Mon évolution en tant que A

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Avatar du membre
Jedreczak
Amibe
Messages : 91
Enregistré le : 11 avr. 2015, 21:53
A aimé : 1 fois
A été aimé : 7 fois

Mon évolution en tant que A

Message par Jedreczak »

Bonjour !
Bon, pour commencer, je tenais à m'excuser pour ma longue absence sur Aven, le bac tout ça tout ça ! ^^'
Ensuite, pour les derniers arrivés à qui je n'ai pas encore eu le temps de leur dire, Bienvenus sur le forum ! :)

Bon, et puisque je suis ici, autant vous raconter.

Je me considère A depuis ... depuis que je sais comment on fais les bébés à vrai dire. Je me voyais, en primaire, déjà dire à mon futur mari "va t'acheter une fille, tu ne m'aura pas."
Alors est-ce que c'est du à ce' type qui voulait toujours faire saute saute mouton à l’envers avec moi ? Peut-être bien, n'empêche que j'étais déjà fixée sur le sujet. Et têtue que je suis, j'ai garder cette idée très longtemps.
J'en sus hélas venue à ma première fois, j'étais relativement jeune (13 ans si je ne me trompe pas) avec un gars que j'aimais énormément, de ce coté là, il n'y avais pas de problème. Enfin si, un seul, j'ai pas du tout aimé.

J'ai laisser pas mal d'année entre nous deux, j'avais peur qu'il veuille recommencer et que j'ai à lui mentir pour lui faire plaisir. Donc jusqu'à mes 15 ans, on a eu plus aucun contact. Et je n'ai eu aucune relation non plus. C'est en seconde que j'ai commencer à me poser des questions. Suis-je normale ? AI-je un problème ? Pourquoi j'ai pas comme les autre cette envie de sauter sur le premier testostérone ?
Une vrai torture quotidienne.
Ma plus grande peur est de ne pas comprendre, et effectivement, je ne comprenais pas. J'ai commencer à dire aux autres que je n'avais pas envie de -enfin vous savez- avec les gars. Donc je me suis dit, peut-être ai-je un penchant pour les filles. Je suis ouverte psychologiquement à accepter ça si jamais c'étais le cas. Après grande réflexion, j'en suis arrivée à la conclusion que je ne pourrais pas aimer les filles au même titre qu'un gars.

Puis, j'ai découvert Aven cette année, et le terme Asexuel, et tout un vocabulaire, et toute une explication, et j'ai vue que je n'étais plus seule. Et à partir de là, j'ai commencer à le revendiqué, à expliquer au gens sans aucune gène, j'ai pris mon asexualité comme une chance de voir les choses différemment des S et de pouvoir leurs expliquer. (En passant, merci à Aven d'exister)

Merci d'avoir lu jusqu'ici, si tu veux, tu peut t'arrêter, la suite va relaté de plusieurs expérience qui m'ont pas mal gêner et surement quelques autre ressentit divers. Voilà ! :)


En seconde, je me suis mise en couple avec un gars de ma classe, certes pas le plus beau, pas le plus sexy mais il avais ce petit truc qui fais que j'ai di oui. Jusque là, on était plutôt mignon, on s'entendait bien mais nos envie n'étaient pas les même. Il m'a très vite fais comprendre qu'il voulais m'avoir au lit avec lui dans très peu de temps. J'avais du mal à le repousser, à lui expliquer que moi non. On s'est vite séparé, à cause de ça. (c'est là que j'ai cru avoir un problème psycho m'voyez)

Et il y a une semaine, j'étais en soirée avec cette même classe, et avec un ami (et l'alcool) on a fini par s'embrasser en toute innocence. Sauf qu'il a voulu aller plus loin, et il ne comprenais pas ma situation. Il cherchais à négocier, mais rien à faire, j'avais beau lui expliquer que je pouvais pas, il insistait. je me suis sentie sale, incomprise et vraiment vraiment mal.

Mon plus gros problème c'est que je suis totalement paradoxale. j'ai un coter en moi qui veut attiré sans cesse les hommes, j'aime les hommes. je suis une de ces filles qui ont le besoin d'aimer ou de trouver de l'attirance physique chez quelqu'un et où que je sois. Maintenant, mes amie m'appel la "lumière" parce que j'attire les moustiques. Mais c'est l'enfer d'avoir cette non-envie. De devoir sans cesse expliquer et de voir les autre partir parce-qu’on a pas ce qu'ils veulent. J'ai l'impression d'être deux personnes différentes en moi. C'est troublant à long terme puisque je n'arrive pas à me situer, à comprendre.

Voilà, merci beaucoup si tu a eu le courage de lire jusque là, le post est un peu long, je m'en excuse ! :3
Si un animal vous dit qu'il peut parler, il ment probablement.

Avatar du membre
Bodonie
Avenista
Messages : 1488
Enregistré le : 29 juil. 2014, 14:25
Localisation : Province de la poutine
A aimé : 32 fois
A été aimé : 51 fois

Re: Mon évolution en tant que A

Message par Bodonie »

C'est tout joli cette histoire!

Je sais que je reviens souvent là-dessus, mais c'est normal si tu as le côté "paradoxal'. Tu n'es pas attirée sexuellement mais tu recherches toujours les autre attirances. Enfin, c'est mon impression.

Oh et, il est pas trop gros ton pavé, j'aime les longues marches!
Whatever,

I'll just date myself.

Avatar du membre
Sleepless Knight
Straight-A Student
Messages : 1466
Enregistré le : 21 janv. 2015, 12:09
Localisation : I'm everywhere
A aimé : 21 fois
A été aimé : 191 fois
Contact :

Re: Mon évolution en tant que A

Message par Sleepless Knight »

Les hommes ne sont pas des être de pure logique, les envies plus ou moins contradictoire sont légions et y'a beaucoup de demi-mesure entre les extrêmes.
Vouloir être désiré, c'est pas incompatible avec ne pas désirer et c'est pas hypocrite non plus (certaines personne le sortent directe la carte "hypocrite" dès qu'on a une vision nuancé pour pouvoir te piéger). T'es pas un paradoxe du tout, tu veux juste une seule partie du gâteau, ce qui est normal parce que il se peut que la ganache au dessus est vraiment trop lourde pour ton estomac. Voilà, j'ai vraiment la dalle et cette analogie de m'aide pas du tout.
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Sleepless Knight pour son message :
Losange (27 juil. 2015, 21:11)
Suffer the pain of discipline or suffer the pain of defeat.

Avatar du membre
Bodonie
Avenista
Messages : 1488
Enregistré le : 29 juil. 2014, 14:25
Localisation : Province de la poutine
A aimé : 32 fois
A été aimé : 51 fois

Re: Mon évolution en tant que A

Message par Bodonie »

C'est drôle comme j'ai remarqué que dans cette communauté, on aime faire des métaphores sur la nourriture!
Whatever,

I'll just date myself.

Avatar du membre
Zimou
Administrateur
Messages : 5041
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 443 fois
A été aimé : 494 fois
Contact :

Re: Mon évolution en tant que A

Message par Zimou »

tu es physiquement attirante, et tu es physiquement attiré. rien de paradoxal la dedans. Le soucis est que pour la plupart des gens, l'attirance physique va de paire avec l'attirance sexuel. et les gens sont loin de majoritairement comprendre que c'est pas le cas (et puis bon, même si ils comprenaient, le sexe et le physique sont 2 choses séparé que pour peu de gens...). donc malheureusement, aussi longtemps que tu souhaitera attirer des hommes, si ils ne sont pas A, tu les attirera aussi sexuellement. mais ni toi ni eux ont un comportement paradoxal.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Imoto
Affable
Messages : 113
Enregistré le : 18 mai 2015, 18:19
Localisation : Suisse (NE)
Pronom : iel / elle / il
A aimé : 29 fois
A été aimé : 20 fois

Re: Mon évolution en tant que A

Message par Imoto »

J'ai rien à ajouter... mais je compatis ^^'
L'anormalité n'est pas anormale ; c'est une parfaite normalité qui ne serait pas normale :¤@µ:
~ Avec Amour ~

Avatar du membre
Kewanee
Affable
Messages : 139
Enregistré le : 25 mars 2015, 00:37
Localisation : entre deux rêves...
A aimé : 6 fois
A été aimé : 5 fois

Re: Mon évolution en tant que A

Message par Kewanee »

Les autres ont tout dit x) Mais je compatis aussi ^^
«Le danger mortel est un antidote efficace pour des idées fixes.»
~Erwin Rommel

Image

Répondre