Qui pense que le nombre d'asexuels est sous-estimé ?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Petit bonhomme
Néophyte
Messages : 4
Enregistré le : 10 janv. 2012, 20:42

Re: Qui pense que le nombre d'asexuels est sous-estimé ?

Message par Petit bonhomme » 11 janv. 2012, 19:38

Je pense que le 10 ou 20% est trop énorme pour ma part. 10 ou 20% c'est pour moi l'accumulation des différentes dénominations des "déviants sexuels". J'ai toujours lu que les homosexuels représentaient 5% de la population. On ajoute les bi, les A, les fétichistes. Arrivé entre 10 et 20 avec tout ça, pourquoi pas.

Par contre, demander aux gens de noter leur intérêt pour le sexe à une époque lointaine peut comporter de nombreux biais, notamment en ce qui concerne la morale. Les anglo-saxons sont très puritains. On ne peut pas forcément évaluer de combien est ce biais, mais un certain nombre sans doute censure leur intérêt au sexe au nom de la morale.

La libération sexuelle des années 68, ce sont les étudiant-e-s qui l'ont faite, pas les ouvrier-e-s.

Je pense donc que l'évaluation qui amène à 1% est généreuse.

Avatar du membre
Esteban75
Affranchi
Messages : 466
Enregistré le : 09 avr. 2011, 22:27
Localisation : Paris

Re: Qui pense que le nombre d'asexuels est sous-estimé ?

Message par Esteban75 » 11 janv. 2012, 22:22

gotzs a écrit :l
3e point, je continue de croire (à tort?) qu'une majorité de gens ne se pose pas de question sur leur sexualité. Ils font parce que c'est ainsi, dans l'ordre des choses. Est-ce que ça fait d'eux des A ou des S?
Personne n'a jamais tort, ni raison :D chacun partage son avis !
Concernant l'asexualité, il y a quand même toujours un moment ou soit tu vas te sentir différent de tes congénères, soit tu vas avoir un problème de compatibilité avec ton partenaire qui fait que tu vas obligatoirement te poser des question... un homosexuel pour vouloir toujours rester dans la norme pourrait-il mourir sans jamais s'être posé la question de ne pas être hétéro ? ça me parait pas trop possible...
Beliefs a écrit :J'ai l'impression que vous parlez d'asexualité comme si c'était une chose qui collait à vie ?
Pour ma part, je n'exclus pas le fait que je n'ai pas encore rencontré L'homme qui me fera tomber amoureuse.
Nous aussi, pour beaucoup d'entre-nous on y a cru longtemps à ça... mais bon après tout sait-on jamais !
saladelle a écrit :ben ,se forcer,c'est faire un truc qu'on a pas envie , enfin pour moi .après chacun voit !!! tu dit," par amour" sans doute mais aussi,par peur qu'il ou elle aille voir ailleurs !!!
Se forcer parce que ton mec fini par te dégouter pour diverses raisons c'est pas de l'asexualité, l'asexualité c'est de pas avoir de désir pour ton mec quelque soit ce que tu penses de lui, et c'est ça le drame même si tu est folle amoureuse...
Syd a écrit :De mémoire vite fait là, le 1 % provient effectivement d'une étude, mais un autre article estimait que le chiffre était probablement plus élevé (autant que les gays en gros, càd dans les 10-20 %, pour les raisons mentionnées plus haut, méconnaissance, etc).
A titre perso aussi je pense que c'est plus que 1%, mais je crois pas que ça puisse atteindre même les 10% du pourcentage à minima de gay.
Que se soit compris, accepté, condamné (à mort), qu'ils se cachent ou s'affichent suivant les sociétés et les époques, les 10% de gay étaient suffisamment nombreux pour que toute les sociétés en aient perçu l’existence. Alors que non on doit surement pas atteindre le % qui ferait que l’existence des A soit une évidence (que se soit là aussi compris, admis ou pas...)

Beliefs
Adepte
Messages : 248
Enregistré le : 01 janv. 2012, 23:14

Re: Qui pense que le nombre d'asexuels est sous-estimé ?

Message par Beliefs » 11 janv. 2012, 22:53

J'ai plein de questions qui se forment dans ma tête (lol)

Tu es tombé amoureux Esteban? Et si c'est le cas, comment peux-tu être certain que tu refoules pas un truc psycho? Pas que je veuille d'office trouver des raisons mais je m'dis que s'il y a sous-estimation liée au fait que les gens n'osent pas le dire ou qu'ils ignorent encore cette réalité, et bien il y a sur-estimation liée justement à des raisons plus psycho...

Avatar du membre
Esteban75
Affranchi
Messages : 466
Enregistré le : 09 avr. 2011, 22:27
Localisation : Paris

Re: Qui pense que le nombre d'asexuels est sous-estimé ?

Message par Esteban75 » 11 janv. 2012, 23:22

Beliefs a écrit :J'ai plein de questions qui se forment dans ma tête (lol)

Tu es tombé amoureux Esteban? Et si c'est le cas, comment peux-tu être certain que tu refoules pas un truc psycho? Pas que je veuille d'office trouver des raisons mais je m'dis que s'il y a sous-estimation liée au fait que les gens n'osent pas le dire ou qu'ils ignorent encore cette réalité, et bien il y a sur-estimation liée justement à des raisons plus psycho...
Salut Belief et bienvenue au fait !! :cake: :cake: :wink:

Pareil, je me pose toujours des questions et en plus de formation scientifique j'essaie aussi de réfléchir à des raisons: psycho, génétique,acquis, inné, etc... on a quelques débats intéressants de temps en temps ! mais gare à toi certains n'aiment pas qu'on se pose des questions: on est A, c'est comme ça, essayer de comprendre c'est considérer qu'on est malade.... Lol, moi j'estime qu'à toute conséquence, il y a une cause, aujourd'hui qu'on explique très bien pourquoi on est blond et pas brun, on peut réfléchir à pourquoi on est A et pas S: le A est-il malade par rapport au s ? et le brun alors ? :mrgreen: :mrgreen:

Alors j'ai jamais été amoureux parce qu’en plus d'être A je suis aromantique, et ça j'ai pas encore accepté, :P , je continu de me dire que j'ai pas du rencontrer la bonne personne, mais je vais finir par comprendre là aussi un de ces jour... :wink:

Après, puisque je cherche la cause,..., je suis plus partisan d'une cause psychologique, mais j'ai pas eu de traumatisme particulier mais pour des raisons difficiles à définir je me suis toujours senti particulier et différent des autres enfants et il a fallu attendre l'age de raison pour que je m'intègre aux autres (lorsque l'on cesse de se considérer les uns les autres à la maternelle juste à l'instinct...).
Voilà je sais pas si ça t'aide... lis nos témoignages de bienvenue et le parcours (A)sexuel pour te faire une idée sur les dénominateurs communs...

Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: Qui pense que le nombre d'asexuels est sous-estimé ?

Message par Dexter » 12 janv. 2012, 09:25

Esteban75 a écrit :A titre perso aussi je pense que c'est plus que 1%, mais je crois pas que ça puisse atteindre même les 10% du pourcentage à minima de gay.
Que se soit compris, accepté, condamné (à mort), qu'ils se cachent ou s'affichent suivant les sociétés et les époques, les 10% de gay étaient suffisamment nombreux pour que toute les sociétés en aient perçu l’existence. Alors que non on doit surement pas atteindre le % qui ferait que l’existence des A soit une évidence (que se soit là aussi compris, admis ou pas...)
+1
10% ça serait quand même énorme !
quand on voit qu'avec 10% les homos on en croise partout.... les A ça serait la même, bon après il y a le problème que beaucoup ne connaissent pas mais bon
perso je pense que ça doit pas dépasser les 5%
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Zimou
Administrateur
Messages : 4995
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 437 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Qui pense que le nombre d'asexuels est sous-estimé ?

Message par Zimou » 12 janv. 2012, 10:50

Esteban75 a écrit :
saladelle a écrit :ben ,se forcer,c'est faire un truc qu'on a pas envie , enfin pour moi .après chacun voit !!! tu dit," par amour" sans doute mais aussi,par peur qu'il ou elle aille voir ailleurs !!!
Se forcer parce que ton mec fini par te dégouter pour diverses raisons c'est pas de l'asexualité, l'asexualité c'est de pas avoir de désir pour ton mec quelque soit ce que tu penses de lui, et c'est ça le drame même si tu est folle amoureuse...
J'adore comment tu arrive à exprimer plus clairement que moi ce que je pense xD Merci ^^
en effet, c'est quand on doit se forcer pour quelqu'un qu'on aime alors qu'il nous dégoute qu'il faut se poser des questions. l'asexualité est en effet pas un dégout, c'est une non attirance! Pour moi, un asexuel amoureux n'a pas besoin de se forcer. Il n'est simplement jamais initiateur de l'acte. Si il doit se forcer (ou qu'il refuse), c'est que quelque chose le bloque.*

EDIT : On m'a fait remarquer un détail que j'ai oublié, il est vrai, étant un homme forcement j'y pense pas xD mais pour la femme, les réactions du corps ne serait pas mécanique. Bon j'y connais rien, mais en effet, si une femme ne lubrifie pas de façon mécanique comme l'homme a une érection, ça explique le blocage, vu que le rapport deviendrais désagréable. Reste à savoir si l'absence d'attirance (je parle d'attirance et pas de désir car même si il n'y a pas désir sexuel quand il y a absence d'attirance, il peut y avoir présence d'autres désirs, celui de partager un moment fort, un moment d’intimité, de partage, etc...) empêche la lubrification chez les femmes. et la je suis pas spécialiste, je ne pourrais répondre. mais seul un médecin bien calé sur le sujet saura nous dire ce qui déclenche la lubrification chez les femme, si c'est une histoire de désir, d'excitation, ou je ne sais quoi d'autre encore ^^ Cela dit, il existe des A (hommes et femmes) qui ont des rapports sans se forcer (oui oui, ça existe, même des femmes! et qui sont bien A!) donc l'absence d'attirance n'est pour moi pas un obstacle à la lubrification. sujet à approfondir, je suis pas expert en la matière.
et j'insiste sur le fait que asexuel = sans attirance, et non pas asexuel = dégouté (par contre dégouté peut être = à asexuel).
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Beliefs
Adepte
Messages : 248
Enregistré le : 01 janv. 2012, 23:14

Re: Qui pense que le nombre d'asexuels est sous-estimé ?

Message par Beliefs » 12 janv. 2012, 16:14

Ok merci Esteban, je glane des infos, ça me prendra quand même du temps avant de bien comprendre :-) Je te réponds en mp dans ce cas si cela heurte ceux qui se fichent de savoir si causes il y a. De plus, c'est en dehors du thread. Sache que tu viens de m'apprendre quelque chose donc un grand merci !! ;-)

Avatar du membre
Esteban75
Affranchi
Messages : 466
Enregistré le : 09 avr. 2011, 22:27
Localisation : Paris

Re: Qui pense que le nombre d'asexuels est sous-estimé ?

Message par Esteban75 » 12 janv. 2012, 19:38

zimou a écrit : J'adore comment tu arrive à exprimer plus clairement que moi ce que je pense xD Merci ^^
rooooo ! :wink: et avec ça même pas le temps de passer prendre le thé en ville, à si certain n'habitait pas au confins des contrées...
zimou a écrit :On m'a fait remarquer un détail que j'ai oublié, il est vrai, étant un homme forcement j'y pense pas xD mais pour la femme, les réactions du corps ne serait pas mécanique. Bon j'y connais rien, mais en effet, si une femme ne lubrifie pas de façon mécanique comme l'homme a une érection, ça explique le blocage, vu que le rapport deviendrais désagréable.
Loool je savais pas moi non plus que les filles c’était pas mécanique... décidément c'est compliqué les filles...
Après pour le blocage je crois pas qu'il n'y ai que ce problème pratique... pour ça maintenant ya plein de petits produits à tous les parfums... mais la nature du rapport n'est pas la même non plus... nous on peut faire ça même sans en éprouver d'envie, c'est pas traumatisant :mrgreen: , pour une fille si ya pas d'attirance faut quand même se faire violence pour accepter l'intrusion...

Mais l’inconvénient pour nous, pas de petits produits parfumés :mrgreen: (enfin ya la pastille bleue et le sang de vampire :wink:): un coup de fatigue et c'est mort !! :ouhla: oky :arrow: :arrow:
Beliefs a écrit :Ok merci Esteban, je glane des infos, ça me prendra quand même du temps avant de bien comprendre :-) Je te réponds en mp dans ce cas si cela heurte ceux qui se fichent de savoir si causes il y a. De plus, c'est en dehors du thread. Sache que tu viens de m'apprendre quelque chose donc un grand merci !! ;-)
Je disais ça comme ça, des fois je suis un peu sarcastique, non au contraire, faut partager nos impressions sur le fofo je pense ! mais tu peux aussi m'envoyer des mp ! looool

Ouai c'est vrai on est un peu HS, scuse nous dex... :oops:

Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: Qui pense que le nombre d'asexuels est sous-estimé ?

Message par Dexter » 13 janv. 2012, 10:19

Esteban75 a écrit :Ouai c'est vrai on est un peu HS, scuse nous dex... :oops:
j'allais dire comment j'adorais la tournure du topic ça parle de % puis ça tourne vite au blocage, à l'attirance..... :mrgreen:

mais j'ai l'impression que vous généralisez beaucoup sur ça non ? car moi étant homme je me forcer bien pour avoir des rapport que ça soit avec une fille ou mec d'ailleurs, je le voyais comme ça et même étant amoureux ça n'avait rien à voir :roll:

bref je stop là, il y a beaucoup d'autre topic qui parle de ça déjà :!:
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Zimou
Administrateur
Messages : 4995
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 437 fois
A été aimé : 454 fois
Contact :

Re: Qui pense que le nombre d'asexuels est sous-estimé ?

Message par Zimou » 13 janv. 2012, 10:49

Esteban75 a écrit :pour une fille si ya pas d'attirance faut quand même se faire violence pour accepter l'intrusion...
Tout a fait, mais je pense que si la femme le ressent comme une intrusion, c'est pas qu'il y a une absence d’attirance, mais absence de désir (je parle pas de désir sexuel, mais du désir de partager une intimité, un moment unique, un moment fort etc...).
Le fait de ne pas avoir d'attirance ne veux pas dire qu'on doit être repoussé par le sexe et en avoir du dégout, et pour ceux qui ne sont pas repoussé, ils peuvent avoir envie de vivre partager ce moment comme preuve d'amour, comme un acte qui fera du couple un couple plus unis, plus fusionnel je dirai, vu qu'ils auront partager une intimité que d'autre n’auront pas partagé et connaitrons donc l'un de l'autre des choses que d'autre ne connaitrons pas. Et bien plus que le serais un couple S qui pratiquerais le sexe pour le sexe, de façon régulière, sans autre raison que le besoin physique et la frustration en cas d'absence de relation...
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Qui pense que le nombre d'asexuels est sous-estimé ?

Message par Piccolo » 13 janv. 2012, 11:07

zimou a écrit :Le fait de ne pas avoir d'attirance ne veux pas dire qu'on doit être repoussé par le sexe et en avoir du dégout,


Bien sûr, mais ça peut tout de même être le cas.

J'ai pas d'attirance pour les hommes et les femmes, je suis donc asexuel. De par ce fait, je suis dégoûté par les deux genres puisque je n'ai aucune attirance, ni pour l'un ni pour l'autre (sur le plan strictement amoureux et sexuel en tout cas).
Comme un hétéro serait dégouté d'avoir des relations avec une personne de même sexe...parce qu'il n'est pas attiré, tout simplement.
Pareil pour un homo vis à vis du sexe opposé.

Faut prendre en considération tous les types d'asexuels.

Avatar du membre
Ptite Marie
Ace Tea
Messages : 911
Enregistré le : 11 janv. 2011, 21:22
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Elle
A aimé : 102 fois
A été aimé : 166 fois

Re: Qui pense que le nombre d'asexuels est sous-estimé ?

Message par Ptite Marie » 13 janv. 2012, 11:52

zimou a écrit :
Esteban75 a écrit :pour une fille si ya pas d'attirance faut quand même se faire violence pour accepter l'intrusion...
Tout a fait, mais je pense que si la femme le ressent comme une intrusion, c'est pas qu'il y a une absence d’attirance, mais absence de désir (je parle pas de désir sexuel, mais du désir de partager une intimité, un moment unique, un moment fort etc...).
Le fait de ne pas avoir d'attirance ne veux pas dire qu'on doit être repoussé par le sexe et en avoir du dégout, et pour ceux qui ne sont pas repoussé, ils peuvent avoir envie de vivre partager ce moment comme preuve d'amour, comme un acte qui fera du couple un couple plus unis, plus fusionnel je dirai, vu qu'ils auront partager une intimité que d'autre n’auront pas partagé et connaitrons donc l'un de l'autre des choses que d'autre ne connaitrons pas. Et bien plus que le serais un couple S qui pratiquerais le sexe pour le sexe, de façon régulière, sans autre raison que le besoin physique et la frustration en cas d'absence de relation...
Encore une fois tu prends ton cas pour une généralité Zimou. Tu raisonnes bien trop en homme, tu ne sais pas ce que c’est que de se faire pénétrer. J’ai voulu un jour faire l’amour sans désir, par amour, ben on a pas réussi… Le désir provoque la lubrification et la dilatation du vagin, ce qui est indispensable pour ne pas souffrir, et puis comme dit Esteban, lorsqu’il n’y a pas d’attirance il faut se faire violence pour accepter l'intrusion. Amour ou pas. Je sais de quoi je parle, j’aimerais bien tenter l’expérience mais mon corps ne veut pas, et je ne peux rien y faire. Et ça n’est pas une question de dégoût.
" Vous pourriez arrêter de péter pendant que je sauve le monde ? "
- Docteur Who -

Avatar du membre
gotzs
Acolyte
Messages : 374
Enregistré le : 05 nov. 2011, 21:15
Localisation : Genève
Pronom : il n'est pas sur
A aimé : 2 fois
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: Qui pense que le nombre d'asexuels est sous-estimé ?

Message par gotzs » 13 janv. 2012, 19:07

et bien petite Marie, qu'avais-tu fait de la vaseline? :lol: :lol:
don't make love, just have love
ne faites pas l'amour, donnez juste de l'amour

Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: Qui pense que le nombre d'asexuels est sous-estimé ?

Message par Dexter » 14 janv. 2012, 09:17

Ptite Marie a écrit : et puis comme dit Esteban, lorsqu’il n’y a pas d’attirance il faut se faire violence pour accepter l'intrusion. Amour ou pas. Je sais de quoi je parle, j’aimerais bien tenter l’expérience mais mon corps ne veut pas, et je ne peux rien y faire. Et ça n’est pas une question de dégoût.
+1
et ça marche aussi pour les hommes ! que ça soit relation homo ou hétéro .... je préfère préciser au cas ou lol
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Avatar du membre
Natsu
Ascendant
Messages : 944
Enregistré le : 10 juin 2014, 21:09
Localisation : Aquitaine
A aimé : 39 fois
A été aimé : 128 fois

Re: Qui pense que le nombre d'asexuels est sous-estimé ?

Message par Natsu » 16 juin 2015, 22:34

Cette citation va en faire grincer, gronder, voire hurler :!: plusieurs...
Si le dernier rapport (Bajos, 2006), insistait sur l'apparition d'une nouvelle catégorie dite « asexuel(le) », c'est-à-dire « non intéressée par le sexe », nous prenons conscience de l’effet d’annonce de ce pseudo-nouveau genre - venant s’ajouter aux homos, bi, trans -, qui existe en réalité depuis fort longtemps. Les sexuellement inactifs sur les douze derniers mois précédant l’enquête étaient 11% des hommes et 20% des femmes dans le rapport Simon, 6,2 et 12,4% en 1992, et sensiblement la même proportion, 6,6 % des hommes et 10,8 % des femmes en 2006.

Cette catégorie n’est certainement pas très homogène, elle regroupe des déshérités de la rencontre, des inhibés du comportement, des pathologies psychologiques ou relationnelles. Ce qui les rassemble, c’est un comportement qui semble à la plupart « anormal » : le fait de ne pas avoir d’activité sexuelle, ou de ne pas paraître en désirer, à une époque où le critère majeur de réussite individuelle et conjugale est constitué par l’épanouissement intime.

Le Sexe, l'Homme et l'Evolution de Pascal Picq, Philippe Brenot
Cela dit, même s'il n'est pas précisé qu'il y a d'autres personnes asexuelles que les "déshérités de la rencontre, des inhibés du comportement, des pathologies psychologiques ou relationnelles", l'estimation de 1% paraît largement sous-estimée... Il semble tout de même impossible d'avoir des chiffres fiables.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités