Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Ramón

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par Ramón » 28 août 2016, 12:05

C'est un espace architectural très intéressant aussi. J'aime flâner. Mais surtout pas être dérangé.
Genre le badaud qui vient me parler parce qu'il me croit perdu, le relou qui demande une cigarette à 50 personnes de l'heure, ces milliers d'abrutis qui t'arrêtent dans la rue pour te dire que tu as une belle barbe ou de beaux vêtements (la pire espèce de l'humanité), sans compter les gens violents qui cherchent une querelle à la moindre occasion et qui te suivent.
Je ne m'arrête que pour une personne qui demande son chemin. Et en général je lui réponds qu'il y a des commerces qui pourront mieux l'aider que moi, et qui ont sûrement le net pour trouver l'endroit où ils veulent se rendre.

Mais encore une fois, une action est une action indépendamment du ressenti que l'on a. C'est une tautologie, mais elle est importante à comprendre dans un monde où le droit des individus dépend énormément de cela : c'est le meilleur moyen de les protéger et de faire appliquer une justice... juste (cohérente), notamment dans les cas où il y a des dommages concrètement identifiables.
Du coup, aborder quelqu'un avec qui tu n'as jamais eu d'échange ne serait-ce que visuel, c'est limite. Et pour les personnes qui ne sont pas à l'aise avec les autres, c'est un enfer à vivre que de devoir être sollicitées dans la rue par des personnes inconnues.

Avatar du membre
FTC
Associé
Messages : 704
Enregistré le : 07 févr. 2016, 15:07
A aimé : 54 fois
A été aimé : 70 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par FTC » 28 août 2016, 14:06

Je comprends tout à fait ton point de vue, je le trouve extrême mais je le comprends. Pour ma part, je pars du principe que si mon intention n'est pas mauvaise, que mon empathie m'indique qu'elle ne sera pas perçue par mauvaise, alors je le fais. Si jamais je devais imaginer que tout ce qui peut être fait peut être mal perçue, tu ne fais plus rien.
On vit en communauté, et je trouve ça toujours dommage de se mettre de telles barrières, ou de mettre des grands mots sur des actions anodines.
Il m'est arrivé parfois de me sentir perdu, et là une personne me demande si j'ai besoin d'aide ou m'explique directement, je vois pas ça comme une agression, et je vois en aucun cas comment pour une personne lambda ça peut être perçu comme une agression d'aider qqn. C'est cette distinction là qui fait que je trouve ça extrême de dire que tout peut être sujet à agression.

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par didou » 28 août 2016, 22:54

Même si en réaction, non pas primaire, mais secondaire :wink:, je préfère me tenir à l'écart de mes congénères, ma réaction primaire n'est pas le rejet. Que voulez-vous, je n'ai plus foi en l'espèce humaine depuis fort longtemps, mais j'ose toujours espérer y trouver signe de bienveillance et de raison :oops:

Donc, je ne rejette pas systématiquement le quidam venant s'adresser à moi. Étant plutôt naïf et serviable (malgré mon côté asocial et peu enclin à croire à l'avenir de l'humanité (diable, que ne suis-je pas bourré de contradictions, ma psychologie intéresserait sans doute force psy-chologues-chatres-nalystes :twisted:), j'accueille plutôt l'importun avec bienveillance.
Si d’aventure il s'avère pénible, alors là, je confesse, la conversation tourne court.

C'est ainsi que pas plus tard qu'il y a une journée, en pleine cueillette de noisettes, à mes risques et périls car il faut se tenir prêt à réagir à la moindre agression d'écureuil, un homme m'interpelle en me demandant "que récupérez-vous là ?" Je lui ai donc répondu que je chassais la noisette.

Et ne voilà-t-y pas que ce soir, en revenant à vélo de la décharge (oui, je sais, c'est fort curieux, mais j'allais m'enquérir de la disponibilité de compost, denrée malheureusement indisponible depuis de nombreux mois pour des raisons qui m'échappent), je m'apprêtais à lancer Pokémon Go :lol: pour récupérer du matos, et le même monsieur m'interpelle en me demandant si "la cueillette a été bonne hier ?"
Eh bien, après l'avoir instruit sur la période de cueillette des noisettes, l'orientation des arbres et la manière de les 'les noisettes, pas les arbres :mrgreen:) mettre à dorer au four après séchage pour en faire une véritable tuerie de régime :D, s'en est suivie une discussion très intéressante sur, en vrac, l'informatique, la recherche, les systèmes hybrides, l'éducation, l'importance de la culture "littéraire" dans le monde scientifique, le sens de la vie, la vie de couple, la sexualité (oui, je n'ai pas caché que moi et le sexe ça faisait 3 -- d'ailleurs, aucune réaction mauvaise)...
On a bien discuté 1 heure, ce n'étaient pas des banalités, des superficialités: on sentait que ce gars avait l'expérience de la vie, avait des arguments, pas la discussion de coiffeur.

Comme quoi, il existe encore des gens biens, intéressants, même ailleurs que sur ce forum :lol:
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Ramón

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par Ramón » 01 sept. 2016, 16:33

La justice est toujours extrême. C'est aussi grâce à cela qu'une communauté tient la distance.
Tu écrases quelqu'un avec ta voiture sans intention, tu bouscules une personne qui se fracture le coccyx sans intention,... tu es quand même responsable du dommage créé. Et tu dois dédommager la/les victime.s. Peu importe ton intention. Cela a à voir avec ce principe : "La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi."
Et oui : cela signifie mettre des freins à notre action, pour ne pas nuire aux autres. Cela prévient des dommages plutôt que de devoir les réparer. Mais ton point de vue se comprend, les sociétés occidentales sont orientées sur le curatif et non le préventif. On n'hésite pas à détruire en se disant que ça ira plus tard. Cette logique nuit aux individus. Autant en sortir et arrêter les frais.

Il y a une différence entre aider une personne visiblement dans le besoin et aller au-devant de quelqu'un et de l'importuner.

Avatar du membre
Charlie-likes-cake
Apprenti
Messages : 61
Enregistré le : 28 août 2016, 22:48
A aimé : 7 fois
A été aimé : 12 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par Charlie-likes-cake » 03 sept. 2016, 23:38

Mmm et bien il y a quelques jours j'ai accompagné mes parents qui étaient invités à manger par des amis de la famille qui sont assez sympas. Arrive un moment fatidique où la maîtresse de maison me questionne sur la possible existence d'un copain. J'écoutais à peine et la seule réponse qui m'est venue était :
"Non, moi je préfère les chats."
J'ai d'ailleurs bien vu le regard confus de ma mère. ^w^
«Quand quelqu'un vous raconte une partie de sa vie, loin de vous accorder votre dû, c'est un cadeau qu'il vous fait. Moi je vous offre mon histoire dans toute sa vérité sordide. Toutes mes erreurs et toutes mes sottises exposées au grand jour, dans toute leur nudité.»
Le nom du vent

Avatar du membre
Mathoune
Membre junior
Messages : 13
Enregistré le : 17 août 2016, 13:04
A été aimé : 1 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par Mathoune » 12 sept. 2016, 17:43

Aaaah, il y en a des perles concernant la famille, je me retrouve un peu dans chaque conversation. :-)

Il m'est arrivé aussi de drôles d'histoires avec des amis (uniquement masculins, oui), un peu cocasses mais peu gênantes. J'ai ici en tête une fois où je propose d'héberger un ami chez moi après une longue soirée passée dans des bars ou en ville. Nous étions un grand groupe mais personne n'avait l'air d'avoir de la place pour une personne supplémentaire, et le dernier bus/train était passé depuis bien longtemps. Je me revois encore dire à mon ami, toute candide : "Eh, tu peux dormir chez moi, si tu veux !".
Sur le coup, je n'ai pas compris que ça pouvait être équivoque, grande naïve que je suis ! Sur le chemin du retour suivi une longue conversation de sa part, me disant qu'il était aussi intéressé et qu'il n'avait jamais osé m'approcher avant. Moment assez gênant, car moi, je ne suis aucunement intéressée par ses avances. :-P
Et allez donc expliquer au type ce que ça signifie que d'être asexuelle, alors qu'il n'avait d'yeux que pour vous la seconde précédente. On peut dire que ça fait un contraste assez intéressant, et pour ça, ça restera marqué dans ma mémoire, et j'en rirais encore. ^^

Avatar du membre
Vince27
Ascendant
Messages : 961
Enregistré le : 06 nov. 2012, 00:17
Localisation : Centre, (Sans attache)
A aimé : 119 fois
A été aimé : 130 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliabl

Message par Vince27 » 12 sept. 2016, 19:50

Date : il y a 7ans environ
Lieu : chez ma sœur et mon beau frère
Circonstance : réunion de joueurs de jeux de sociétés (pas les standards familiaux, mais des jeux plus poussés)
Invités : mon frère, moi et deux demoiselles célibataires

Vous sentez le piège ? Moi pas, grand naïf du début à la fin (et pourtant c'est coton !)

Les prémisses :
Avant la partie, la gente féminine discute en cuisine. Ma sœur vient alors au salon, nous indiquer qu'une des filles s'intéresse à l'un de nous mais n'est pas sûr duquel.
Mon frère est ok, sans même savoir de laquelle il s'agit.
Moi, je suis fermé à tout flirt.
Mais ma sœur décide de supposer que la cible est mon frère et s'en va confirmer l'ouverture à l'intéressée.

Installation autour de la table :
Je propose à une des invitées de s'assoir à côté de mon frangin.
Elle refuse se disant bien où elle est (par coïncidence à côté de moi)

Les gestes qui ne trompent que moi :
Au cours de la partie elle effleure ma main. Je m'excuse, pensant à un accidentel événement.
Ayant parfois le tic (ou toc) de trépigner, du pied à mon insu en position assise (ce qui occasionne des vibrations sur l'environnement), lorsqu'elle pose sa main sur mon genou, je crois à tord qu'il s'agit pour elle d'arrêter ce mouvement (hors à posteriori, on m'a signalé que je n'avais eu aucune manifestation du dit "tic" cette fois là).

Conversation culinaire :
Après quelque partie il est bientôt question de manger, et la conversation tourne autour des goûts difficiles de certains.
Je n'aime pas les fruits de mer, rien que par leur aspect, texture et odeur.

La fille me demande si j'ai toutefois déjà goûté de la moule. Je répond que non.
Ce à quoi elle ajoute : "Faut remédier à ça, j'en ai justement amené avec moi, si tu veux je te fais goûter."
Je répond que je suis pas très chaud...
"T'inquiètes, me dit elle, je vais laver et rincer." Ma sœur lui indique alors d'aller dans la salle de bain.
Je trouve ça étrange et déclare à ma sœur que généralement les aliments on les nettoie en cuisine à l'évier.
Ce à quoi elle rétorque, "non, là, je préfère pas, vas donc voir où elle en ait."
Pourquoi faire, j'ai bien dit que je n'aime pas les fruits de mer !
Face spam de mon frère "moi j'y vais..."
-"Non! répond ma sœur, c'est pas toi qu'elle a demandé"
...et après m'avoir expliciter la requête, s'en vas prévenir la demoiselle que c'est mort.
Moralité, ne pas nuire.
"...et ne pas faire chier ceux qui ne nuisent pas" (M.Phi)

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2990
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 595 fois
A été aimé : 573 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par clotaire » 12 sept. 2016, 20:58

La pauvre...
Enfin j'ai fait aussi des coups un peu comme ça, même si l'absence d'entremetteur faisait que ce n'était peut-être pas aussi flagrant. Souvent je ne m'en rends compte qu'a posteriori d'ailleurs. Ce qui est parfois pénible, c'est qu'après la fille te fait la gueule et tu ne comprends pas pourquoi, tu voulais juste passer un bon moment entre amis...

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3675
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 633 fois
A été aimé : 924 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliabl

Message par Baelfire » 12 sept. 2016, 21:50

Vince27 a écrit :
La fille me demande si j'ai toutefois déjà goûté de la moule. Je répond que non.
Ce à quoi elle ajoute : "Faut remédier à ça, j'en ai justement amené avec moi, si tu veux je te fais goûter."
Je répond que je suis pas très chaud...
"T'inquiètes, me dit elle, je vais laver et rincer." Ma sœur lui indique alors d'aller dans la salle de bain.
Je trouve ça étrange et déclare à ma sœur que généralement les aliments on les nettoie en cuisine à l'évier.
Ce à quoi elle rétorque, "non, là, je préfère pas, vas donc voir où elle en ait."
Pourquoi faire, j'ai bien dit que je n'aime pas les fruits de mer !
Face spam de mon frère "moi j'y vais..."
-"Non! répond ma sœur, c'est pas toi qu'elle a demandé"
...et après m'avoir expliciter la requête, s'en vas prévenir la demoiselle que c'est mort.

Classe, élégance, subtilité...Cette fille c'était du velours dis-donc! Franchement parler comme ça ne peut pas aider à installer un climat de rapprochement même amical. J'ai l'impression que c'était de la provocation plus qu'autre chose...
Image

TAGADAAAAA !!!

Avatar du membre
Vince27
Ascendant
Messages : 961
Enregistré le : 06 nov. 2012, 00:17
Localisation : Centre, (Sans attache)
A aimé : 119 fois
A été aimé : 130 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliabl

Message par Vince27 » 12 sept. 2016, 22:37

Baelfire a écrit :
Vince27 a écrit : Classe, élégance, subtilité...Cette fille c'était du velours dis-donc! Franchement parler comme ça ne peut pas aider à installer un climat de rapprochement même amical. J'ai l'impression que c'était de la provocation plus qu'autre chose...
bon j'avoue avoir un peu résumé le dialogue, entre "les moules" et le "je te fais goûter" elle avait repris le terme "fruit de mer".

Sinon elle est bien aller à la salle d'eau pour m'attendre assez longtemps (en vain), et plus tard dans la soirée, les convives essayaient encore de nous faire dormir dans la même pièce... :roll:
Modifié en dernier par Vince27 le 12 sept. 2016, 22:41, modifié 1 fois.
Moralité, ne pas nuire.
"...et ne pas faire chier ceux qui ne nuisent pas" (M.Phi)

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliabl

Message par didou » 12 sept. 2016, 22:39

Vince27 a écrit :Date : il y a 7ans environ
Lieu : chez ma sœur et mon beau frère
Circonstance : réunion de joueurs de jeux de sociétés (pas les standards familiaux, mais des jeux plus poussés)
Invités : mon frère, moi et deux demoiselles célibataires [...]
Dame ! Tu as eu affaire à du lourd :shock: Un florilège de tact, une effusion de délicatesse, des prouesses de raffinement, une rhétorique de la suggestion finement maniée !

Juste une intuition... je suis certain que depuis, tu évites de t'approcher des enseignes Léon de Bruxelles :lol:
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Avatar du membre
Vince27
Ascendant
Messages : 961
Enregistré le : 06 nov. 2012, 00:17
Localisation : Centre, (Sans attache)
A aimé : 119 fois
A été aimé : 130 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliabl

Message par Vince27 » 12 sept. 2016, 22:52

didou a écrit : Dame ! Tu as eu affaire à du lourd :shock: Un florilège de tact, une effusion de délicatesse, des prouesses de raffinement, une rhétorique de la suggestion finement maniée !
En même temps elle en est arrivée à ces extrémités aussi par ma faute : vu que je passais à côté de tout les "signaux" il a bien fallu envoyer du lourd. (Et même là, je restait à côté de la plaque).
Juste une intuition... je suis certain que depuis, tu évites de t'approcher des enseignes Léon de Bruxelles :lol:
je les évitais déjà bien avant... Maintenant je cours à toutes jambes en direction opposée !
Moralité, ne pas nuire.
"...et ne pas faire chier ceux qui ne nuisent pas" (M.Phi)

Avatar du membre
Nannerl
Ace-Cream
Messages : 1054
Enregistré le : 23 nov. 2014, 14:00
Localisation : La Comté
A aimé : 352 fois
A été aimé : 340 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par Nannerl » 12 sept. 2016, 23:08

Elle devait être sacrément en manque la demoiselle pour avoir zero subtilité comme ça ouai, et puis qu'elle se permette de te toucher j'hallucine. Y'a vraiment des gens déconcertants des fois e_e Puis on peut aussi décerner le prix des meilleurs frère et soeur parce que là ça volait pas haut de leur côté non plus.

Et puis Clotaire, je dirais pas "la pauvre" je dirais plutôt bien fait pour elle.
“ Je peins des fleurs pour qu'elles ne meurent pas ” - Frida Kahlo
Make Tea, not Love ☕
Image

Avatar du membre
FTC
Associé
Messages : 704
Enregistré le : 07 févr. 2016, 15:07
A aimé : 54 fois
A été aimé : 70 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par FTC » 12 sept. 2016, 23:56

Comme dit la Nannerl elle devait être vraiment en manque pour aller à ce niveau de délicatesse. Haha

Avatar du membre
Vince27
Ascendant
Messages : 961
Enregistré le : 06 nov. 2012, 00:17
Localisation : Centre, (Sans attache)
A aimé : 119 fois
A été aimé : 130 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par Vince27 » 12 sept. 2016, 23:59

Nannerl a écrit :[...] qu'elle se permette de te toucher j'hallucine. [...] Puis on peut aussi décerner le prix des meilleurs frère et soeur parce que là ça volait pas haut de leur côté non plus.
à la base je crois qu'elle se serait contenté de la main sur la main sans essayer d'autre approche suite à l'échec. Mais là je cite ma sœur, lors d'une phase de jeu de la fille en question :

"tu devrais de nouveau essayer contre Vincent, il n'a pas saisi au tour précédent"

J'ai cru sur l'instant à une incitation tactique en rétorquant que j'étais pas le plus menaçant sur cette game. Tout en me demandant quelle opportunité j'avais pu manquer à mon tour de jeu.
Moralité, ne pas nuire.
"...et ne pas faire chier ceux qui ne nuisent pas" (M.Phi)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités