Asexualité et testostérone

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Flamboy
Membre junior
Messages : 7
Enregistré le : 12 mai 2014, 15:27
A aimé : 0
A été aimé : 0

Asexualité et testostérone

Message par Flamboy »

Bonjour à tous,

Je me pose pas mal de questions sur mon asexualité. La première étant de savoir s'il ne serait pas possible de passer de A à S... Principalement pour des raisons de mise en couple qui est ma préoccupation principale en ce moment.

A ce titre, je me demandais si l'asexualité chez un homme ne pouvait pas tout simplement être lié à un déficit de testostérone (pas forcément dans tous les cas, mais au moins dans certains cas). Je ne cherche pas une réponse scientifique définitive mais plutôt des témoignages d'hommes A qui se serait penché sur la question et qui aurait éventuellement fait des dosages sanguins de testostérone.

Désolé pour l'approche un peu trop scientifique et merci de votre aide.

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 4000
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 684 fois
A été aimé : 1081 fois

Re: Asexualité et testostérone

Message par Baelfire »

Salut Flamboy

L'asexualité n'a rien à voir avec un quelconque problème mécanique ou psychologique. On peut associer ça à la même chose qu'au fait d'être droitier ou gaucher. On ne choisit pas et les uns réussissent leur vie aussi bien que les autres.

Si il y a un quelconque aspect médicale, ce n'est pas de l'asexualité c'est une maladie et ça se soigne. L'asexualité n'est rien de tout ça.

Quant à savoir si un jour ça passe eh bien ça dépend des personnes je pense. On évolue et on change constamment alors...mais c'est peu probable tout de même.
Image

TAGADAAAAA !!!

Avatar du membre
Sven L.
Aguerri
Messages : 541
Enregistré le : 05 avr. 2010, 13:32
Localisation : Belgique, petit royaume
A aimé : 2 fois
A été aimé : 10 fois

Re: Asexualité et testostérone

Message par Sven L. »

Ce mythe sur la testostérone, il faudrait vraiment que je trouve d'où ça vient... :ouhla:
Bon ben écoute, nouveau :
La testostérone(hormone qu'on dit mâle mais c'est faux, tout le monde en produit, jusqu'aux ours, poissons, certains criquets(ce dernier cas est en cours de vérification car l'on craint une pollution)) est un facteur qui influence l’agressivité, pas les envies sexuelles.
(Wikipédia n'est pas d'accord mais c'est un débat qui court depuis sa découverte avec pas mal de résultats contradictoires)
Aussi: C'est loin d'être la seule hormone qui appuie sur la libido.
Sur le chat je suis la vengeance,
Je suis la nuit,
Je suis...
Batman !

La normalité n'existe pas, surtout ici.

Flamboy
Membre junior
Messages : 7
Enregistré le : 12 mai 2014, 15:27
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Asexualité et testostérone

Message par Flamboy »

Salut Baelfire,

Je ne voulais surtout pas parler de maladie. La maladie c'est quand on ressent un effet néfaste, or la plupart des intervenants sur le forum montrent qu'ils sont finalement en accord/satisfait/fier de leur asexualité. Et on pourrait trouver en sens inverse des addict sexuels qui vivent difficilement leur situation. La question que je pose pourrais tout aussi bien s'appliquer à eux d'ailleurs.

J'essayais juste de savoir s'il pouvait exister un lien physiologique plus que psychologique parce que fondamentalement, ce qui se passe dans notre coeur et notre sexe, ça vient surtout du cerveau (n'étant pas croyant, je ne crois pas à l'âme).

Flamboy
Membre junior
Messages : 7
Enregistré le : 12 mai 2014, 15:27
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Asexualité et testostérone

Message par Flamboy »

Ok. Merci Sven.

Donc il n'existe aucun moyen concret de mesurer la libido en fait, c'est ça? Bon, il va falloir que je trouve une compagne qui m'accepte comme je suis...

Avatar du membre
completesavages
Affable
Messages : 128
Enregistré le : 04 janv. 2014, 16:21
Localisation : Satakunta, Finlande
A aimé : 5 fois
A été aimé : 4 fois

Re: Asexualité et testostérone

Message par completesavages »

La question est intéressante et je me la suis déjà posée, sans faire de démarche médicale néanmoins. Je n'en ressens pas le besoin.
Baelfire a écrit :Si il y a un quelconque aspect médicale, ce n'est pas de l'asexualité c'est une maladie et ça se soigne. L'asexualité n'est rien de tout ça.
Je pense que tout à toujours un aspect médical dans le sens où tout ce que nous sommes résultent de l'expression de nos gènes. (Bon après il y a aussi l'environnement qui entre en jeu)
Donc au finale, quelqu'un qui serait génétiquement prédisposé à avoir un taux de testostérone (peu importe sont utilité au finale) inférieur à la moyenne n'est pas forcément "malade" à mon sens.
Pourtant on pourra bien lui donner des doses pour qu'il retourne à des valeurs "normales". C'est une solution simple médicalement.

Pour reprendre ton exemple des droitiers et des gauchers, on a bien pu forcer les gauchers à se servir de la main droite, c'est pas pour ça que c'est un comportement naturel chez eux !!

Après je me trompe peut-être, faut voir ce que les autres membres de ce généreux fofos pensent!
Par contre j'avoue que j'ai pas bien dû t'aider à mieux cerner la question Flamboy ^^Désolé...
Partir pour oublier, et oublier de revenir.
Partir en voiture et revenir à pieds... (ou en auto-stop, et bientôt en traîneau)
Votre Père Noël Finnois !

Divine
Ascendant
Messages : 1051
Enregistré le : 29 mars 2011, 04:46
Localisation : Canada
A aimé : 59 fois
A été aimé : 43 fois

Re: Asexualité et testostérone

Message par Divine »

La libido n'a rien avoir avec l'asexualité, en tout cas pas directement.
L'asexualité, c'est l'absence de désir sexuel et le désir sexuel n'est pas la même chose que la libido (on amalgame souvent les deux mais une nuance importante existe: la libido, c'est l'appétit sexuel.)

Un asexuel peut avoir une libido (surtout les adolescents qui, malgré leur dite-asexualité, peuvent avoir un intérêt bien prononcé pour la masturbation, puisque leurs hormones leur donnent cet appétit). Un asexuel peut aussi ne pas avoir de libido mais ce n'est pas nécessairement le cas.

Quelqu'un qui a un problème de libido n'est pas forcément asexuel. Et tout état qui se soigne par des traitements, des pilules, une thérapie ou autre est forcément issue d'un trouble ou «d'une maladie» (je pense que Baelfire n'accuse pas les non-libidineux d'être des lépreux, je pense que ce qu'elle veut dire c'est qu'un état qui se traite n'a rien avoir avec l'asexualité, qui ne se traite pas. Tout ce qui se traite=maladie. C'est une facon simplifiée de dire les choses), que tu qualifies cette «maladie» de positive ou de négative dans ta vie. Ce n'est pas le désir ou non d'être soigné qui fait de quelqu'un un asexuel ou un sexuel.
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Divine pour son message (2 au total) :
completesavages (12 mai 2014, 21:35) • Dexter (12 mai 2014, 23:56)
Ça m'est égal d'être laide ou belle. Il faut seulement que je plaise aux gens qui m'intéressent.

Avatar du membre
completesavages
Affable
Messages : 128
Enregistré le : 04 janv. 2014, 16:21
Localisation : Satakunta, Finlande
A aimé : 5 fois
A été aimé : 4 fois

Re: Asexualité et testostérone

Message par completesavages »

Divine a écrit :La libido n'a rien avoir avec l'asexualité, en tout cas pas directement.
L'asexualité, c'est l'absence de désir sexuel et le désir sexuel n'est pas la même chose que la libido (on amalgame souvent les deux mais une nuance importante existe: la libido, c'est l'appétit sexuel.)

Un asexuel peut avoir une libido (surtout les adolescents qui, malgré leur dite-asexualité, peuvent avoir un intérêt bien prononcé pour la masturbation, puisque leurs hormones leur donnent cet appétit). Un asexuel peut aussi ne pas avoir de libido mais ce n'est pas nécessairement le cas.

Quelqu'un qui a un problème de libido n'est pas forcément asexuel. Et tout état qui se soigne par des traitements, des pilules, une thérapie ou autre est forcément issue d'un trouble ou «d'une maladie» (je pense que Baelfire n'accuse pas les non-libidineux d'être des lépreux, je pense que ce qu'elle veut dire c'est qu'un état qui se traite n'a rien avoir avec l'asexualité, qui ne se traite pas. Tout ce qui se traite=maladie. C'est une facon simplifiée de dire les choses), que tu qualifies cette «maladie» de positive ou de négative dans ta vie. Ce n'est pas le désir ou non d'être soigné qui fait de quelqu'un un asexuel ou un sexuel.
Oulala comme c'est bien dit ^^
+1, rien à rajouter :)
Partir pour oublier, et oublier de revenir.
Partir en voiture et revenir à pieds... (ou en auto-stop, et bientôt en traîneau)
Votre Père Noël Finnois !

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 4000
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 684 fois
A été aimé : 1081 fois

Re: Asexualité et testostérone

Message par Baelfire »

completesavages a écrit :Pour reprendre ton exemple des droitiers et des gauchers, on a bien pu forcer les gauchers à se servir de la main droite, c'est pas pour ça que c'est un comportement naturel chez eux !!
Bien sur, et on a pu voir les traumatismes que ça engendrait. Il y a encore deux générations on obligeait les enfants à devenir droitier. C'est pareil pour les asexuels que l'on veut ABSOLUMENT faire devenir S. En général c'est un peu traumatisant.

Et comme souvent Divine a trouvé les mots justes :)
Image

TAGADAAAAA !!!

Lagajo
Abonné
Messages : 25
Enregistré le : 05 mai 2014, 20:25
A aimé : 2 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Asexualité et testostérone

Message par Lagajo »

Je témoigne du fait qu'un médecin m'a prescrit de la testostérone car je n'avais pas de désir sexuel pour mon conjoint. C'était il y a une vingtaine d'années. Je voulais "garder" mon couple. Mais je n'arrivais plus à faire des efforts contre-nature. Pour ma part, étant une A avec des convictions fortes pour le respect de la liberté, c'était faire un pas gigantesque par amour pour l'autre.

Bref, à part d'avoir généré une anxiété généralisée, un manque de concentration et un déficit de patience exaspérant, cette "thérapie" n'a eu aucun effet sur mon désir sexuel.

Ai-je connu ce que c'est que d'être un homme ? Si c'est ça, je préfère ma condition de femme... :mrgreen:
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Lagajo pour son message :
Divine (13 mai 2014, 18:07)

Avatar du membre
Nelvea
Membre junior
Messages : 10
Enregistré le : 08 mai 2014, 12:47
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Asexualité et testostérone

Message par Nelvea »

Un petit bout d'expérience personnelle : j'ai toujours personnellement été assez "garçon manqué", traduit au niveau hormonal par un léger excès d'hormones dites "mâles" (dont la testostérone). Ce qui n'a jamais rien changé à mon absence de désir, voire même de libido. Aspect qui a profondément troublé ma sexologue quand je lui en ai parlé, vu qu'en général, même si à tort, testostérone semble synonyme des-dits désir et libido :?

Lagajo a, je pense, assez bien définit les défauts de la testostérone :wink:. Mais quant à ses effets sur la vie sexuelle, ça reste à voir ...

Flamboy
Membre junior
Messages : 7
Enregistré le : 12 mai 2014, 15:27
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Asexualité et testostérone

Message par Flamboy »

ok. Merci pour vos témoignages, c'est très instructif!

Piccolo
Atrix
Messages : 1737
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Asexualité et testostérone

Message par Piccolo »

Ce qui est sûr c'est que la testostérone aide à:

-augmenter la masse musculaire
-produire davantage de cellules sanguines
-renforcer les os (afin d'éviter l'ostéoporose)
-réguler le poids et les masses graisseuses
-donner de l'énergie

Donc une personne en bonne santé a forcément un taux "normal" de testostérone dans le sang, car une carence est même dangereuse pour la santé.

Chez les hommes elle contribue à développer et maintenir les caractères sexuels dit "secondaires" avec ce que cela induit: masse musculaire plus importante, pilosité accrue, tessiture de la voix plus grave...

Laur4
Apprenti
Messages : 55
Enregistré le : 09 juil. 2014, 19:20
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Asexualité et testostérone

Message par Laur4 »

Divine a écrit :La libido n'a rien avoir avec l'asexualité, en tout cas pas directement.
L'asexualité, c'est l'absence de désir sexuel et le désir sexuel n'est pas la même chose que la libido (on amalgame souvent les deux mais une nuance importante existe: la libido, c'est l'appétit sexuel.)
La libido est désir tout autant que l'appétit ; ne changeons pas les mots par manque de vocabulaire, d'autant moins dans l'unique but de catégoriser.

Avatar du membre
Zimou
Administrateur
Messages : 5039
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 443 fois
A été aimé : 492 fois
Contact :

Re: Asexualité et testostérone

Message par Zimou »

Laur4 a écrit :La libido est désir tout autant que l'appétit ; ne changeons pas les mots par manque de vocabulaire, d'autant moins dans l'unique but de catégoriser.
non, la libido est aussi question d'hormone et n'est pas nécessairement que sexuel. elle peut être diminué, réduite voir supprimé par des maladies, des médicaments ou un état dépressif. l'asexualité n'a pas de lien avec tout ça. et notons que l'asexualité est l'absence d'attirance sexuel pour les autre, pas de désir. on peut avoir du désir sexuel dans le but d'avoir un enfant, ou dans le but de satisfaire son/sa partenaire, etc...
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Répondre