Comment avez vous compris que vous étiez asexuel(le) ?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Avatar du membre
Natsu
Ascendant
Messages : 944
Enregistré le : 10 juin 2014, 21:09
Localisation : Aquitaine
A aimé : 39 fois
A été aimé : 128 fois

Re: Comment avez vous compris que vous étiez asexuel(le) ?

Message par Natsu » 27 mai 2016, 12:43

Mr.Nya a écrit :Le billet de ce blog est une intéressante réponse (à mon sens) à la question qui émane de ces échanges : peut-on dire que les asexuel.le.s sont oppressé.e.s ?
https://asexualite.wordpress.com/2014/0 ... ppression/
Il parle beaucoup des injustices à l'encontre des asexuel-le-s, en les comparant au handicap et à l'homophobie, mais ne les cite jamais. La suggestion de demander aux personnes intéressées n'est pas un argument, c'est comme dire "j'ai raison, vous n'avez qu'à demander à d'autres", sans expliquer en quoi il aurait raison.

Ramón

Re: Comment avez vous compris que vous étiez asexuel(le) ?

Message par Ramón » 27 mai 2016, 13:50

En même temps il ne cherche à convaincre personne. Il se pose une question à partir d'un article écrit sur le sujet et y apporte sa réponse.
Le principe de s'exprimer de manière assertive est à l'opposé de la rhétorique.

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Comment avez vous compris que vous étiez asexuel(le) ?

Message par Piccolo » 27 mai 2016, 14:24

Zimou a écrit : la on est dans le sophisme de "La solution parfaite" : « Pourquoi faire des campagnes anti-tabac ? Il y aura toujours des fumeurs. »
Les campagnes anti-tabac ne sont pas là pour dissuader les gens de fumer mais pour justifier l'augmentation des taxes. C'est une rentrée d'argent énorme pour l'état au même titre que les jeux d'argent.

Toi tu aimerais que 100% des gens te fassent un sourire, mais la vie ne marche pas comme ça.

Zimou a écrit :un blog, oui. plusieurs blog avec des commentaires de confirmations, c'est déjà moins de l'anecdote, on passe un niveau supérieur de preuve (même si c'est pas une preuve bien solide, tant qu'on a pas mieux on fait avec).
Je n'ai jamais dit que tous les asexuels du monde vivaient leur vie de manière sereine, très loin de là.
Mais il y a une nuance importante entre le fait d'être critiqué et penser que les violences physiques dans la rue seront monnaie-courante simplement parce que des personnes ne sont pas attirées par les rapports sexuels (au bas mot).

C'est toi qui a parlé de violence physique, ce qui est quand même assez extrême. Le stade supérieur c'est le viol puis le meurtre.

Forcément qu'il existe des personnes vivant mal leur asexualité en raison de leur entourage, mais quelques témoignages ne suffisent pas pour marquer une tendance.
Zimou a écrit :quand je dit "besoin", c'est pas pour toi, c'est dans le sens ou qu'il y a donc bien des oppresseurs et que si tu leur répond, c'est qu'ils existent.
Oppresseur est un grand mot. J'ai lu pas mal de commentaires du genre "mais ils n'ont pas de libido c'est tout" mais pas encore de menaces de mort ni d'incitation à la haine et à la violence.

Avatar du membre
FTC
Associé
Messages : 704
Enregistré le : 07 févr. 2016, 15:07
A aimé : 54 fois
A été aimé : 70 fois

Re: Comment avez vous compris que vous étiez asexuel(le) ?

Message par FTC » 27 mai 2016, 15:16

En soi, je pense que c'est plus les conséquences de l'asexualité qui peut être sujet à remarque: difficulté à avoir une vie de couple, fonder une famille, etc.
Ce genre de trucs dans le monde de tous les jours peut être sujet à potins ou à préjugés. Genre il ne doit pas être signe de confiance car il a personne dans sa vie par exemple.

Avatar du membre
Natsu
Ascendant
Messages : 944
Enregistré le : 10 juin 2014, 21:09
Localisation : Aquitaine
A aimé : 39 fois
A été aimé : 128 fois

Re: Comment avez vous compris que vous étiez asexuel(le) ?

Message par Natsu » 30 mai 2016, 12:44

Mr.Nya a écrit :En même temps il ne cherche à convaincre personne. Il se pose une question à partir d'un article écrit sur le sujet et y apporte sa réponse.
Le principe de s'exprimer de manière assertive est à l'opposé de la rhétorique.
Il exprime quand même le fait de ne pas être d'accord avec d'autres personnes, donc la moindre des choses lorsque l'on critique une idée ou opinion est de donner des arguments, sinon c'est du vent (peut-être le véritable sens de "je dis ça, je ne dis rien").

De plus, l'auteur altère le sens des propos rapportés : "il n'y aurait pas de violences liées à l'asexualité" traduction selon l'auteur -> "Bref, qu’on ferait mieux de se dissoudre dans l’atmosphère (et sans faire trop de bruit si c’est possible) et de ne pas enquiquiner les grandes personnes avec nos histoires ridicules d’asexualité", ce qui est non seulement faux (rien à voir avec l'idée selon laquelle l'asexualité ne susciterait pas de violences) mais aussi malhonnête.

Je ne vois pas le rapport avec la rhétorique, qui est l'art de bien parler. Ses phrases sont bien construites, le texte est aéré, sans fautes, donc rhétoriquement je dirais que ce n'est pas mal du tout, ou alors nous n'avons pas la même définition du mot "rhétorique". Quel rapport avec ma critique selon laquelle il n'argumente rien ? C'est bien de s'exprimer joliment, mais s'il n'y a aucun argument derrière, c'est du temps perdu (pour lui et pour les lecteurs).

Avatar du membre
AmourGay
Membre junior
Messages : 7
Enregistré le : 05 juin 2016, 13:01
A aimé : 1 fois

Re: Comment avez vous compris que vous étiez asexuel(le) ?

Message par AmourGay » 13 juin 2016, 19:58

Bonsoir ,

J'ai compris mon "Asexualité" (j'ignorais ce mot il y a encore quelques mois....) mais avec la lecture d'articles sur internet.....
Je suis homosexuel (gay ....),j'ai eu ma première relation sexuel à 30ans...,oui un brin tardif je l'admets!!Mais ,j'ai jamais eu une forte libido...au contraire même!!Je déteste me masturber...,j'en vois pas l'utilité....
N'ayant quasiment pas eu de vie sexuel ,ni sentimental d'ailleurs....Ayant des "amis(es)" gays et lesbiennes...Qui eux avaient une sexualité importante...Je me suis posé cette question :"pourquoi suis-je ainsi....?" J'ai toujours voulu prendre le temps de connaitre quelqu'un...,le désirer...Mais dans le monde gay (que j'ai fréquenté un temps....),si tu couches pas rapidement....Tu resteras un éternel célibataire...(idem pour les gays dit hors "milieu"). J'ai caché à mes 'Amis(es)" cette asexualité (je pensais juste être très romantique....pour refuser à ce point le sexe....),mais maintenant je sais que je suis pas seul....
Merci encore de l'existence de ce forum....

sysy
Membre
Messages : 15
Enregistré le : 04 juil. 2016, 20:03
Localisation : Moselle
A aimé : 11 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Comment avez vous compris que vous étiez asexuel(le) ?

Message par sysy » 10 juil. 2016, 13:51

Bonjour, je suis nouveau sur le site : Voila comment je suis devenu Asexuel. J'ai 56 ans, 4 enfants et j'étais marié. J'aimais le sexe, faire l'amour, me masturber, regarder des pornos, etc. J'étais un S dans la moyenne. Il y 25 ans, ma santé a commencé à se dégrader. Il a fallu plusieurs mois pour savoir de quoi j'étais atteint et j'ai fini par recevoir un traitement. Cette aventure, je l'ai vécu à plusieurs reprises. Maintenant je cumule les pathologies et les traitements.
Il y a quelques années, a cause d'un médicament dont je ne peux pas me passer, ma libido a diminué progressivement. Faire l'amour est devenu une corvée. Finalement, la libido a m'a fait défaut au point de devenir incapable d'avoir un rapport sexuel. Tout mon « matériel » fonctionne correctement. J'ai toujours des érections matinales mais je n'ai plus envie. Ça ne se traite pas avec du Viagra. Pour que le Viagra soit utile il faut avoir des envies. Le Viagra traite l’impuissance, pas la perte de libido. Ce n'est pas non plus une question d’attirance, j’apprécie le physique féminin et les hommes ne m’attirent pas. Je ne suis pas un homo refoulé ;
Je ne suis pas devenu A par conviction comme on devient végétarien ou végan. Je suis A simplement parce que chez moi, tout ce qui est nécessaire, dans mon cerveau, à la sexualité a disparu. Contrairement à la plupart des gens sur ce site, qui étaient A dès la naissance, moi, c'est venu progressivement en raison de la chimie. La chimie de mes médicaments, la chimie de mon cerveau. Cependant, comme vous, je correspond à la définition « Asexuel(le) : une personne qui ne ressent pas d'attirance sexuelle pour les autres. ».
Ma femme qui aurait dû me soutenir n'a pensé qu'à elle. Elle m'a trompé à plusieurs reprises et a fini par me quitter. Ma santé s'est améliorée mais les médicaments sont toujours indispensables, en particulier, un antidépresseur utilisé comme antidouleur qui est la cause de la perte de Libido. La sexualité ne me manque pas, les pornos m’ennuient et n'ont aucun effet. Ma seule crainte est la solitude. Je suis contant d'avoir fait connaissance avec le site Aven-fr et de savoir que je ne suis pas seul dans ce cas, même si je ne suis pas né comme ça.

Avatar du membre
didou
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2020
Enregistré le : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 160 fois
A été aimé : 468 fois

Re: Comment avez vous compris que vous étiez asexuel(le) ?

Message par didou » 10 juil. 2016, 16:56

C'est un témoignage très intéressant, triste au passage vu ce qui l'a provoqué, mais très intéressant.
sysy a écrit : Je ne suis pas devenu A par conviction comme on devient végétarien ou végan.
Je ne suis pas certain que l'on soit ou devienne A par conviction. Par conviction ça ressemblerait plutôt à de l'abstinence. Reprenez-moi si je me trompe.
sysy a écrit :Cependant, comme vous, je correspond à la définition « Asexuel(le) : une personne qui ne ressent pas d'attirance sexuelle pour les autres. ».
Effectivement, ça correspond bien à ce que tu décris. L'asexualité est un "fait": "on est". Ensuite, pour ce qui est des raisons, il y en a certainement des kyrielles, et pour certain(e)s d'entre nous, ces raisons ne sont d'ailleurs pas connues.
sysy a écrit :Ma seule crainte est la solitude.
Cela dit, il vaut mieux être seul qu'en mauvaise compagnie... Et puis, rien ne dit que tu resteras tout seul le restant de tes jours. Seul l'avenir te le dira et ne te morfonds pas par avance à cette idée.
sysy a écrit :Je suis contant d'avoir fait connaissance avec le site Aven-fr et de savoir que je ne suis pas seul dans ce cas, même si je ne suis pas né comme ça.
Savoir si on "est né comme ça" est délicat ;) À la naissance et durant les premières années de la vie, on ne se pose pas la question de la sexualité :)

En tout cas, bienvenue :)
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

sysy
Membre
Messages : 15
Enregistré le : 04 juil. 2016, 20:03
Localisation : Moselle
A aimé : 11 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Comment avez vous compris que vous étiez asexuel(le) ?

Message par sysy » 10 juil. 2016, 17:53

Merci pour tes commentaires.

Avatar du membre
Bittersweeet
Membre
Messages : 22
Enregistré le : 28 mars 2016, 10:27

Re: Comment avez vous compris que vous étiez asexuel(le) ?

Message par Bittersweeet » 11 juil. 2016, 08:39

Personnellement la première fois que j'ai entendu parler de l'asexualité c'est dans un article de journal et je me suis dit "oui c'est vraiment moi et ce que je cherche dans une relation" (l'article parlait d'un couple asexuel), et j'ai commencé à me poser des questions, et quand ma meilleure amie m'a dit qu'elle était asexuelle, j'y ai encore plus réfléchi, avant d'arriver à la conclusion que moi aussi. Voilà!

Zimou
Administrateur
Messages : 4993
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Comment avez vous compris que vous étiez asexuel(le) ?

Message par Zimou » 11 juil. 2016, 11:51

Bienvenue sysy,
Être asexuel n'est ni une conviction ou un autre type de choix, ni une pathologie ou quelque chose provoqué par une pathologie ou un médicament, c'est une orientation. Ce serais comme dire qu'on devient homo à cause d'une maladie ou de médicaments : ça n'existe pas. Cependant ton témoignage est intéressant car il montre qu'on peut être S et ne pas souffrir de l'absence anormal de libido (enfin j’entends ici par "anormal" une absence qui est provoqué par quelque chose, les médicaments dans ton cas, et qui ne serais pas absent sans ça). Tu as visiblement un ressenti proche des asexuels du coup, enfin envers toi même car la société te verra pas de la même façon qu'elle voit un asexuel (et en ce sens, ton ressenti sera donc différent) : tu subira probablement moins de rejet de la société car ton absence de libido est forcé par les médicaments (alors que nous rien n'est forcé), du coup les gens ne croirons pas à un "mauvais choix" de ta part, une maladie ou autre et ne te jugerons pas pour ça.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

sysy
Membre
Messages : 15
Enregistré le : 04 juil. 2016, 20:03
Localisation : Moselle
A aimé : 11 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Comment avez vous compris que vous étiez asexuel(le) ?

Message par sysy » 11 juil. 2016, 12:15

Hélas, même avec un passé de S, quand on reste seul, on a droit aux même questions : « Tu n’as encore trouvé personne ? », « As-tu essayé Meetic », « tu es libre maintenant, tu vas pouvoir draguer comme une bête, tu en as eu combien déjà ? »… dès que l’on est seul, les autres, par curiosité ou compassion cherchent inévitablement à savoir d’où vient cette « anomalie » et certains, par gentillesse, t’invitent à boire un pot ou à un diner où étrangement se trouve également une célibataire proche de ton âge.

Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1551
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 206 fois
A été aimé : 349 fois

Re: Comment avez vous compris que vous étiez asexuel(le) ?

Message par Hestia » 11 juil. 2016, 13:59

Sysy, après lecture de ton témoignage, je me demande si tu es réellement devenu asexuel ou si tu es simplement confronté à une absence de désir sexuel. Sache que je ne mets pas en doute ton ressenti ; mais comme il existe visiblement une possibilité pour les S d’être confronté à une baisse ou une absence de désir sexuel ; causé par diverses raisons, dont justement l’effet secondaire d’un médicament, et que tu reconnais que tu n’as pas perdu ton attirance pour les femmes, je me demande si tu confonds l’absence d’attirance sexuelle avec l’absence du désir d’avoir des rapports sexuel.
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

sysy
Membre
Messages : 15
Enregistré le : 04 juil. 2016, 20:03
Localisation : Moselle
A aimé : 11 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Comment avez vous compris que vous étiez asexuel(le) ?

Message par sysy » 11 juil. 2016, 20:35

Comme le fait remarquer Didou, quelques lignes plus haut, l'asexualité ne vient pas forcement à la naissance mais plus tard. Du moins s'il survient à la naissance, la personne ne s'en rend compte qu'ultérieurement. Quel bouleversement psychologique ou chimique fait que notre sexualité s'oriente dans une direction plutôt qu'une autre ? Pour l'instant, aucun psychologue ni aucun neurologue ne peut le dire. Dans mon cas, la chimies est connue mais cette même chimie ne fait pas de tout le monde un asexuel. D'autres prennent les mêmes médicaments sans en ressentir les mêmes effets secondaires. Que l'on soit jeune ou vieux, que l'on sache quel est le déclencheur ou pas, il y a une part d'aléatoire dans l'orientation sexuelle. Certains se découvrent homo après une vie de S bien remplie. Étaient-ils homo dès la naissance et ont-ils refoulés leur véritable orientation une bonne partie de leur vie ?
Pour ma part, je sais que je ne suis plus un S car ce qui me caractérisait en tant que tel à disparu. La communauté S ne me considérerai pas comme étant des leurs. Il y aussi un coming out que je n'ai pas fait, car inacceptable dans mon entourage. Ne plus avoir de libido c'est aussi mal vu que d'être impuissant même si se sont deux choses différentes. Je me voie mal poster sur Meetic une annonce du genre : « Homme sans libido recherche femme dans le même état ». Comme vous le faites remarquer, dans d'autres posts, il existe des sites de rencontres dédiés à la communauté asexuelle. Je sais par contre qu'il n’existe pas de communauté de gens sans libido ni de sites internet qui leur sont dédiés.
Cependant, oui j'ai une préférence pour les femmes, je ne suis ni homo ni ni. Je suis un A hétéro si je dois rentrer dans une case, ça devrait être celle là. Mais comme l'on fait remarquer nombre d’entre-vous dans leurs posts, beaucoup de A se reconnaissent comme tel car il ne correspondent pas aux codes et aux cases que leur imposait la société. Donc je ne suis peut-être pas tout pile dans la case des A, mais quand même un peu sur les bords.

Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1551
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 206 fois
A été aimé : 349 fois

Re: Comment avez vous compris que vous étiez asexuel(le) ?

Message par Hestia » 11 juil. 2016, 21:24

Je ne pense pas non plus que l'asexualité soit forcément vécu dès la puberté; j'estime que c'est à partir de ce moment qu'on est confronté à notre orientation sexuelle, et je conçois qu'un S puisse devenir A et inversement, mais je n'ai pas pu m'empêcher d'y mettre l'interrogation. Cela dit, ma question se basait sur ce que j'ai pu comprendre; enfin presque vu que j'ai confondu attirance sexuelle et asexualité avec attirance sexualité et désir sexuel, en lisant un post sur les causes possible de l'absence sexuelle,pour distinguer l'asexualité et l'absence sexuelle sur le topic: Questions et réponses.Pour ma part, j'estime que c'est le ressenti qui compte, si tu te considères comme un asexuel, alors c'est le plus important, car à près tout il n'y a pas vraiment de règle avec les orientations sexuelles, et sentimentale.

Sinon me concernant, je dirais que je n'ai jamais ressenti d'attirance, et même si je me posais des questions à ce sujet, j'essayais de le justifier en me disant qu'en réalité j'attendais de trouver le grand amour ou que je voulais attendre le mariage; j'ai découverts le mot Asexualité alors que j'étais déjà adulte, mais comme j'ai souffert sentimentalement durant mon enfance et adolescence, et que j'avais également pris un antiépileptique durant cette période de ma vie, et que je me demandais si au final je n'étais pas traumatisée ou sujet d'une absence sexuelle à cause de ce médicament qui m'avait causé un effet secondaire assez important. Il m'a fallu quelques années pour réussir à me définir comme une asexuelle; à vrai dire c'est depuis que je me suis inscrite ici que j'assume réellement mon asexualité, mais je ne serais pas dire si c'est lié ou si c'est juste mon évolution psychologique.
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 2 invités