Espace de discussion aromantique

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
nightswimming
Membre
Messages : 29
Enregistré le : 11 avr. 2020, 15:21
A aimé : 21 fois
A été aimé : 5 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par nightswimming »

Je me questionne beaucoup personnellement sur cette question de l'aromantisme.
Je me retrouve parfaitement dans ce qu'écrit Hestia.

Le célibat ne nous procure aucune frustration, et aucun sentiment de solitude (liée au célibat). Bien au contraire, le célibat semble nous convenir.
Me concernant, ce qui me permet de savoir que je suis aromantique, c'est justement le fait qu'être célibataire ne m'a jamais procuré de sentiment de mal être ni de frustration. Je suis capable d'aimer profondément des gens, mais c'est l'amitié, voir une famille de coeur que je désir partager avec les personnes que j'aime, et non pas une relation amoureuse.


Je signe ces propos des deux mains !
Les quelques très brèves expériences de relations de couple que j'ai eues ont été très très difficiles à vivre pour moi (je détaille en longueur ici :
https://journaldunasexuel.blogspot.com/ ... -suis.html )

J'ai pu avoir parfois des inclinaisons amoureuses envers des gens, mais ça ne s'est jamais concrétisé en relations, et je n'en ai jamais souffert véritablement. Quand je pense au mot "souffrance", et à ce à quoi je peux le rattacher dans ma vie, ça n'a rien à voir avec ça... OK, je suis attiré par X ou Y, elle non, ou alors on a essayé et ça n'a pas marché, so what, la vie continue, il y a bien pire non ?!

Les questions qui ne sont toujours pas tranchées dans ma tête sont celles-ci:

- Est-ce que cette idée que la personne va me demander du sexe n'est pas ce qui m'a toujours empêché de tomber amoureux jusqu'à présent ?
- Est-ce qu'avec une personne asexuelle je pourrais dépasser le rejet du couple que j'ai toujours éprouvé ?

Impossible pour l'heure de le savoir véritablement. Comme dit le groupe Morcheeba: Fear can stop you loving, love can stop your fear... but it's not always that clear ...
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur nightswimming pour son message :
Eulabéia (26 mai 2020, 19:30)

Avatar du membre
Ylber
Adepte
Messages : 221
Enregistré le : 13 janv. 2018, 17:22
Localisation : Paris
Pronom : Il
A aimé : 63 fois
A été aimé : 93 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Ylber »

Hello ! Votre très intéressante discussion m'inspire un commentaire et une question.

Le commentaire : éprouver le sentiment amoureux et vouloir être en couple sont à mon avis deux choses tout à fait différentes. Le couple n'est qu'une modalité pratique d'organisation de la relation, qui peut très bien ne pas être souhaitée quand on est amoureux, pour toutes sortes de raisons : soit que l'un et l'autre refusent de s'enfermer dans un carcan étouffant, justement par passion amoureuse, soit qu'ils considèrent préférable d'y renoncer pour le bien de l'être aimé (très nombreuses œuvres de fiction sur ce thème), etc. Inversement, on peut très bien se mettre en couple sans être amoureux, par exemple juste pour se soutenir mutuellement et faire face à deux aux difficultés de la vie.

La question : ce que vous décrivez sous le terme d'aromantisme, n'est-ce pas ce que tous les hétéros et les homos exclusifs vivent dans leur relation avec le sexe qui ne les attire pas ? Je n'éprouve pas d'attirance amoureuse pour les femmes, j'ai du mal à comprendre l'intérêt que mes copains hétéros leur portent, et pourtant, cela ne m'empêche pas d'éprouver pour certaines toute une gamme de sentiments positifs : amour filial, fraternel, avunculaire (je viens d'apprendre le terme : ici, je désigne la relation avec ma nièce) ; amitié ; solidarité ; complicité ; admiration ; idolâtrie...
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Ylber pour son message (3 au total) :
PassionA (21 avr. 2020, 11:40) • nightswimming (21 avr. 2020, 12:01) • Narcissa (22 avr. 2020, 19:08)

Avatar du membre
Hestia
Atrix Revolutions
Messages : 1916
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 258 fois
A été aimé : 455 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Hestia »

Yiber tu as raison de mettre en évidence la différence entre le sentiment amoureux et la relation de couple. Néamoins, de ce que j'ai pu constaté, la plupart du temps, les personnes qui ne sont pas aromantiques veulent être en couple lorsqu'elles sont amoureuses, et le célibat de longue duré fini par leur procurer un certain manque ou mal être. Du moins c'est ce que j'ai pu observer.

Comme tu l'as signalé avec tes exemples, généralement quand les personnes romantiques choisissent de ne pas vivre une relation amoureuse, c'est parce qu'il y a quelque chose qui les incite à refuser de s'engager ou à estimer qu'il est préférable de sacrifier leur désir, ou alors il est question de sentiments non réciproque.

Les personnes aromantiques et je pense que c'est aussi le cas pour les personnes qui sont grey-romantiques, le ressenti vis-à-vis des relations amoureuses ne semble pas être identique que celui des personnes qui ne sont pas aromantique.
Je suis une personne non-binaire. J'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes. Mais j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Atrix Reloaded
Messages : 1851
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Ael/Elle
A aimé : 520 fois
A été aimé : 467 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Grignoteuse de bouquins »

Une autre chose que j'ai remarqué chez les personnes romantiques, (je suis dans le spectre aro) c'est qu'il faudrait un certain temps avant que les personnes se considèrent "en couple" (je parle dans le cas où les sentiments sont réciproques et où elles se connaissaient déjà). J'ai l'impression qu'il y aurait des "stades" à passer avant de pouvoir arriver a ce truc. Que quoi qu'il en soit, il faudrait attendre. Je trouve ça vraiment étrange, dans ma vision, du moment où on s'avoue des sentiments, pourquoi attendre ? Souvent j'entends parler de temps de réflexion, mais réfléchir à quoi ?
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar du membre
Hestia
Atrix Revolutions
Messages : 1916
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 258 fois
A été aimé : 455 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Hestia »

Je me trompe peut être, mais ce que tu décris Grignoteuse de bouquins, ce ne serrait pas un état d'esprit adopté par la culture d'une société?

Je veux dire par là, que la vision qu'on a vis-à-vis de comment se forme un couple n'est certainement pas la même d'un pays à l'autre, voir même d'une religion à une autre, si on inclut l'influence religieuse que peut avoir chez les personnes pieuse vis-à-vis de la vie en couple.
Je suis une personne non-binaire. J'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes. Mais j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Atrix Reloaded
Messages : 1851
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Ael/Elle
A aimé : 520 fois
A été aimé : 467 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Grignoteuse de bouquins »

Oui c'est en partie culturel, mais chez les nord-américains, les mœurs sont carrément différentes.
J'ai remarqué que beaucoup plus de personnes utilisaient le jargon de l'amitié avant de parler d'amour, alors qu'ici on a tendance a chercher directement l'amour romantique. De manière générale, ils disent beaucoup plus souvent que leurs amoureux.se.s sont aussi leurs meilleurs potes, et dans la francophonie c'est pas vraiment le cas.

Il y a une grosse part de culturel dans le fait d'attendre avant de se mettre en couple et tout ça, mais je me demande si c'est quelque chose de spécifique aux relations de couple romantiques ou pas. Parce que dans les relations amicales, il y a pas vraiment cette notion d'attente ? Ni dans tous les autres types de relations, enfin c'est mon impression.
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar du membre
Hestia
Atrix Revolutions
Messages : 1916
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 258 fois
A été aimé : 455 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Hestia »

Effectivement! Je suppose que c'est lié au fait qu'une relation amoureuse réclame un engagement assez différent que celui qu'on prend envers l'amitié et les autres membres de la famille. Je pense qu'il y a des gens qui préfèrent être prudents dû à des déceptions ou à une peur d'être déçu.

De ce que j'ai constaté, les romantiques ont souvent des attentes bien plus exigeante de leurs relations amoureuses que de leurs amitiés ou relation familial.

Sans oublier qu'on est dans une société qui valorise les relations monoamoureuses, donc les romantiques se mettent visiblement beaucoup de pression ou ont peur d'être trompé ou que la relation amoureuse ne fonctionne pas
Je suis une personne non-binaire. J'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes. Mais j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Atrix Reloaded
Messages : 1851
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Ael/Elle
A aimé : 520 fois
A été aimé : 467 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Grignoteuse de bouquins »

C'est vrai qu'avec toutes les conventions qui sont autour des relations amoureuses, ca doit mettre une pression en plus et changer la valeur de cet engagement pour la plupart. Je n'avais pas du tout pensé à ça.
Ça me fait penser qu'avec une amie, il y a peut-être 1 an on avait discuté de pourquoi elle avait autant d'attentes et de critères concernant ce type de relations, je lui ai dit que pour avoir autant d'attentes il y avait sûrement un manque affectif et elle m'avait dit que c'est juste qu'elle avait peur de ne pas s'épanouir si elle ne prenait pas en compte ce genre de critères. Elle m'a dit que cette pression était nécessaire pour elle.
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar du membre
Grande petite Elo
Membre
Messages : 23
Enregistré le : 12 sept. 2019, 22:00
A aimé : 0
A été aimé : 2 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Grande petite Elo »

Question peut être un peu stupide mais est ce que ça existe les demi romantiques. Pas les gens, mais le terme parce si c'est le cas je pense qu'il faudrait en parler. Parce que dans la communauté LGBTQIA on entend parler des demi sexuels mais pas de leurs potentiel équivalent en version romantique.
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Grande petite Elo pour son message :
Hestia (07 mai 2020, 06:50)

Avatar du membre
Hestia
Atrix Revolutions
Messages : 1916
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 258 fois
A été aimé : 455 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Hestia »

Oui le terme demi-romantique existe. C'est vrai qu'on n'entend pas beaucoup parler de ce terme, mais il faut dire que les termes liés au spectre aromantique sont visiblement employé uniquement ou en tout cas majoritairement par les personnes qui sont dans la communauté asexuelle et aromantique.

D'ailleurs, j'ai remarqué que les rares S hétéro qui reconnaissent (sur youtube) qu'on peut dissocier les orientations romantique et sexuelles parlent plutôt d'orientation/attirance amoureuse et non romantique.
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Hestia pour son message :
PassionA (07 mai 2020, 10:44)
Je suis une personne non-binaire. J'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes. Mais j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Almtesh
Affable
Messages : 142
Enregistré le : 04 mai 2020, 09:38
A aimé : 44 fois
A été aimé : 9 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Almtesh »

Ah, c'est l'attirance amoureuse. Effectivement, c'est plus clair si on parle d'attirence amoureuse, parce que l'attirance romantique, je n'ai pas compris tout le suite.
 

Avatar du membre
Hestia
Atrix Revolutions
Messages : 1916
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 258 fois
A été aimé : 455 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Hestia »

Almtesh a écrit :
07 mai 2020, 17:45
Effectivement, c'est plus clair si on parle d'attirence amoureuse, parce que l'attirance romantique, je n'ai pas compris tout le suite.
Oui effectivement! Après, pour l'attirance romantique, je pense que pour les anglophones, c'est plus simple de comprendre de quoi il est question, vu que la définition de l'attirance amoureuse est définie comme une expérience romantique. (Si j'ai mal compris, n'hésitez pas à me corriger.)
Je suis une personne non-binaire. J'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes. Mais j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
Anessathiel
Affilié
Messages : 278
Enregistré le : 03 mars 2020, 02:26
Pronom : Anessathiel
A aimé : 24 fois
A été aimé : 65 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Anessathiel »

Grignoteuse de bouquins a écrit :
21 avr. 2020, 19:35
Oui c'est en partie culturel, mais chez les nord-américains, les mœurs sont carrément différentes.
J'ai remarqué que beaucoup plus de personnes utilisaient le jargon de l'amitié avant de parler d'amour, alors qu'ici on a tendance a chercher directement l'amour romantique. De manière générale, ils disent beaucoup plus souvent que leurs amoureux.se.s sont aussi leurs meilleurs potes, et dans la francophonie c'est pas vraiment le cas.
Entant que Nord-américaine, je suis d'accord avec toi Griii. On a tendance à devenir ami avec la personne qu'on ressent quelque chose pour ensuite se mettre en couple. Ils sont en relation amoureuse avec leurs meilleurs amis. On m'a toujours dit que ton copain sera ton meilleur ami, ton confident, ton amant. Je dois même avouer que tout les copains que j'ai eu était des amis avant. Ce qui est un gros risque, car quand c'est fini, on perd un ami de qualité.

Je crois que par chez nous, c'est une étape importante. Mais personnellement, par expérience, c'est en étant ami avec eux que j'ai appris à les connaitre et que ce sentiment c'est développé. Même si, finalement je suis aro alors j'ai vite réaliser que je ne pouvais pas les comblés et leurs rendre leurs amour à leurs manières.
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Anessathiel pour son message (2 au total) :
Grignoteuse de bouquins (09 mai 2020, 16:12) • Hestia (09 mai 2020, 18:33)
Je suis une demoiselle, je suis en détresse, mais je n'ai pas besoin d'aide

chantalmonceau
Néophyte
Messages : 2
Enregistré le : 03 juil. 2020, 12:25
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Espace de discussion aromantique

Message par chantalmonceau »

Oui, je suis d'accord avec toi Anessathiel.

C'est toujours délicat de se mettre en couple avec un de ses amis. Mon mari actuel est un mon meilleur ami de l'époque. Aujourd'hui, je me cherche. J'ai lu tout ce topic mais j'ai encore du mal à cerner la différence entre aromantique et asexuée.

Avatar du membre
Hestia
Atrix Revolutions
Messages : 1916
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 258 fois
A été aimé : 455 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Hestia »

asexuée ce sont les êtres vivants ne possédant pas d'organe génitaux, et aromantique c'est le fait de ne pas éprouver d'attirance romantique.
Je suis une personne non-binaire. J'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes. Mais j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Répondre