Les compromis: l'A doit-il se forcer à avoir des relation S?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
brigadoon
La seule, l'unique
Messages : 1506
Enregistré le : 27 janv. 2007, 14:30
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Les compromis: l'A doit-il se forcer à avoir des relatio

Message par brigadoon » 29 juil. 2013, 00:54

Zimou, là je vais te répondre une bonne fois pour toutes.
En public.
Parce que même si tu as écrit sur le forum que tu comptais me parler de tout cela en privé, tu ne l'as pas fait, et je ne souhaite pas que ça se fasse.
Comme tu le sais, je suis membre fondateur avec trois autres personnes de forum-asexuel. Sur ce forum, on est parfois obligés d'expliquer qu'Aven et forum-asexuel ne sont pas en concurrence mais complémentaires et qu'il y a la même différence entre les deux forums que la différence entre un supermarché et une petite boutique de quartier. Ce qui veut dire qu'il n'y a aucun problème lorsque des asexuels postent sur les deux forums et pour prouver qu'on n'est pas en concurrence, je suis venue poster sur ce forum.
Mais là, j'en ai plus que marre.
Le prêchi-prêcha des coupeurs de cheveux en dix millions m'agace.
J'ai autre chose à faire que d'écouter de la psychanalyse de comptoir.
On n'a pas besoin de toi pour savoir qui on est. Si tu as envie de voir des malades partout, c'est ton problème. Si tu as envie de prendre chaque mot pour en faire un discours de dix pages, c'est ton problème aussi. Mais juste une petite question. Quand est-ce que tu sors de ce triturage de neurones pour profiter des vacances et du soleil au lieu d'essayer de persuader des gens qui vont bien qu'ils sont malades ?
Très franchement, il faudrait vraiment être cinglé pour aller se demander si des fois on ne serait pas malade de manière à ne pas aller bien, quand on va bien.
Tu dois être le genre à te lever le matin en te demandant ce que tu vas bien pouvoir faire pour te compliquer l'existence.
Quand on revient sur notre parole et qu'on le compare à quelque chose de moins négatif, c'est qu'on s'est rendu compte qu'on considérait inconsciemment la sexualité comme quelque chose qui était bien plus négatif que ce qu'on pense réellement.
N'importe quoi!
Va faire un tour dans Google et tape CNV - Autrement dit communication non violente.
Technique qui consiste, entre autres, à commencer sa réponse par des phases comme Je comprends ce que vous dites, je vois ce que vous voulez dire, j'entends bien, ou je retire le mot qui vous a blessé et qui ne change rien à ce que l'on dit ou ce que l'on pense.
A quoi sert cette technique ?
A dire à son interlocuteur qu'on n'est pas son ennemi mais qu'on a une divergence d'opinion.
A connaitre la réaction de son interlocuteur pour savoir la suite à donner au dialogue.
Soit la personne comprend et on continue le dialogue sur une base civilisée.
Soit la personne fanfaronne en se disant qu'elle a raison et le dialogue est inutile.
Une chose encore, si tu veux me bannir, tu voudrais bien le faire par MP s'il te plaît, ou sur le forum, parce que je ne lis pas souvent mes boites mails secondaires.
Peace, love, and Cool. :best: :guitar:

Zimou
Administrateur
Messages : 4995
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Les compromis: l'A doit-il se forcer à avoir des relatio

Message par Zimou » 29 juil. 2013, 11:11

brigadoon a écrit :Parce que même si tu as écrit sur le forum que tu comptais me parler de tout cela en privé, tu ne l'as pas fait, et je ne souhaite pas que ça se fasse.
Je m'en doutai que tu ne voulais pas, parce que je me doutai que tu pensais que j'allai parler de toi. hors ce que je comptais te dire c'est ma vision des choses (pas de toi en particulier) pour que tu comprenne pourquoi je dis ce que je dis.
brigadoon a écrit :Comme tu le sais, je suis membre fondateur avec trois autres personnes de forum-asexuel. Sur ce forum, on est parfois obligés d'expliquer qu'Aven et forum-asexuel ne sont pas en concurrence mais complémentaires et qu'il y a la même différence entre les deux forums que la différence entre un supermarché et une petite boutique de quartier. Ce qui veut dire qu'il n'y a aucun problème lorsque des asexuels postent sur les deux forums et pour prouver qu'on n'est pas en concurrence, je suis venue poster sur ce forum.
Mais là, j'en ai plus que marre.
Je vois pas le rapport, j'ai su hier ou avant-hier que t’étais modératrice de l'autre forum. ça n'a pas influencé mon jugement si c'est ce que tu pense. J'ai le même discours, les 2 forums sont complémentaire. J'en ai parler à mon arrivé avec l'administrateur de l'autre forum, on est d'accord sur ce point, ainsi que s'entraider si besoin (ce que j'ai fait lorsque votre forum à été piraté).
Faut aussi comprendre, je l'ai déjà dit à d'autre membres, que ce que je dis et pense ne représente que moi, et pas AVEN (si ce n'est ce que j'ai pris de wikipédia, qui n'est pas de moi et avec quoi je suis seulement d'accord). Lorsque je parle de l'asexualité en dehors du forum, je m'efforce de plus en plus à ne pas donner mon opinion, mais à en donner plusieurs (il y a des A qui aime et d'autre qui n'aime pas le sexe, il y en a qui pratique, d'autre non etc...)
brigadoon a écrit :On n'a pas besoin de toi pour savoir qui on est. Si tu as envie de voir des malades partout, c'est ton problème. Si tu as envie de prendre chaque mot pour en faire un discours de dix pages, c'est ton problème aussi.
Je ne vois des malades que la ou je vois des symptômes. Cela dit, si tu es influencé par ce que je dit ou ce que je pense, c'est que toi même tu n'est pas sur de ce que tu es. Si je me met à ta place, et que quelqu'un me dit ce que je te dis, je lui dirai de m'en donner les raisons et je saurai défendre ce que je suis en démontrant par A+B que je suis comme ça. hors défendre qu'on a une vision des chose en disant "parce que c'est comme ça" (ou tout autre raison qui ne sont pas de vrai réponse) ne défend pas et n'explique pas ce qu'on pense.
brigadoon a écrit :Mais juste une petite question. Quand est-ce que tu sors de ce triturage de neurones pour profiter des vacances et du soleil au lieu d'essayer de persuader des gens qui vont bien qu'ils sont malades ?
euu je vois pas le rapport... déjà je bosse, je suis pas en vacance. Ensuite, j’étais pas chez moi ce week end, donc en dehors du boulot, je sors. Et pour finir, mes vacances commence la semaine prochaine, je pars pour 2 semaines donc la encore je bouge. Cela dit, l'informatique étant une passion, j'ai toujours un PC ou téléphone avec moi, donc je sors ET j'ai le moyen de répondre à un message, lire mes mails, allez sur facebook ou jouer de temps en temps si j'ai rien à faire.
brigadoon a écrit :Très franchement, il faudrait vraiment être cinglé pour aller se demander si des fois on ne serait pas malade de manière à ne pas aller bien, quand on va bien.
Tu dois être le genre à te lever le matin en te demandant ce que tu vas bien pouvoir faire pour te compliquer l'existence.
si tu es sur de toi, pourquoi prête tu tant attention à ce que je dis? pourquoi est ce que ça te touche autant?
Quand je me lève le matin, je me demande ce que j'ai a faire et comment organiser ma journée pour accomplir toutes mes taches si ça t’intéresse vraiment... Si les choses te paraisse compliqué, c'est parce que je me pose beaucoup de question pour comprendre les choses qui m'entoure. on ne peux pas affirmer comprendre (soit même ou les autres) sans se poser (suffisamment) de question.
brigadoon a écrit :Va faire un tour dans Google et tape CNV - Autrement dit communication non violente.
Technique qui consiste, entre autres, à commencer sa réponse par des phases comme Je comprends ce que vous dites, je vois ce que vous voulez dire, j'entends bien, ou je retire le mot qui vous a blessé et qui ne change rien à ce que l'on dit ou ce que l'on pense.
A quoi sert cette technique ?
A dire à son interlocuteur qu'on n'est pas son ennemi mais qu'on a une divergence d'opinion.
A connaitre la réaction de son interlocuteur pour savoir la suite à donner au dialogue.
Soit la personne comprend et on continue le dialogue sur une base civilisée.
Soit la personne fanfaronne en se disant qu'elle a raison et le dialogue est inutile.
Je m'exprime parfois mal, peut être (probablement) de façon violente. Je pense que beaucoup sont au courant ici, mais aussi que je dis rien sans raison. Je ne vois pas ce que la CNV apporterai concrètement au débat. on a une divergence d'opinion, je n'en ai pas qu'avec toi, et d'utiliser la CNV ne nous mettra pas d'accord.
brigadoon a écrit :Une chose encore, si tu veux me bannir, tu voudrais bien le faire par MP s'il te plaît, ou sur le forum, parce que je ne lis pas souvent mes boites mails secondaires.
Je ne vois pas le rapport la encore. Tu n'a pas été irrespectueuse ou quoi que ce soit contraire à la charte. Je suis très loin de bannir tout ceux qui ne partagent pas mon opinion, je considérerai ça comme du fascisme. et si j'explique la raison d'un ban en publique, c'est parce que je n'ai pas peur d’être juger sur les raisons du bannissement et que si jugement il doit y avoir, que les gens sachent la vérité (et ne pense pas que je banni quelqu'un juste parce que je l'aime pas justement).
organisation s'appuyant sur un pouvoir imposé par la force au service d'une classe humaine dominante, la persécution d'une classe ennemie chargée de tous les maux[...]
C'est pas du tout mon état d'esprit.
Peace, love, and Cool. :best: :guitar:
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Syrina
Affable
Messages : 132
Enregistré le : 10 août 2008, 19:03
Localisation : 67
A été aimé : 3 fois

Re: Les compromis: l'A doit-il se forcer à avoir des relatio

Message par Syrina » 29 juil. 2013, 12:49

par contre, et je pense que c'est important (ça me tient à cœur), il existe des maladies du désir sexuel hypoactif
Oui, c'est certain! Certaines personnes sont malades (+/-) et devraient oeuvrer à sortir de cette situation en allant, éventuellement, chez un psy. OK. Je crois qu'on est tous d'accord là dessus.

MAIS
pour qu'il y ait pathologie, il faut qu'il y ait souffrance. S'il n'y a pas de souffrance, il n'y a pas de pathologie.
Même si je comprend en partie ton discours, il me semble que tu fasses un lien entre "vision négative" de quelque chose, pathologie et anti-XY.
Là, je ne suis pas d'accord!
Ce sont au départ 3 notions complètement différentes. Et ça me gêne profondément quand on classe les personnes dans des cathégories rigides.

Prenons l'exemple de la timidité. Au départ, c'est un trait de personnalité complètement neutre. Mais on peut le décliner à l'infini selon: -le degré de t, -le nombre de situation où on ressent la t, -la capacité à surmonter sa t, -le fait de contourner/accepter/compenser la t, -...............
On se retrouve au final avec des personnes timides mais qui sont toutes différentes les unes des autres. Alors que certaines vivent bien, d'autres vont ressentir une souffrance. Seulement ces dernières ont une pathologie, PAS les autres. Mais celles qui vont bien vont, de manière légitime, éviter certaines situations ou trouver certaines choses nulles.

Pour revenir à la sexualité, je pense qu'il est tout à fait légitime d'avoir une vision +/- positive/neutre/négative/dégoutante sur certaines pratiques sans pour autant être catalogué comme pro-/anti-/malade.
Ceux qui sont ouverts à tout et qui en sont contents: génial!
Ceux qui sont ouverts à certaines choses seulement et dégoutés par d'autres mais qui sont contents: génial!
Ceux qui sont anti-XY sans faire chier les pro-XY: OK!
Ceux qui aimeraient, mais qui peuvent pas et qui en souffrent: problème!

Tu vois la nuance?

Ceci étant, et là je suis d'accord avec toi, pour certaines personnes le dégoût peut être un symptome. Dans ce cas, oui, il est préférable de ne pas se cacher derrière l'asexualité, mais de creuser afin de traiter le mal à la racine.
Mais le dégoût peut aussi être une réaction parmi d'autres, toutes légitimes.

brigadoon
La seule, l'unique
Messages : 1506
Enregistré le : 27 janv. 2007, 14:30
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Les compromis: l'A doit-il se forcer à avoir des relatio

Message par brigadoon » 29 juil. 2013, 13:31

Je m'en doutai que tu ne voulais pas, parce que je me doutai que tu pensais que j'allai parler de toi. hors ce que je comptais te dire c'est ma vision des choses (pas de toi en particulier) pour que tu comprenne pourquoi je dis ce que je dis.
Si je ne souhaite pas que la discussion ait lieu en privé, ce n'est pas parce que j'ai peur que tu me parles de moi mais parce que la discussion a commencé en public et qu'il y a d'autres participants.
j'ai su hier ou avant-hier que t’étais modératrice de l'autre forum
Non, je ne suis pas modératrice. :non:
Pas mon style. :joint:
Je suis membre fondateur.
Même si ça fait vieux jeton. :-D
ça n'a pas influencé mon jugement si c'est ce que tu pense.
Non, ce n'est pas ce que je pense.
Je voulais juste dire que je ne suis pas venue sur ce forum pour demander de l'aide parce que j'avais un problème quelconque mais juste faire un petit coucou d'un forum à un autre forum et je sais très bien qu'il y a eu une solide entraide lorsqu'on a été torpillés. Je ne m'attendais donc pas à ce qu'on me dise que j'étais dégoutée du sexe, que j'avais un blocage, et qu'il fallait que j'aille voir un psy. C'est ce que j'ai expliqué.
Cela dit, si tu es influencé par ce que je dit ou ce que je pense, c'est que toi même tu n'est pas sur de ce que tu es.
Là on voit bien comment tu fonctionnes.
Tu affirmes quelque chose et tu assènes une conclusion sur cette affirmation.
Si je te dis que tu ne m'influences pas, tu vas m'expliquer que si je te dis que tu ne m'influences pas, ça veut dire qu'en fait tu m'influences.
Donc, tout ce que je peux te répondre, c'est pense ce que tu veux.
Si je me met à ta place, et que quelqu'un me dit ce que je te dis, je lui dirai de m'en donner les raisons et je saurai défendre ce que je suis en démontrant par A+B que je suis comme ça. hors défendre qu'on a une vision des chose en disant "parce que c'est comme ça" (ou tout autre raison qui ne sont pas de vrai réponse) ne défend pas et n'explique pas ce qu'on pense.
Tu n'es pas à ma place.
Tu choisis tes réactions et je choisis les miennes.
Je n'ai pas à me défendre, ni à argumenter, ni à me justifier.
Il a été dit sur ce forum que j'éprouvais du dégoût pour la sexualité, que j'avais un blocage, que j'avais eu des relations sexuelles sans aucune tendresse, que je devais aller voir un psy parce que j'étais malade et que j'étais trop bête pour m'en rendre compte, j'ai juste répondu non.
si tu es sur de toi, pourquoi prête tu tant attention à ce que je dis? pourquoi est ce que ça te touche autant?
Là encore tu interprètes.
Je discute, je ne prête pas tant d'attention que ça à ce que tu dis.
J'y pense le temps que je suis sur le forum pour répondre.
Ce qui m'a touchée, au début, ce n'est pas ce que tu penses, mais le fait que postant gentiment sur un forum, on me saute dessus pour me dire des tas de choses qui ne me ressemblent pas.
Il n'y a qu'une seule chose qui m'ait vraiment blessée. C'est quand tu as prétendu que j'avais eu des relations sexuelles sans aucune tendresse. C'est à dire que tu poses comme une vérité que les hommes que j'ai aimés et qui m'ont aimée étaient des rustres qui me sautaient à la hussarde.
Ce sont mes histoires d'amour, certaines sont superbes, et je n'aime pas qu'on y touche surtout pas pour essayer de les salir.
Mais étant donné qu'on n'a jamais partagé un lit ensemble, tu ne peux donc pas savoir comment je suis dans un lit.
Et donc, je vais bien.
Je ne vois pas ce que la CNV apporterai concrètement au débat. on a une divergence d'opinion, je n'en ai pas qu'avec toi, et d'utiliser la CNV ne nous mettra pas d'accord.
Je répondais à Rising-Sun. J'ai pris le temps de lire presque la totalité de ses messages et donc d'essayer de la connaitre un peu plus. Il y a plusieurs points sur lesquels je suis en accord avec elle et donc j'ai eu envie de donner un signe d'apaisement. Et pour cela, j'ai employé la CNV. C'est tout simple.
ne nous mettra pas d'accord.
Je ne cherche pas à me mettre d'accord avec toi. Je suis moi, je suis en accord avec moi, et je ne demande qu'à être respectée dans ce que je suis et ce que je dis et qu'on ne me fasse pas dire ce que je ne dis pas, et qu'on ne fasse pas de moi quelqu'un que je ne suis pas.
En même temps, je n'ai pas le pouvoir d'empêcher quelqu'un de penser ce qu'il pense.
Je peux juste dire que je ne suis pas d'accord avec ce qu'il pense.
Après, chacun pense ce qu'il veut.
Je ne vois pas le rapport la encore. Tu n'a pas été irrespectueuse ou quoi que ce soit contraire à la charte. Je suis très loin de bannir tout ceux qui ne partagent pas mon opinion, je considérerai ça comme du fascisme. et si j'explique la raison d'un ban en publique, c'est parce que je n'ai pas peur d’être juger sur les raisons du bannissement et que si jugement il doit y avoir, que les gens sachent la vérité (et ne pense pas que je banni quelqu'un juste parce que je l'aime pas justement).
Au moins, ça c'est un point éclairci et lorsque tu me dis que tu n'es pas un petit chef fasciste, j'accepte de croire ce que tu me dis.
Je ne vais pas essayer de te prouver que tu ne te rends pas compte que tu es un petit chef faschiste.
Je demande juste la réciproque.
Peace, love, and Cool. :best: :guitar:

Entièrement d'accord avec Syrina.

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Les compromis: l'A doit-il se forcer à avoir des relatio

Message par Piccolo » 29 juil. 2013, 17:16

Syrina a écrit :Oui, c'est certain! Certaines personnes sont malades (+/-) et devraient oeuvrer à sortir de cette situation en allant, éventuellement, chez un psy. OK. Je crois qu'on est tous d'accord là dessus.

MAIS
pour qu'il y ait pathologie, il faut qu'il y ait souffrance. S'il n'y a pas de souffrance, il n'y a pas de pathologie.
Même si je comprend en partie ton discours, il me semble que tu fasses un lien entre "vision négative" de quelque chose, pathologie et anti-XY.
Là, je ne suis pas d'accord!
Ce sont au départ 3 notions complètement différentes. Et ça me gêne profondément quand on classe les personnes dans des cathégories rigides.

Prenons l'exemple de la timidité. Au départ, c'est un trait de personnalité complètement neutre. Mais on peut le décliner à l'infini selon: -le degré de t, -le nombre de situation où on ressent la t, -la capacité à surmonter sa t, -le fait de contourner/accepter/compenser la t, -...............
On se retrouve au final avec des personnes timides mais qui sont toutes différentes les unes des autres. Alors que certaines vivent bien, d'autres vont ressentir une souffrance. Seulement ces dernières ont une pathologie, PAS les autres. Mais celles qui vont bien vont, de manière légitime, éviter certaines situations ou trouver certaines choses nulles.

Pour revenir à la sexualité, je pense qu'il est tout à fait légitime d'avoir une vision +/- positive/neutre/négative/dégoutante sur certaines pratiques sans pour autant être catalogué comme pro-/anti-/malade.
Ceux qui sont ouverts à tout et qui en sont contents: génial!
Ceux qui sont ouverts à certaines choses seulement et dégoutés par d'autres mais qui sont contents: génial!
Ceux qui sont anti-XY sans faire chier les pro-XY: OK!
Ceux qui aimeraient, mais qui peuvent pas et qui en souffrent: problème!

Tu vois la nuance?

Ceci étant, et là je suis d'accord avec toi, pour certaines personnes le dégoût peut être un symptome. Dans ce cas, oui, il est préférable de ne pas se cacher derrière l'asexualité, mais de creuser afin de traiter le mal à la racine.
Mais le dégoût peut aussi être une réaction parmi d'autres, toutes légitimes.
+ ∞

Tu as tout dit, je t'aime. :bise:

Avatar du membre
ethan
Affilié
Messages : 276
Enregistré le : 13 juin 2013, 02:13
Localisation : Toulouse

Re: Les compromis: l'A doit-il se forcer à avoir des relatio

Message par ethan » 29 juil. 2013, 18:15

Piccolo a écrit :Tu as tout dit, je t'aime. :bise:
*soupir*... C'est beau l'amour...

Avatar du membre
ethan
Affilié
Messages : 276
Enregistré le : 13 juin 2013, 02:13
Localisation : Toulouse

Re: Les compromis: l'A doit-il se forcer à avoir des relatio

Message par ethan » 29 juil. 2013, 20:15

Jérôme a écrit :
ethan a écrit :C'est beau l'amour...
Image :D
*burp* ... oops ! pardon ça m'a échappé ! la faute à tout ce glitter...

Zimou
Administrateur
Messages : 4995
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Les compromis: l'A doit-il se forcer à avoir des relatio

Message par Zimou » 30 juil. 2013, 02:34

Syrina a écrit :
par contre, et je pense que c'est important (ça me tient à cœur), il existe des maladies du désir sexuel hypoactif
Oui, c'est certain! Certaines personnes sont malades (+/-) et devraient oeuvrer à sortir de cette situation en allant, éventuellement, chez un psy. OK. Je crois qu'on est tous d'accord là dessus.

MAIS
pour qu'il y ait pathologie, il faut qu'il y ait souffrance. S'il n'y a pas de souffrance, il n'y a pas de pathologie.
Même si je comprend en partie ton discours, il me semble que tu fasses un lien entre "vision négative" de quelque chose, pathologie et anti-XY.
Là, je ne suis pas d'accord!
Ce sont au départ 3 notions complètement différentes. Et ça me gêne profondément quand on classe les personnes dans des cathégories rigides.

Prenons l'exemple de la timidité. Au départ, c'est un trait de personnalité complètement neutre. Mais on peut le décliner à l'infini selon: -le degré de t, -le nombre de situation où on ressent la t, -la capacité à surmonter sa t, -le fait de contourner/accepter/compenser la t, -...............
On se retrouve au final avec des personnes timides mais qui sont toutes différentes les unes des autres. Alors que certaines vivent bien, d'autres vont ressentir une souffrance. Seulement ces dernières ont une pathologie, PAS les autres. Mais celles qui vont bien vont, de manière légitime, éviter certaines situations ou trouver certaines choses nulles.

Pour revenir à la sexualité, je pense qu'il est tout à fait légitime d'avoir une vision +/- positive/neutre/négative/dégoutante sur certaines pratiques sans pour autant être catalogué comme pro-/anti-/malade.
Ceux qui sont ouverts à tout et qui en sont contents: génial!
Ceux qui sont ouverts à certaines choses seulement et dégoutés par d'autres mais qui sont contents: génial!
Ceux qui sont anti-XY sans faire chier les pro-XY: OK!
Ceux qui aimeraient, mais qui peuvent pas et qui en souffrent: problème!

Tu vois la nuance?

Ceci étant, et là je suis d'accord avec toi, pour certaines personnes le dégoût peut être un symptome. Dans ce cas, oui, il est préférable de ne pas se cacher derrière l'asexualité, mais de creuser afin de traiter le mal à la racine.
Mais le dégoût peut aussi être une réaction parmi d'autres, toutes légitimes.
Je suis plutôt d'accord avec ça, dans l'ensemble. Si ce n'est que pour un A, ce qui sera problématique ne sera pas "Ceux qui aimeraient, mais qui peuvent pas et qui en souffrent" (en interprétant "aimerait" par "désirerait"), mais plutôt "qui peuvent pas et qui en souffrent" vu que les asexuel n'ont pas d'attirance sexuel pour les autres donc pas de désir sexuel.
Ce qui m'a fait réagir, à la base, c'est que brigadoon paraissait être dans la dernière situation. Je récapitule par les passages qui m'ont fait pensé ça :
brigadoon a écrit :Mais je me demande ce que l'on peut trouver de positif au fait d'avoir des relations sexuelles en sachant que c'est une corvée pour le partenaire.
corvée = génant, négatif (qui dérange)
brigadoon a écrit :c'est le S qui demande quelque chose au A et dans la pensée de certains A, si le S arrêtait de demander, ou s'il allait demander ailleurs, tout serait simple.
S = demandeur = personne qui rendent les choses compliqué = génant, négatif (qui dérange)
brigadoon a écrit :l'acte sexuel détruirait ce qu'ils sont
vision de la sexualité comme étant destructrice = négatif (qui détruit carrément)
brigadoon a écrit :Etre bloqué sur la relation sexuelle, ne peut que bloquer toutes les possibilités d'inventer une nouvelle relation.
Explique qu'un blocage est possible.
brigadoon a écrit :Lorsque l'acte sexuel est une véritable souffrance, je ne vois pas où est l'égoïsme de dire stop.
vision de la sexualité comme étant une souffrance (là, on s'approche de la pathologie que tu as défini Syrina)
brigadoon a écrit :Un être humain qui se vide dans un autre être humain, et donc, qui le prend pour une cuvette de wc. C'est aussi un échange de bave, de microbes, et de fluides en tous genres. Sans le filtre du désir, c'est juste répugnant et d'autant moins possible qu'on aime quelqu'un.
juste répugnant = Vision très négative de ce qu'est la sexualité (qui dérange beaucoup).
brigadoon a écrit :je n'éprouve pas de dégoût
contradiction avec la quote précédente.

Bref, beaucoup de raison de penser que la vision de la sexualité est négative plutôt que neutre (vu qu'aucun post ne va vanter les bienfaits de la sexualité : l'amour, l'intimité, la tendresse, le plaisir, le sentiment physiologique agréable de l'orgasme grâce aux endorphines et autres molécules libérées, etc...). Mais quand on répond ainsi à nos supposition :
brigadoon a écrit :
Rising Sun a écrit :Or ce que j'ai pu lire ci-dessus est une attitude non seulement très négative face au sexe mais limite terrorisée
Waouh! Tu as une imagination débordante.
bas on a rien pour contredire tout ce qui a créer nos suppositions.

Si j'avais été le seul à être surpris (voir choqué) de sa vision de la sexualité, j'aurai peut être pas autant réagis (et conforté dans ce que je pensais).
Le fait est que les gens juge quelques chose sur leurs propre expérience (sinon c'est de la gamberge, des suppositions). Si brigadoon à, comme elle le fait comprendre, eu des expériences sexuel majoritairement non désagréable, pourquoi la juge t'elle différemment? Je prend l'exemple avec un gâteau. si on le juge après l'avoir gouter, qu'on sait ce qu'il vaut, et qu'on ne l'a pas trouvé mauvais, pourquoi le juger de façon négatif? sauf si on pense que le gâteau était pas mauvais parce qu'il était mieux préparé, mieux fait, avec plus d'amour, plus de tendresse, etc... que le gâteau des autres. Dans ce cas, on juge notre gâteau comme étant supérieur aux autres. je précise que ce n'est qu'une supposition, pas une affirmation, comme tout ce que je dis, je n'estime pas avoir la vérité unique. j'expose d'ailleurs mes suppositions pour qu'on les contredisent, mais tant que c'est pas fait je les maintient. En relisant mes post précédent, je suis d’ailleurs tombé sur un élément qui appuie ma supposition :
brigadoon a écrit :c'est la manière de l'exprimer physiquement qui est diamétralement opposée entre certains A et certains S.
C'est souvent que j’espère d’ailleurs qu'on me contredise, qu'on me donne des raisons compréhensible (donc logique) et non néfaste/malsaine contredisant ce que j'avance.
J'avance un exemple : lorsque quelqu'un (je sais plus si c'est pas rising sun) m'a répondu, lorsque j'ai dis quelque chose du genre "les femmes A vierges n'ont pas plus de raison de refuser une première fois que les femmes S" que "les femmes vierges ont des raisons de refuser plus facilement leur première fois, car pour les femmes S le désir permet de dépasser la peur de la première fois alors que c'est un travail beaucoup plus difficile pour une A".
Dans ce genre de discours, je dit ok, il y a le blocage de la peur mais qui ne peut être surmonté par le désir (étant absent), donc c'est normal que les vierges A ne puissent pas perdre leur virginité aussi facilement que les S.
Du coup, à l'avenir, lorsqu'une femme A dira "je suis vierge et je n'ai pas de rapport sexuel malgré que ça fasse souffrir mon copain, parce que j'en ai pas besoin et que ça me fait peur la 1ere fois", je lui dirai pas qu'il faut se demander si c'est pas un blocage psychologique (car la douleur est bien physique la première fois et parfaitement normal, pas psychologique), et j'aurai plutôt un discourt rassurant.
Avec brigadoon, plutôt que de me donner des raisons valable pour me contredire, a au fils des posts alimentée mes suppositions.
brigadoon a écrit :Si je te dis que tu ne m'influences pas, tu vas m'expliquer que si je te dis que tu ne m'influences pas, ça veut dire qu'en fait tu m'influences.
Tu te trompe sur ce point. si tu me dis que je t’influence pas (que tu me le dis, pas que tu m'en apporte la preuve via une explication concrète), Je te demanderai pourquoi tu as changer ta cuvette de WC en escargot (qui est un fait).
brigadoon a écrit :Je n'ai pas à me défendre, ni à argumenter, ni à me justifier.
sauf si tu te sens jugé de façon incorrecte et que ça te dérange/pose problème. Sauf si tu ne fait rien quand quelque chose te dérange et/ou te pose problème?
brigadoon a écrit :Il a été dit sur ce forum que j'éprouvais du dégoût pour la sexualité, que j'avais un blocage, que j'avais eu des relations sexuelles sans aucune tendresse, que je devais aller voir un psy parce que j'étais malade et que j'étais trop bête pour m'en rendre compte, j'ai juste répondu non.
Tu interprète, j'ai jamais dit que tu était bête. J'ai supposer que tu avait un blocage, vu tout ce que tu as dis, il y a quand même de quoi.
brigadoon a écrit :Ce qui m'a touchée, au début, ce n'est pas ce que tu penses, mais le fait que postant gentiment sur un forum, on me saute dessus pour me dire des tas de choses qui ne me ressemblent pas.
On saute sur tout ce qui se définit asexuel parce qu'il n'aime pas le sexe ou est dégouté par le sexe (ce que tu as largement laissé sous entendre, pour ne pas dire "avoir dit"). tout comme on sauterais sur quelqu'un qui se définit asexuel parce qu'il est abstinent, ou sur tout ce qui ne se définit pas asexuel parce qu'il n'a pas d'attirance sexuel pour les autres et rien d'autre (qu'il n'aime pas le sexe ou est dégouté par le sexe est une opinion, pas l'asexualité, c'est une orientation)
brigadoon a écrit :Il n'y a qu'une seule chose qui m'ait vraiment blessée. C'est quand tu as prétendu que j'avais eu des relations sexuelles sans aucune tendresse. C'est à dire que tu poses comme une vérité que les hommes que j'ai aimés et qui m'ont aimée étaient des rustres qui me sautaient à la hussarde.
Tien, tu es blessé et nies (avec raison j'ose espéré) le fait que je pose comme une vérité les hommes que t'as aimé et t'ont aimé étaient des rustres qui te sautait. Pourtant, tu pose cette même vérité sur des hommes sexuel, en considérant leurs sexualité comme remplir des cuvettes de toilette (et les femmes S comme étant des cuvettes de toilette qui se font remplir), bref qu'ils ne font que des sauteries.
brigadoon a écrit :lorsque tu me dis que tu n'es pas un petit chef fasciste, j'accepte de croire ce que tu me dis.
ce n'est pas quelque chose que tu dois croire, c'est quelque chose que tu vois. Je n'ai jamais banni quelqu'un sans plusieurs bonne raison de le faire, si tu me disais que c'était le cas, je te demanderai, là encore, de m'en apporter la preuve.
brigadoon a écrit :Je ne vais pas essayer de te prouver que tu ne te rends pas compte que tu es un petit chef faschiste.
Parce que je te donne aucune raison, aucun signe de le faire.
brigadoon a écrit :Je demande juste la réciproque.
de même : être capable de répondre de tes mots autrement que par "Et donc, je vais bien." ou "Waouh! Tu as une imagination débordante." qui ne sont pas des réponses.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

brigadoon
La seule, l'unique
Messages : 1506
Enregistré le : 27 janv. 2007, 14:30
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Les compromis: l'A doit-il se forcer à avoir des relatio

Message par brigadoon » 30 juil. 2013, 12:05

Qu'est-ce que je peux faire pour te dire que tout ce que tu écris sur moi n'est que de l'interprétation et non pas la réalité ?
Je ne vais pas continuer à reprendre tout point par point pour essayer de te réexpliquer que tu es dans une déformation de ce que j'écris.
J'ai écrit des pages et des pages et des pages et à chaque fois tu ne comprends pas.
Qu'est-ce que tu veux que je fasse ?
Tu vas continuer à me dire que je suis bloquée et que j'ai une vision négative de la sexualité, et ci et ça et bla bla et bla bla, eh bien pense-le.
Pour reprendre une phrase d'un célèbre comique Je m'en fous de m'en foutre, tellement je m'en fous.
ça a pu me distraire un moment, mais là, tu es trop lourd.
Oui, on peut être blessée et se distraire en même temps.
Comme on peut jouer deux notes en même temps.
Et même deux mille si on a tout un orchestre.
Le mental est illimité.
Juste comme ça.
Brigadoon a écrit : Etre bloqué sur la relation sexuelle, ne peut que bloquer toutes les possibilités d'inventer une nouvelle relation.
Explique qu'un blocage est possible.
Bien sûr que les blocages sont possibles.
La preuve c'est que tu fais toi-même un blocage en refusant de comprendre ce que je dis.
Je n'ai pas dit que les blocages n'étaient pas possibles, j'ai dit que je n'avais pas de blocage concernant ma sexualité.
Et dans cette phrase, je parlais des S qui sont bloqués dans leur désir de sexualité et dans leur demande de relations sexuelles et qui privent les A d'une relation asexuelle.
Une fois de plus, tu n'as rien compris.
Alors, sois gentil, va jouer avec quelqu'un d'autre.
Syrina a écrit un superbe post.
Pas un mot et pas une virgule à changer.
Alors, réfère-toi à sa réponse.

Avatar du membre
ethan
Affilié
Messages : 276
Enregistré le : 13 juin 2013, 02:13
Localisation : Toulouse

Re: Les compromis: l'A doit-il se forcer à avoir des relatio

Message par ethan » 30 juil. 2013, 12:15

et ça parle de CNV :roll:

Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: Les compromis: l'A doit-il se forcer à avoir des relatio

Message par Dexter » 30 juil. 2013, 12:30

ppffff que diriez vous d’arrêter là?

vous avez chacun votre point de vue qui est différent on a bien compris maintenant stop, vous polluez le topic pour faire du règlement de compte :roll:

vous vous calmez tous les 2 reprenant le sujet tranquillement ou alors je le ferme :twisted:
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Avatar du membre
Syrina
Affable
Messages : 132
Enregistré le : 10 août 2008, 19:03
Localisation : 67
A été aimé : 3 fois

Re: Les compromis: l'A doit-il se forcer à avoir des relatio

Message par Syrina » 30 juil. 2013, 17:17

+ ∞

Tu as tout dit, je t'aime. :bise:
C'est trop mimi.... tu me fais rougir Piccolo :oops:
:bise:
ppffff que diriez vous d’arrêter là?
OK, on arrête là.

brigadoon
La seule, l'unique
Messages : 1506
Enregistré le : 27 janv. 2007, 14:30
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Les compromis: l'A doit-il se forcer à avoir des relatio

Message par brigadoon » 30 juil. 2013, 17:33

ethan a écrit : et ça parle de CNV :roll:
Oui, ça parle de CNV, mais il n'est pas dit dans la CNV qu'on doit se laisser insulter. On essaie la CNV et si ça ne fonctionne pas, on prend une autre méthode.
Dexter a écrit : ppffff que diriez vous d’arrêter là?
Je suis entièrement d'accord.

brigadoon
La seule, l'unique
Messages : 1506
Enregistré le : 27 janv. 2007, 14:30
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Les compromis: l'A doit-il se forcer à avoir des relatio

Message par brigadoon » 30 juil. 2013, 19:41

Jérôme a écrit :
Syrina a écrit :OK, on arrête là.
Encore, encore, encore ! Fight :lol:
Tu veux des baffes, toi! :D

Avatar du membre
Syrina
Affable
Messages : 132
Enregistré le : 10 août 2008, 19:03
Localisation : 67
A été aimé : 3 fois

Re: Les compromis: l'A doit-il se forcer à avoir des relatio

Message par Syrina » 30 juil. 2013, 19:45

Image
Je propose un duel pour nous en sortir :humour:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités