Abstinadolescence

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Antéri
Aspirant
Messages : 41
Enregistré le : 10 juil. 2012, 18:15
Localisation : Rennes
A aimé : 2 fois
A été aimé : 0

Abstinadolescence

Message par Antéri »

Bonjour à toutes et à tous,

Je ne suis pas forcément doué pour me dévoiler, mais je souhaiterais parler de ma situation à des personnes pouvant se rapprocher de moi.

Pour ceux qui n'ont pas lu ma présentation dans ''Antéri se présente'', je me suis autoproclamé après avoir effectué des recherches sur moi-même ''abstinent volontaire''. En gros, je ressens de l'attirance physique pour certaines filles (hétéro quoi) mais je n'ai jamais pu le supporter.
Si bien que j'ai toujours ignoré les rares avances qui m'ont été faites.

Je ne sais pas si cela est dû à mon enfance ou quoi que ce soit, je peux juste dire que j'ai très mal vécu l'adolescence. Je ne fait que commencer à sortir d'une période assez triste n'ayant duré pas moins de 5 ans, depuis que mon ex-meilleur copain m'a ''lâché'' pour être ''adolescent'' (--> fumer, être en groupe, aller vers les filles ...)

J'ai fait une séance pour l'instant chez une psychologue, et il en ressort que je pourrais avoir un manque de maturité, ce qui expliquerait ma réticence à m'ouvrir aux autres. Il me reste à savoir la cause de ce manque.

J'ai connu le bonheur absolu avec ce gars car nous étions plus ''gamins'' que les autres (comprendre vivre pour jouer), et il a en quelques sorte tout détruit en se rangeant du côté de l'ennemi.
Nous formions le ''dernier rempart'' contre le monde adulte, ''on ne sera jamais comme eux'' que l'on disait.

En fait, mon trouble n'est pas tant un problème en tant que tel, juste que je me sens un peu seul dans ma condition.
Si vous êtes intéressé par mon cas, je vous invite à lire ma présentation qui résume assez bien mon parcours.

Voila, je remercie d'avance ceux qui vont me lire ; je ne sais cependant finalement pas trop ce que j'attends ce mon message, ni d'ailleurs si celui-ci fut clair.
Ah, si, peut-être y-a-t-il des personnes ayant pris de même chemin que moi qui sait ?!

Avatar du membre
Sonia2D
Membre
Messages : 16
Enregistré le : 29 déc. 2012, 13:26
Localisation : Lyon
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Abstinadolescence

Message par Sonia2D »

Bonjour Antéri,
Tout d'abord, je souhaite te dire que ce n'est pas toujours facile de se dévoiler et de s'ouvrir aux autres, pourtant tu viens de le faire et c'est bien.
Par contre, je ne comprends pas pourquoi ton incapacité (moindre) à t'ouvrir aux autres serait due à un manque de maturité. Tu as peut-être mal vécu l'adolescence, si comme moi, au contraire de ce que tu dis, tu as grandi trop vite. C'est-à-dire que ceux qui passent par la case je suis ado, je fume, je bois, je fais des conneries, sont en pleine transition vers l'âge adulte, ils se cherchent en quelque sorte. Pourtant toi, tu as l'air de savoir où te placer, tu as été étranger à tout ça et c'est peut-être parce que justement tu étais non pas comme tu dis "pas assez mature", mais trop mature? Vu par ailleurs, comme tu t'exprimes dans ton message, ça prouve que tu as fait un long chemin intellectuel, une recherche approfondie sur toi-même, quelqu'un d'immature est incapable de le faire.
De plus des adultes ont aussi du mal à s'ouvrir aux autres, ce "problème" peut être du tout simplement à leur tempérament (timidité) ou alors après avoir été blessé et déçu (méfiance). N'aurais-tu pas été blessé justement par cet ami qui t'a "abandonné"?
Sur ta présentation, si je me souviens bien, tu n'étais pas certain d'être asexuel, c'est cela? Pourtant tu ressens de l'attirance pour les filles, une attirance que tu rejettes... il faudrait savoir pourquoi, peut-être est-ce du en effet à ta difficulté à t'ouvrir aux autres, à ta méfiance. Mais je ne pense pas que tu sois Asexuel.
Je ne suis pas psy, et peut-être que je me trompe, j'aimerai bien pouvoir t'aider en tout cas, ce n'est jamais bon de se sentir seul, j'étais très seule juste à la fin de mon adolescence, il y a un fossé qui s'est creusé entre moi et les gens que je fréquentais. Je suis devenue dépressive et j'ai mis des mois en me remettre. Je peux donc comprendre ce que tu ressens et je te soutiens en tout cas!
« La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents. »
Gandhi

Antéri
Aspirant
Messages : 41
Enregistré le : 10 juil. 2012, 18:15
Localisation : Rennes
A aimé : 2 fois
A été aimé : 0

Re: Abstinadolescence

Message par Antéri »

Merci de ta réponse Sonia2D :)

Concernant le ''manque de maturité'', je sous-entendais plutôt du point de vue sentimental, adultes quoi. En gros, je ne sais qu'apprécier les jeux (voire surtout les ''gamineries'') et ne cherche pas à fonder une famille, avoir des projets, une reconnaissance personnelle et sociale et tout ça quoi. D'où le lien avec un manque d'ouverture au monde, de curiosité etc ... propres aux adolescents si je ne m'abuse (effet de groupe ...). J'insiste vraiment sur le cocon que l'on s'étaient créé avec cet ex-sacro-saint copain et qu'il a brisé en s'adolescisant.

Après, oui peut-être, grandir trop vite ... en fait je n'avait jamais vu ça sous cet angle.

C'est aussi vrai que je suis très timide, que j'ai beaucoup de mal à initier une activité même à un proche, à dire en fait ''suis moi''. --> On en revient encore au manque d'ouverture non ?
Ensuite, tu as vu juste : j'ai carrément été déchiré par cette séparation, j'ai même mis plusieurs années avant d'en prendre bien conscience et arrêter de me mentir à moi-même en me disant que ce n'était pas si grave que ça.
Je ne pense pas en effet être asexuels, mais à ce jour j'éprouve tellement de dégout que je vois une fille qui me plait que je le souhaite souvent. Là où est la progression, c'est aussi que j'ai réussi à prendre du recul par rapport à tout ça ; il n'y a encore que peu de temps, cela me rendait très triste car je me prenais mes sentiments en pleine face. Maintenant c'est plutôt ''bon, c'est comme-ci comme-ça, c'est dommageable, mais pas besoin d'en faire toute une histoire ... ça s'arrangera bien à un moment ou à un autre).

En tout cas merci de ton soutien Sonia2D :)

PS : j'ai dû mal à lire, je ne peut pas détacher mon regard de ton avatar XD

Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3998
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 46 fois
A été aimé : 37 fois

Re: Abstinadolescence

Message par Jullianna »

Bonjour Antéri

Ton témoignage me touche dans le sens où j'ai vécu un truc un peu similaire à l'adolescence, comme une sorte de séparation entre deux mondes.
Je résume brièvement... j'étais copine avec une fille dans mes âges et je sortais parfois en "boum" (comme on disait à l'époque) mais entre copains. On dansait, on chantait, bref on faisait les fous et on s'amusait bien. Et puis un jour, ça été différent, j'ai vu cette copine (parmi d'autres de mes copines, c'était pas fusionnel) flirter, sortir du monde de l'enfance diront les psys et je l'ai regardée :o et je me suis sentie complètement larguée de la voir se comporter comme ça (faut croire que je ne m'y attendais pas :mrgreen: )

Je n'ai pas déprimé, on était toujours copine, je l'écoutais se lamenter sur ses "amourettes" déçues, un vrai coeur d'artichaut, un jour Pierre, le lendemain, elle pleurait, le surlendemain, c'était Paul qui lui avait tapé dans l'oeil etc...
Mais suite à tout ça, j'ai écrit une belle histoire d'amitié tendre, sans flirt... juste pour extérioriser ma façon de voir les choses...parce que je me sentais totalement étrangère à tout ce qu'elle vivait :roll:
et à l'époque de mes 15/16 ans, et plus tard ... internet n'existait pas, ni les forums.

Tu as 20 ans et tu ne me parais pas manquer de maturité. Peut-être que sentimentalement, tu as zappé la case "ado". Ne restes pas sur ce blocage d'enfance (comme tu le dis d'ailleurs toi-même), laisses les choses se faire ou pas. Si aujourd'hui, tu te sens proche d'une abstinence volontaire (ou d'être asexuel temporairement), tu as le temps de te trouver ...Ce n'est pas parce qu'à 20 ans, on est loin de vouloir entrer dans le monde adulte, avoir envie d'être en couple, fonder une famille que ce ne se fera pas plus tard ou pas ...

Et je te rassure, bien des ados ou jeunes adultes qui sautent le pas dans une vie sentimentale ou sexuelle (comme on dit :roll: ) manquent singulièrement de maturité :lol:
Va à ton rythme :)

Antéri
Aspirant
Messages : 41
Enregistré le : 10 juil. 2012, 18:15
Localisation : Rennes
A aimé : 2 fois
A été aimé : 0

Re: Abstinadolescence

Message par Antéri »

Merci pour ton message Jullianna :)

Je suis heureux d'entendre un témoignage comme le tien, je pense que ta manière de gérer ce changement a été plus sain puisque tu as dit ne pas avoir souffert du changement des autres de ton âge (si j'ai bien compris).
Mais suite à tout ça, j'ai écrit une belle histoire d'amitié tendre, sans flirt... juste pour extérioriser ma façon de voir les choses...parce que je me sentais totalement étrangère à tout ce qu'elle vivait
Est-ce que cela revient à dire que tu as réussi à lier cette amitié en ayant conscience de ta ''différence'' ?

Je pense que tu as raison, je me prend pas mal la tête pour au final pas grand chose ^^ Malgré tout je ne regrette pas toutes ces recherches sur moi-même car cela m'a permis de trouver (ou plus exactement localiser) mon bonheur.
Il n'en reste pas moins que je me sens assez seul dans cette abstinence/asexualité ... mais je suppose que ce doit être un problème commun à nous tous, non ?

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Abstinadolescence

Message par Piccolo »

Je ne vois pas où est l'immaturité, tu es simplement une personne qui a eu un développement "normal" (dans le sens où tu n'as pas brûlé les étapes) et qui s'est peut-être sentie mal avec les valeurs faussement adultes du monde extérieur et de sa peuplade d'adolescents en manque de repaires.

Je pense la même chose que Sonia2D, au sens où tes valeurs à toi se sont confrontées directement ou indirectement avec celles des autres, ce qui a entrainé une cogitation surement importante, d'où ton étonnante maturité au contraire. Surtout évite de prendre chaque dire de "spécialistes" comme parole d'évangile.

Mais il faut partir du principe qu'il n'y a pas de bonnes ou mauvaises personnes au niveau social, seulement des personnes qui nous correspondent ou pas. Essaye d'élargir ton réseau social, de l'affiner, de rencontrer des personnes avec lesquelles tu pourrais t'ouvrir...dès lors tes "problèmes" en rapport avec ta sexualité se résorberaient sans problème je pense.

Quoi qu'il en soit tu n'as aucun gros problème à mon sens. Tu peux être fier de toi et de ton parcours.

Antéri
Aspirant
Messages : 41
Enregistré le : 10 juil. 2012, 18:15
Localisation : Rennes
A aimé : 2 fois
A été aimé : 0

Re: Abstinadolescence

Message par Antéri »

Merci également à toi Piccolo pour ta réponse :)

Déjà,
Surtout évite de prendre chaque dire de "spécialistes" comme parole d'évangile.
ça c'est vrai (mais en même temps à qui se fier ?)
[...] dès lors tes "problèmes" en rapport avec ta sexualité se résorberaient sans problème je pense
Dans quel sens tu voie cela ? Je rejoins la locomotive ou mon abstinence ne me posera plus de problèmes (de par la différence) ?

A mon sens, le premier cas de figure implique quelque part un changement alors que le second ne serait que de retrouver la complicité jadis perdue.
Quoi qu'il en soit tu n'as aucun gros problème à mon sens. Tu peux être fier de toi et de ton parcours.
Tu ne me connais pas, mais ça me fait plaisir quand même, merci ;)

Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3998
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 46 fois
A été aimé : 37 fois

Re: Abstinadolescence

Message par Jullianna »

Antéri a écrit :Je suis heureux d'entendre un témoignage comme le tien, je pense que ta manière de gérer ce changement a été plus sain puisque tu as dit ne pas avoir souffert du changement des autres de ton âge (si j'ai bien compris).
Effectivement, il n'y a pas eu de souffrance en tant que telle. D'abord, je pense, parce que j'ai continué à cotoyer des jeunes qui me ressemblaient (plus que ceux qui buvaient ou flirtaient, etc... :roll: ).

Est-ce que cela revient à dire que tu as réussi à lier cette amitié en ayant conscience de ta ''différence'' ?
Euh, ça s'explique sans doute justement parce que ça fait partie de mon tempérament ou de ma personnalité (je ne sais comment dire). Avoir conscience de "ma différence" revient à dire que je n'ai conscience de rien car pour moi, c'est une évidence et que je revendique.
Je pense que tu as raison, je me prend pas mal la tête pour au final pas grand chose ^^ Malgré tout je ne regrette pas toutes ces recherches sur moi-même car cela m'a permis de trouver (ou plus exactement localiser) mon bonheur.
c'est toujours enrichissant d'essayer de se connaître même si on doit se prendre la tête un peu :wink: mais arrive un moment où justement, on peut être plus cool (après s'être bien noué les neurones :lol: ) et pense que tu es arrivé là (d'après ce que tu dis)
Il n'en reste pas moins que je me sens assez seul dans cette abstinence/asexualité ... mais je suppose que ce doit être un problème commun à nous tous, non ?
oui et tout dépend de notre capacité à être seul ...
mais on est heureux de voir qu'on peut partager des similitudes avec d'autres, ça peut permettre de s'ouvrir aux autres en confiance

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Abstinadolescence

Message par Piccolo »

Antéri a écrit :ça c'est vrai (mais en même temps à qui se fier ?)
Oui c'est vrai, c'est pas toujours évident de faire la part des choses. Mais en l'occurrence, le fait qu'elle remette en cause ta maturité de cette manière est vraiment très simpliste à mon sens.
Antéri a écrit :Dans quel sens tu voie cela ?
Dans le sens où un groupe de personne pas trop éloigné de tes valeurs et de ta personnalité, pourrait t'aider à t'ouvrir davantage et à éventuellement te sentir mieux, à tous les niveaux.
Antéri a écrit :Tu ne me connais pas, mais ça me fait plaisir quand même, merci
Effectivement, je me base uniquement sur ce que tu présentes. Mais honnêtement je ne pense pas me tromper.

Antéri
Aspirant
Messages : 41
Enregistré le : 10 juil. 2012, 18:15
Localisation : Rennes
A aimé : 2 fois
A été aimé : 0

Re: Abstinadolescence

Message par Antéri »

Merci à vous !!

C'est un peu plus clair à présent !
Je pense qu'effectivement j'ai passé le palier de la compréhension, ce ne sera que plus facile de m'ouvrir aux autres en sachant tout ça.
Reste la mise en pratique.

J'ai également ma seconde séance chez la psy, peut-être aussi pourra-t-elle me conseiller d'aller vers telles ou telles choses d'après toutes ces descriptions.

Je ne sais pas trop quoi dire de plus, sinon qui vivra verra - et après la pluie, la sortie -

Avatar du membre
Star
Adepte
Messages : 201
Enregistré le : 24 mars 2011, 16:01
Localisation : Paris
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Abstinadolescence

Message par Star »

Quand je li certains je me dis: "on a pas eu la même adolescence ça c'est clair".
(J'ai pas fumé, je buvais pas, j'allais pas dans des boom et je me portais pas plus mal)

un manque de maturité?Ce qui empêche de s'ouvrir aux autres c'est surtout la timidité, le manque de confiance en sois, le manque d'estime de sois ou la peur ou encore le fais de ne pas se reconnaître dans les différents groupe sociaux qui nous entourent.
En gros tu es un peu comme un électron libre qui erre.

Répondre