Jouir... bof!

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
NeeNoon
Affilié
Messages : 323
Enregistré le : 03 mai 2005, 03:58
Localisation : Québec/Canada
A été aimé : 1 fois

Jouir... bof!

Message par NeeNoon » 15 juin 2005, 14:03

J'ai un commentaire/question a vous soumettre et je suis curieuse de savoir ce que vous en pensez.

Sans entrer dans tout les détails, physiquement je suis capable de jouir (masturbation ou coït) MAIS je n'y trouve aucun intérêt. J'en ai jamais envie (ce qui me semble être de l'absence de libido) et même si j'en ai envie, une fois par 4 lunes, je trouves ça... plate! Je trouve ça plate jouir! :oops:

Messemble que c'est pas normal? :cry:

Est-ce que ça a même rapport avec l'asexualité ou si c'est carrément autre chose? La libido et le désir sexuel est-ce que c'est la même chose? Il me semble que non. ???

s.v.p. des commentaires, des avis, de l'aide!!! :shock:
NeeNoon

Si le sexe est une chose toute naturelle, comment se fait-il qu'on plublie autant de livres sur le sujet? [Bette Midler]

Miaous
Affilié
Messages : 320
Enregistré le : 05 juin 2005, 19:07

Message par Miaous » 15 juin 2005, 17:01

Image Le sujet choc Image

Je pense avoir vu le terme "hyposexuel" sur le site Aven anglais. Peut être que tu es asexuelle et hyposexuelle (dans le sens où tu ne ressens pas ou peu de désir sexuel). de toute façon, il y a différentes asexualités.
NeeNoon a écrit :Messemble que c'est pas normal? :cry:
Déja que les asexuels sont perçus comme des extra terrestres, des "pas normaux". Si tu ne te sens anormale au milieu des "anormaux", tu vas devenir folle.Image (ensuite il faut définir ce qu'est la norme dans une communauté où il n'y a que des exceptions, des gens très différents)
Peut être que cela accentue ta différence par rapport aux personnes "sexuelles".

Moi je trouve "normal" que tu n'éprouve pas ou peu de désir sexuel. Il n'y a pas de mal à ça. Sur Aven.org, il y a beaucoup de gens dans ce cas. Si tu le vis bien, il n'y a pas de problème.

Miaous
Affilié
Messages : 320
Enregistré le : 05 juin 2005, 19:07

Message par Miaous » 16 juin 2005, 03:54

Sinon, pour ce qui est de l'orgasme en lui même, tu n'es pas la seule.Ca serait plus courant qu'on ne le pense. Un article assez récent essaie d'expliquer que cela est en partie due à la génétique.

L'orgasme féminin serait en partie lié aux gènes

En gros 33% des femmes n'ont aucun orgasme lors de rapports avec un partenaires et 21% n'ont aucun orgasme avec la masturbation.

NeeNoon
Affilié
Messages : 323
Enregistré le : 03 mai 2005, 03:58
Localisation : Québec/Canada
A été aimé : 1 fois

Message par NeeNoon » 16 juin 2005, 04:20

Miaous a écrit : En gros 33% des femmes n'ont aucun orgasme lors de rapports avec un partenaires et 21% n'ont aucun orgasme avec la masturbation.
Je me suis surement mal exprimé, en fait je peux jouir assez facilement... par moi même ou avec quelqu'un. Mais ça m'intéresse pas.

JE TROUVE ÇA PLATE JOUIR!!! Image

Okay je provoque là, mais bon, c'est ça pareille.

Est-ce que je me trompe ou est-ce que le désir et la libido c'est pas la même chose?

Pour moi:

Désir sexuelle: genre tu vois ton mec (ou un mec) et tu ressent l'envie de le baiser.

Libido: Envie de baiser qui fait que si tu n'as pas de conjoint tu pensera, (et probablement passera à l'acte), à te masturber.

Pour moi l'un est stimuler par l'autre (le mec) et la libido est... inné. Est-ce que ça a du sens Image

Quand dis tu?
NeeNoon

Si le sexe est une chose toute naturelle, comment se fait-il qu'on plublie autant de livres sur le sujet? [Bette Midler]

Miaous
Affilié
Messages : 320
Enregistré le : 05 juin 2005, 19:07

Message par Miaous » 16 juin 2005, 09:54

Image
Erf, je crois qu'il s'agit d'une expression québécoise alors. Image
Plate c'est pour dire que ça ne t'attire pas plus que cela?


Pour la libido, c'est l'énergie de la pulsion sexuelle, donc oui ta définition semble correcte. On va dire qu'il s'agit d'une énergie qui demande à être libérée Image : soit on arrive à la contenir Image, soit on l'exprime Image
Un peu comme une poussée d'adrénaline quand on est en colère.

Pour la libido, il doit y avoir une origine hormonale (enfin je pense).

Dans ton cas, je pense que tu as peu de libido.

Pour le désir, je pense que ca doit être ça. En général le désir est provoqué par quelque chose, ou dans ce cas par quelqu'un. Image

Chez les "A" (asexuels), certains peuvent avoir du désir (phantasme?), mais en général, l'envie de passer à l'acte est absente quand on se trouve en présence de la personne. C'est un peu mon cas Image.

Je ne donne que mon avis. Si ca se trouve j'ai tout faux. Image

Si quelqu'un d'autre peut donner son avis, ca serait sympa.

lili
Amibe
Messages : 82
Enregistré le : 02 mai 2005, 14:42

Message par lili » 16 juin 2005, 14:21

euh... je confirme... l'expression : "trouver ça plate" ...Image
LILI

léa
Adepte
Messages : 163
Enregistré le : 05 juin 2005, 20:36
Localisation : Québec / Canada
A été aimé : 1 fois

Message par léa » 16 juin 2005, 19:54

lol, c'est vrai que ''plate'' c'est une expression typiquement Québecoise a se que j'ai pu remarquer.

plate : triste, décevant, sans interet...

NeeNoon
Affilié
Messages : 323
Enregistré le : 03 mai 2005, 03:58
Localisation : Québec/Canada
A été aimé : 1 fois

Message par NeeNoon » 19 juin 2005, 02:51

J'avais vraiment aucune idée que "plate" était une expression québécoise ???

Plate québécois = sans intérêt

Désolé :(

Pour revenir à ma question originale, est-ce que ce n'est pas anormal de ne pas aimer jouir? :oops: En être capable mais trouver ça ennuyant.

Remarquez que c'est probablement "normal" avec la faible libido et l'asexualité, c'est un peu/beaucoup ironique, non? Tant de femme on des problèmes à ce niveau...
NeeNoon

Si le sexe est une chose toute naturelle, comment se fait-il qu'on plublie autant de livres sur le sujet? [Bette Midler]

léa
Adepte
Messages : 163
Enregistré le : 05 juin 2005, 20:36
Localisation : Québec / Canada
A été aimé : 1 fois

Message par léa » 20 juin 2005, 04:18

Je suis très bien capable de jouir aussi et je n'aime pas vraiment ca non plus. Je ne répugne pas le sexe.
(Beaucoup d'entre vous semble avoir une grande répulsion pour le sexe. Je peut très bien entendre une joke de sexe ou en faire une, tant que ca reste une blague.)
Malgrés tout je ne resent aucune attirance ni aucun désir sexuel envers autant les filles que le garcon. Je crois que c'est la principal raison qui fait que je n'aime pas jouir, c'est que ca doit pas simplement etre une réaction physique... j'imagine ( quoi que j'en aille jamais fait l'expérience) que ca change tout lorsque tu es attirer par la personne et que tu as le désir de faire du sexe avec elle.

NeeNoon
Affilié
Messages : 323
Enregistré le : 03 mai 2005, 03:58
Localisation : Québec/Canada
A été aimé : 1 fois

Message par NeeNoon » 22 juin 2005, 03:45

léa a écrit :c'est que ca doit pas simplement etre une réaction physique...
Bien dit Léa, je crois que là est mon pseudo-problème aussi, le manque de désir, fait que la réaction purement physique est peu intéressante et même à la limite du "fatiguante".

Enfin, c'est pas mal comme explication. :wink:
NeeNoon

Si le sexe est une chose toute naturelle, comment se fait-il qu'on plublie autant de livres sur le sujet? [Bette Midler]

Miaous
Affilié
Messages : 320
Enregistré le : 05 juin 2005, 19:07

Message par Miaous » 25 juin 2005, 16:14

Je crois que Léa a bien expliqué le problème du désir et de la jouissance.

Pour ce qui est de la libido, l'énergie sexuelle qui peut nous envahir alors que'il n'y a personne pour nous exciter :oops: , le problème est surtout hormonal :
Considérée le plus souvent comme essentiellement masculine, la testostérone est également produite par les femmes, dans les glandes surrénales et les ovaires. Cette hormone est aujourd'hui considérée comme un élément clé du désir sexuel féminin
Pour l'article complet c'est ici
Perte de libido

Bon l'article n'aborde que des cas bien précis, mais la testostérone et la libido semblent liées (peut être pour cela que les hommes ont plus souvent envie de "témoigner leur amour de façon physique" que les femmes. Image

Peut être que ton organisme produit peu/pas de testostérone, ce qui peut expliquer l'absence de libido et donc pourquoi tu as si peu envie. Pour pallier à ce problème, les médecins peuvent prescrire à certaines femmes de faibles doses de testostérone (à forte dose, une femme Image se masculinise Image

Les raisons peuvent être médicale ou psychologique. La pilule contraceptive semble aussi influencer la sécrétion de testostérone.

NeeNoon
Affilié
Messages : 323
Enregistré le : 03 mai 2005, 03:58
Localisation : Québec/Canada
A été aimé : 1 fois

Message par NeeNoon » 27 juin 2005, 03:26

Miaous a écrit : Peut être que ton organisme produit peu/pas de testostérone, ce qui peut expliquer l'absence de libido et donc pourquoi tu as si peu envie.
En fait, j'ai subit une hysterectomie totale en mars 2004, donc, côté production d'hormone... c'est une "patch" maintenant qui me donne de l'estrogène.
Pour pallier à ce problème, les médecins peuvent prescrire à certaines femmes de faibles doses de testostérone (à forte dose, une femme Image se masculinise Image
Je sais, et j'en ai parlé à mon doc mais elle semblait dire que c'était plutot normal, que certaines personnes avaient plus ou moins de désir/libido. Image

L'autre point à considérer c'est la ménopause, est-ce qu'il faut contrer l'effet naturelle d'avoir subit (dans mon cas) cette ablation des ovaires et de l'utéruse par la prise d'hormones supplémentaires? À ce compte toute les femmes pourraient prendre de la testostérone et faire "plaisir" à leur copain! Image
Les raisons peuvent être médicale ou psychologique. La pilule contraceptive semble aussi influencer la sécrétion de testostérone.
Tu vois plus j'y pense moins je comprend comment ça peut être psychologique (la libido). ??? Image
NeeNoon

Si le sexe est une chose toute naturelle, comment se fait-il qu'on plublie autant de livres sur le sujet? [Bette Midler]

Miaous
Affilié
Messages : 320
Enregistré le : 05 juin 2005, 19:07

Message par Miaous » 27 juin 2005, 17:43

NeeNoon a écrit :Je sais, et j'en ai parlé à mon doc mais elle semblait dire que c'était plutot normal, que certaines personnes avaient plus ou moins de désir/libido.
Bizarre ton médecin Image

Comment fais tu alors pour avoir de la libido si on t'a justement enlevé les organes qui sécrètent de la testostérone?

Tu aurais du avoir droit à des patchs je pense. Je ne vois pas en quoi cela est normal d'être privé de libido.
NeeNoon a écrit :L'autre point à considérer c'est la ménopause, est-ce qu'il faut contrer l'effet naturelle d'avoir subit (dans mon cas) cette ablation des ovaires et de l'utéruse par la prise d'hormones supplémentaires? À ce compte toute les femmes pourraient prendre de la testostérone et faire "plaisir" à leur copain! Image
Pour ce qui est du traitement médical du désir, c'est vrai que tous les médecins ne sont pas d'accord. Certains disent qu'il faut traiter au niveau psychologique avant de recourir à des médicaments. Dans ton cas, je ne vois pas comment faire autrement que par une prise externe d'hormones vu que tu ne peux plus produire ta propre testostérone et donc plus de libido.
NeeNoon a écrit :Tu vois plus j'y pense moins je comprend comment ça peut être psychologique (la libido). ??? Image
Je crois que pour les scientifiques, ce n'est pas très clair non plus, et le désir féminin reste encore l'un des mystère les plus difficiles à percer. :wink:

Heimdall
Affranchi
Messages : 467
Enregistré le : 01 mai 2005, 08:36
Localisation : Louvain-La-Neuve, en Belgique
Contact :

Message par Heimdall » 28 juin 2005, 12:49

NeeNoon a écrit : Tu vois plus j'y pense moins je comprend comment ça peut être psychologique (la libido). ??? Image
Pour ajouter un brin d'infos, on considère que le désir et l'attirance chez l'être humain est en grande partie conditionné par le côté psychologique.

Par exemple, si on castre un animal, il est sensé perdre toute forme de sexualité, mais ce n'est pas vrai pour l'homme; aussi, les animaux n'ont aucune inhibition, aucune règle, sauf celle qui dit qu'il faut se reproduire à tout prix (et peut-être aussi des règles par rapport à la saison des amours); chez l'être humain, la sexualité est très délimitée par rapport aux animaux; il y a des tabous, dont la plupart n'ont pas de sens au point de vue de l'évolution. En même temps, d'autres comportements peuvent apparaître en plus de la sexualité "normale", qui sont eux aussi une conséquence de la psychologie.

Pour le problème de trouver ça plate (comme de l'eau plate ?) de jouir,

1 ) Je suis presque sûr que le désir envers les autres personnes et le désir tout court sont séparés; en fait je crois que le désir envers les autres personnes est un cas particulier du désir, et il y en a d'autres (comme les fétichistes par exemple). Si on ne s'en est pas rendu compte, c'est parce que ce cas particulier est en fait la règle générale.

2 ) Mais ça n'empêche pas d'avoir du désir, sans rattacher ce désir à des personnes. Dans ton cas, je suppose que tu as encore un peu de désir, puisque sinon tu ne te masturberais pas. Mais si tu trouve ça plate (plus je cherche à comprendre ce plate plus je me perd) ça peut venir d'un tas d'autres choses, psycho ou physiologiques, et ton opération y est peut-être pour quelque chose, avec au moins une dizaine d'autres trucs.

C'est comme ça pour tout, il y a des gens qui ne peuvent pas s'arrêter de manger, d'autres qui sont des gourmets et préfèrent la nourriture fine, d'autres se contentent de passer 5 minutes au fast food, d'autres encore sont végétariens, ou jeûnent parce que c'est le moment de jeûner dans leur religion; on pourrait presque imaginer d'autres personnes qui se contenteraient de se nourrir par perfusion. Quelles sont les raisons qui poussent ces gens à agir comme cela ? Il y a a plein, et ils ressentent tous le fait de manger différemment; pour le gourmet, le plaisir de la nourriture est grand, même s'il n'en consomme que très peu; pour le boulimique, la qualité n'a pas d'importance, et peut-être même que manger ne lui plaît pas autant qu'au gourmet, mais il ne peut pas faire autrement que de s'empiffrer, c'est une compulsion. Celui qui passe au fast food se contrefiche de la qualité, de la quantité et de la façon dont il mange, il ne fait que satisfaire un besoin, en lui accordant un minimum d'attention.

Bon, maintenant, le sexe n'est pas un besoin vital, donc faut pas aller trop loin dans les correspondances, mais pour résumer, on peut au minimum séparer la quantité de la qualité, si il te reste un minimum de quantité (toutes les quatre lunes par exemple), et presque pas de qualité (tu va au restaurant et tu te contente d'une eau plate, en plus c'est gratuit), alors voilà. Si en plus dans ta vie, tu ne peut pas concevoir d'aller seul manger au restaurant, qu'il te faut quelqu'un en face de toi pour pouvoir avoir de l'appétit et digérer, alors tu peut aussi faire un parallèle avec les personnes sexuelles.

Hollow
Abonné
Messages : 25
Enregistré le : 17 juil. 2005, 16:01

Message par Hollow » 17 juil. 2005, 16:07

Bonjour.

Je suppose que je vais probablement faire un hors sujet, et aussi surtout avoir des difficultés à m'exprimer enfin on ne pourra pas me plaindre d'avoir essayé (si?).

Je pense que peut être le fait que tu trouves ça plate de jouir à deux (et pas pétillant...hum, ok, c'était très bof) est lié à la personne avec qui te fais l'amour. Je ne sais pas comment expliquer...

Le fait d'avoir ENVIE, de ressentir une attirance sexuelle pour quelqu'un est forcément lié au fait de prendre du plaisir à jouir. Le plaisir est décuplé si tu as très envie de faire l'amour avec une personne (c'est con ce que je dis, mis à part).

Donc, déjà, si tu n'as pas envie de jouir, tu n'éprouveras pas de plaisir à le faire...C'est un peu 'bateau' ou 'serpent qui se mort la queue' mais bon...

Vilà.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités