Vos amours d'enfance

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Avatar du membre
~flor_vermelha~
Associé
Messages : 647
Enregistré le : 16 oct. 2008, 17:12
Localisation : Allemagne
Pronom : Elle
A aimé : 36 fois
A été aimé : 52 fois

Vos amours d'enfance

Message par ~flor_vermelha~ » 03 avr. 2012, 20:30

Je me souviens de temps en temps de mes amours d'enfance et me demande si je suis un cas particulier ou s'il y a d'autres personnes pour qui ces amours ont été aussi importantes que pour moi.
J'ai commencé à tomber amoureuse assez tôt; la première expérience vraiment intense c'était quand j'avais neuf ans, alors je ne voyais plus rien d'autre quand la personne en question se trouvait dans la même pièce et une fois j'ai commencé à pleurer pendant qu'elle chantait parce que j'étais tellement émue. Quelqu'un m'a dit il y a plusieurs années que les sentiments profonds commencent à se développer seulement pendant la puberté, mais je pense toujours que c'est faux, au moins pour moi. Parfois je pense même que mes sentiments étaient plus intenses quand j'étais plus petite et je voudrais ressentir au moins encore une fois les mêmes choses (ca ne veut pas dire que je suis incapable de tomber amoureuse ou d'aimer aujourd'hui, mais c'était différent quand j'étais plus jeune). Je trouve aussi que la nature de mes sentiments n'a guère changé vu que je suis A, je n'éprouvais pas de désir sexuel quand j'étais petite et je n'en éprouve toujours pas maintenant.
Je prends toujours au sérieux mes amours d'enfance et ne trouve pas qu'elles soient moins importantes ou valables que celles de ma vie adulte.
Et vous? Vous avez aussi des doux souvenirs de ce type? Que pensez-vous de tout ca? Si vous avez des petites anecdotes à raconter, j'aimerais les lire :).

Avatar du membre
sel
Adepte
Messages : 239
Enregistré le : 25 févr. 2012, 22:13
Localisation : carcassonne

Re: Vos amours d'enfance

Message par sel » 03 avr. 2012, 21:18

Des souvenirs oui. Doux pas particulièrement. Je suis seul et je sais que dans chaque relation j'aurai pu faire de meilleures actions. Le résultat est que je suis seul et je ne désire faire de mal à personne. Donc pas de relations (j'ai pas l'argent pour être en couple et j'aime pas le sexe et son côté apparement destructeur pour des relations passagères )
Ne te laisse pas dérouter par l'heure indiquée sur ce forum

Dékyi Gyamtso
Membre junior
Messages : 13
Enregistré le : 01 juil. 2011, 23:31

Re: Vos amours d'enfance

Message par Dékyi Gyamtso » 03 avr. 2012, 21:26

j'ai eu mon amour d'enfance à 42 ans..
une reviviscence du préoedipe pour mon ami qui a eu peur du Père, et pour moi de la naissance..


la découverte des écrits de Freud, après le sabotage de la relation par la peur de castration de l'ami a été une révélation.. dans le 1000 pour freud, dans ce cas là.
Pour ma part, ce que j'ai vécu correspond à une période non gérée par la psychanalyse, et j'ai retrouvé le similaire dans les écrits de Stanislav Grof.

bilan.. mon premier amour d'enfant c'est 51 heure de contact fusionnel avec cet ami... et 1 an et demi de pleurs quotidiens...

un enfant, ça chougne, c'est pas aimable et ça se sent abandonné.

d'ici à se faire une sexualité..

Voya
Aguerri
Messages : 564
Enregistré le : 10 oct. 2011, 20:21
A aimé : 2 fois
A été aimé : 4 fois

Re: Vos amours d'enfance

Message par Voya » 04 avr. 2012, 00:08

Les amours d'enfance/jeunesse ont l'avantage d'être simple, contrairement aux relations d'adultes qui sont (trop?) compliquées. Ayant toujours collé des "étiquettes amitiés" à presque toutes mes relations depuis l'enfance, je ne pensais pas vraiment avoir eu d'amours d'enfance. Avec mon recul actuel et en regardant sous un autre angle, certaines étaient surement de l'amour. Je pense notamment à 3 personnes que j'ai connu, la fille d'une amie de ma mère, avec qui j'ai grandis, même âge que moi, je la voyais très souvent (jusqu'à 10 ans) et un garçon qui était mon "meilleur ami" d'école primaire (entre 7 et 10 ans). J'avais d'autres ami(e)s, mais ces 2 la, j'avais une relation très proche, différentes d'avec les autres, pour ça que je m'en souviens encore bien d'eux (la preuve précoce de mon côté bi sentimental? :mrgreen: ). Ca c'est fini par ma mère se dispute avec son amie, donc je n'ai pu revu sa fille et mon ami d'école déménage, donc perte de vu. J'ai aussi eu un 2e "meilleur ami" un garçon qui habitait l'immeuble d'à côté (entre 10 ans et 13 ans), après il a déménagé, donc pareil perte de vue.
~flor_vermelha~ a écrit :Quelqu'un m'a dit il y a plusieurs années que les sentiments profonds commencent à se développer seulement pendant la puberté, mais je pense toujours que c'est faux, au moins pour moi. Parfois je pense même que mes sentiments étaient plus intenses quand j'étais plus petite et je voudrais ressentir au moins encore une fois les mêmes choses (ca ne veut pas dire que je suis incapable de tomber amoureuse ou d'aimer aujourd'hui, mais c'était différent quand j'étais plus jeune).
A mon avis, les sentiments profonds ne sont pas forcément liés à la puberté et l'attirance sexuelle. On aimait surement naïvement, sans se poser de questions compliqués d'adulte, et sans avoir le poids du passé de nos échecs relationnels. Dans un sens, j'aimerais aussi pouvoir retrouver un peu de cette innocence, j'aurais surement moins de mal à nouer des relations amoureuses.

Dékyi Gyamtso
Membre junior
Messages : 13
Enregistré le : 01 juil. 2011, 23:31

Re: Vos amours d'enfance

Message par Dékyi Gyamtso » 04 avr. 2012, 08:12

Quelqu'un m'a dit il y a plusieurs années que les sentiments profonds commencent à se développer seulement pendant la puberté, mais je pense toujours que c'est faux, au moins pour moi.
Je pense même que c'est l'inverse! pour la majorité des gens la puberté est la seconde couche de névrose de séparation de l'Amour et du sexe (la première vers 4 ans) et alors l'"adulte" avec des " " qui fait l'amour "entièrement" n'a plus son âme d'enfant..
il a des tas de pseudo-émotions qui sont mentales mais les vrais émotions sont refoulées
C'est le sens de ce message..

Le Bouddha a recensé 84000 émotions perturbatrices qui peuvent donner 84000 sortes de maladies. Mais ces 84000 émotions ont étés condensés en 3 poisons principaux :

IGNORANCE : inertie, torpeur
ATTACHEMENT : désir, possessivité
AVERSION : colère, haine, rejet


A ces trois émotions perturbatrices principales, on peut rajouter la jalousie et l’orgueil.


La jalousie et l'orgueil s'ajoutent vers 3 -4 ans (la première névrose et la relation triangulaire..
et les "84000" autres sont le "romantisme" des "adultes"...

façon de dire que pour travailler sur ses vrais émotions.. nous devons retrouver notre âme d'enfant...

mais l'enfant devient un "adulte" avec des " "
un adulte non complet..
Dans un sens, j'aimerais aussi pouvoir retrouver un peu de cette innocence, j'aurais surement moins de mal à nouer des relations amoureuses.
Et non! ça ne marche pas: les gens avec qui vous vous liéz en "âme d'enfant" se trouvent confrontés à ce qu'ils refoulent pour être "adultes" et sabotent la relation.
et pratiquement tous sont des âmes d'enfant blessées, qui ne se supportent pas sans leur masque→ solitude des enfant-adultes...
les adultes sans " " complets sont rares, et solitaires...

Avatar du membre
~flor_vermelha~
Associé
Messages : 647
Enregistré le : 16 oct. 2008, 17:12
Localisation : Allemagne
Pronom : Elle
A aimé : 36 fois
A été aimé : 52 fois

Re: Vos amours d'enfance

Message par ~flor_vermelha~ » 04 avr. 2012, 09:34

J'ai oublié de préciser un détail: Ces amours d'enfance dont j'ai parlé ce n'étaient pas des "relations", c'était seulement moi qui étais amoureuse et souvent l'autre personne en question ne le savait même pas. C'est peut-être une autre raison pour ne pas les prendre au sérieux, mais je le fais quand même.
Et quant à toutes ces histoires de puberté je dois dire que je n'ai pas fait les expériences qu'on est censé faire à cet âge - je me suis souvent sentie inquiète ou déprimée entre mes 8 et 12 ans environ, je me sentais incomprise par ma mère etc et j'ai commencé à être plus tranquille à 12 ans, quand j'ai changé d'école et donc d'environnement. Les changements corporels ont eu lieu à cet âge, mais ca m'était indifférent ou presque.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités