes amis via facebook je n'ai eu que des réactions positives par contre je ne parle pas de ça au boulot c'est ma vie perso et ça ne les concernent pas. Beaucoup ne connaissaient pas l'asexualité donc c'est plutôt ça qui a été difficile car on passe par toute les phases: l'incompréhension, le "tu es sûre"? ou "t'as peut-être pas trouver le bon...", le pourquoi?, puis l'acceptation. J'ai une famille et des amis très ouverts je savais que ça aller bien se passer...
Par contre je l'ai dit dit à mon psy vous auriez vu sa tête!!!! j'étais morte de rire intérieurement et incroyablement super à l'aise, ça fait du bien sérieux! C'est un peu comme si je lui disais "je suis pas tarée arrêter d'essayer de me formater pour que je rentre dans cette foutu normalité qui n'existe pas" ! Depuis que je l'ai dit je me sens trop bien comme si je n'avais plus rien à faire de ce que je dois être ou de ce que pense les autres. J'ai souvent le droit aux pourquoi? et je leur dit qu'importe c'est peut-être dû à mes gènes ou mon passé, je suis comme ça c'est tout me prenez pas la tête.
"Notre intégrité est facile à oublier mais elle est vitale, c'est grâce à elle que nous sommes libres" Lettre de Valéry, V for Vendetta

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: Histoires de coming out

Message par didou » 10 juin 2016, 22:45

Un peu comme quelques camarades (c'est pratique, le féminin et le masculin s'écrivent pareil ^^), je n'ai jamais fait de "coming-out". À quoi bon ?
Par contre, au cours de discussions, je ne me suis jamais caché d'avoir une libido et une activité sexuelle en deçà d'une huitre sortant de chez Picard :D pendant que d'autres se gargarisaient de leurs hauts faits. En même temps, je n'ai jamais aimé faire les choses comme tout le monde :D Et la vie me l'a bien rendu :D
Mais jamais plus que ça. Voilà, le Q c'était pas mon truc, un point c'est tout.
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Avatar du membre
abyss
Membre
Messages : 21
Enregistré le : 24 avr. 2016, 21:27
Localisation : Romans sur Isère
A été aimé : 9 fois

Re: Histoires de coming out

Message par abyss » 10 juin 2016, 23:35

didou a écrit :Un peu comme quelques camarades (c'est pratique, le féminin et le masculin s'écrivent pareil ^^), je n'ai jamais fait de "coming-out". À quoi bon ?
.
je pense que pour certain ça a de l'importance et d'autre pas du tout. En faite c'est bête mais c'est de la justification et/ou de la revendication, "je suis comme ça parce que je suis ainsi accepter moi tel que" mais je pense que ça aide quand on ne supporte plus la pression comme moi, harcèlement du psy qui veux me guérir, de la famille et des amis qui comprennent pas ton attitude qu'il faut que tu change, fasse plus d’essais...etc je sais pas si c'est la bonne solution mais j'en pouvais plus d'être la folle de service, à essayer d'être "comme tout le monde", je me faisais du mal en faite à ne pas pouvoir être moi et essayer d'être ce que les autres attendent. Faire mon coming out m'a libéré je sais c'est cliché mais je trouve pas d'autre terme.
"Notre intégrité est facile à oublier mais elle est vitale, c'est grâce à elle que nous sommes libres" Lettre de Valéry, V for Vendetta

Avatar du membre
KiranFox
Aspirant
Messages : 38
Enregistré le : 08 juin 2016, 03:34
Localisation : Maniwaki, Qc, Ca
A aimé : 12 fois
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: Histoires de coming out

Message par KiranFox » 11 juin 2016, 04:39

Pour ma part, je n'en ai pas encore ouvertement parlé à mon entourage, n'étant pas encore tout à fait certain de mon asexualité et essayant toujours de comprendre ce que je ressens. Par contre, ma mère m'a plus ou moins forcé à lui en parler alors que je n'étais pas prêt à le faire, mais elle semble l'avoir bien pris, quoique elle semble aussi ne pas comprendre exactement ce que l'asexualité implique. Je tâcherai de mieux la renseigner quand l'occasion se présentera.

Je n'ai pas l'intention de faire un "coming out en règle" mais plutôt de le dire franchement et d'une manière naturelle si j'ai besoin de le dire à quelqu'un dans le cadre d'une discussion ou si, par exemple, une tante me demande pour la énième fois la question qui tue : "Quand est-ce que tu vas te trouver une femme de ton goût?", Haha! ;) Je ne considère pas qu'on devrait avoir à cacher notre asexualité comme si c'était quelque chose de grave ou de honteux.

Si j'avais un conseil à te donner, Losange, même si je sais que je n'ai pas beaucoup d'expérience en "coming out", c'est de simplement être à l'aise avec ton asexualité, de ne pas la crier sur les toits mais de ne pas la cacher non plus, de simplement être naturel(le)^^ et aussi d'avoir la patience d'expliquer encore et encore à tous les gens que tu informeras en quoi consiste l'asexualité, car c'est encore quelque chose de très peu connu de la majorité.
«Reprends ce miroir, j'ai besoin que tu comprennes quelle est la seule barrière dans ta vie.»

Avatar du membre
Luciole_Kawaii
Membre
Messages : 28
Enregistré le : 11 juin 2016, 01:00
A aimé : 3 fois
A été aimé : 7 fois

Re: Histoires de coming out

Message par Luciole_Kawaii » 11 juin 2016, 11:50

Je suis un peu dans le cas de KiranFox aussi, je n'en suis pas totalement sûre du coup je ne peux rien dire concernant l'asexualité (et encore moins l'aromantisme parce que là le "t'as pas encore trouvé le bon" va sans doute se pointer). Trois amis en qui j'ai totalement confiance le savent mais c'est tout je n'ai pas encore osé le dire ni à ma famille ni à la majorité de mes proches.

Parfois c'est important oui surtout quand les parents suivent derrière. Quand j'essayais de me formater toute seule a être en couple (je ne le suis plus depuis) ma mère me demandait si on l'avait déjà fait et quand je lui disais que non elle me disait "Mais tu peux tu sais" alors que j'en ressentais pas le besoin ni l'envie du tout, et c'était assez lourd dans les discussions. Du coup ça serait important qu'elle les sache pour arrêter ce genre de chose... Faut-il encore en être certain.

Oui, soi à l'aise, parle en tranquillement, au lieu de t'angoisser dans une discussion préparée ! Allez peut-être voir des sources d'informations comme AVEN si jamais, après la discussion, je ne sais pas comment sont tes proches mais certains s'informent beaucoup après pour comprendre!

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Histoires de coming out

Message par Piccolo » 11 juin 2016, 12:19

J'ai déjà dit à plusieurs reprises ce que je pensais et ressentais, quand le contexte s'y prêtait: Non-attirance + répulsion.

Mais rien de comparable à un "coming-out" dans le sens où ça ne représente rien de spécial pour moi.

Les réactions ont été du genre: "ok", "d'accord".

Avatar du membre
Frejya
Adepte
Messages : 173
Enregistré le : 01 mai 2016, 17:40
A aimé : 16 fois
A été aimé : 74 fois

Re: Histoires de coming out

Message par Frejya » 11 juin 2016, 18:28

Je n'ai jamais fait de coming out genre "bon, asseyez-vous j'ai quelque chose d'important à vous dire...", en revanche, je me suis souvent retrouvée dans la situation d'expliquer ce que je suis à cause des questions embarrassantes et persistantes du genre "t'as un copain?" ou encore parce que mon père veut des petits-enfants et que manque de bol pour lui, j'en veux pas. Au final mes amis l'ont très bien pris, mon père aussi même si je pense qu'il espère secrètement que je déciderais un jour de pondre des mioches, et mes frères et sœurs, ben je sais pas trop (faudrait que j'en parle un jour clairement avec mon frère vu qu'il est en fac de psycho, mais sinon je pense qu'ils l'acceptent bien).
En tout cas, je ne pense pas que ça ait un intérêt de mettre cartes sur table, excepté si on te casse trop les pieds avec ça et que tu n'en peux plus.
Image

Avatar du membre
Luciole_Kawaii
Membre
Messages : 28
Enregistré le : 11 juin 2016, 01:00
A aimé : 3 fois
A été aimé : 7 fois

Re: Histoires de coming out

Message par Luciole_Kawaii » 11 juin 2016, 18:38

Mon histoire est assez similaire à la tienne Frejya, ma mère veut être grand mère et veut des petits enfants et elle m'embête déjà maintenant, " trouve un copain"..; un jour faudra que je lui en parle aussi si ça devient trop insistant mais bon.. Comme tu dis elle espérera en secret qu'un jour je change d'avis x_x

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités