L'asexualité et l'identité de genre

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Piccolo
Atrix
Messages : 1737
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

L'asexualité et l'identité de genre

Message par Piccolo »

On sait que la sexualité est une partie intégrante de l'identité de genre pour la plupart des gens: Les hommes se définissent par rapport aux femmes, et les femmes par rapport aux hommes.

Mais alors pour nous ? Qu'est-ce qui fait de nous des hommes ou des femmes ? Comment s'est construite notre identité dès lors que nous ne reposons pas sur l'aspect "génital" (entre autres) ?

Avatar du membre
Louison
Apprenti
Messages : 69
Enregistré le : 15 oct. 2012, 17:32
Localisation : Finistère
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: L'asexualité et l'identité de genre

Message par Louison »

La part d'éducation doit être très forte... Petite, bien qu'ayant de longs cheveux blonds et un physique très féminin, je voulais me déguiser en cow-boy, mais mes parents m'offraient invariablement des déguisements de fées ou d'infirmières :(
Je suis persuadée que la dimension culturelle a eu le dessus sur une sorte d'indifférence inée (en tout cas, chez moi).
Merci pour cette interrogation, tu lances un sujet passionnant.

Avatar du membre
Jullianna
Aborigène
Messages : 4036
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 67 fois
A été aimé : 48 fois

Re: L'asexualité et l'identité de genre

Message par Jullianna »

Noël arrive bientôt et je vous invite à regarder les catalogues de jouets ... déjà un début de réponse !

les très jeunes enfants ont la liberté (encore) qu'on leur présente des jouets "communs" - peluche, jeu d'éveil etc...
c'est après, quand l'enfant grandit que les jouets sont catégorisés ; petite fille avec poupées, déguisement de fée, cuisine miniature etc... (comme le dit Louison) et petit garçon avec des figurines de batman, des voitures téléguidées, et des déguisement de cow boy ...
Mais si les parents restent en dehors des choix formatés, les enfants vont vers les jouets qui leur plaisent...
Perso, je préférai les petites voitures et si je jouai avec des poupées, c'était plus pour en faire mes "élèves" que "mes filles" :lol:

Avatar du membre
Isilua
Amène
Messages : 414
Enregistré le : 13 oct. 2012, 21:45
Localisation : Bourgoin-jallieu ( lyon )
A aimé : 0
A été aimé : 1 fois

Re: L'asexualité et l'identité de genre

Message par Isilua »

Bonne question en effet :p

Comme dit plus haut : l'éducation.
Pour la "norme", un garçon ira jouer au foot, une fille à la poupée. Et sa se voit tout au long de notre vie.
C'est aussi pour cela que peu de monde nous comprend.
Et c'est aussi pour cela que c'est long et dure de se "découvrir" comme asexuel(le).
On nous a forcé inconsciemment à se définir comme hétéro-asexuel, ce qui met les remises en questions délicates.

Pour moi, la question serait plutôt :
Comment peut on se construire une identité autre que la "norme" ?
'Sachant que notre vie n'est pas la notre, du berceau au tombeau.
Nous sommes liés les uns au autres, dans le passé et le présent.
Et par chacun de nos crimes, chacune de nos attentions, nous enfantons notre avenir.'

Cloud Atlas

Avatar du membre
Louison
Apprenti
Messages : 69
Enregistré le : 15 oct. 2012, 17:32
Localisation : Finistère
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: L'asexualité et l'identité de genre

Message par Louison »

En fait, cela dépend aussi beaucoup du milieu professionnel dans lequel nous évoluons. J'ai par exemple la chance d'avoir un métier dans lequel je n'ai de compte à rendre à personne, et où, si je fais bien mon boulot, on respecte ma différence en se disant seulement que je suis un peu "bizarre" (une coupe vraiment très très courte pour une femme, jamais de jupes etc.) Finalement, c'est peut-être moins une difficulté de construire son identité que de la faire admettre par "la norme".
D'où, d'ailleurs, l'intérêt de ce type de communauté A, même si j'ai horreur des communautarismes : ça fait du bien, de temps en temps, de se sentir dans une "norme à nous" !

Beliefs
Adepte
Messages : 248
Enregistré le : 01 janv. 2012, 23:14
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: L'asexualité et l'identité de genre

Message par Beliefs »

Merci Piccolo, tu viens de me faire réfléchir sur le fait que j'ai tjours cru avoir été un garçon manqué car je jouais invariablement avec les jouets garçons ou filles. Et si j'aimais pas les jupes c'est probablement parce que je suis frileuse et que je préfère être couverte par un pantalon. Bon c vrai que la dinette j'aimais pas et j'aime toujours pas faire la cuisine devenue adulte. Mais bon, j'aimais pas les dessins animés et je les aime toujours pas. Donc je crois pas qu'il s'agisse de difficulté d'identité de genre, j'ai toujours eu une grande liberté par rapport aux conventions, très peu influençable par cela. Comme je suis la benjamine, j'avais le choix sur un grand nombre de jouets. Les lego's c'était pas mal, on construisait des gros chars et puis on se fracassait l'un autre jusqu'à ce que l'un explose. Bizarrement, c'était toujours moi qui perdait ^^

Bref je crois que l'identité homme/femme se fait surtout par le sexe génital et l'évolution à l'adolescence.

Piccolo
Atrix
Messages : 1737
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: L'asexualité et l'identité de genre

Message par Piccolo »

J'ai lu pas mal le forum AVEN anglophone, et parmi les profils il y a peu de "male" et "female" dans la catégorie "gender".

Beaucoup s'identifient comme "neutrois", "genderless" ou "queer".

On dirait que les gens ont du mal à dissocier l'identité de genre et l'orientation sexuelle.

Beliefs
Adepte
Messages : 248
Enregistré le : 01 janv. 2012, 23:14
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: L'asexualité et l'identité de genre

Message par Beliefs »

Ca fait genre t'sais bien ;-)

Avatar du membre
CLP
Acolyte
Messages : 373
Enregistré le : 19 août 2011, 15:05
A aimé : 0
A été aimé : 3 fois

Re: L'asexualité et l'identité de genre

Message par CLP »

Piccolo a écrit :J'ai lu pas mal le forum AVEN anglophone, et parmi les profils il y a peu de "male" et "female" dans la catégorie "gender".

Beaucoup s'identifient comme "neutrois", "genderless" ou "queer".

On dirait que les gens ont du mal à dissocier l'identité de genre et l'orientation sexuelle.

Oui mais elle/ils ne disent pas : mon genre est lié à mon asexualité. Au contraire ! Pourquoi dis-tu qu'ils/elles ont du mal à dissocier les deux ? Ces personnes ne disent pas que l'orientation sexuelle est dépendante de l'identité de genre.

Ce que tu veux dire peut être c'est : pourquoi y a-t-il autant de personne "neutrois", "genderless" ou "queer" chez les A ?

Edit : je crois que tu pars du principe que les A "neutrois", "genderless" ou "queer" se sont laissé-es "tromper" par l’association commune entre sexualité et genre et que c'est pour ça qu'ils/elles s'identifient comme ça. Je ne pense pas.

edit 2 : Cf l'article d'Asexualité-s : Je suis agenre ou Tagath fait clairement la distinction entre sexualité et genre...
Modifié en dernier par CLP le 07 nov. 2012, 00:01, modifié 3 fois.

Avatar du membre
Tyane
Ascendant
Messages : 917
Enregistré le : 26 avr. 2011, 17:15
A aimé : 4 fois
A été aimé : 39 fois

Re: L'asexualité et l'identité de genre

Message par Tyane »

Louison a écrit : D'où, d'ailleurs, l'intérêt de ce type de communauté A, même si j'ai horreur des communautarismes : ça fait du bien, de temps en temps, de se sentir dans une "norme à nous" !
Avoir quelque chose en commun, et en discuter, ne fait pas nous un groupe fermé :)
Piccolo a écrit :On sait que la sexualité est une partie intégrante de l'identité de genre pour la plupart des gens: Les hommes se définissent par rapport aux femmes, et les femmes par rapport aux hommes.
?
Oui, si tout le monde n'a pas d'attirance sexuelle, tout le monde a une identité sexuelle, dont il est difficile de s'extraire. (Perso, je ne me vois pas sortir en jupe ou mettre du maquillage, bien que je tolère ce comportement qui, pour un garçon, en occident, passe pour "hors-norme". Et pourtant les attributs vestimentaires ne correspondent qu'à des conventions sociales.)

Avatar du membre
shunette
Affable
Messages : 126
Enregistré le : 03 nov. 2011, 22:28
Localisation : Würzburg et Normandie en alternance
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: L'asexualité et l'identité de genre

Message par shunette »

Si tout était lié à l'éducation ou au genre chromosomique, il ne devrait pas y avoir de transgenre... Il est assez rare qu'une personne XY qui extérieurement (donc génitalement) ait le physique d'un XY soit éduqué par ses parents comme une personne XX, avec poupée et jupe...
Donc si on suit votre logique éducative, chromosomes XY + pénis + éducation masculine = genre masculin.
Or ça n'est pas toujours le cas. Je pense pour ma part qu'il n'y a pas d'explication, que ce soit pour le genre comme pour la sexualité (ce qui pour moi n'a rien à voir, je confirme CLP, ça permet juste de me faire mieux comprendre je pense :P) Pourquoi suis-je de genre féminin? Pourquoi suis-je bisexuelle? il n'y a pour moi pas de réponse, c'est juste une question de ressentis.
''Le sexe est toujours une relation de pouvoir. Il faut une lutte, une domination de l'un sur l'autre!'' Monique Larue
''Le sexe n'est pas un moyen de communiquer, chacun vit les choses de la manière la moins partageable qui soit.'' Catherine Millet
Voilà qui me rend fière d'être comme je suis...

Voya
Aguerri
Messages : 564
Enregistré le : 10 oct. 2011, 20:21
A aimé : 2 fois
A été aimé : 4 fois

Re: L'asexualité et l'identité de genre

Message par Voya »

Je suis d'accord avec Shunette, il n'y a pas d'explication à mon avis. J'ai bien essayé aussi de retourner ça dans tout les sens, notamment au niveau de l'influence de l'éducation. Une éducation un peu différente des normes, apporte je crois une plus grande ouverture pour mieux comprendre les différences des autres, mais n'influence pas tant que ça. (C'est notamment un des arguments des religieux, contre l'adoption d'enfant pour des couples de même sexe. Etre élevé par ce genre de couple, ne va pas rendre l'enfant automatiquement homo, ou déséquilibré comme ils veulent nous faire croire). Sinon oui beaucoup de gens ont du mal à comprendre la différence entre identité de genre et orientation sexuel, moi même j'ai eu un peu de mal à comprendre au début, donc c'est pas étonnant.

Avatar du membre
yuna22
Adepte
Messages : 182
Enregistré le : 28 août 2012, 00:15
Localisation : Suisse
A aimé : 0
A été aimé : 6 fois

Re: L'asexualité et l'identité de genre

Message par yuna22 »

Je suis aussi persuadée que l'orientation/identité sexuelle d'une personne ne dépend pas de son éducation!
Et il n'y a pas à priori aucune raison qu'un couple homo rende un enfant plus déséquilibré qu'un couple "normal" hétéro.

Avatar du membre
Vince27
Altruiste
Messages : 1166
Enregistré le : 06 nov. 2012, 00:17
A aimé : 153 fois
A été aimé : 171 fois

Re: L'asexualité et l'identité de genre

Message par Vince27 »

Je fais confiance au chromosome pour déterminer mon genre. L'idée que des goûts ou attitudes seraient efféminés ou virils n'a pour moi pas de sens.
Cela entraîne d’ailleurs beaucoup d'idées reçues.

Comme si, par exemple, des métiers étaient réservés à un genre ou l'autre.
On peu cité l'exemple de la civilisation des amazones qui allait à contre courant de la répartition des tâches par rapport aux société occidentales.

De même, le code vestimentaire est pour l'essentiel très culturel.
Porté une jupe, des talons hauts, ne change pas ton code génétique et seul une illusion nous fait croire que se sont des accessoire féminin.
En revanche, le soutien gorge est adapté aux caractéristiques corporelles du genre féminin.

Il manquerait plus qu'on choisisse des couleurs prédestinées... du genre je sais pas...
:idea: vert pour les filles, rouge pour les garçons :?:

Avatar du membre
Aède
Affable
Messages : 121
Enregistré le : 10 févr. 2010, 14:16
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: L'asexualité et l'identité de genre

Message par Aède »

Je suis de sexe masculin, à part ça, je ne sais pas trop quoi vous dire. Je suppose que pour quelqu'un comme moi, de manière interne, la question n'a pas d'importance.

Répondre