Quelle est la différence entre "asexualité" et "sexephobie"?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Amireux
Apprenti
Messages : 50
Enregistré le : 15 juil. 2013, 00:41
Localisation : Près de Nancy, Lorraine, France
A été aimé : 1 fois

Re: Quelle est la différence entre "asexualité" et "sexephob

Message par Amireux » 23 juil. 2013, 12:06

C'est très intéressant cette discussion. Je suis S mais j'espère que ma contribution sera jugée intéressante malgré tout. Il me semble qu'un A, si j'ai bien compris, peut très bien être porté sur le sexe et avoir une libido tout à fait normale voire même fréquenter des clubs libertins et s'en trouver satisfait. Mon argument est le suivant : il se peut qu'un S ne trouve pas, à un temps t, une personne qui l'attire sexuellement. À ce temps t il est donc comme un A. Ça ne l'empêche pas d'avoir des besoins sexuels et ça ne l'empêchera pas d'avoir des relations sexuelles quand même, non par attirance mais pour assouvir ses besoins. Par exemple j'ai eu un jour une expérience sexuelle avec une fille que je n'attirais pas, sexuellement. Ça ne lui a pas empêché de jouir, et de fait j'ai été l'instrument de cette jouissance. Elle n'a pas joui de moi, de ce que j'étais, elle a joui de ce que je lui ai fait, parce que j'ai stimulé, de façon appropriée, les zones appropriées. Je me dis que pour un A ça pourrait être la même chose à ceci près que t durerait toute la vie.

Zimou
Administrateur
Messages : 4995
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Quelle est la différence entre "asexualité" et "sexephob

Message par Zimou » 23 juil. 2013, 17:38

Amireux a écrit :Il me semble qu'un A, si j'ai bien compris, peut très bien être porté sur le sexe et avoir une libido tout à fait normale voire même fréquenter des clubs libertins et s'en trouver satisfait.
Pour ce passage, un A n'aura pas le désire de fréquenté de clubs libertin, il n'a déjà pas d'attirance sexuel dans un couple, et il n'en aura pas plus dans un club. D’ailleurs, un asexuel "satisfait" (sexuellement), je pense pas qu'on puisse dire que ça existe, vu qu'ils n'ont justement pas besoin d’être satisfait. ils peuvent etre à la rigueur satisfait d'avoir donner du plaisir, voir d'en prendre, satisfait d'avoir fait un enfant, satisfait de bien des choses... mais pas de satisfaction sexuel.
Amireux a écrit :il se peut qu'un S ne trouve pas, à un temps t, une personne qui l'attire sexuellement. À ce temps t il est donc comme un A. Ça ne l'empêche pas d'avoir des besoins sexuels et ça ne l'empêchera pas d'avoir des relations sexuelles quand même, non par attirance mais pour assouvir ses besoins. Par exemple j'ai eu un jour une expérience sexuelle avec une fille que je n'attirais pas, sexuellement. Ça ne lui a pas empêché de jouir, et de fait j'ai été l'instrument de cette jouissance. Elle n'a pas joui de moi, de ce que j'étais, elle a joui de ce que je lui ai fait, parce que j'ai stimulé, de façon appropriée, les zones appropriées. Je me dis que pour un A ça pourrait être la même chose à ceci près que t durerait toute la vie.
Non, ça ne sera pas la même chose pour un A. la fille avec qui tu as eu une expérience était une S, elle avait un besoin et t'a utiliser toi (ou tes gestes, c'est la même chose) pour satisfaire son besoin.
Il faut comprendre qu'un A est capable d'avoir des relations sexuel, des orgasmes, etc... mais il n'en a aucune attirance. Il n'en aura donc aucune envie. ce qui poussera éventuellement un A à avoir des relations sexuel, c'est par amour pour son homme S pour pas le laisser constamment frustré, ou avoir des enfant, ou faire plaisir, etc.... mais si t'a besoin de rien, un A ne fera jamais rien (sauf si il veut un enfant par exemple...). Donc "stimuler" un A, c'est possible, mais ça ne viendra pas de lui, ça sera un besoin que TU aura, pas lui.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

anita
Affilié
Messages : 294
Enregistré le : 11 sept. 2011, 10:58
A aimé : 7 fois
A été aimé : 7 fois

Re: Quelle est la différence entre "asexualité" et "sexephob

Message par anita » 29 juil. 2013, 20:21

Désolée, je n'ai pas tout lu... !

Personnellement, je pense de plus en plus avoir subi (ou vu) quelque chose quand j'étais petite...
Et de ne pas en parler à mes proches, je me fais de plus en plus d'histoires (qui sont assez plausibles, mais qui me font peur quand j'y pense........ !)

Je pense que j'ai eu un problème avec la "sexualité" quand j'étais petite, ce qui a entraîné un dégoût (dont je ne me suis pas débarassée) et un blocage.

Je n'ai aucune attirance sexuelle pour personne. Je suis assez mal à l'aise avec mon corps.
J'aimerais éventuellement "me laisser aller" avec une fille (quand je fais des rêves, c'est avec une fille, et pas un mec...) mais en dessous de la ceinture, ça me paraît difficile... (peut-être si j'aimais la personne en question... ?)

Le sexe de l'homme me dégoûte, me fait peur, et je n'ai aucune envie d'avoir des rapports sexuels avec un homme... rien que la nudité... non...

Avatar du membre
Uiravaivahui
Assidu
Messages : 824
Enregistré le : 08 juin 2013, 13:23
A été aimé : 2 fois

Re: Quelle est la différence entre "asexualité" et "sexephob

Message par Uiravaivahui » 29 juil. 2013, 23:37

anita a écrit :Je n'ai aucune attirance sexuelle pour personne. Je suis assez mal à l'aise avec mon corps.
De même à la différence que je suis à l'aise avec mon corps quant à la nudité d'autrui elle me laisse indifférente.

Pour ma part, avant d'entendre parler de l'asexualité je pensais que j'avais un blocage, sans avoir vécu de mauvaise expérience.
Que si je n'avais jamais d'attirance sexuelle pour autrui mais que je prenais du plaisir dans l'onanisme cela venait d'une pathologie.

C'est donc lorsque que j'ai entendu parler de l'asexualité et après avoir fureté sur le Aven que ma curiosité envers le sexe est apparu.
Je me suis alors rendu compte que la sexualité ne me dégoûtait pas mais l'idée que je m'en faisais oui :
"sale, répugnant, porno, dégueulasse, malsain, vicieux, perversion, réification de l'humain" était les mots qui me venait à l'esprit.

Maintenant que je me suis renseignée sur le sujet, je me sens "mieux", et parfois minable d'avoir pu être dans l'erreur aussi longtemps :
"plaisir, tendresse, chaleur, partage, amour, baiser, caresses, désir, sensualité, excitation" sont à présents les termes qui me viennent à l'esprit.
J'ai d'ailleurs appris des choses sur ma propre anatomie et je me dis parfois quand même ne pas savoir ça !

De ce fait, je sais maintenant que je n'ai ni blocage ni dégoût pour ce qu'est réellement la sexualité, bien différente de l'image que j'en avais.
Si je venais à consulter d'un psy, la raison ne serait pas d'ordre sexuel. J'étais ignorante et non bloquée ou dégoûtée.

Pour résumé je dirais que c'est comme la natation, certains sont hydrophobes et d'autres n'ont tout simplement pas envie de nager même pour tester, (moi j'adore nager).
Uiravaivahui = bébé phoque

Utiliser l'argument de la sexualité pour vendre c'est manquer de confiance en son produit.

Image

Amireux
Apprenti
Messages : 50
Enregistré le : 15 juil. 2013, 00:41
Localisation : Près de Nancy, Lorraine, France
A été aimé : 1 fois

Re: Quelle est la différence entre "asexualité" et "sexephob

Message par Amireux » 30 juil. 2013, 17:25

Zimou a écrit :
Amireux a écrit :Il me semble qu'un A, si j'ai bien compris, peut très bien être porté sur le sexe et avoir une libido tout à fait normale voire même fréquenter des clubs libertins et s'en trouver satisfait.
Pour ce passage, un A n'aura pas le désire de fréquenté de clubs libertin, il n'a déjà pas d'attirance sexuel dans un couple, et il n'en aura pas plus dans un club.
Oui, mais justement, je prenais l'exemple des clubs libertins, car je suis tout sauf persuadé qu'on y a du sexe par attirance sexuelle envers les personnes avec qui on a du sexe (je veux dire : même pour les S), même si ça peut peut-être arriver de temps à autre. Parce que, tout simplement, ce ne sont pas les personnes qui vont être centrales dans ce genre d'affaire, mais les actes qu'on va effectuer avec elles, les techniques, les zones stimulées, la façon dont elles sont stimulées, et puis aussi des choses psychologiques, mais sans rapport avec du relationnel humain, plutôt des fantasmes, le goût de braver l'interdit, etc. En gros, chacun utilise l'autre comme un sex toy biologique. Et une fois fini, chacun rentre chez lui, et aucun contact un tant soit peu profond n'est développé. D'ailleurs, pour beaucoup de libertins — bien formatés dans la norme malgré les apparences — il ne faut surtout pas que du lien se créé, pour ne pas déstabiliser le couple.
Zimou a écrit : D’ailleurs, un asexuel "satisfait" (sexuellement), je pense pas qu'on puisse dire que ça existe, vu qu'ils n'ont justement pas besoin d’être satisfait. ils peuvent etre à la rigueur satisfait d'avoir donner du plaisir, voir d'en prendre, satisfait d'avoir fait un enfant, satisfait de bien des choses... mais pas de satisfaction sexuel.
Je ne suis pas spécialiste des A, mais il me semblait pourtant qu'il y avait une nuance à opérer entre asexualité et non-libidoïsme, donc entre attirance sexuelle (dirigée vers quelqu'un) et libido (excitation intérieure).
Zimou a écrit :
Amireux a écrit :il se peut qu'un S ne trouve pas, à un temps t, une personne qui l'attire sexuellement. À ce temps t il est donc comme un A. Ça ne l'empêche pas d'avoir des besoins sexuels et ça ne l'empêchera pas d'avoir des relations sexuelles quand même, non par attirance mais pour assouvir ses besoins. Par exemple j'ai eu un jour une expérience sexuelle avec une fille que je n'attirais pas, sexuellement. Ça ne lui a pas empêché de jouir, et de fait j'ai été l'instrument de cette jouissance. Elle n'a pas joui de moi, de ce que j'étais, elle a joui de ce que je lui ai fait, parce que j'ai stimulé, de façon appropriée, les zones appropriées. Je me dis que pour un A ça pourrait être la même chose à ceci près que t durerait toute la vie.
Non, ça ne sera pas la même chose pour un A. la fille avec qui tu as eu une expérience était une S, elle avait un besoin et t'a utiliser toi (ou tes gestes, c'est la même chose) pour satisfaire son besoin.
Il faut comprendre qu'un A est capable d'avoir des relations sexuel, des orgasmes, etc... mais il n'en a aucune attirance. Il n'en aura donc aucune envie. ce qui poussera éventuellement un A à avoir des relations sexuel, c'est par amour pour son homme S pour pas le laisser constamment frustré, ou avoir des enfant, ou faire plaisir, etc.... mais si t'a besoin de rien, un A ne fera jamais rien (sauf si il veut un enfant par exemple...). Donc "stimuler" un A, c'est possible, mais ça ne viendra pas de lui, ça sera un besoin que TU aura, pas lui.
Mais quand on parle d'attirance sexuelle ou d'orientation sexuelle, c'est toujours par rapport à un type d'individus : les hétéro sont attirés par les gens du sexe opposé, les homo par les gens du même sexe, les bi par les gens des deux sexes. Donc si on suit cette logique, les asexuels ne sont simplement attirés ni par les gens de leur sexe, ni par les gens du sexe opposé, mais ça ne dit rien concernant leur intérêt pour les relations sexuelles, les orgasmes, etc. en tant que tel. Par exemple, moi qui suis S, je pourrais tout à la fois dire que les relations sexuelles m'intéressent, mais que personne ne m'attire sexuellement présentement. Ce n'est pas incohérent.

Après, je veux bien admettre que nombre de A et sans doute la plupart, n'ont également aucun intérêt pour les relations sexuelles, les orgasmes, etc. Mais n'est-ce pas faire un raccourci que de considérer que c'est nécessairement l'ensemble des A ?

Avatar du membre
Rising Sun
Affilié
Messages : 328
Enregistré le : 01 juin 2013, 19:52
A été aimé : 1 fois

Re: Quelle est la différence entre "asexualité" et "sexephob

Message par Rising Sun » 30 juil. 2013, 18:21

Je trouve ton idée très intéressante, mais après, si l'on n'est pas attiré du tout sexuellement par quelqu'un et qu'on n'a pas de sentiments envers cette personne, qu'est-ce qui va pousser un asexuel à aller vers cette personne plutôt qu'à se satisfaire sexuellement tout seul (ce qui est bien plus rapide, plus facile et sans risque de MST) ? Peu de choses. Les seules motivations possibles seraient la sensualité accompagnant l'acte ou des actes spécifiques qui ne peuvent être pratiqués seul. Mais si c'est pour chercher un rapport sexuel tout simple, un asexuel qui n'est pas en couple a 99% de chances de choisir tout simplement le sex toy.

Amireux
Apprenti
Messages : 50
Enregistré le : 15 juil. 2013, 00:41
Localisation : Près de Nancy, Lorraine, France
A été aimé : 1 fois

Re: Quelle est la différence entre "asexualité" et "sexephob

Message par Amireux » 30 juil. 2013, 22:11

Rising Sun a écrit :Je trouve ton idée très intéressante, mais après, si l'on n'est pas attiré du tout sexuellement par quelqu'un et qu'on n'a pas de sentiments envers cette personne, qu'est-ce qui va pousser un asexuel à aller vers cette personne plutôt qu'à se satisfaire sexuellement tout seul (ce qui est bien plus rapide, plus facile et sans risque de MST) ? Peu de choses. Les seules motivations possibles seraient la sensualité accompagnant l'acte ou des actes spécifiques qui ne peuvent être pratiqués seul.
J'ajouterais aussi tout l'aspect psychologique que j'ai évoqué (dans la mesure où il n'a rien à voir avec l'attirance sexuelle) : fantasmes, braver l'interdit, etc. Au niveau des fantasmes, je me demande si "fantasmer sur quelqu'un" et "être attiré par quelqu'un" sont exactement superposables. Par exemple, je pense être assez clairement hétérosexuel, pourtant, il peut m'arriver d'être excité par des films érotiques gays ou de fantasmer des relations homosexuelles.
Rising Sun a écrit : Mais si c'est pour chercher un rapport sexuel tout simple, un asexuel qui n'est pas en couple a 99% de chances de choisir tout simplement le sex toy.
Oui, je suis d'accord.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités