Asexualité et amis

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Avatar du membre
Noomi
Aspirant
Messages : 48
Enregistré le : 19 nov. 2011, 21:09

Re: Asexualité et amis

Message par Noomi » 01 juin 2012, 21:51

Pareil que toi aharis.
Divine a écrit : je trouve important d'assumer son asexualité comme n'importe quel autre orientation sexuelle. Ils l'ont tous bien pris, de façon différente parfois, mais je n'ai perdu personne à cause de ce détail.
C'est ça qui est difficile, assumer sa différence! Dans une société où on accepte déjà mal les homo et les bi alors être asexuel, la majorité des gens n'imaginent même pas ça possible...

Au lycée j'avais 2 bonnes copines, on rigolait bien. Pendant des années on n'a jamais parlé sexe. Et puis à la fac elles ont découvert les pétards et les garçons (même la catho pratiquante, c'est dire). Un jour elles m'ont demandé pourquoi je n'avais pas de copain, elles trouvaient ça anormal, elles voulaient vraiment me faire parler. J'ai eu beau leur dire avec aplomb que je n'avais pas envie d'en avoir et que j'étais très bien comme ça, elles m'ont regardé comme si j'étais une extra terrestre, je suis sentie humiliée. Je n'oublierai jamais leur regard. A partir de là tout s'est effondré et on ne s'est jamais revues.
Je ne leur ai même pas dit clairement que j'étais asexuelle! Maintenant ça me parait difficile d'en parler à mes amies d'aujourd'hui. J'aurais peur que leur regard change sur moi et qu'on s'éloigne.

Avatar du membre
Disorder
Adepte
Messages : 159
Enregistré le : 14 oct. 2011, 01:59
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: Asexualité et amis

Message par Disorder » 01 juin 2012, 22:02

J'aurais peur que leur regard change sur moi et qu'on s'éloigne.
Dans ce cas ce ne serait pas de vraies amies, et de fait, ce ne serait pas une grande perte.

Je part du principe que des ami-e-s sincères et fidèles sont capables d'accepter ce genre de choses, mes ami-e-s l'ont fait, même s'illes ne comprennent pas forcement l'asexualité, illes m'acceptent comme je suis et n'ont pas changer leur comportement. Je pense que c'est important de ne pas vivre dans le placard, de parler à ses amis...en un sens, leur parler de quelque chose d'aussi intime c'est aussi une façon de leur prouver qu'on a confiance en eux. :)
Gender :
[ ] Female
[ ] Male
[x] Licorne

Voya
Aguerri
Messages : 564
Enregistré le : 10 oct. 2011, 20:21
A aimé : 2 fois
A été aimé : 4 fois

Re: Asexualité et amis

Message par Voya » 02 juin 2012, 01:11

Tout à fait d'accord avec Disorder. J'en suis venu à la même conclusion, des "amis" qui te rejettent ou ne sont plus avec toi comme avant, car tu es A/homo/bi/autre, ce sont pas de "vrai amis". Ils apprécient une "image de toi" et si tu change "cette image" tu ne leur convient plus, ce sont donc des "amis de passage", même si ça peut être désagréable de les perdre sur le moment. Les gens changent avec les années, mais les "vrai amis" restent, peu importe la distance, la façon dont on évolue et les années qui passent, ils sont toujours content de te voir. A l'heure actuelle je considère que j'ai réellement une vrai amie (et son mari), ça fera 19 ans cette année. Les autres ont verra avec les années, si j'ai la chance de les garder aussi longtemps.

Avatar du membre
Oups
Affable
Messages : 126
Enregistré le : 06 avr. 2012, 22:42
Localisation : Picardie (80)
A été aimé : 1 fois

Re: Asexualité et amis

Message par Oups » 02 juin 2012, 04:29

Divine a écrit :Je ne leur ai même pas dit clairement que j'étais asexuelle!
Pas sûr que ça aurait changé quelque chose, mais :
1/ savoir que cela porte un nom permet déjà de voir que c'est quelque chose de reconnu, qui existe...
2/ et permet de faire des recherches sur internet pour voir que finalement c'est bien plus fréquent qu'on ne l'imagine !
"Les êtres vivants ont été créés pour être aimés.
Les choses pour être utilisées.
La raison pour laquelle le monde est un chaos.
C'est qu'aujourd'hui les choses sont aimées.
Et que les êtres vivants sont utilisés."

Vincent123
Adepte
Messages : 239
Enregistré le : 08 avr. 2012, 09:37
A été aimé : 1 fois

Re: Asexualité et amis

Message par Vincent123 » 02 juin 2012, 12:58

Divine a écrit :
Un jour elles m'ont demandé pourquoi je n'avais pas de copain, elles trouvaient ça anormal, elles voulaient vraiment me faire parler. J'ai eu beau leur dire avec aplomb que je n'avais pas envie d'en avoir et que j'étais très bien comme ça, elles m'ont regardé comme si j'étais une extra terrestre, je suis sentie humiliée. Je n'oublierai jamais leur regard. A partir de là tout s'est effondré et on ne s'est jamais revues.
Je ne leur ai même pas dit clairement que j'étais asexuelle! Maintenant ça me parait difficile d'en parler à mes amies d'aujourd'hui. J'aurais peur que leur regard change sur moi et qu'on s'éloigne.
Je comprends, je connais un gars, il pense que c'est impossible d'être asexuel(le).
Pour lui, c'est comme si tu disais que t'as envie de te couper un bras.
Donc quand il me demande pourquoi je suis seul, et que je dis que je suis pas très porté sur la chose, il rigole et me dit en gros " bon allez, c'est quoi la vraie raison ? " ( genre ça peut pas être ça ).

Avatar du membre
vizal
Membre
Messages : 26
Enregistré le : 27 avr. 2012, 21:26
A été aimé : 1 fois

Re: Asexualité et amis

Message par vizal » 02 juin 2012, 21:28

Moi je n'ai rien dis à personnes, ni amis ni familles. C'est vrai qu'en parler permettrait de "triller" parmi ses amis, maintenant si j'apprécie quelqu'un je n'ai pas envie non plus de le perdre pour ce genre de raison! Disons que je préfère pas prendre ce risque et garder ça pour moi et ne le partager qu'avec ceux du forum ça évite les explications à rallonge, les petits réflexions mal placées et d’être confronté à un mur d'incompréhension! Mais c'est vrai qu'il y a des fois ou je préférerais le dire, ou alors peut être que je ne l'assume pas vraiment non plus cette asexualité... :roll:

Avatar du membre
Noomi
Aspirant
Messages : 48
Enregistré le : 19 nov. 2011, 21:09

Re: Asexualité et amis

Message par Noomi » 02 juin 2012, 21:49

Je crois que c'est ça le problème, avoir du mal à accepter son asexualité. Mais comment accepter sereinement quelque chose que les autres rejettent?

J'ai un autre souvenir qui me revient, une vieille connaissance qui m'avait demandé un jour si je n'étais pas lesbienne. Mon dieu ce que j'avais trouvé ça humiliant. Non pas parce que j'ai quelque chose contre les homos, mais je me suis dis "C'est fou qu'elle puisse se gourer à ce point sur moi."

Pour faire diversion il m'est déjà arriver, par exemple au boulot, de m'inventer un petit copain! Devant les questions insistantes je n'ai pas trouvé d'autre solution. Le fait est que je suis une fille super honnête, du coup j'ai l'impression qu'on voit quand je mens! Mais à côté de ça j'ai l'impression que mon asexualité est marquée sur mon front, c'est terrible! :|
Je ne sais pas si ce sentiment d'infériorité, d'exclusion que je ressens toujours en société vient de là :roll:.

Avatar du membre
CLP
Acolyte
Messages : 373
Enregistré le : 19 août 2011, 15:05
A été aimé : 3 fois

Re: Asexualité et amis

Message par CLP » 02 juin 2012, 22:49

Important, je sais pas trop. En tout cas, ce qui revient, c'est que ça se passe plutôt bien en général.

Avec moi, toutes les personnes importantes ont été très correctes, voire vraiment humaines.

Bon on sait jamais trop ce qu'elles/ils pensent à l'intérieur --> cf le mème

Voya
Aguerri
Messages : 564
Enregistré le : 10 oct. 2011, 20:21
A aimé : 2 fois
A été aimé : 4 fois

Re: Asexualité et amis

Message par Voya » 02 juin 2012, 23:48

CLP a écrit :Bon on sait jamais trop ce qu'elles/ils pensent à l'intérieur --> cf le mème
Oui je vois de plus en plus de truc de ce genre incluant les A sur internet, celui ci est amusant, mais certain autres un peu moins...

Avatar du membre
Oups
Affable
Messages : 126
Enregistré le : 06 avr. 2012, 22:42
Localisation : Picardie (80)
A été aimé : 1 fois

Re: Asexualité et amis

Message par Oups » 03 juin 2012, 09:09

Noomi a écrit :Je crois que c'est ça le problème, avoir du mal à accepter son asexualité. Mais comment accepter sereinement quelque chose que les autres rejettent?
En même temps, comment les gens pourraient-ils un jour accepter les asexuels s'ils n'en connaissent jamais ! (puisqu'ils n'osent pas dire qu'ils le sont).
C'est une sorte de cercle vicieux...

On n'est pas non plus obligé de le dire à tous ses amis ou à aucun... il y a peut-être des circonstances où on aimerait en parler à une personne... et on voit sa réaction : si elle le prend bien (qu'elle n'a pas de réaction de rejet), même s'il faut toujours un peu de temps pour s'habituer à la nouveauté, on aura peut-être envie d'en parler à une autre personne un jour...

Je trouve dommage de partir du principe que les gens vont forcément avoir une réaction de rejet : s'y attendre oui (car c'est une des possibilités), pour ne pas tomber de trop haut, mais on peut aussi avoir de bonnes surprises !
"Les êtres vivants ont été créés pour être aimés.
Les choses pour être utilisées.
La raison pour laquelle le monde est un chaos.
C'est qu'aujourd'hui les choses sont aimées.
Et que les êtres vivants sont utilisés."

Avatar du membre
CLP
Acolyte
Messages : 373
Enregistré le : 19 août 2011, 15:05
A été aimé : 3 fois

Re: Asexualité et amis

Message par CLP » 03 juin 2012, 11:17

Voya a écrit :Oui je vois de plus en plus de truc de ce genre incluant les A sur internet, celui ci est amusant, mais certain autres un peu moins...
Celui-là est fait par des A, évidemment...

Alors donc tu as vu, toi aussi, les mèmes et les trolls anti-A sur Tumblr ou autre ? C'est dingue ce que les gens ont comme temps à perdre...

Avatar du membre
kattryn
Amibe
Messages : 79
Enregistré le : 28 nov. 2011, 17:53
Localisation : loiret

Re: Asexualité et amis

Message par kattryn » 04 juin 2012, 02:35

mes amis le savent plus ou moins. Je ne le cache pas .
J'ai dû subir la sexualité avec mon mari mais j'ai fini par dire non.De toute façon , je lui ai toujours dit que je souhaitais qu'il aille voir ailleurs.Pour lui , ça ne se fait pas mais violer sa femme ne lui pose pas de problèmes.Sauf que moi , ça m'en pose ! Et 36 ans de soumission , de peur , c'est long :(
Le viol, c'est l'amour par effraction

RValiasRV
Ascendant
Messages : 900
Enregistré le : 30 mars 2011, 01:11
Localisation : RER Ligne D/Transilien Ligne R
A aimé : 14 fois
A été aimé : 27 fois
Contact :

Re: Asexualité et amis

Message par RValiasRV » 11 juil. 2012, 12:51

Oups a écrit :
Noomi a écrit : En même temps, comment les gens pourraient-ils un jour accepter les asexuels s'ils n'en connaissent jamais ! (puisqu'ils n'osent pas dire qu'ils le sont).
C'est une sorte de cercle vicieux...

On n'est pas non plus obligé de le dire à tous ses amis ou à aucun... il y a peut-être des circonstances où on aimerait en parler à une personne... et on voit sa réaction : si elle le prend bien (qu'elle n'a pas de réaction de rejet), même s'il faut toujours un peu de temps pour s'habituer à la nouveauté, on aura peut-être envie d'en parler à une autre personne un jour...

Je pense avoir trouvé la solution idéale pour ces 3 préoccupations :
-Ne pas lancer le sujet sous forme de coming out, dans un contexte ou les orientations sexuelles ne sont pas un sujet qu'on amène souvent sur la table.
-Contribuer à la visibilité de l'asexualité tout de même.
-Trier ses amis sur la question (ceux qui ne nous le pardonneront jamais, ceux qui s'en fichent royalement, ceux qui sont curieux sur le sujet)

Je fais simplement la promotion de l'asexualité sur les réseaux sociaux auxquels je prends part, en relayant les articles intéressants que je trouve sur le sujet. Au passage, il semblerait que facebook ne permet pas à ses amis de savoir qu'on est sur le groupe consacré au sujet tant que ces derniers ne visitent pas la page, même si on aime et commente sur le groupe....

Cela m'a permis d'avoir une discussion très intéressante sur le sujet avec deux de mes meilleurs amis, sans avoir à l'amener sur la table de manière impromptue. Reste à trouver comment impliquer ce qui ne suivent pas ces réseaux ou qui n'y sont pas inscrits....

J'avais mon coming out à deux autres amies, ce qui est peu vu le monde que je connais ! Pour les autres, Je suis sur le guet....prêt à sauter sur l'occasion dès qu'un sujet voisin se présente à nos discussions.

Reste alors mes camarades de classe de Terminale, avec qui j'ai gardé de bons contacts, mais qui deviennent de plus en plus difficile à voir. J'aimerais beaucoup leur dire, mais ça m'obligerait quasiment à les réunir pour l'occasion («je vous ai réunis ici car j'ai quelque chose d'important à vous dire [à propos de moi]!»), sachant que je les sens de moins en moins proche de moi (de moins en moins enclin à aller aussi loin dans les confidences...).

Une dernière phrase pour dire que mon attitude n'est pas totalement figé sur la question : et si je me présentais tout simplement en tant que militant pour la cause asexuelle ?
L'homme a toujours voulu croire en quelque chose car il est difficile de croire en soi.

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Asexualité et amis

Message par Piccolo » 11 juil. 2012, 13:05

Je trouve ça bizarre de l'annoncer, l'asexualité étant neutre par définition, et ne se voit pas du tout.

D'une part l'orientation sexuelle n'est qu'un maigre détail de la vie d'un humain. Enfin je sais pas, mais quand je m'adresse à quelqu'un je ne pense pas une seule seconde s'il est hétéro ou autre. On peut le garder pour soi.

D'autre part, en quoi serait-ce dérangeant ? On peut dire qu'on n'est pas intéressé et puis voilà. Le célibat n'est pas illégal que je sache, que l'on ait des attirances ou pas, ça ne change pas grand chose.

Enfin ce n'est que mon avis.

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: Asexualité et amis

Message par Syd » 11 juil. 2012, 16:01

Piccolo a écrit :Je trouve ça bizarre de l'annoncer, l'asexualité étant neutre par définition, et ne se voit pas du tout.
Comprend pas ce que tu veux dire par "neutre". On a beau être A, on reste "sexuel" dans notre apparence, façon d'être, etc (sinon les A ne seraient pas aussi occupés à pécho... hum...).
Quant à ne pas se voir, ça dépend vraiment des cas et des situations. Chez certains, cela se verra et ils vivront des moments bien difficiles (là un coming out peut s'envisager, ou pas).

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : mimosa et 1 invité