Espace de discussion aromantique

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2982
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 593 fois
A été aimé : 572 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par clotaire » 02 nov. 2016, 22:13

Quand on s'inscrit sur Meetic, on nous demande d'indiquer dans notre fiche de présentation si on est "pas du tout romantique", "peu romantique", "assez romantique" ou "très romantique", et quelle que soit la réponse, tous ceux qui y sont cherchent l'amour... J'en déduis que la différence se fait bien un peu, quand même. Il me semble que le romantisme relève davantage de la manière d'exprimer ses sentiments que des sentiments eux-mêmes. Mais c'est clair que la notion peut paraître assez abstraite et mouvante.

Ramón

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Ramón » 02 nov. 2016, 23:03

Je n'aime vraiment pas le sens commun Freyja, donc je le mets de côté quand je m'exprime quitte à devoir répéter encore et encore le sens du mot. Une définition, c'est toujours subjectif, personnellement c'est le sens du mot qui m'intéresse, c'est-à-dire la base qui nous permet de construire notre définition. Le sens provient du terme "roman", de la "langue romane" (et non du latin). Cela a une connotation nécessairement chimérique, fictive a un moment. Et au XIXème, quand ce courant se diffuse très largement, on le décrit autour du pathos, de la passion (et de la souffrance). Je n'ai qu'à regarder une comédie romantique ou écouter un morceau romantique encore aujourd'hui pour que transparaisse cette idée. Mélodrame en veux-tu en voilà !
Les accessoires que tu cites sont les accessoires positifs que l'on associe au romantique. Mais le romantique doit être, de ce que j'en entends en tout cas, jaloux, possessif, capricieux, sinon il n'est pas vraiment un romantique authentique.
Cela fait-il sens ?

Maintenant, les mots sont facilement galvaudé, et ce n'est pas nouveau : l'idée et de retirer "l'essence" des mots, de les vider de leur contenu, d'appauvrir leur puissance : c'est la novlangue, et cachés derrière le postmodernisme et le poststructuralisme (qui s'opposent, surtout le premier courant, au rationalisme, ce qui est gênant quand on s'inscrit dans des contextes socio-politiques puisque l'on vide les choses de leur substance, plus aucune critique n'est possible, "le subjectif détruit l'objectif" => un chat n'est plus un chat si je veux considérer que c'est un arbre et que c'est mon ressenti, ma perception).
Et je pense que nous sommes là dans des termes qui reflètent de phénomènes socio-politiques vu comment la sexualité ou le romantisme sont présents. Je ne peux valider le sens commun à cet égard car il galvaude le sens du mot.

Et j'adore le romantisme, vraiment. Son esthétique, son sens de la démesure (son panache), la capacité d'exprimer les sentiments les plus intenses,... Sauf que ça ne m'attire pas chez les autres, pas plus que cela fait partie de mes désirs intimes. Pourtant j'aime, et je suis amoureux de ma famille (le "storgê"), je suis amoureux de mes amis (la "philia") et je suis amoureux de mes partenaires (l'"agapè", l'inconditionnel, le chrétien d'une certaine manière, celui pour qui je donne cette définition que j'emprunte à Jim Morrison : "C'est le propre de l'amour véritable – laisser une personne être ce qu'elle est vraiment").

Cependant, je n'en veux à personne d'utiliser le sens commun : nous sommes éduqués pour nous planter, c'est le meilleur moyen des élites pour nous faire rester à notre place, truquer les données (quitte à ce qu'elles se fourvoient elles-mêmes, ce n'est pas grave, elles n'en subissent quasiment jamais les conséquences). Pour prendre un autre exemple à caractère socio-politique : va-t-en expliquer que nous ne vivons pas dans une démocratie, pas dans un système libéral ou socialiste ou communiste, mais bien dans une société qui applique quasiment à la lettre la pensée contenu dans "La doctrine fasciste" de Mussolini (en lecture libre sur le net). Mais nous sommes éduqués à le penser comme si nous y étions.

Oui, il faut trouver un nouveau mot : c'est à cela que servent les néologismes, ne pas encombrer un mot existant avec un sens galvaudé. Ou alors, ce qui se fait aussi, utiliser les deux sens, ce qui implique de devoir dire quel sens on utilise avant de s'exprimer.

Avatar du membre
Frejya
Adepte
Messages : 173
Enregistré le : 01 mai 2016, 17:40
A aimé : 16 fois
A été aimé : 74 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Frejya » 03 nov. 2016, 19:46

Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu as dit de manière générale, et moi non plus je n'aime pas trop le sens commun donné au terme de romantisme car ma propre définition se rapproche beaucoup plus de celle que tu as donné (d'ailleurs, dans la période où j'ai été gothique, ce terme avait un sens particulier pour moi puisque le genre gothique - celui du 19ème qui est lui même bâti sur l'héritage du Moyen-Age - est défini en tant que romantisme "sombre").
Mais malheureusement, très peu de gens perçoivent cette nuance et utilisent le mot dans sa véritable définition, puisque suivant le modèle imposé par la société, ils préféreront le sens commun, qui est bien plus illustré que le sens original et bien plus médiatisé. Il suffit de voir le succès de la St Valentin de par le monde.
Et puis il ne faut pas oublier que les langues évoluent, et que bien des mots de notre langue française ont perdu avec le temps leur définition originelle tirée étymologiquement de leurs modèles latins ou grec, pour de nouveaux sens, qui, légitimes ou non, chacun s'en fera son avis, sont malgré tout passé au rang de sens premier.
Et j'ai bien l'impression que c'est ce qui est en train d'arriver pour le romantisme. Bon, en tout cas moi je continuerai fièrement de hisser le pavillon du véritable romantisme! U_U
Image

Avatar du membre
Sleepless Knight
Straight-A Student
Messages : 1460
Enregistré le : 21 janv. 2015, 12:09
Localisation : I'm everywhere
A aimé : 21 fois
A été aimé : 191 fois
Contact :

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Sleepless Knight » 03 nov. 2016, 21:30

J'aime bien la définition moderne du romantisme, elle est utile pour me faire comprendre.
Suffer the pain of discipline or suffer the pain of defeat.

Ramón

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Ramón » 04 nov. 2016, 17:26

Désolé Sleepless, je vois l'image de Christian Bale dans "American Psycho" quand tu dis ça :mrgreen: :P
:cake: ?

Et pourtant, je persiste à dire que partout dans les chansons et les films et les romans dits "à l'eau de rose" c'est encore le romantisme "authentique" de ses débuts, avec tout son pathos et son esthétique. Dans les comportements c'est d'ailleurs le cas, avec son lot de violences culpabilisantes et d'effusions oratoires pleines de tendresse. Reste que ça m'embête quand un sens est galvaudé : il serait plus simple d'en changer quand on chercher à changer la définition, quitte à créer un terme polysémique un peu confus.
On reste avec "Les souffrances du jeune Werther" (= "Since I've been loving you" de Led Zep) ou "Madame Bovary" (= "Total Eclipse of the heart" de Mam' Bonnie Tyler).
J'aime ce qui en est rapidement dit ici pour illustrer le choix de Baudelaire de ne pas suivre ce courant : http://litterae.pagesperso-orange.fr/pa ... ml#romparn
"Schématiquement , le Romantisme se caractérise par le refus de la distanciation classique dans des figures impersonnelles et, au contraire, la revendication de l'expression du moi. Le Moi est sujet et objet du poème, destinateur et destinataire. Et Lamartine d'affirmer : "Je n'imitais plus personne, je m'exprimais moi-même, pour moi-même. Ce n'était pas un art, c'était le soulagement de mon propre coeur qui se berçait de ses propres sanglots." Le Romantisme exalte aussi l'expression des sentiments, des sensations, des émotions et de l'intimité. Elle se veut libre et anti-conformiste dans le choix de ses sujets et de ses formes poétiques. Hugo le proclame : "Tout est sujet, tout a droit de cité en poésie ... le Poète est libre." le Romantisme porte en lui un rêve de totalité. La poésie peut et doit tout dire. Pour les poètes romantiques,universalité et intimité ne sont pas vécu comme un paradoxe. Enfin, le mot est tout puissant; il n'a pas seulement pour rôle de reproduire le réel, mais il est créateur d'un autre espace : " Le mot est un être vivant, plus puissant que celui qui l'emploie." (Hugo)

Et pour illustrer cette mésinterprétation qui met en avant mon amour pour les mots, je vais éviter de mettre des films ou séries, mais je vais proposer un florilège romantique en commençant par du bien kitsch mais en finissant en beauté.
Cette mésinterprétation est gênante puisque l'on me prend pour un extra-terrestre, ce que je ne suis pas ^^. Je ne suis pas attiré par le pathos et ces effusions à géométrie variable.

Aromantiques, si vos oreilles saignent, c'est normal, ma cruauté n'a pas de limites :twisted:
16 ans de "Chance aux chansons", je suis devenu un spécialiste.

On va commencer par deux petits C Jérôme (Rock In Peace camarade <3)


"Cry me a river"


"Prisonnier volontaire", Hell YaY, rien que ça !


L'une des meilleures dans le registre de l'amour romantique.


Je ne peux résister à celle-là, dans la tradition des chanteurs romantiques avec un accent. Elle est collector, lumineuse, solaire. J'ai toujours aimé son déhanché.


L'une de mes artistes préférées... bien que musicalement ce ne soit pas ma tasse de cacao.


L'un de mes préférés dans le kitsch, les paroles sont uniques. Je vous en offre trois. La première, une spécialité de l'époque : la chanson d'amour où il faut crier bien fort son mal d'amour pour bien montrer que c'est dur.


La deuxième avec un beau déhanché là aussi, des paroles en béton armé pour macho repenti (enfin, pas tout à fait non plus) devenu romantique.


La troisième, le grand duo avec une spécialiste de l'époque (encore dans la tradition "avec un accent"), mieux que "Je t'aime... moi non plus", moins bien que "Faisons l'amour avant de nous dire adieu" (WTF ? Non, romantisme <3).


Je vous épargne Julio.
Les anglophones ne sont pas en reste. Pour les fans de slow, The slow de "La boum" (ah les boums, comme c'était fun ^^).


Du no comment.


La reine du hit romantique : "femme au coeur dévasté". "Forever is going to start tonight", rien que ça. Tiens, ça me rappelle une chanson de Christophe...


Elle en mérite une seconde.


Pas de Bonnie Tyler sans Cyndi Lauper.


Moins kitsch quand même, et plus dans mon rayon musical.
L'excellent passage de "Breakfast at Tiffany's", un film romantique avec une chanson romantique, what else ?
"There was once a lovely , very frightened girl. She lived alone except for a nameless cat."


Mon groupe préféré en a fait un paquet d'excellentes.


La lucidité.
"I don't want my freedom
There's no reason for living with a broken heart
[...]
It's a hard life
To be true lovers together
To love and live forever in each others hearts
It's a long hard fight
To learn to care for each other
To trust in one another right from the start
When you're in love"


Les fameuses "souffrances du jeune Werther" par les spécialistes de la poésie hard rock.


Je termine par un classique romantique du métal.



Reste que j'ai assuré sur ce morceau en karaoké "Sing Star". La aussi, la lucidité punk.


Tiens, je crois qu'on pourrait terminer par The Ramones quitte à être punk.


Voilà, cela a bien comblé ma morne après midi au boulot ^^

Avatar du membre
ZKL
Affilié
Messages : 292
Enregistré le : 21 août 2015, 22:52
Localisation : /home
Pronom : Il
A été aimé : 122 fois
Contact :

Re: Espace de discussion aromantique

Message par ZKL » 04 janv. 2017, 09:37

Hop, le premier article sur l'aromantisme auquel j'ai pu participer : http://www.rtl.fr/girls/identites/je-su ... 7786257373

J'y parle d'inclusion dans les espaces LGBT. Je m'expliquais en disant qu'il y avait des biais genrés liés à la sexualité et à la vie romantique. Ils n'ont gardé que ceux concernant les hommes, ce qui est un peu dommage. Pour le reste, je trouve l'article sympa. Il brasse large au niveau des expériences aromantiques. Même s'il présente ça comme une absence de sentiment amoureux au début, c'est nuancé dans la fin de l'article (on a essayé de déconstruire ça pendant à peu près 30 minutes au téléphone donc bon).

Zimou
Administrateur
Messages : 4995
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 437 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Zimou » 04 janv. 2017, 10:27

ZKL a écrit :Hop, le premier article sur l'aromantisme auquel j'ai pu participer : http://www.rtl.fr/girls/identites/je-su ... 7786257373
Ah bas tu m'a devancé ^^ l'article est pas mal oui ^^
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
shironimo
Affilié
Messages : 269
Enregistré le : 02 janv. 2017, 20:15
A aimé : 41 fois
A été aimé : 36 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par shironimo » 04 janv. 2017, 12:59

Idem, l'article est pas mal.
Par contre y'a déjà un commentaire :x...Bon, après c'est juste les commentaires~

Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1565
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 206 fois
A été aimé : 357 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Hestia » 04 janv. 2017, 13:02

Il est vrai que l'article est pas mal. Je trouve néanmoins regrettable que les sentiments amoureux soient associés à l'aromantisme de manière certaine.
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
ZKL
Affilié
Messages : 292
Enregistré le : 21 août 2015, 22:52
Localisation : /home
Pronom : Il
A été aimé : 122 fois
Contact :

Re: Espace de discussion aromantique

Message par ZKL » 04 janv. 2017, 13:08

shironimo a écrit :Par contre y'a déjà un commentaire :x...Bon, après c'est juste les commentaires~
Pareil sur Twitter. Certaines choses ne changeront jamais.
On m'a suggéré de faire un bingo. J'avoue que ça me démange. :mrgreen:

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2982
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 593 fois
A été aimé : 572 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par clotaire » 04 janv. 2017, 13:19

Félicitations les amis, il est bien cet article :-)

Avatar du membre
shironimo
Affilié
Messages : 269
Enregistré le : 02 janv. 2017, 20:15
A aimé : 41 fois
A été aimé : 36 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par shironimo » 04 janv. 2017, 13:20

Je trouve néanmoins regrettable que les sentiments amoureux soient associés à l'aromantisme de manière certaine.
Je pense que la journaliste n'a pas dû saisir la réelle signification d'aromantisme. Bon... Après même pour nous *enfin pour moi*, c'est encore confus.
La preuve avec le commentaire en dessous :
"kelbotan

Viens ma chose , disait l'aromantique à son machin !

"J'aime cette personne, mais de manière atypique.


Comme c'est .... romantique, lol !"

Iels ne font pas la différence entre romantisme et amour au sens propre.
J'ai l'impression qu'iels pensent direct => aromantisme= aime pas= pas d'amour= matérialiste ou chose qui n'en a rien à faire *au choix*.
Mais je me trompe peut être :)

Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Dexter » 04 janv. 2017, 14:14

je venais voir si il avait été mis ^^
Il est vraiment bien c'est cool !
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1565
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 206 fois
A été aimé : 357 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Hestia » 04 janv. 2017, 14:17

shironimo : Oui, tu as raison, je trouve juste dommage. Après il est vrai que c'est assez confus, y compris pour moi.

En tout cas, c'est vraiment un bon article. :D
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1565
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 206 fois
A été aimé : 357 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Hestia » 04 janv. 2017, 20:16

J'ai partagé cet article sur facebook, et une amie l'a lu; elle a trouvé qu'il était intéressant. :D
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités