Asexualité et gynéco (question pour les filles...)

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Maève
Membre
Messages : 22
Enregistré le : 21 nov. 2013, 17:19
Localisation : Région Parisienne

Message par Maève » 19 avr. 2014, 15:48

.
Modifié en dernier par Maève le 11 mars 2015, 15:16, modifié 1 fois.

Polymnie
Amène
Messages : 440
Enregistré le : 04 mai 2013, 09:29
A été aimé : 45 fois

Re: Asexualité et gynéco (question pour les filles...)

Message par Polymnie » 25 avr. 2014, 09:45

De mon côté, eh bien j'y vais une fois par an enfin j'essaie. Un jour un généraliste m'a dit que je pouvais espacer et cette année là je ne me suis pas fait prier.

JE comprends toutes les réticences, la première fois que j'y suis allée j'avais 18 ans, j'étais étudiante et je n'étais plus chez mes parents. Je ne me savais pas asexuelle et j'avais héritée de ma grand-mère un truc top cool aucune douleur et mes règles n'étaient visibles qu'une fois tous les 6 mois cool mais si je devais entrer dans la vie sexuelle c'était forcément sous pilule le caractère aléatoire de mes règles laissait trop de place à oups je suis enceinte. Et à cette époque là j'essayais d'être normale en tous cas je m'étais dit qu'il fallait bien que j'essaie (débile mais ça été mon seul sujet je fais comme tout le monde et c'est pas fait pour moi).
Et donc sinon premier rendez-vous catastrophique, j'avais l'impression d'être un numéro posez vous là mais pas comme ça aucune discussion ni explication... Bref j'en suis ressortie en me disant que la gynécologie ressemblait à une salle de torture (vu les outils ça n'aide pas non plus) et que je ne remettrais pas les pieds chez elle (pourtant une femme). :x

Il faut vraiment tomber sur quelqu'un qui nous "plait" j'y vais toujours à reculons un peu moins depuis que je vais chez une gyneco sympathique qui explique ce qu'elle fait et pourquoi que les charmants "outils" sont en plastique.Et je mentirais si je disais que ce n'était pas un moment de stress.
Ayant quelques rapports avec mon conjoint et ne voulant pas d'enfant j'ai gardé la pilule par contre les seules raisons pour lesquelles je continue à aller voir une gynéco c'est pour les détections de cancers. Ma tante a eu un cancer du sein et grâce aux depistages et mammographie elle a pu le prendre à temps.
Je ne dis pas qu'il faut à tout prix aller voir un gyneco mais au moins un généraliste une fois par an pour éviter de laisser un cancer s'installer.

Et sinon si le sujet est compliqué à aborder avec les enfants, les livres sont très pratiques.
Chez nous le sujet n'était pas tabou mais on n'en parlait pas plus que ça mais ma mère nous avait acheté des livres pour différents âges très bien fait et après on pouvait poser des questions.

Avatar du membre
lilytrip
Affable
Messages : 133
Enregistré le : 16 oct. 2009, 20:32
Localisation : Allemagne
A aimé : 2 fois
A été aimé : 7 fois
Contact :

Re: Asexualité et gynéco (question pour les filles...)

Message par lilytrip » 25 avr. 2014, 20:50

Polymnie a écrit :Et sinon si le sujet est compliqué à aborder avec les enfants, les livres sont très pratiques.
Je plussoie. Dans ma famille, c'était tout, tout ultra méga tabou, impensable de poser la moindre question sur la sexualité ou le fonctionnement du corps féminin et franchement, c'est complétement malsain comme ambiance :ouhla: . Mais heureusement, mes parents disaient toujours oui quand je voulais acheter un livre et ils ne s'intéressaient même pas de savoir le titre. Ado, je me souviens avoir eu un bouquin qui s'appelait quelque chose comme "le Dico des filles". Bon, aujourd'hui, je considérerais probablement que c'est bourré de clichés hétéronormatifs ^^ mais à l'époque, ça m'avait bien aidé. Le bouquin avait même fait le tour de mes copines.
Donc Leonie, si tu ne te sens pas à l'aise, c'est vraiment un bon moyen d'informer tes enfants sans leur transmettre ta gêne de ses sujets. Et avoir conscience de tes propres difficultés, c'est déjà un premier pas pour faire les choses mieux que tes parents ;-)
"L'utopie n'est pas l'irréalisable mais seulement l'irréalisé. "

Hervée
Apprenti
Messages : 53
Enregistré le : 30 sept. 2013, 21:04
A aimé : 1 fois
A été aimé : 5 fois

Re: Asexualité et gynéco (question pour les filles...)

Message par Hervée » 26 avr. 2014, 13:27

lilytrip a écrit :
Polymnie a écrit :Et sinon si le sujet est compliqué à aborder avec les enfants, les livres sont très pratiques.
Je plussoie. Dans ma famille, c'était tout, tout ultra méga tabou, impensable de poser la moindre question sur la sexualité ou le fonctionnement du corps féminin et franchement, c'est complétement malsain comme ambiance :ouhla: . Mais heureusement, mes parents disaient toujours oui quand je voulais acheter un livre et ils ne s'intéressaient même pas de savoir le titre. Ado, je me souviens avoir eu un bouquin qui s'appelait quelque chose comme "le Dico des filles". Bon, aujourd'hui, je considérerais probablement que c'est bourré de clichés hétéronormatifs ^^ mais à l'époque, ça m'avait bien aidé. Le bouquin avait même fait le tour de mes copines.
Donc Leonie, si tu ne te sens pas à l'aise, c'est vraiment un bon moyen d'informer tes enfants sans leur transmettre ta gêne de ses sujets. Et avoir conscience de tes propres difficultés, c'est déjà un premier pas pour faire les choses mieux que tes parents ;-)

Alors je confirme, le dico des filles est bien bourré de clichés hétéronormatifs, mais pas que d'ailleurs, bourrés de clichés tout court (et d'erreurs en plus) si vous voulez en savoir plus : http://lesvendredisintellos.com/2013/11 ... a-planche/
(exemple en gros : ton corps change, c'est pas grave, les gars adore ça ! ouais parce que c'est bien connu le corps d'une fille n'existe que pour les gars)

Avatar du membre
Linoa
Ascendant
Messages : 908
Enregistré le : 17 août 2011, 02:15
A aimé : 33 fois
A été aimé : 39 fois

Re: Asexualité et gynéco (question pour les filles...)

Message par Linoa » 26 avr. 2014, 14:20

En moyenne, vous devez prendre 20cm et 20 kg pendant toute votre adolescence. C’est ce qui vous donnera des allures et des formes de femme. La poitrine se développe, la taille s’affine, les hanches s’arrondissent… tout comme les fesses. Envolée la petite fille filliforme. Mais rassurez-vous: les garçons a-do-rent!" p.277
OMG des envies de meurtre là..

Avatar du membre
lilytrip
Affable
Messages : 133
Enregistré le : 16 oct. 2009, 20:32
Localisation : Allemagne
A aimé : 2 fois
A été aimé : 7 fois
Contact :

Re: Asexualité et gynéco (question pour les filles...)

Message par lilytrip » 26 avr. 2014, 16:22

Ou la la, je ne me souvenais pas du tout de ce genre d'extraits :shock: :shock: :shock: Faudra que je retrouve le bouquin chez mes parents pour voir si l'édition ne s'est pas dégradée au cours du temps. Mais en même, j'ai grandi dans une famille ultra-catho coincée traditionnelle donc c'est probablement pour cela que le bouquin n'avait pas pu me choquer à l'époque (j'avais 11 ou 12 ans). Un bouquin qui abordait l'homosexualité (même si très mal), c'était déjà un grand pas en quelque sorte. Mais c'est effrayant de constater cela... :? Heureusement je suis sortie de chez moi depuis et j'ai acquis une autre vision des choses...
Bon du coup, ce bouquin est à bannir absolument !!!!!
Mais les bouquins restent très utiles ! Faut seulement choisir les bons ^^
"L'utopie n'est pas l'irréalisable mais seulement l'irréalisé. "

Hervée
Apprenti
Messages : 53
Enregistré le : 30 sept. 2013, 21:04
A aimé : 1 fois
A été aimé : 5 fois

Re: Asexualité et gynéco (question pour les filles...)

Message par Hervée » 27 avr. 2014, 14:07

lilytrip a écrit :Mais les bouquins restent très utiles ! Faut seulement choisir les bons ^^
Sachant que je tente de devenir professeur-documentaliste, je ne vais pas dire le contraire :D

Avatar du membre
Leonie
Ascendant
Messages : 989
Enregistré le : 23 oct. 2013, 17:50
Localisation : Sud-Ouest
A aimé : 114 fois
A été aimé : 70 fois

Re: Asexualité et gynéco (question pour les filles...)

Message par Leonie » 02 mai 2014, 12:43

lilytrip a écrit :Je plussoie. Dans ma famille, c'était tout, tout ultra méga tabou, impensable de poser la moindre question sur la sexualité ou le fonctionnement du corps féminin et franchement, c'est complétement malsain comme ambiance :ouhla: . Mais heureusement, mes parents disaient toujours oui quand je voulais acheter un livre et ils ne s'intéressaient même pas de savoir le titre. Ado, je me souviens avoir eu un bouquin qui s'appelait quelque chose comme "le Dico des filles". Bon, aujourd'hui, je considérerais probablement que c'est bourré de clichés hétéronormatifs ^^ mais à l'époque, ça m'avait bien aidé. Le bouquin avait même fait le tour de mes copines.
Donc Leonie, si tu ne te sens pas à l'aise, c'est vraiment un bon moyen d'informer tes enfants sans leur transmettre ta gêne de ses sujets. Et avoir conscience de tes propres difficultés, c'est déjà un premier pas pour faire les choses mieux que tes parents ;-)
Merci pour le conseil, c'est vrai que je n'en ai jamais eus des bouquins comme ça (enfin si... sur la vie de Jésus, des différents saints, ou l'Ancien Testament expliqué aux enfants! Moi aussi je viens d'une famille très catho - malheureusement...), du coup je réalisais même pas que ça existait sur ce genre de thème. Au moins c'est pratique, ça permet aux enfants de savoir que le sujet n'est pas tabou même si c'est difficile pour moi d'aborder le sujet en premier...

Au pire, je leur écrirai mon propre bouquin pour leur expliquer, pour pas qu'ils tombent dans trop de préjugés - tant que j'ai pas à en discuter à l'oral! :oops:
“If you don’t decide what you will do with the rest of your life, someone else will decide it for you.”
Robin Hobb, Fool's Quest

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités