Je perds mon A!

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Whoopi
Membre
Messages : 15
Inscription : 17 janv. 2014, 22:21
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Je perds mon A!

Message par Whoopi »

De ce que j'ai compris ce n'est pas tant que newAge n'est plus A, c'est juste qu'elle n'a pas envie de vivre à travers sa catégorie sexuelle. En gros elle veut pas qu'on la reconnaisse comme A, mais comme personne qui a fait autre chose qui pour elle serait plus "valorisant" (réalisation personnelle, développement de soi, etc.).
C'est ça ? :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Zimou
Administrateur
Messages : 5050
Inscription : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 444 fois
A été aimé : 503 fois
Contact :

Re: Je perds mon A!

Message par Zimou »

Whoopi a écrit :De ce que j'ai compris ce n'est pas tant que newAge n'est plus A, c'est juste qu'elle n'a pas envie de vivre à travers sa catégorie sexuelle.
oui, je pense que c'est ça.
Plusieurs personne pense que de se catégoriser, c'est se fermer les porte pour changer/évoluer. Je suis plutôt d'accord avec ça d’ailleurs, mais ça dépend des opinion de chacun. par exemple, nous nous catégorisons tous comme des être humain. ne pas se catégorisé ainsi n'en fera pas moins de nous des être humain, et on ne se changera pas en animal pour autant. après, pour la sexualité, chacun a son opinion. elle fluctue et est susceptible de changer pour certaine personne. pour d'autre, elle ne change jamais. suivant si on se sent parmi ceux pour qui ça risque de changer ou plutôt parmi ceux qui sentent que ça bougera jamais, on aura plus ou moins envie/besoin de se catégorisé. et si on sent que c'est susceptible de changer, je pense qu'il est pas plus mal de ne pas se catégoriser... fermement.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image
Divine
Ascendant
Messages : 1051
Inscription : 29 mars 2011, 04:46
Localisation : Canada
A aimé : 59 fois
A été aimé : 43 fois

Re: Je perds mon A!

Message par Divine »

Oui, voilà, je me «catégorise» A mais je suis personnellement très ouverte à l'idée que ça puisse changer. En attendant, je fais qu'avoir un terme sous la main pour les gens qui se questionnenent sur mon désintérêt pour leur corps et je peux causer sur le net avec des gens qui partagent mes ressentis...Mais les questionnements durent toujours!
Ça m'est égal d'être laide ou belle. Il faut seulement que je plaise aux gens qui m'intéressent.
Piccolo
Atrix
Messages : 1754
Inscription : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 116 fois

Re: Je perds mon A!

Message par Piccolo »

newAje a écrit :Bonjour à tous,
Je ne me considère plus comme A, ni greyA, ni demi, ni hypo, ni S. En fait, j'explore d'autres pistes dans d'autres domaines, et la sexualité ou son absence, libido, etc., tout cela n'a plus d'importance pour moi et passe au second plan. Je ne cherche plus à me cataloguer, mais je crois que je ne me suis jamais vraiment sentie entrer complètement dans une case de toutes façons. Le problème avec ces "étiquettes", c'est qu'elles ont tendance à nous figer dans le temps, soit parce que l'on trouve cela confortable de ne plus faire d'efforts de recherche ou de questionnement personnel, soit parce qu'on l'a dit à des personnes extérieures qui ne voient en nous plus que cette "étiquette". Quoiqu'il en soit, je sens que ma route continue, et je suis plutôt enthousiaste, fébrile, à voir où tout ceci me conduira!
Malgré le fait que mon intérêt pour l'asexualité s'est tarie, j'ai bien sûr toujours envie de garder contact avec cette communauté...
Je comprends très bien ce que tu veux dire. J'avais fait un topic moi aussi par rapport à ça, en disant que cette étiquette n'avait aucun intérêt pour quelqu'un comme moi. Non pas pour des raisons de "fluidité" (très loin de là!!!) mais plutôt parce qu'une étiquette est simplement un mot pour pouvoir communiquer entre nous et non ce qui détermine ou représente la personne. Ici je suis asexuel, mais en dehors je suis simplement moi.
Plus globalement je n'ai pas envie de me définir par le fait que je n'ai pas d'orientation sexuelle et aussi parce que je n'ai pas envie de me marginaliser alors que rien ne m'y pousse: contrairement à un homosexuel, je n'ai littéralement rien à cacher. D'autant que je peux très bien attaquer la sexualité d'un hétéro ou d'une hétéro si on me cherche des crosses, alors qu'un homo non.
Après je pense que ça reste important pour certaines personnes, tant que l'on tombe pas dans le ridicule absolu en matière d'identification du genre "sex-positive polyamorous panromantic non-libidoist repulsed asexual" comme on peut en voir sur le forum Aven anglophone (bon je caricature un peu, mais c'est pour dire).
newAje a écrit :PS: j'ajouterais que je ne crois pas et je n'ai jamais cru qu'un être humain pouvait être figé dans sa personnalité, et dans sa sexualité... allez-y shootez!
Je suis d'accord. Après il y a aussi l'aspect intellectuel: il faut partir d'une impression et d'un sentiment neutre pour être amené à changer un jour.
Je ne pense pas que quiconque est né avec une orientation sexuelle précise, tout comme je ne pense pas être né droitier non plus.
Avatar de l’utilisateur
loulou59
Affable
Messages : 124
Inscription : 17 janv. 2014, 01:32
Localisation : Lille
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Je perds mon A!

Message par loulou59 »

[quote="Piccolo"]
Plus globalement je n'ai pas envie de me définir par le fait que je n'ai pas d'orientation sexuelle et aussi parce que je n'ai pas envie de me marginaliser alors que rien ne m'y pousse: contrairement à un homosexuel, je n'ai littéralement rien à cacher. D'autant que je peux très bien attaquer la sexualité d'un hétéro ou d'une hétéro si on me cherche des crosses, alors qu'un homo non.
[quote="Piccolo"]

je ne comprends pas pourquoi tu dis pouvoir attaquer la sexualité d'un hétéro mais pas d'un homo... parce que d’après toi les homos auraient des choses a cacher et pas les hétéros ?
expliques moi stp, car je ne comprends vraiment pas ton raisonnement...
La différence est une force.
Ben 2012
Voya
Aguerri
Messages : 564
Inscription : 10 oct. 2011, 20:21
A aimé : 2 fois
A été aimé : 4 fois

Re: Je perds mon A!

Message par Voya »

Je comprend tout à fait ton ressenti newAje :wink: Je ne suis pas attachée aux étiquettes car c'est souvent restrictif, bien qu'utile pour ceux qui en ont besoin pour se définir ou se rattacher à quelque chose qui leur ressemble un peu. Je ne me défini pas par mon orientation sexuelle, mais bien par la personne que je suis dans sa globalité, la sexualité (ou non sexualité), n'est qu'une parti de la personne que nous sommes. Je dirais que je suis proche de communautés/gens avec qui je peux me retrouver dans certains aspects (les A, les bi, les queer par exemple), cependant, comme je ne me met volontairement pas trop d'étiquette, j'ai pas envie que les autres m'en mettent non plus, car si je commençais a faire une liste ça donnerait surement un truc a rallonge indigeste comme à cité Picollo :mrgreen:
brahms
Amibe
Messages : 88
Inscription : 23 sept. 2012, 23:50
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Je perds mon A!

Message par brahms »

chaque individu est unique sa sexualité aussi je pense, les étiquettes ou catégories ne servent au fond qu'à se repérer dans une société friande de cataloguer les individus. je pense aussi que la sexualité d'un individu n'est pas nécessairement figée à vie. De plus, la pression des normes sociales et culturelles joue beaucoup, les romains ou les grecs n'avaient pas du tout les mêmes sexualités que nous.

quant à l'asexualité, je reste dubitatif, je ne me range dans aucune catégorie, je n'aime pas le sexe et n'éprouve ni l'envie ni le besoin d'avoir des rapports c'est tout. le seul intérêt que je vois à l'asexualité c'est de pouvoir échanger sur ce forum. les discussions théoriques concernant l'asexualité et ses sous-catégories ne m'intéressent pas.
lamanon30

Re: Je perds mon A!

Message par lamanon30 »

:woke:
Avatar de l’utilisateur
Zimou
Administrateur
Messages : 5050
Inscription : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 444 fois
A été aimé : 503 fois
Contact :

Re: Je perds mon A!

Message par Zimou »

Ewe a écrit :D'accord ! bon en fait pour moi c'est une telle évidence qu'avant d'être A, je suis d'abord une personne, que du coup je n'ai même pas compris le sujet de NewAge :)
Je trouve quand même que vous vous prenez un peu la tête pour pas grand chose : ici on parle d'A car ça nous préoccupe, mais ça veut pas dire que ça nous résume à ça. Ici on se dit A, car il faut bien nommer, mais on est pas obligé de voir ça comme une étiquette, une case, une boîte dans laquelle on se trouve enfermé.
Tout ça me paraît évident.
+1
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image
choooj
Altruiste
Messages : 1184
Inscription : 17 juin 2013, 09:44
A aimé : 240 fois
A été aimé : 227 fois

Re: Je perds mon A!

Message par choooj »

Zimou a écrit :
Ewe a écrit :D'accord ! bon en fait pour moi c'est une telle évidence qu'avant d'être A, je suis d'abord une personne, que du coup je n'ai même pas compris le sujet de NewAge :)
Je trouve quand même que vous vous prenez un peu la tête pour pas grand chose : ici on parle d'A car ça nous préoccupe, mais ça veut pas dire que ça nous résume à ça. Ici on se dit A, car il faut bien nommer, mais on est pas obligé de voir ça comme une étiquette, une case, une boîte dans laquelle on se trouve enfermé.
Tout ça me paraît évident.
+1
+2

Etre A (ou autre orientation), être une femme/un homme, être invalide, être étranger ...
On catégorise car il faut bien définir des repères. C'est réducteur aussi, bien sûr, mais toute chose a ses limites, non ?
Et justement : que fait-on de ses limites ?

On peut simplement les considérer comme le contour d'une identité, mais on peut aussi se protéger derrière, tout comme on peut choisir de les repousser et explorer au delà.

Je n'ai vu dans ce forum qu'1 seul témoignage de A qui affirme ne plus l'être (Reverine). Dans les autres cas, ceux plus nombreux qui choisissent de pratiquer la sexualité parlent de compromis. Ceux qui le vivent bien ajoutent que c'est un cadeau ... bref, ils restent des A mais sont sortis du périmètre A (ne pas désirer qqn sexuellement) pour s'approprier à leur manière l'acte sexuel et en faire un plus pour leur couple.

Si l'on fait abstraction de l'aspect sexuel, le fait de se revendiquer A n'oblige personne à militer ou se coller une lettre sur le front.
Nous avons 1 point commun et en dehors de ça, nous avons nos personnalités, nos vies, nos opinions.
D'ailleurs il suffit de constater la diversité des profils sur ce forum (des aromantiques, des romantiques, des artistes, des scientifiques, des audacieux, des calmes ...et j'en oublie).
Répondre