L'asexualité au cinéma

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Avatar de l’utilisateur
Tyane
Ascendant
Messages : 917
Inscription : 26 avr. 2011, 17:15
A aimé : 5 fois
A été aimé : 39 fois

Re: L'asexualité au cinéma

Message par Tyane »

aldoraine a écrit :Ah oui ?
Je me souvenais que si le film suggérait effectivement une homosexualité refoulée, il n'y avait pour autant pas ouvertement de passage à l'acte, mais ma mémoire me trahit peut-être.
En effet, il n'y a pas de passage à l'acte explicite. Mais il y a au moins la scène où J. Edgar et son compagnon s'embrassent après s'être vertement disputés, ainsi que le fait que le héros finance des revues pro-homosexuelles. Il pourrait être malgré tout asexuel, mais je ne pense pas que c'est ce que le film suggère.
Avatar de l’utilisateur
LucioleA
Aspirant
Messages : 40
Inscription : 25 févr. 2013, 23:56
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: L'asexualité au cinéma

Message par LucioleA »

Personnellement, je viens de penser à Hypathie dans Agora. J'ai vu ce film il y a quelques temps déjà, mais si mes souvenirs sont bons elle n'a pas du tout de relations sexuelles dedans, et évoque un désintérêt voir un dégoût pour ce qui tourne autour du sexe ou des relations de couple en général (arrêtez moi si je me trompe xD )

Il faudrait que je le regarde à nouveau pour être sûre ~
« Plus vous regardez loin dans le passé, plus vous verrez loin dans l'avenir. »

W. Churchill
Telenn Gwad
Membre junior
Messages : 5
Inscription : 19 mars 2013, 18:34
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: L'asexualité au cinéma

Message par Telenn Gwad »

La princesse dans le film pixar "rebelle " est peut-être aromantique ? :)
aldoraine
Membre
Messages : 18
Inscription : 28 nov. 2012, 23:41
A aimé : 2 fois
A été aimé : 0

Re: L'asexualité au cinéma

Message par aldoraine »

Tu as raison Tyane pour J Edgar, le personnage n'est sans doute pas vraiment asexuel, en tout cas la question se pose.

Je n'ai jamais regardé un épisode de Dexter mais vous donnez envie d'y jeter un œil. Même chose pour Mysterious skin qui me faisait envie à sa sortie mais que j'avais loupé.

Vu récemment Zero Dark Thirty, de Kathryn Bigelow. Le personnage principal, incarné par Jessica Chastain, est une femme qui travaille à la CIA pour trouver Ben Laden, dont le film raconte la traque et l'élimination. Le film montre et dit clairement qu'elle n'a personne dans sa vie et ne recherche personne, sa mission est son unique préoccupation.
aldoraine
Membre
Messages : 18
Inscription : 28 nov. 2012, 23:41
A aimé : 2 fois
A été aimé : 0

Re: L'asexualité au cinéma

Message par aldoraine »

Noté également pour Rebelle et pour Agora, d'autant plus que j'adore ce cinéaste (Alejandro Amenabar), c'est le seul film de lui que je n'ai pas vu...
Avatar de l’utilisateur
Maëlle
Associé
Messages : 721
Inscription : 22 févr. 2009, 22:56
Localisation : Région Parisienne
A aimé : 0
A été aimé : 1 fois

Re: L'asexualité au cinéma

Message par Maëlle »

rebelle n'est pas aromantique, juste pour une fois : l'amour n'était pas le sujet traité et il n'y a pas de prince charmant ! :)
"Pas de jolie vie, de joli chemin si l'on craint la pluie"
aldoraine
Membre
Messages : 18
Inscription : 28 nov. 2012, 23:41
A aimé : 2 fois
A été aimé : 0

Re: L'asexualité au cinéma

Message par aldoraine »

Ce que tu dis Maelle sur Rebelle me fait penser au très beau film Les mondes de Ralph des studios Disney également, sorti l'hiver dernier, où le personnage ne recherchait pas non plus l'amour, mais la reconnaissance...
Avatar de l’utilisateur
Melissa1206
Membre junior
Messages : 6
Inscription : 26 sept. 2014, 23:21
Localisation : Aix en provence
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: L'asexualité au cinéma

Message par Melissa1206 »

Et il y a aussi Never Let me go ! ou le personnage de Kathy et asexuelle, même si elle est "amoureuse" ( on ne sait pas trop en fait) mais elle n'a pas de relation , Genial ce film !! très triste et glauque mais génial mdrrr :lol:
Divine
Ascendant
Messages : 1051
Inscription : 29 mars 2011, 04:46
Localisation : Canada
A aimé : 59 fois
A été aimé : 43 fois

Re: L'asexualité au cinéma

Message par Divine »

J'aime ce film mais rien n'indique qu'elle est asexuelle à part qu'elle n'a pas de petit copain? chose qui est facile à expliquer, puisqu'elle vit un amour 'impossible' (puisqu'elle a espoir que son amour pour lui pourra leur sauver la vie est quand même un bon indice qu'elle était en effet amoureuse) et que la population de clone célibataire est pas très dense là ou elle passe la majorité de sa vie. Mais bon, elle peut quand même être asexuelle hein, pourquoi pas. Mais si on pointe du doigt tous les persos de film qui ont autre chose que le sexe comme principale quête narrative on a pas fini :P Surtout qu'il me semble que le réalisateur avait dit vouloir faire transparaitre une tension sexuelle entre Kathy et le mec (Garfield je crois?) même si le résultat est plutôt fadasse.
Ça m'est égal d'être laide ou belle. Il faut seulement que je plaise aux gens qui m'intéressent.
Héraclite
Affilié
Messages : 265
Inscription : 12 juin 2014, 14:37
Localisation : 78
A aimé : 0
A été aimé : 6 fois

Re: L'asexualité au cinéma

Message par Héraclite »

La trilogie du Seigneur des anneaux + Le hobbit. Mais c'est un monde imaginaire...
Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 4051
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 690 fois
A été aimé : 1117 fois

Re: L'asexualité au cinéma

Message par Baelfire »

Sherlock Holmes dans la série Sherlock.

Après c'est ce qui se dit. N'ayant regardé pour l'instant que 2 épisodes je peux pas tellement me prononcer.
Image

"Que désires-tu, beauuuuu guerrier?
- Manger!
- Manger?
- Ben oui quoi, j'ai faim! De courir comme ça en plein air, ça me donne faim!"
Avatar de l’utilisateur
alias47
Membre
Messages : 28
Inscription : 08 avr. 2008, 20:39
Localisation : malakoff,france
A aimé : 14 fois
A été aimé : 2 fois

Re: L'asexualité au cinéma

Message par alias47 »

Spencer Reid? (dans Esprits Criminels)
Avatar de l’utilisateur
hatori
Amibe
Messages : 78
Inscription : 17 févr. 2015, 13:37
A aimé : 0
A été aimé : 4 fois

Re: L'asexualité au cinéma

Message par hatori »

il est peut être un peu tard pour répondre à ce sujet ...

Dans un article qui parlait de l’asexualité dans "madmoizelle.com" ils ont présentés deux ou trois personnes de films et séries qui sont asexuels : il y a sherlock Holmes de la serie "Holmes" et un mec dans "the big bang theory " mais je sais plus comment il s'appelle
BouBousk
Apprenti
Messages : 59
Inscription : 22 févr. 2015, 13:44
Localisation : Paris
A aimé : 18 fois
A été aimé : 4 fois

Re: L'asexualité au cinéma

Message par BouBousk »

Sheldon Cooper ? Mais il est surtout totalement socialement inapte ^^'
Dans le genre "possiblement" et over-badass : Daryl dans Walking Dead !
Avatar de l’utilisateur
Daenerys
Membre junior
Messages : 14
Inscription : 19 avr. 2015, 14:59
A aimé : 0
A été aimé : 2 fois

Re: L'asexualité au cinéma

Message par Daenerys »

Dans le cas de Sheldon ce serait vraiment compliqué puisqu'il n'aime aucune forme de contact social : de la simple discussion entre "humains" au fait d’être toucher, tout le répulse :lol: Après, oui il entretient une relation platonique avec une femme. Mais les derniers épisodes sous-entendent de plus en plus qu'il serait envisageable qu'ils aillent plus loin un jour, simplement il a besoin de temps pour tout. Sa copine n'a pas pu rentrer dans sa chambre et s'asseoir sur son lit avant 2-3 ans de relation si je me souviens bien, donc on est plutôt dans du trouble relationnel poussé à l’extrême !

Sinon pour Sherlock Holmes, j'ai vu les 3 saisons il y a un moment et ensuite je me suis plongée dans Elementary (qui reprend aussi l'histoire de Sherlock Holmes mais qui diffère beaucoup de la série britannique) donc j'ai un peu de mal à m'y retrouver entre les deux mais... C'est vrai que de mémoire il n'avait pas de relation. Enfin je me souviens d'une sorte d'idylle avec une femme brillante, qui jouait un rôle avec lui, et finalement qui devait finir décapitée et s'est faite sauver par lui déguisé en taliban (oups, spoiler alerte?)...
Mais s'il était capable d'aimer, est-ce qu'il parlait de ne pas avoir de désir sexuel je ne m'en souviens pas. Il faut que je me les revois, c'est plus très frais dans ma tête !

Sympa ce topic en tout cas
Répondre