Espace de discussion aromantique

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Avatar du membre
ZKL
Affilié
Messages : 292
Enregistré le : 21 août 2015, 22:52
Localisation : /home
Pronom : Il
A été aimé : 122 fois
Contact :

Re: Espace de discussion aromantique

Message par ZKL » 04 mai 2016, 15:29

Pardon, voilà les traductions des citations :
An aromantic person is an individual who does not experience or accept romantic love or attraction, although this does not preclude them from feeling other forms of love or attraction, such as platonic love.
Une personne aromantique est un individu qui ne ressent pas ou n'adhère pas à l'amour/l'attirance romantique, bien que ça ne l'exclue pas d'autres formes d'amour ou d'attirances, telles que l'amour platonique.
A crush, also known as limerence and infatuated love, is an emotional desire for a romantic relationship caused by being romantically attracted to someone. [...] A squish is the aromantic counterpart for a crush. A squish is a strong desire for some kind of platonic (nonsexual, nonromantic) connection to another person.
Un crush, aussi appelé limérence et amour passionnel, est un désir émotionnel d'une relation romantique causée par une attirance romantique pour quelqu'un-e. [...] Un squish est l'équivalent aromantique du crush. Un squish est un fort désir d'une forme de connexion platonique (non-sexuelle, non-romantique) avec une autre personne.

Grosso-modo, un crush est un coup de foudre romantique, tandis qu'un squish est un coup de foudre platonique / amical.

Concernant les formes d'attirances, j'avais traduit ce petit lexique qui a fait parler de lui sur les forums anglophones :
Smush - (basé sur l'attirance sexuelle) un fort désir d'être sexuellement proche ou d 'avoir une relation sexuelle avec une personne spécifique ; usage : "Il.elle est trop smushable." / "Je suis en smush complet sur toi." / "Qui est ton smush actuel ?"

Crush - (basé sur l'attirance romantique) un fort désir d'être romantiquement proche ou d'avoir une relation romantique avec une personne spécifique ; usage : "J'ai un crush sur toi." / "Je crushe actuellement sur [x]."

Squish - (basé sur l'attirance platonique) un fort désir d'être platoniquement proche ou d'avoir une amitié intime avec une personne spécifique ; usage : "J'ai un squish sur [x]." / "Je squishe carrément sur toi."

Lush - (basé sur l'attirance sensuelle) un fort désir d'être sensuellement proche ou d'avoir des activités sensuelles avec une personne spécifique ; usage : "J'ai un lush sur toi." / "Je suis en total lush sur toi." / "Sur qui est-ce que tu lushes actuellement ?"

Swish - (basé sur l'attirance esthétique) un fort désir d'être esthétiquement proche ou d'avoir la liberté d'apprécier l'apparence d'une personne spécifique ; usage : "J'ai tellement un swish sur [x]." / "Quel est ton top 5 de swishes ?"
Donc oui, les distinctions se font bien entre les attirances. Si on pousse le raisonnement, on peut même pouvoir se définir sur chacun de ces plans (et mêmes sur d'autres, il y a aussi l'attirance intellectuelle chez les personnes sapio-, par exemple). Ce qui nous fait dire que les termes aromantiques & asexuels sont vraiment spécifiques à l'attirance romantique / sexuelle tant il existe de formes d'amours possibles.
 

Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1506
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 203 fois
A été aimé : 345 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Hestia » 04 mai 2016, 15:42

Effectivement! :D Merci pour ces traductions :)
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Ramón

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Ramón » 03 juin 2016, 15:55

Je n'ai pas vu de lien vers les thèmes du romantisme ici à la relecture du sujet.
Je cherche à fouiller un peu plus voir s'il n'y a pas un ouvrage ou plus sur la question de l'amour romantique. Pour le moment, c'est juste sur la page wiki liée aux thèmes romantiques (https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A8m ... #L.27amour)
Parce que là, ça fait passer les romantiques pour de dangereux psychopathes (ce qui n'est peut-être pas à exclure vu comment la société tourne autour, et vu que l'on ne peut pas vraiment dire que la société est saine)
:twisted:

"Dans le romantisme, l'amour tient une place très élevée, il est idéalisé : « La réduction de l'univers à un seul être, la dilatation d'un seul être jusqu'à Dieu, voilà l'amour » (Hugo, Les Misérables). Cet amour passionnel ou tout au moins intense ne s'exalte pas dans le mariage qui n'est qu'un arrangement froid et réfléchi excluant d'emblée l'exaltation des sentiments.

Néanmoins, l'amour romantique est loin d'être idyllique : la violence de la passion est aussi la violence du désir ; l'acte charnel est parfois décrit comme un viol ou comme un accouplement de deux êtres en rut. Le héros romantique prend ainsi parfois par surprise celle qu'il désire, mais sans préméditation :

« Elle était si belle, à demi-vêtue et dans un état d'extrême passion, que Fabrice ne put résister à un mouvement presque involontaire. Aucune résistance ne fut opposée. » (Stendhal, La Chartreuse de Parme, II, XXV).

Les appétits du corps sont parfois évoqués crûment, comme la description de l'orgasme de Hassan dans les premières poésies de Musset.

L'amour romantique est ainsi absolu et excessif comme celui de Ginevra pour Luigi dans La Vendetta d'Honoré de Balzac : La jeune fille comprit qu'un véritable amour pouvait seul dédaigner en ce moment les protestations vulgaires. L'expression calme et consciencieuse des sentiments de Luigi annonçait en quelque sorte leur force et leur durée.

Il subvertit la morale par sa brutalité, et suscite des jalousies fatales par son inconstance ; source de souffrance et de jouissance violentes, il foudroie et tue parfois par un mot, comme Rosette, dans On ne badine pas avec l'amour, qui tombe morte quand celui qui lui demande sa main avoue qu'il en aime une autre. L'amour est pour le romantisme la seule fatalité invincible : il ne fait qu'un avec l'élan vital dans le bonheur, mais se métamorphose, dans le malheur, en passion désespérée, avec son lot de crimes abominables, de meurtres, de trahisons, de suicides, de destruction de la personne aimée."

Y'a ça, mais c'est plus aux personnes romantiques que ça s'adresse : http://lecerveau.mcgill.ca/flash/i/i_04 ... p_des.html

Avatar du membre
Losange
Membre
Messages : 27
Enregistré le : 21 juil. 2015, 18:42
A aimé : 18 fois
A été aimé : 1 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Losange » 09 juin 2016, 23:38

ZKL a écrit :
Smush - (basé sur l'attirance sexuelle) un fort désir d'être sexuellement proche ou d 'avoir une relation sexuelle avec une personne spécifique ; usage : "Il.elle est trop smushable." / "Je suis en smush complet sur toi." / "Qui est ton smush actuel ?"

Crush - (basé sur l'attirance romantique) un fort désir d'être romantiquement proche ou d'avoir une relation romantique avec une personne spécifique ; usage : "J'ai un crush sur toi." / "Je crushe actuellement sur [x]."

Squish - (basé sur l'attirance platonique) un fort désir d'être platoniquement proche ou d'avoir une amitié intime avec une personne spécifique ; usage : "J'ai un squish sur [x]." / "Je squishe carrément sur toi."

Lush - (basé sur l'attirance sensuelle) un fort désir d'être sensuellement proche ou d'avoir des activités sensuelles avec une personne spécifique ; usage : "J'ai un lush sur toi." / "Je suis en total lush sur toi." / "Sur qui est-ce que tu lushes actuellement ?"

Swish - (basé sur l'attirance esthétique) un fort désir d'être esthétiquement proche ou d'avoir la liberté d'apprécier l'apparence d'une personne spécifique ; usage : "J'ai tellement un swish sur [x]." / "Quel est ton top 5 de swishes ?"
Donc oui, les distinctions se font bien entre les attirances. Si on pousse le raisonnement, on peut même pouvoir se définir sur chacun de ces plans (et mêmes sur d'autres, il y a aussi l'attirance intellectuelle chez les personnes sapio-, par exemple). Ce qui nous fait dire que les termes aromantiques & asexuels sont vraiment spécifiques à l'attirance romantique / sexuelle tant il existe de formes d'amours possibles.
Oh ! Je ne connaissais pas les mots smush et swish, c'est très intéressant, merci pour la traduction ! :)

Je ressens moi-même pas mal de swishes qui peuvent se transformer en squishes quand je connais mieux la personne. ^^

Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1506
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 203 fois
A été aimé : 345 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Hestia » 17 juil. 2016, 13:24

Tiens une question me traverses l'esprit: Suis-je la seule à avoir la désagréable sensation que la plus part du temps, il est mal vu de se montrer attentionné et affectueux; en somme être quelqu'un de sentimental avec ses amis? Je demande ça, car je viens de réaliser que j'étais extrêmement sentimentale en amitié, et que malheureusement lorsque je me sens suffisamment à l'aise pour exprimer mon amitié avec des attentions et des gestes affectif, la plus part du temps, je dois m'abstenir ou poser des limites, car souvent j'ai l'impression que les S partent du principe qu'il faut être amoureux pour se montrer affectueux et avoir un caractère sentimental.

Au cours de l'année, j'ai même un ami qui a cru que j'espérais me retrouver en couple avec lui à cause de mon caractère sentimental; alors je me pose la question, est-ce que cela vous est arrivé d'avoir ce sentiment de devoir vous retenir d'exprimer votre affection par peur que votre geste soit mal interprété ou parce que vous avez l'impression que votre entourage estime que cela ne devrait pas se faire en amitié?
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
LUCA
Amibe
Messages : 77
Enregistré le : 08 juil. 2016, 17:45
A aimé : 9 fois
A été aimé : 23 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par LUCA » 17 juil. 2016, 21:14

Ooooh, j'ai l'impression que ça m'arrive en permanence ! Quelle grosse erreur je fais si souvent : je dis "je t'aime" à mes amis. Ils me regardent bizarrement. Je peux faire plus facilement des câlins et bisous à des filles devant leurs copains mais je suis obligé de ne pas le faire à mes amis hommes qui sont en couple. Je suis obligé de ne pas montrer mon affection à certaines personnes que j'aime et admire énormément parce que "ça ne se fait pas". C'est tellement énervant !
P.S. : N'oubliez pas de prendre votre originalité avant de sortir de chez vous !
Image

Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1506
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 203 fois
A été aimé : 345 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Hestia » 17 juil. 2016, 21:47

Pour le "je t'aime" ; au pire tu n'as qu'à dire "Je t'adore", car bizarrement les gens trouvent ça plus naturel de dire à leur amis "Je t'adore" que "Je t'aime, alors que hormis le fait qu'à la base le verbe adorer exprime l'adoration ce verbe à exactement la même utilisation que le verbe aimer à mes yeux. Surtout que pour moi le "Je t'aime", à lui seul, ne précise absolument pas la nature exacte de l'amour qu'on éprouve, et c'est pourquoi ça m'énerve de constater qu'il est fréquemment traduit par "Je suis amour.eux.euse de toi". S'il avait cette signification, pourquoi trouve-t-on normal d'entendre un père ou une mère dire "Je t'aime" à leur enfant, mais pas lorsqu'une personne le dit à ses ami.e.s; surtout lorsqu'il s'agit d'une amitié homme-femme?
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
LUCA
Amibe
Messages : 77
Enregistré le : 08 juil. 2016, 17:45
A aimé : 9 fois
A été aimé : 23 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par LUCA » 17 juil. 2016, 21:55

Le monde merveilleux de l'amatonormativité où les gens comme nous ne sont pas normaux.
P.S. : N'oubliez pas de prendre votre originalité avant de sortir de chez vous !
Image

AvenAndHell (metallitux)
Aspirant
Messages : 46
Enregistré le : 12 sept. 2015, 17:54
Localisation : Près du Luxembourg
A aimé : 7 fois
A été aimé : 10 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par AvenAndHell (metallitux) » 19 juil. 2016, 19:39

Pareil pour moi, j'adorerais faire des calins mais amicalement. Hestia, tu as magnifiquement posé les mots sur ce que je ressens depuis un an.

Ramón

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Ramón » 21 juil. 2016, 18:23

Il fut un temps où on s'embrassait (dans son sens premier, avec les bras, pas avec la bouche) régulièrement avec les ami.e.s. Surtout chez les anglo-saxons d'ailleurs chez qui "I love you" passe sans problème dans les amitiés. Absolument aucun problème, les gens savent contextualiser l'amour amitié et l'amour couple ou érotique. Ce doit être un trait de caractère latin qui pose problème.
Donc non, être affectueux avec ses proches, si c'est dans notre nature, c'est tout à fait logique en fait.
Limite, autant crever l'abcès directement et préciser que cela n'a rien à voir avec une envie d'être en couple, d'aller plus loin.

Avatar du membre
Hestia
Avenator
Messages : 1506
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 203 fois
A été aimé : 345 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Hestia » 20 août 2016, 19:47

ZKL a écrit :
Smush - (basé sur l'attirance sexuelle) un fort désir d'être sexuellement proche ou d 'avoir une relation sexuelle avec une personne spécifique ; usage : "Il.elle est trop smushable." / "Je suis en smush complet sur toi." / "Qui est ton smush actuel ?"

Crush - (basé sur l'attirance romantique) un fort désir d'être romantiquement proche ou d'avoir une relation romantique avec une personne spécifique ; usage : "J'ai un crush sur toi." / "Je crushe actuellement sur [x]."

Squish - (basé sur l'attirance platonique) un fort désir d'être platoniquement proche ou d'avoir une amitié intime avec une personne spécifique ; usage : "J'ai un squish sur [x]." / "Je squishe carrément sur toi."

Lush - (basé sur l'attirance sensuelle) un fort désir d'être sensuellement proche ou d'avoir des activités sensuelles avec une personne spécifique ; usage : "J'ai un lush sur toi." / "Je suis en total lush sur toi." / "Sur qui est-ce que tu lushes actuellement ?"

Swish - (basé sur l'attirance esthétique) un fort désir d'être esthétiquement proche ou d'avoir la liberté d'apprécier l'apparence d'une personne spécifique ; usage : "J'ai tellement un swish sur [x]." / "Quel est ton top 5 de swishes ?"
Donc oui, les distinctions se font bien entre les attirances. Si on pousse le raisonnement, on peut même pouvoir se définir sur chacun de ces plans (et mêmes sur d'autres, il y a aussi l'attirance intellectuelle chez les personnes sapio-, par exemple). Ce qui nous fait dire que les termes aromantiques & asexuels sont vraiment spécifiques à l'attirance romantique / sexuelle tant il existe de formes d'amours possibles.
Tiens en y repensant à cela, une question m'a traversé l'esprit; est-ce qu'il est possible d'être demi ou grey dans chacune des orientations, ou est-ce que pour le moment seules les orientations sexuelles et romantiques sont connues pour avoir ces spécificités :?:
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

eternite
Membre junior
Messages : 8
Enregistré le : 05 oct. 2016, 09:43

Re: Espace de discussion aromantique

Message par eternite » 08 oct. 2016, 08:06

Bonjour

La notion de romantisme est deja inexplicable car
je pense que chacun a sa propre definition du romantisme.
Alors vouloir se définir a l inverse de cela ca devient
très complique en plus si vous y ajoutiez la notion d asexualité
Je pense qu il ne faille pas chercher des explications
concretes a tout dans la vie .
Si vous êtes ici c est que ca vous derange de ne pas connaître un sentiment amoureux pour quelqu un
qui sous entend une vie a deux ou plus .
Faut pas de dire aromantique si vous n aimez recevoir
des fleurs alors que vous ce qui vous fait monter au ciel ce sont de jolis galets oar ex.
C est la société qui a définit pour nous tous des codes
communs par facilite alors que nous sommes tous different
Je peux ne pas vouloir tenir la main de mon compagnon
par pudeur car c'est pas pratique pour moi de marcher ainsi
parce sue sa main est trop moite,trop chaude ou froude car on marche pas au même rytme ,car je n aime pas le contact physique
Je pense que vous éprouvez de l amour car l amour est un sentiment mais que vous ne vous retrouvez pas
dans les codes imposes
Pourquoi une femme devrait aimer a tout prix les roses
alors que a contrario on classerait d homo un homme qui les apprécierait.
Mais il a le droit d être homo et apprécier les fleurs ou pas .
Vous confondez le romantisme et la passion amoureuse
je crois.
Et puis c est par facilite qu homme peut vous offrir des
fleurs car il peut se servir d un code de société juste
pour vous faire penser su il tient a vous alors qu en faite non
Le romantisme pour moi je pense que c est juste un sentiment qui fait que vous appréciez la compagnie de l autre mais ce n est pas obligatoire que cela le soit en permanence non plus et non plus de le manifester de tels ou tels manière.
Je crois que pour le romantisme lorsque on pense ne pas l être ccest que vous n avez pas trouve la bonne
personne oy que boys simplement peur de vous engagez
ou tout simplement pas envie de partager la meme
brosse a dents,la meme couette de faire des projets avec cette personne
Mais la encore construire un chateau avec une personne est ce que cela signifie que vous êtes amoureuxcou que vous aimez l espace
Le fait de faire tout un tas de choses avec l autre
est peut être juste un moyen de ne pas a se retrouver
en face de la personne .
Si vous n êtes pas associable vous trouverez j en suis convaincu l amour mais que vous vivrez peut être de façon quasi identique ou très différente de votre voisin
On peut aimer et oas avoir envie de partager le meme appartement etc etc

Guadiana
Adepte
Messages : 228
Enregistré le : 28 sept. 2016, 01:55
A aimé : 77 fois
A été aimé : 31 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Guadiana » 08 oct. 2016, 19:09

@eternite, En tant qu'aromantique, je me permets de vous répondre. Je n'ai jamais été amoureuse de quelqu'un. J'éprouve de l'attirance mais ça s'arrête là. Aucun homme ne m'a donné envie de l'embrasser sur les lèvres, ni de lui tenir la main etc...

Ramón

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Ramón » 17 oct. 2016, 12:20

"La notion de romantisme est deja inexplicable car
je pense que chacun a sa propre definition du romantisme."

Cela risque de nous faire entrer dans une conversation contradictoire voire conflictuelle.
La notion de romantisme est très bien connue et elle est directement associée au courant romantique et à ses déclinaisons modernes dans les arts (notamment la chanson et la comédie romantiques). Qu'une personne ait sa définition, ok, mais on ne regarde pas un phénomène d'ensemble, systémique, en compilant les points de vue individuels. C'est absurde, et ça rend impossible toute analyse sérieuse des phénomènes socio-politiques. C'est l'écueil dans lequel tombe les postmodernistes ou les post-structuralistes en sciences sociales. C'est très bien expliqué ici par Maurice Godelier : http://www.arc.msh-paris.fr/Video.aspx? ... oWithShots (faut avoir 2h devant soi).
Le romantisme est l'expression des sentiments contre la raison, de la passion, du pathos dans ses affections sublimes comme morbides. L'attirance romantique est le fait d'être attiré par des personnes qui présentent ce caractère.
Et l'aromantisme se définit comme l'absence (et non pas l'opposé) d'attirance pour ce caractère (ce qui ne signifie pas que l'on ne peut aimer, ou ne pas exprimer nos sentiments, ou...). Ensuite, on peut décliner le spectre comme on le fait pour l'asexualité.

Donc, l'aromantisme ce n'est pas l'absence de sentiment amoureux, quand bien même certaines personnes voudraient le définir de la sorte. On peut être amoureux sans être romantique. D'ailleurs, les deux mots n'ont pas de lien de parenté pour ce que j'en sais, et ne sont même pas des synonymes.

Avatar du membre
Frejya
Adepte
Messages : 173
Enregistré le : 01 mai 2016, 17:40
A aimé : 16 fois
A été aimé : 74 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Frejya » 02 nov. 2016, 21:58

Mr.Nya a écrit :"La notion de romantisme est deja inexplicable car
je pense que chacun a sa propre definition du romantisme."

Cela risque de nous faire entrer dans une conversation contradictoire voire conflictuelle.
La notion de romantisme est très bien connue et elle est directement associée au courant romantique et à ses déclinaisons modernes dans les arts (notamment la chanson et la comédie romantiques). Qu'une personne ait sa définition, ok, mais on ne regarde pas un phénomène d'ensemble, systémique, en compilant les points de vue individuels. C'est absurde, et ça rend impossible toute analyse sérieuse des phénomènes socio-politiques. C'est l'écueil dans lequel tombe les postmodernistes ou les post-structuralistes en sciences sociales. C'est très bien expliqué ici par Maurice Godelier : http://www.arc.msh-paris.fr/Video.aspx? ... oWithShots (faut avoir 2h devant soi).
Le romantisme est l'expression des sentiments contre la raison, de la passion, du pathos dans ses affections sublimes comme morbides. L'attirance romantique est le fait d'être attiré par des personnes qui présentent ce caractère.
Et l'aromantisme se définit comme l'absence (et non pas l'opposé) d'attirance pour ce caractère (ce qui ne signifie pas que l'on ne peut aimer, ou ne pas exprimer nos sentiments, ou...). Ensuite, on peut décliner le spectre comme on le fait pour l'asexualité.

Donc, l'aromantisme ce n'est pas l'absence de sentiment amoureux, quand bien même certaines personnes voudraient le définir de la sorte. On peut être amoureux sans être romantique. D'ailleurs, les deux mots n'ont pas de lien de parenté pour ce que j'en sais, et ne sont même pas des synonymes.
Dans ce cas c'est quoi l'aromantisme?
Sur le site Aven on a cette définition:
aromantique : anglicisme désignant une personne n'éprouvant pas d'attirance sentimentale
Ici on parle d'attirance sentimentale, il n'y a pas le mot amoureux, et je suis d'accord avec toi pour la définition du romantisme qui a la base est apparu au 19ème en tant que mouvement artistique et dont la définition a décliné je ne sais comment aujourd'hui vers les dîners aux chandelles, les roses, les slows et autres trucs que l'on attribue au sentiment amoureux.

Et effectivement, on peut être amoureux sans pour autant aimer tout ce que l'on considère comme romantique aujourd'hui. Néanmoins, il faut savoir que les mots peuvent avoir une certaine définition au moment de leur apparition mais que celle-ci peut changer avec le temps selon l'évolution de la société.
Donc si on prend le terme de romantisme tel qu"il est défini à travers le prisme de notre époque et non plus de l'époque où il a été créé, l'aromantisme c'est bien l'absence sentiment dans sa dimension amoureuse (et non pas amicale ou familiale). Ou alors il faut trouver un nouveau mot.
Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité