Asexualité et sublimation

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
PaulL
Adepte
Messages : 245
Enregistré le : 05 janv. 2015, 06:37
A aimé : 14 fois
A été aimé : 31 fois

Asexualité et sublimation

Message par PaulL »

Bonjour à tous

Je suis allé revoir ma psy il y a peu et je lui ai parlé de mon asexualité. Elle n'a pas dit "être d'accord" cette orientation sexuelle mais plutôt la comprendre. Après elle m'a posé la question de savoir si cette asexualité n'était pas une sublimation de la sexualité. Nous avons débattu une bonne quinzaine de minute à la fin de la séance là dessus et je pense que nous n'en avons pas terminé.
Elle pense que le désir sexuel (chez un Asexuel) est toujours là, mais complétement occulté et retiré au troisième ou quatrième plan "d'importance", d'où cette sublimation


Pour info : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sublimati ... analyse%29

Du coup, j'ouvre le débat :)
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur PaulL pour son message :
Ycrepeau (04 janv. 2016, 10:29)

Avatar du membre
Zimou
Administrateur
Messages : 5040
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 443 fois
A été aimé : 493 fois
Contact :

Re: Asexualité et sublimation

Message par Zimou »

Hummm pour être franc, c'est délicat. Il faut savoir déjà que c'est de la psychanalyse et que la psychanalyse raconte beaucoup de conneries et a provoqué du coup de gros dégâts chez des patients. Ce n'est pas une science. Rien que pour ça, je te conseillerai de changer de psy, ce n'est pas une professionnel et c'est dangereux (n'importe qui peut être psychanalyste).
Ensuite, concernant le sujet en lui même, ça n'a pas bien de sens pour moi. assouvir son désir sexuel à travers une autre activité ou un autre désir, c'est improuvable. moi par exemple, j'aime beaucoup bien manger ou jouer aux jeux vidéo (qui sont à peut prêt mes 2 principaux loisir avec l'informatique et regarder des séries/films). c'est un désir que j'ai à chaque repas pour ce qui est de manger et que j'ai régulièrement pour ce qui est de jouer lorsque j'ai du temps libre. est ce que mon désir sexuel est redirigé vers la nourriture ou les jeux? pour le savoir il faut déterminer ce qu'il en serait si ce désir n'était pas redirigé ainsi? ce que je peux assurer, c'est que lorsque j'avais des relations sexuels régulière, j'avais pas moins envie de jouer/manger/regarder des séries/dépanner des PC. En effet ce sont des désir et des loisir que j'ai depuis que j'y ai accès (contrairement à la sexualité xD ). Donc pour moi c'est à peut prêt certain que ce n'est pas redirigé ailleurs. mais pour ceux qui ne sont pas comme moi, qui n'ont pas expérimenté une sexualité régulière, comment prouvé qu'il sont ou ne sont pas dans ce cas? c'est impossible. et en science, lorsque quelque chose n'est pas réfutable, qu'on avance quelque chose qu'on ne peux pas prouver et réfuter, on ne la considérè pas comme vrai.
Je te conseil 2 livres sur le sujet de la psychanalyse : http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/2 ... rlatans-21 et http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/2 ... rlatans-21
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Zimou pour son message :
Losange (27 juil. 2015, 20:49)
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

PaulL
Adepte
Messages : 245
Enregistré le : 05 janv. 2015, 06:37
A aimé : 14 fois
A été aimé : 31 fois

Re: Asexualité et sublimation

Message par PaulL »

Zimou a écrit :Hummm pour être franc, c'est délicat. Il faut savoir déjà que c'est de la psychanalyse et que la psychanalyse raconte beaucoup de conneries et a provoqué du coup de gros dégâts chez des patients. Ce n'est pas une science. Rien que pour ça, je te conseillerai de changer de psy, ce n'est pas une professionnel et c'est dangereux (n'importe qui peut être psychanalyste).
Je ne la voit pas à propos de l'Asexualité, mais pour d'autre problèmes plus personnels ^^
Après ça reste une très bonne psychiatre, elle ne connait juste pas l'asexualité. Elle n'a pas dit que c'était probablement une sublimation, elle est plutôt d'avis que "grâce" à cette asexualité, nous avons sublimé l'attirance sexuelle vers quelque chose d'autre, de plus "altruiste" ou "empathique" ou "autre". Après on n'en a parlé qu'un petit peu et elle semblait très intéressée par cette orientation sexuelle qu'elle ne connaissait pas, du coup on va probablement en reparler.

Avatar du membre
Sleepless Knight
Straight-A Student
Messages : 1466
Enregistré le : 21 janv. 2015, 12:09
Localisation : I'm everywhere
A aimé : 21 fois
A été aimé : 191 fois
Contact :

Re: Asexualité et sublimation

Message par Sleepless Knight »

Que mon asexualité soit du à la non existence de ma sexualité ou grâce à la sublimation, au final je m'en fiche un petit peu. Ça reviens au même, juste le chemin est différent...
Cependant, mon côté songeuse aimerai bien que ce soit de la sublimation. Je trouve ça très beau comme concept... Catalyser la force de fougueux chevaux pour un plus grand dessein, sans se faire piétiner par ceux ci. Halalala.
Suffer the pain of discipline or suffer the pain of defeat.

Piccolo
Atrix
Messages : 1737
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Asexualité et sublimation

Message par Piccolo »

Outre le fait que la sublimation soit un concept ou une théorie et non quelque chose de manifeste, je ne comprends pas trop les différents "plans" d'importance dont ta psy parle. Quels sont-ils ? Et si le sexe est relégué au 3ème ou 4ème plan chez les personnes qui "subliment" leur sexualité, cela veut dire qu'elle est au 1er ou 2ème plan chez les autres par déduction.
C'est une vision très psychanalytique des choses.
En gros l'énergie vitale de l'individu est en vérité de l'énergie sexuelle que celui-ci convertit dans d'autres activités. Voilà la fameuse sublimation.
Franchement je n'arrive pas à prendre la psychanalyse au sérieux...

Avatar du membre
Natsu
Ascendant
Messages : 946
Enregistré le : 10 juin 2014, 21:09
Localisation : Aquitaine
A aimé : 40 fois
A été aimé : 129 fois

Re: Asexualité et sublimation

Message par Natsu »

Cela n'a pas directement de rapport avec le sujet, il faut passer par le raisonnement asexualité-sublimation-théories freudiennes absurdes-"sexualité infantile"-vidéo où j'ai appris le terme, donc voici une vidéo trop marrante (parce qu'il vaut mieux en rire, de la bêtise humaine).

Puisque selon Freud tout est sexe, et ce, dès la naissance, il n'est donc pas étonnant que les psychiatres et psychologues formés à ces théories dénigrent l'asexualité en la nommant "sublimation".

pour rigoler :
Modifié en dernier par Natsu le 12 juil. 2015, 01:42, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Zimou
Administrateur
Messages : 5040
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 443 fois
A été aimé : 493 fois
Contact :

Re: Asexualité et sublimation

Message par Zimou »

PaulL a écrit :elle est plutôt d'avis que "grâce" à cette asexualité, nous avons sublimé l'attirance sexuelle vers quelque chose d'autre, de plus "altruiste" ou "empathique" ou "autre".
Pour la sublimer, il faut en avoir. Si on en a, on est pas asexuel. C'est pas plus compliqué xD
Que ce soit au sujet de l'asexualité ou un autre sujet, la psychanalyse est fortement déconseillé.
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Zimou pour son message :
Losange (27 juil. 2015, 21:02)
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Lockarius
Adepte
Messages : 174
Enregistré le : 18 août 2014, 00:43
Localisation : Sevran
A aimé : 5 fois
A été aimé : 36 fois
Contact :

Re: Asexualité et sublimation

Message par Lockarius »

Zimou a écrit :
PaulL a écrit :elle est plutôt d'avis que "grâce" à cette asexualité, nous avons sublimé l'attirance sexuelle vers quelque chose d'autre, de plus "altruiste" ou "empathique" ou "autre".
Oour la sublimer, il faut en avoir. Si on en a, on est 0as asexuel. C'est pas plus compliqué xD
Que ce soit au sujet de l'asexualité ou un autre sujet, la psychanalyse est fortement déconseillé.
Loin de moi l'envie de défendre les psys (les quelques cour de psycho que j'avais suivi en auditeur libre à la fac me donne encore des crise de fou rire, sans mauvais je de mot... volontaire :mrgreen: ), mais cette idée de sexualité relégué au Xième plan d'importance... why not.

J'ai surtout envie de dire pourquoi s'en préoccuper ? On est ce qu'on est, point.

Et recoucou à tout le monde.
Je suis certain que l'Humanité est capable du meilleur.
Reste à passer de la théorie à la pratique...

Avatar du membre
Zimou
Administrateur
Messages : 5040
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 443 fois
A été aimé : 493 fois
Contact :

Re: Asexualité et sublimation

Message par Zimou »

Lockarius a écrit :Cette idée de sexualité relégué au Xième plan d'importance... why not.

J'ai surtout envie de dire pourquoi s'en préoccuper ? On est ce qu'on est, point.
j'ai rien contre l'idée, pourquoi pas, mais ce n'a pas de rapport avec l'asexualité car comme je l'ai expliqué, l'asexualité est l'absence d'attirance sexuel, pas une attirance jugé moins importante que d'autre. Apres, on peut la juger moins importante, forcement vu qu'on est asexuel, ça n'a pas beaucoup d'importance. mais ce n'est pas pour ça qu'on est asexuel. c'est parce qu'on est asexuel que ça n'a pas beaucoup voir aucune importance.
Quand à "pourquoi s'en préoccuper?", il y a bon nombre de personnes qui se préoccupent de bien des choses que toi ou moi ne nous préoccuperons jamais. ça ne veut pas dire qu'il ne faut pas s'en préoccuper (au contraire, ça permet de mieux nous comprendre).
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Bodonie
Avenista
Messages : 1488
Enregistré le : 29 juil. 2014, 14:25
Localisation : Province de la poutine
A aimé : 32 fois
A été aimé : 51 fois

Re: Asexualité et sublimation

Message par Bodonie »

Je croyais que l'asexualité est seulement le fait de ne pas avoir d'attirance sexuelle. On ne peux pas vraiment taire un désir. L'attirance romantique elle, par exemple. Ce n'est pas parce que je joue aux jeux vidéos ou que je vais au gym car c'est ma passion que soudainement, tu n'es plus amoureux. Je crois que c'est la même chose avec l'attirance sexuelle. Tu en as ou pas. Même si quelqu'un qui a cette forme d'attirance la place bien plus loin que ses passions, il en a encore. C'est plus fort. Un hétéro qui est en train de faire sa préoccupation n°1 et qui voit quelqu'un du sexe opposé peut, n'importe quand, éprouver son attirance sexuelle. Peut-être va-il se concentrer sur sa passion, mais il va ressentir quelque chose!
Whatever,

I'll just date myself.

Avatar du membre
Sleepless Knight
Straight-A Student
Messages : 1466
Enregistré le : 21 janv. 2015, 12:09
Localisation : I'm everywhere
A aimé : 21 fois
A été aimé : 191 fois
Contact :

Re: Asexualité et sublimation

Message par Sleepless Knight »

J'ai rien compris à ce que tu viens de dire Samo...
Suffer the pain of discipline or suffer the pain of defeat.

Avatar du membre
Bodonie
Avenista
Messages : 1488
Enregistré le : 29 juil. 2014, 14:25
Localisation : Province de la poutine
A aimé : 32 fois
A été aimé : 51 fois

Re: Asexualité et sublimation

Message par Bodonie »

Ah oops, désolée. Je suis parfois dure à comprendre...

Ce que je veux dire, c'est que l'attirance sexuelle est comme toutes les autres attirances. Par exemple, si tu es amoureux, même si tu exerces tes 5 premières préoccupations, tu vas quand même être amoureux ( attirance romantique ). Même si ton attirance est au Xième plan de tes préoccupations, c'est un désir.

Imagine une seconde... Tu n'es pas asexuel. Tu es en train de faire du kayak et tu adores cela, c'est ta passion n°1, en plus, tu as toute ta famille et tes amis qui te suivent sur une embarcation. Tu ne peux pas être plus heureux! On est d'accord tu ne penses pas à la sexualité en ce moment. Soudain, tu vois une jolie femme en bikini sur le bord du lac. Là il y a de l'attirance sexuelle. Peut-être. En tout cas, il y a quelque chose, c'est naturel et plus fort que toi.

C'est là que les attirances dominent sur les préoccupations.
Whatever,

I'll just date myself.

Piccolo
Atrix
Messages : 1737
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Asexualité et sublimation

Message par Piccolo »

La sublimation n'est qu'un concept de toute manière.
Après il semble logique que ce degré d'importance varie selon les individus, ou que l'individu ait réussi à trouver son équilibre sans sexe.

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4291
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 36 fois
A été aimé : 71 fois
Contact :

Re: Asexualité et sublimation

Message par cyclodocus »

sublimation ?
ou simplement envie très forte (consciente ou pas) de ne pas être un animal comme les autres ?
ou les deux ?

Avatar du membre
Zimou
Administrateur
Messages : 5040
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 443 fois
A été aimé : 493 fois
Contact :

Re: Asexualité et sublimation

Message par Zimou »

cyclodocus a écrit :sublimation ?
ou simplement envie très forte (consciente ou pas) de ne pas être un animal comme les autres ?
ou les deux ?
ou ni l'un, ni l'autre xD
ça ne me déplairait pas d’être un "animal comme les autres", ça peut s'appliquer à une personne qui se sent bestial et ne souhaite pas l’être, qui ressent la sexualité comme un acte bestial. mais la encore, ne pas avoir d'attirance parce qu'on trouve la sexualité bestial ou animal n'est pas de l'asexualité, c'est juste une opinion.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Répondre