Les asexuels ont-ils une utilité ?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Avatar du membre
Astérisque
Adepte
Messages : 150
Enregistré le : 02 mars 2008, 01:03
A été aimé : 2 fois

Re: Les asexuels ont-ils une utilité ?

Message par Astérisque » 18 févr. 2012, 19:34

Bien vu Esteban75, mon raisonnement est un peu neuneu sur ce coup là lol.... Cela dit, jusqu'à preuve du contraire, aucune étude entre génome et asexualité n'a été faite, et je ne pense pas que ce serait très éthique d'en faire une.

Avatar du membre
Esteban75
Affranchi
Messages : 466
Enregistré le : 09 avr. 2011, 22:27
Localisation : Paris

Re: Les asexuels ont-ils une utilité ?

Message par Esteban75 » 18 févr. 2012, 20:02

Astérisque a écrit :Bien vu Esteban75, mon raisonnement est un peu neuneu sur ce coup là lol.... Cela dit, jusqu'à preuve du contraire, aucune étude entre génome et asexualité n'a été faite, et je ne pense pas que ce serait très éthique d'en faire une.
Je vois pas trop en quoi ce serait pas étique... Cela dit je penche plutôt pour une origine psychologique (avec terrain propice génétiquement ??) même sans que l'origine ne soit un traumatisme particulièrement grave, mais on en a déjà (très) longuement parlé récemment dans un autre topic...

Avatar du membre
Astérisque
Adepte
Messages : 150
Enregistré le : 02 mars 2008, 01:03
A été aimé : 2 fois

Re: Les asexuels ont-ils une utilité ?

Message par Astérisque » 19 févr. 2012, 07:57

En fait dans l'absolu, tu as un peu (à nouveau ;) ) raison : ce n'est pas l'étude en elle même qui ne serait pas éthique, mais certaines utilisations qu'on pourrait en faire.

Avatar du membre
Eugène
Apprenti
Messages : 63
Enregistré le : 15 févr. 2011, 20:33
Localisation : Bordeaux

Re: Les asexuels ont-ils une utilité ?

Message par Eugène » 19 févr. 2012, 15:36

L'espèce animale ayant le plus fort taux d'asexualité sont les rats, avec 12% d'asexuels. Et les rats disposent d'une organisation sociétale très importante avec une hiérarchisation extrêmement forte, largement supérieure à celle des autres espèces.
Est ce que l'asexuel, s'attachant moins à sa propre reproduction s'implique plus dans l'évolution du groupe dans son ensemble que ses congénères ?
Je ne sais pas vraiment mais la question mérite d'être approfondie parce qu'effectivement, si les asexuels ne servent pas à la reproduction de l'espèce ni à la société dans son ensemble on peut se demander pourquoi ils sont là.

Quelqu'un sait si dans les espèces animales très solitaires on retrouve ce taux d'asexualité où n'existe-t-il que dans les espèces organisées autour d'un groupe et d'une société ?

Avatar du membre
Astérisque
Adepte
Messages : 150
Enregistré le : 02 mars 2008, 01:03
A été aimé : 2 fois

Re: Les asexuels ont-ils une utilité ?

Message par Astérisque » 19 févr. 2012, 20:16

Intéressant... Rappelons cependant qu'en biologie et contrairement à ce qu'on croit souvent, tout n'a pas forcément un sens ou une raison d'être (je ne dis pas que c'est automatiquement le cas, mais...). Par exemple, il y a chez l'homme une grande partie d'ADN à laquelle on ne connait aucune fonction, que l'on appelle "junk DNA". On ne sait pas vraiment à quoi il sert, et pourtant il est bel et bien là.

Avatar du membre
Esteban75
Affranchi
Messages : 466
Enregistré le : 09 avr. 2011, 22:27
Localisation : Paris

Re: Les asexuels ont-ils une utilité ?

Message par Esteban75 » 19 févr. 2012, 20:38

Astérisque a écrit :Intéressant...
Oui c'est vrai !
Astérisque a écrit :Rappelons cependant qu'en biologie et contrairement à ce qu'on croit souvent, tout n'a pas forcément un sens ou une raison d'être
En effet, perso je pense qu'il n'y a pas d'utilité, à moins de réintroduire Dieu dans tout ça... il n'a quand même pas crée des trucs qui servent à rien :lol: :lol:
Eugène a écrit :Est ce que l'asexuel, s'attachant moins à sa propre reproduction s'implique plus dans l'évolution du groupe dans son ensemble que ses congénères ?
Déjà pas chez les humains, las A ayant malheureusement souvent le réflexe de s'isoler un peu du groupe, se croyant trop différent, c'est souvent ce qui ressort des témoignages ici... Mais la Raison vient biaiser notre comportement par rapport aux rats.
Astérisque a écrit : Par exemple, il y a chez l'homme une grande partie d'ADN à laquelle on ne connait aucune fonction, que l'on appelle "junk DNA". On ne sait pas vraiment à quoi il sert, et pourtant il est bel et bien là.
paragraphe HS...
En partie ça viendrait de contamination par des virus qui nous auraient transmis une partie de leurs génomes, à nous et aussi aux autres bestioles passées qui ont évoluées en hominidés.
Là ça sert à rien et c'est pas activé, mais dans le virus ça devait servir à un truc.
Certaines séquences, si on savait les réactivées produiraient des protéines qui pourrait des fois nous apporter quelque chose: immunité contre certaines choses, jeunesse plus durable....

Avatar du membre
Astérisque
Adepte
Messages : 150
Enregistré le : 02 mars 2008, 01:03
A été aimé : 2 fois

Re: Les asexuels ont-ils une utilité ?

Message par Astérisque » 21 avr. 2012, 12:53

Pour continuer notre petite conversation, en ce moment j'échafaude la théorie suivante : en effet, il est possible que chez certains individus, les "gènes" qui mènent aux pulsions sexuelles, quels qu'ils soient, se soient éteints. Et si l'asexualité était une chose inventée par la nature pour réguler la population humaine ? Théorie intéressante...

Vincent123
Adepte
Messages : 239
Enregistré le : 08 avr. 2012, 09:37
A été aimé : 1 fois

Re: Les asexuels ont-ils une utilité ?

Message par Vincent123 » 21 avr. 2012, 13:02

Pas bête, ta théorie, Astérisque.

Par ailleurs, du point de vue de l'évolution, beaucoup de choses sont tellement contre-productives pour l'espèce qu'elles auraient dûes logiquement êtres éliminées, par exemple l'homosexualité, donc bon, toutes ces histoires a posteriori en biologie, c'est à prendre avec des pincettes, bon bien sûr, je parle pas de ces hurluberlus qui se prétendent asexuels :mrgreen:

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: Les asexuels ont-ils une utilité ?

Message par Syd » 22 avr. 2012, 16:40

Astérisque a écrit :Et si l'asexualité était une chose inventée par la nature pour réguler la population humaine ?
Ce sont plutôt les kid-free qui réguleront la population, faire gicler l'envie d'avoir des gosses et l'instinct parental, c'est autrement plus efficace.

Avatar du membre
Esteban75
Affranchi
Messages : 466
Enregistré le : 09 avr. 2011, 22:27
Localisation : Paris

Re: Les asexuels ont-ils une utilité ?

Message par Esteban75 » 22 avr. 2012, 21:45

Astérisque a écrit :Et si l'asexualité était une chose inventée par la nature pour réguler la population humaine ? Théorie intéressante...
Deux Expériences:
  • Une équipe a fabriqué un périphérique géolocalisé avec huit pattes indépendantes muent par des moteurs chacun commandés par un ordinateur.
    L’algorithme est prévu pour faire bouger les pattes de façon aléatoire au départ, et de vérifier à chaque fois par la géolocalisation comment le périphérique c'est déplacé d'un point A à un point B.
    L'algorithme est prévu pour retenir les différents mouvements aléatoires des pattes afin de tenter de coordonner les 8 moteurs de façon à déplacer le périphérique sur une ligne la plus droite de A à B et le plus rapidement possible.

    Au bout de plusieurs tentatives, l'algorithme établit que la seule façon de déplacer le plus judicieusement le périphérique est d'adopter la démarche de l’araignée et c'est impressionnant de voir ce morceau de plastique au départ qui remue dans tous les sens, au finish avancer comme une araignée.

    Conclusion: si l'araignée bouge ces pattes comme elle le fait c'est parce que l'évolution lui a appris que c'est ce qui convient le mieux pour ce déplacer le plus vite et le plus droit possible.
    Il en va de même pour la digestion, reproduction, vue, venin; etc... l’évolution a permis et permet d'améliorer le mieux possible la bête à son biotope.
  • Dans un vivarium on met des araignées avec d'autres espèces qui lui sont inférieurs et dont elles se nourrissent et surtout aucun prédateur des araignées.
    Les araignée vont se déployer dans l'espace qu'elles vont conquérir en se reproduisant et en étant de plus en plus nombreuses, vont manger toutes les autres espèces jusqu'à les faire disparaitre... à ce moment là les araignées affamées vont disparaitre aussi.

    Conclusion: ce que l'on peut appeler l'intelligence de la nature concept qui fait dresser les cheveux de certains alors on va dire l'évolution, mais après tout c'est pas plus difficile à admettre et comprendre que l'idée que l'univers est fini et qu'il est donc contenu dans autre chose....

    L’évolution donc permet l'amélioration de chaque espèce pour quelle soit la plus conquérante possible et qu'elle parviennent à éliminer les autres à son profit. Le jour ou elle gagne: elle disparait, il ne semble pas y avoir de contre-balancier pour sauver le biotope ou l’espèce elle même de sa propre progression qui la conduit inévitablement à la ruine... une sorte d'entropie des espèces...

    C'est pourquoi naitre A ou S ou paralysé ou surdoué ça n'a pas de justification et encore moins d'utilité: c'est juste une différence qui s'exprime de temps en temps dans la production la plus standardisée possible parce que ce système de reproduction standardisé n'est pas encore parfait.

    Heureusement car ces imperfections, si par hasard elles s'adaptent mieux au biotope, permettrons une meilleur survie et donc une meilleur reproduction de cet individu particulier donc cette imperfection est alors l'élément qui permet au système de tendre vers la perfection.
Syd a écrit :
Astérisque a écrit :Et si l'asexualité était une chose inventée par la nature pour réguler la population humaine ?
Ce sont plutôt les kid-free qui réguleront la population, faire gicler l'envie d'avoir des gosses et l'instinct parental, c'est autrement plus efficace.
J'espère que tu plaisantes Lol !

Penser qu'on peut faire disparaitre l’instinct parental par une idéologie (pas d'enfant car trop d'enfant !?), c'est comme les abstinents aigris qui pensent qu'on peut faire disparaitre le désir en expliquant aux gens que le sexe c'est pas bien...
Il n'y a qu'a voir à quoi a conduit l'enfant unique en chine: à noyer les bébés filles parce qu’on préfère avoir un garçon et qu'on a droit qu'à un seul coup...
Quand à la culpabilité vis à vis du sexe, ça l'avait pas fait disparaitre, les jeunes couchaient toujours autant et les filles allaient se faire avorter dans des arrières boutiques avec une aiguille à tricoter... c'est juste la culpabilité et l'aiguille que la révolution sexuelle a supprimé et heureusement !!

kid-free je le suis aussi, parce que je me pense pas capable d'élever un enfant pour en faire un adulte équilibré et aussi parce que j'ai pas que des bonnes choses à lui transmettre à commencer par l'asexualité.

Et tous les kid-free le sont pour des raisons personnelles et différentes et n'ont en aucun cas à penser qu'il serait possible un jour d'infléchir la capacité qu'a l'être humain à craquer littéralement en prenant un petit bébé dans ses bras protecteurs le porter contre la poitrine et ne ressentir alors qu'un amour pur et infini... franchement j'en suis pas jaloux mais par contre à chaque fois que je vois se renouveler le miracle de la vie et de l'amour, je suis heureux et émerveillé moi aussi pour les parents, et jamais je me dirais ouh les salauds, ils ont encore crée une bouche dévoreuse des ressource de ma planète à moi...

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Les asexuels ont-ils une utilité ?

Message par Piccolo » 22 avr. 2012, 22:00

Esteban75 a écrit :et aussi parce que j'ai pas que des bonne choses à lui transmettre à commencer par l'asexualité.
"j'ai pas que des bonne choses à lui transmettre à commencer par l'asexualité"

"à commencer par l'asexualité"

"l'asexualité"



Non mais je rêve là !!!

En quoi l'asexualité est-elle une mauvaise chose ? Franchement tu m’écœures de plus en plus à dénigrer ta propre nature (et en même temps la nôtre aussi, indirectement). Et c'est pas la première fois que tu fais une référence dans ce sens: La dernière fois, suite à la naissance de l'enfant de la soeur de Chakyra, tu disais quelque chose du genre "bienvenue à lui...mais pas parmi nous j'espère", enfin quelque chose de très semblable tout du moins.

Si tu te vois comme une erreur, et bien libre à toi. Mais sache que je ne te suivrai pas.

Oui je sais, j'imagine que ça te fais une belle jambe, mais de voir des gens ayant une estime de soi aussi faible, moi ça me désole.

Sans rancune, mais ne m'adresse plus la parole (ça ne devrait pas être trop difficile pour toi je pense).

Avatar du membre
Esteban75
Affranchi
Messages : 466
Enregistré le : 09 avr. 2011, 22:27
Localisation : Paris

Re: Les asexuels ont-ils une utilité ?

Message par Esteban75 » 22 avr. 2012, 22:41

Donc je ne lui répond pas directement puisque je ne dois plus lui adresser la parole :mrgreen:
Piccolo a écrit :Oui je sais, j'imagine que ça te fais une belle jambe, mais de voir des gens ayant une estime de soi aussi faible, moi ça me désole.
Niveau estime de moi, je suis plutôt mégalo alors je me sent pas visé par le propos.
Ceux qui me connaissent doivent bien se marrer d'entendre que j'ai une faible estime de moi looool !

Seulement l'asexualité j'ai pas choisi, c'est pas un mouvement, alors j'ai rien à défendre à ce niveau là.
Juste je constate que c'est un état de fait qui rend la vie plus difficile et le rapport aux autres plus difficile. J'ai réussi, en faisant beaucoup de concessions, notamment en renouvelant souvent le cercle des amis à vivre au coté des autres sans que je sois montré du doigt ou avoir à répondre à des questions inquisitoires, seulement parce que j'ai jamais laissé le temps à personne de constater mon éternel célibat. Je me suis toujours cassé avant.
Je ne souhaite pas la même chose à un autre, qui en plus ne parviendra peut-être pas à vivre et à faire la fête parmi les S comme j'ai pu le faire.

C'est en développant l'idée de communautarisme et de cause à défendre, qu'on en vient comme il le fait là à m'exclure parce que je ne défends pas la cause en disant que je ne souhaite pas à quelqu'un d’être A.
Y a t-il quelqu'un ici qui n'en a pas souffert un jour d'être A, et il faudrait dire que tous va pour le mieux dans le meilleur des monde parce que sinon c'est pas bien pour la cause: c'est plutôt ça qui me dégoute moi comme hypocrisie et c'est pour ça que je réagit toujours contre le communautarisme à chaque fois que ça glisse vers ça sur le forum...
La solution n'est pas non plus d'infléchir la société vers la disparition du sexe, ça c'est pas hypocrite, c'est débile.
Piccolo a écrit :Sans rancune, mais ne m'adresse plus la parole (ça ne devrait pas être trop difficile pour toi je pense).
Il se trompe, même si nous n'avions pas souvent la même vision des choses, je l'avais jugé comme un garçon constant, honnête et animé de certaines valeurs qui se font bien rares de nos jours. Il conserve bien évidement toutes ces qualités, mais nous allons désormais nous faire la gueule.

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Les asexuels ont-ils une utilité ?

Message par Piccolo » 22 avr. 2012, 23:28

Esteban75 a écrit : je l'avais jugé comme un garçon constant, honnête et animé de certaines valeurs qui se font bien rares de nos jours
Merci beaucoup.
Esteban75 a écrit :mais nous allons désormais nous faire la gueule.
Non, ça ne risque pas puisque je m'en vais.

J'ai appris un certain nombre de choses à propos de l'asexualité et des asexuels en général, et ce relativement long passage sur ce forum m'a été bénéfique car je me suis rendu compte qu'être asexuel ce n'est pas seulement être une personne qui n'a que faire des hommes et/ou des femmes en général.

C'est vrai qu'être A n'est pas forcément le "statut" le plus facile à vivre vis à vis des autres, mais pour autant ça ne devrait poser de problème à qui que ce soit.

Je ne suis pas contre les S et je suis encore moins un adepte du militantisme et du communautarisme. Rien à faire de la vie intime d'autrui, qu'elle soit inexistante ou décadente à l'extrême. Seulement je serai toujours l'ennemi de ceux qui ont une vision étriquée des choses et de la vie en général, pour qui ne pas baiser et/ou ne pas avoir 3 gamins et un chien est synonyme de vie merdique, monastique, et donc austère.

Les S tolérants ont en revanche, bien évidemment, toute ma considération.

Sur ce, je vous souhaite à vous, asexuels passés, présents et futurs, une vie heureuse et dans laquelle vous vous épanouirez à fond, que vous la traversiez seul ou à plusieurs.

Quant à toi Esteban, excuse-moi, et toi aussi sois heureux.

Une dernière fois, je vous souhaite le meilleur à tous et je vous dis adieu.

Avatar du membre
Esteban75
Affranchi
Messages : 466
Enregistré le : 09 avr. 2011, 22:27
Localisation : Paris

Re: Les asexuels ont-ils une utilité ?

Message par Esteban75 » 22 avr. 2012, 23:59

Piccolo a écrit : Non, ça ne risque pas puisque je m'en vais.
Si tout le monde avait la même opinion, nous serions un troupeau de moutons et pas une communauté de A avec des dissensions et fort heureusement, mais aussi des problèmes en commun et des délires aussi lorsqu'on s'amuse par ici et ça arrive quand même souvent !

Je suis très attristé que tu partes comme ça Piccolo, seulement parce que j'ai pas la même vision que toi. tu parts à cause d'un seul mec ? alors que surement plein de gens sont plutôt de ton avis ? Il y a largement de la place pour tous les deux, surtout que j'aurais bien volontiers accepté que nous nous reparlions !

Allez reste !! c'est quoi cette affaire ?

Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: Les asexuels ont-ils une utilité ?

Message par Dexter » 23 avr. 2012, 09:11

heeeeu lol ? :roll:
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité