asexualité: innée ou acquise?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
brahms
Amibe
Messages : 88
Enregistré le : 23 sept. 2012, 23:50

asexualité: innée ou acquise?

Message par brahms » 15 oct. 2012, 22:55

Pour ma part, j'ai déjà ressenti des pulsions sexuelles mais au moment de la puberté et ça s'est très vite calmé.
Je trouverais intéressant de savoir si de manière générale, un(e) asexuel(le) l'a toujours été ou s'il a pu connaitre une libido par le passé.

Avatar du membre
Koala
Aspirant
Messages : 49
Enregistré le : 24 sept. 2012, 23:39

Re: asexualité: innée ou acquise?

Message par Koala » 15 oct. 2012, 23:29

J'ai eu des relations sexuelles sans pour autant dire que j'avais une "libido". Je pencherai plutôt pour dire que c'est la pulsion sexuelle qui est acquise. A la puberté on découvre son corps et donc des zones dites érogènes, qui procurent une sensation agréable, mais je ne parlerai pas de pulsion sexuelle dans ce cas là.

Beliefs
Adepte
Messages : 248
Enregistré le : 01 janv. 2012, 23:14

Re: asexualité: innée ou acquise?

Message par Beliefs » 16 oct. 2012, 10:18

Ah c'est cool, y en a plein des bons sur ce forum ! Se poser des questions, faire avancer le schmilblick, ça c'est bon ! :-)
Se dire "je suis ainsi" est une affirmation plus ou moins fausse. Il faudrait plutôt dire "actuellement j'aime ça ou ça et je me ressens, pour l'instant, ainsi".
Agree !!! ++++++

J'fais partie du groupe qui a jamais vu sa libido augmenter mais tous les scénarii sont possibles. Depuis aussi loin que je me souvienne, je savais que je n'étais pas mue par les mêmes pulsions, mais ça ne concernait pas que la sexualité. J'ai souvent été ce témoin aux yeux écarquillés en observant les autres dominés par leurs diverses pulsions. Celle de l'avoir notamment, tous ces gosses qui faisaient la collection de ci de là sans se dire que dans un an ils mettraient tout à la poubelle. Du gâchis.

anita
Affilié
Messages : 294
Enregistré le : 11 sept. 2011, 10:58
A aimé : 7 fois
A été aimé : 7 fois

Re: asexualité: innée ou acquise?

Message par anita » 16 oct. 2012, 10:24

Je n'ai jamais ressenti quelque chose qui soit en rapport avec la sexualité personnellement...
Et n'en ai jamais eu envie...

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: asexualité: innée ou acquise?

Message par Piccolo » 16 oct. 2012, 12:13

Innée ou acquise ? Personnellement, je m'en moque au fond. Je me base sur des faits réels et concrets, et en l'occurrence, je suis bel et bien asexuel. Et c'est aussi vrai que le ciel est bleu.

Il ne s'agit clairement pas d'un manque de libido: Consommer une boite entière de viagra ne me donnerait pas pour autant envie de sauter sur tout ce qui bouge, c'est bien bien plus profond que ça, il n'y a pas de mot pour l'expliquer.

Zimou
Administrateur
Messages : 4995
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 435 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: asexualité: innée ou acquise?

Message par Zimou » 16 oct. 2012, 12:18

+1 ^^
de plus, j'ajoute que pour certain elle est innée, et que d'autre ont ressentie de l'attirance avant (comme chez les homosexuels)
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Koala
Aspirant
Messages : 49
Enregistré le : 24 sept. 2012, 23:39

Re: asexualité: innée ou acquise?

Message par Koala » 17 oct. 2012, 13:02

Personnellement, je ne me moque pas de savoir si l'asexualité est innée ou acquise et je trouve la question très intéressante. Je suppose qu'elle a déjà été débattue sur ce forum, car elle est essentielle je pense, pour comprendre ce que nous sommes.
Je suis d'accord avec ce que dit l'anthropologue Philippe Brénot, la sexualité, ça s'apprend.
Déjà tout petits on nous attribue des fiancé-e-s à l'école, on voit (ou non) nos parents se bécoter, sans oublier les images que l'on voit, à la télévision ou au cinéma , sans parler de la pornographie. Tout cela guide la sexualité vers telle ou telle pratique, qui sera différente selon les individus. Je pense qu'au départ, nous sommes tous asexuels.

Avatar du membre
Oups
Affable
Messages : 126
Enregistré le : 06 avr. 2012, 22:42
Localisation : Picardie (80)
A été aimé : 1 fois

Re: asexualité: innée ou acquise?

Message par Oups » 17 oct. 2012, 20:53

Koala a écrit :Je suis d'accord avec ce que dit l'anthropologue Philippe Brénot, la sexualité, ça s'apprend.
Déjà tout petits on nous attribue des fiancé-e-s à l'école, on voit (ou non) nos parents se bécoter, sans oublier les images que l'on voit, à la télévision ou au cinéma , sans parler de la pornographie. Tout cela guide la sexualité vers telle ou telle pratique, qui sera différente selon les individus. Je pense qu'au départ, nous sommes tous asexuels.
Et comment cette vision des choses explique l'homosexualité ?

(on ne peut pas dire que "déjà tout petits on nous attribue des fiancés du même sexe à l'école... sans oublier les images de relations homo qu'on voit à la télévision ou au cinéma...")
"Les êtres vivants ont été créés pour être aimés.
Les choses pour être utilisées.
La raison pour laquelle le monde est un chaos.
C'est qu'aujourd'hui les choses sont aimées.
Et que les êtres vivants sont utilisés."

Avatar du membre
Koala
Aspirant
Messages : 49
Enregistré le : 24 sept. 2012, 23:39

Re: asexualité: innée ou acquise?

Message par Koala » 18 oct. 2012, 11:15

Oups a écrit : Et comment cette vision des choses explique l'homosexualité ?
Homosexualité, hétérosexualité c'est de la sexualité n'est ce pas ? Pour moi cela se construit de la même façon, il n'y a pas de différence.

RValiasRV
Ascendant
Messages : 900
Enregistré le : 30 mars 2011, 01:11
Localisation : RER Ligne D/Transilien Ligne R
A aimé : 14 fois
A été aimé : 27 fois
Contact :

Re: asexualité: innée ou acquise?

Message par RValiasRV » 11 févr. 2013, 03:08

Ah l'éternelle question....

On n'en a parlé plus longuement ici d'ailleurs :

http://www.asexuality.org/fr/forum/view ... hilit=inné

On peut toujours écouter l'avis de quelques spécialistes (ils traitent de la question du genre, mais le raisonnement est le même ?)
L'homme a toujours voulu croire en quelque chose car il est difficile de croire en soi.

Avatar du membre
Aède
Affable
Messages : 121
Enregistré le : 10 févr. 2010, 14:16

Re: asexualité: innée ou acquise?

Message par Aède » 12 févr. 2013, 18:01

Déjà tout petits on nous attribue des fiancé-e-s à l'école, on voit (ou non) nos parents se bécoter, sans oublier les images que l'on voit, à la télévision ou au cinéma , sans parler de la pornographie. Tout cela guide la sexualité vers telle ou telle pratique, qui sera différente selon les individus. Je pense qu'au départ, nous sommes tous asexuels.
C'est ta version du "Je pense qu'au départ, nous sommes tous bisexuels", qu'on peut rencontrer ailleurs... :|
Homosexualité, hétérosexualité c'est de la sexualité n'est ce pas ? Pour moi cela se construit de la même façon, il n'y a pas de différence.
Cela semble contradictoire avec ce que tu as écrit plus haut, non ? Dans ce cas, comment expliques-tu l'asexualité ?

Il y a tout de même quelque chose de fondamental, d'ancré dans la personne, qui détermine son orientation sexuelle (qu'il faut envisager selon la perspective du "spectre de la sexualité", pas de trois ou quatre catégories fixes et uniques), les questions d'attirance ou pas (etc.). Ce sont plutôt les conséquences, les pratiques, les choix, qui dépendent de l'extérieur (famille, société, lois, politique, religion, etc.), même si, bien entendu, une influence prégnante, écrasante, ou des évènements, des traumatismes, vont atteindre ce fondement constitutif de la personne, vont causer des changements, des problèmes, des troubles, de la culpabilité.
Ensuite, dans la pratique, les comportements sexuels, relationnels, etc. vont s'effectuer par rapport au cadre social (en conformité, en désaccord, complètement à côté...), qui les détermine plus ou moins, comme il détermine tout le reste.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Virgil21 et 1 invité