Loi anti-asexuel en France

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Hana-Lyse
Amibe
Messages : 78
Enregistré le : 22 janv. 2012, 02:04

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par Hana-Lyse » 13 févr. 2012, 01:00

Esteban75 a écrit :+1

En effet, je vois que même après le départ de Beliefs, l'analyse philosophique-dogmatique sur 40 centimètres de tous les topics va se poursuivre... :cry:

Que ça plaise ou pas, le mariage c'est fait pour que la société (pour ne pas dire l’État) encadre le couple à fin qu'il lui procure un descendance élevée en bon père de famille (l’expression figure, ou a figuré dans le Code Civil). L' État n'encadre pas l'amour, il n'en a rien à faire, il encadre l'objet de sa pérennité: l'enfant et la bonne moralité des parents pour préserver l'ordre.
Un mariage non consommé est caduc (ça aussi ça figure dans la loi normalement, sauf révision très ressente ?)
Si l'expression " en bon père de famille " existe, ça découle de la pater potesta ( puissance paternelle ) de la vision antique de la famille . Le droit a aussi pour finalité la justice, juste au cas où . Et que je saches tu n'es pas au courant de tous les faits relatifs à l'affaire qui a été jugée ainsi, n'est-ce pas ? Donc au lieu de donner des motifs imaginaires sous prétexte que ma vision des choses ne te convienne pas ... :roll:

L'arrêt est tout à fait fondé dans les faits, et je t'invite à consulter l'arrêt avant de monter sur tes grands chevaux . Car même si le droit issu des sources directes ( bloc de constitutionnalité, loi votée par le Parlement entre autres ) n'encadre pas l'amour, il est bien précisé, à l'article 4 du Code civil que " Le juge qui refusera de juger, sous prétexte du silence, de l'obscurité ou de l'insuffisance de la loi, pourra être poursuivi comme coupable de déni de justice " . Ce qui montre que l'Etat prévoit que la justice doit encadrer tout litige . Y compris ceux fondés sur l'amour .

Pour en revenir à l'arrêt, voici la motivation de la Cour d'Appel d'Aix-en-Provence :
" L'abstinence, ou la quasi-abstinence de relations sexuelles pendant plusieurs années, avec des reprises ponctuelles, contribue à la dégradation des rapports entre époux dans la mesure où les rapports sexuels entre époux sont notamment l'expression de l'affection qu'ils se portent mutuellement, tandis qu'ils s'inscrivent dans la continuité des devoirs découlant du mariage . "

Donc pour répondre sans élément d' " analyse philosophique-dogmatique " et m'en tenir aux faits relatés par l'arrêt, cela nous renseigne que le mari avait des relations sexuelles . On voit aussi qu'il alternait les phases de fréquence de rapports habituels et les phases d'abstinence ou presque . S'il était vraiment A, se serait-il comporté de la sorte, en modifiant les fréquences et en étant en (quasi-)abstinence sur son seul motif de " problèmes de santé " et de " fatigue chronique générée par ses horaires de travail " ?
Evidemment que non, s'il était A, il aurait argué sur le fait que depuis le début de la relation il a consenti avec sa femme de ne pas avoir ( beaucoup ? ) de relations sexuelles ! Ou du moins pas une justification si absurde pour justifier son comportement assez malhonnête au final .

Conclusion : Ce n'est pas un arrêt anti-A . Les médias font parfois des raccourcis hâtifs car ils ne sont pas juristes, et l'erreur est humaine . S'il avait argué sur le fait que l'absence ou la quasi-absence de relations sexuelles était prévue, ça aurait été différent . C'est juste que la formulation des arrêts peut amener à faire penser que c'est un arrêt anti-A, alors qu'au fond ce n'est pas cela .
Peace and Love ? :D
Modifié en dernier par Hana-Lyse le 13 févr. 2012, 01:56, modifié 2 fois.
Ce n'est pas l'amour qui maintient deux êtres ensemble dans la durée, c'est la qualité de la communication, la richesse et la tendresse des échanges, le nourrissement mutuel de la relation qui leur permettra d'affronter les inévitables crises qui jalonnent la vie de couple .

Avatar du membre
théralène
Affilié
Messages : 252
Enregistré le : 29 nov. 2011, 19:44

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par théralène » 13 févr. 2012, 01:02

Esteban75 a écrit :
théralène a écrit :La loi ne devrait pas s’immiscer à ce point dans la vie privée.
Mais la Loi, celle qui s'applique à nous au quotidien, ne nous impose rien en matière d'obligations sexuelles, le mariage on le choisit, on choisit par contrat de se soumettre à cette loi !

Quand on est asexuel, on se marie pas, ou alors avec quelqu'un qui a bien compris ce que l'on est et qui va pas dénoncer le contrat et réclamer des dommages.
Sinon en effet il est tout à fait en droit de dénoncer d'avoir été lésé par rapport à ses attentes.
Je ne parlais pas d'asexualité en fait. Mais si j'ai bien compris, l'homme en question n'a pas eu de rapports avec sa femme pendant une période donnée, où il était fatigué et avait des problèmes de santé. (Le contrat impose aussi le soutien dans l'adversité d'ailleurs) Le mariage impose les rapports, mais pas non plus tous les soirs, ni même tous les mois. On a encore le droit d'être malade ou d'avoir une baisse de désir passagère sans rompre le contrat. Et là-dessus, la loi ne peut pas trop trancher parce qu'elle ne peut pas s'immiscer dans la chambre de chaque couple (d'autant plus que les époux peuvent mentir, rien ne peut être prouvé), donc c'est obligatoirement au cas par cas, et ça reste compliqué.

edit après avoir lu le message d'Hana-Lyse:

"pendant des années", bon d'accord, c'est plus que quelques mois. Il n'empêche qu'il aurait pu mentir, qu'il a pu avoir des problèmes de santé aussi pendant toute cette période et que l'on peut reprocher à sa femme censée le soutenir dans l'adversité et la maladie de ne pas l'avoir emmené chez le sexologue plutôt qu'au tribunal.
"L'amour, quand il n'est qu'amour, est parfait : un geste, un silence, un mot, lancé comme un don, comme une espérance." Gagnand

"Parler est un besoin, écouter est un art." Goethe

Hana-Lyse
Amibe
Messages : 78
Enregistré le : 22 janv. 2012, 02:04

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par Hana-Lyse » 13 févr. 2012, 01:21

Astérisque a écrit :Bonjour Hana Lyse
Tes réflexions sont très pertinentes. Mais elles raisonnent d'un point de vue philosophique - sur lequel je suis entièrement d'accord. Et si l'essentiel du droit moderne a effectivement certains fondements philosophiques (La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 par exemple, mais pas seulement), ces fondements sont tout de même limités.
Le couple homme-femme, est historiquement - je parle bien d'un point de vue historique, pas philosophique - la structure de base de la société, et ce couple est perçu comme une entité fertile, c’est à dire comme devant procréer.
Oui, c’est inhumain quelque part, car effectivement, je conçois qu’on puisse trouver choquant le fait qu’une femme soit condamnée pour avoir refusé d’avoir des relations sexuelles avec son mari ou inversement, mais comme je le dis, les fondements philosophiques et « intelligents » du droit sont limités.
Je ne dis pas qu'il est bon de penser de cette façon, je dis juste que c'est la norme qui a prévalu pendant des siècles et des siècles
Certes, on peut se dire « oui, nous on est asexuels et on conçoit le mariage comme ça », mais la société existait avant que le mouvement asexuel ne voie le jour, hein.
Sachant que nous sommes des personnes qui avons quasiment toujours tu notre existence durant des siècles –cela parce que, historiquement, l’asexualité était quelque chose de mal vu-, la norme sociale qui prévaut est celle que j’ai citée plus haut. Nous pouvons effectivement espérer que les choses changent progressivement…
Pour le raisonnement purement théorique, il est dans mon post précédent ~ :)

Pour le passage en gras, tout dépend des faits . En l'occurrence, dans l'arrêt cité, le mari faisait une sorte de chantage au sexe, peut-être pour justifier autre chose moins avouable, comme son asexualité ( masquée depuis X années ) ou son impuissance temporaire . Que ce soit l'un ou l'autre, c'est de sa faute . Dans le premier cas il n'a pas été capable d'avoir confiance en la personne qui allait être sa femme, et dans le second ... il n'a pas eu confiance en l'amour présent de sa femme ! Donc quoi qu'il arrive, il a bloqué une liberté implicite et injustifiée de sa femme qu'il savait S, pour sa seule fierté personnelle . En ce sens la condamnation est parfaitement logique et juste, même si les fondements sont parfois formulés de manière douteuse ~

Le droit positif n'est pas le droit naturel et ne le sera probablement jamais . Toutefois, même si les sources écrites ne sont pas philosophiquement et intelligemment parfaites, les magistrats du siège doivent trancher les litiges avec toute l'objectivité donc ils disposent . Après tout les juges sont formés pour ça, ce sont donc eux les plus à même de faire leur métier tout en restant conforme à lune des visées du droit qu'est la justice .

Ce texte donne des éléments pour aller plus loin, et trouver des limites à la communauté de vie en matière de sexe . De bonnes interrogation sur lesquelles on pourrait disserter de bonnes semaines ~
http://actu.dalloz-etudiant.fr/le-bille ... dc558.html

Pour ton dernier paragraphe je suis complètement d'accord, l'Homme s'améliore progressivement, il faut juste le temps de faire les deuils des visions passées et le temps d'user de son intelligence pour trouver les bonnes solutions, les plus justes pour toutes les parties :)
Ce n'est pas l'amour qui maintient deux êtres ensemble dans la durée, c'est la qualité de la communication, la richesse et la tendresse des échanges, le nourrissement mutuel de la relation qui leur permettra d'affronter les inévitables crises qui jalonnent la vie de couple .

Hana-Lyse
Amibe
Messages : 78
Enregistré le : 22 janv. 2012, 02:04

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par Hana-Lyse » 13 févr. 2012, 01:35

théralène a écrit :Je ne parlais pas d'asexualité en fait. Mais si j'ai bien compris, l'homme en question n'a pas eu de rapports avec sa femme pendant une période donnée, où il était fatigué et avait des problèmes de santé. (Le contrat impose aussi le soutien dans l'adversité d'ailleurs) Le mariage impose les rapports, mais pas non plus tous les soirs, ni même tous les mois. On a encore le droit d'être malade ou d'avoir une baisse de désir passagère sans rompre le contrat. Et là-dessus, la loi ne peut pas trop trancher parce qu'elle ne peut pas s'immiscer dans la chambre de chaque couple (d'autant plus que les époux peuvent mentir, rien ne peut être prouvé), donc c'est obligatoirement au cas par cas, et ça reste compliqué.

edit après avoir lu le message d'Hana-Lyse:

"pendant des années", bon d'accord, c'est plus que quelques mois. Il n'empêche qu'il aurait pu mentir, qu'il a pu avoir des problèmes de santé aussi pendant toute cette période et que l'on peut reprocher à sa femme censée le soutenir dans l'adversité et la maladie de ne pas l'avoir emmené chez le sexologue plutôt qu'au tribunal.
Le droit, c'est la loi de la preuve . S'il avait un problème de santé qu'il ne pouvait diagnostiquer, il a fait fort alors, tout de même, tu ne trouves pas ? De plus l'arrêt n'a mentionné aucun certificat ou quelconque rendez-vous ante-procédure pour ce motif ( à moins que la fatigue m'ait fait devenir aveugle, ce qui n'est pas impossible :lol: ) .
Voici l'arrêt : http://actu.dalloz-etudiant.fr/fileadmi ... al.txt.pdf

Pour la norme des rapports, certains la situent à deux par semaine ( minimum :shock: ) mais à la limite ce n'est pas le problème : il n'y avait pas de preuve médicales, donc tout n'était que paroles de sa part . L'arrêt aurait mentionné toute preuve potentiellement valide dans ses propos, surtout détaillé à ce point .

C'est parce que le droit est obscur sur certains points que le juge rend son verdict . Tout est prévu, pour organiser la continuité et l'efficacité du service public de la justice ~
Et pour ta réponse, désolé mais mentir à la justice n'est même pas une option viable de défense, qu'il assume ou qu'il paie :roll:
Ce même monsieur a été débouté au premier degré, par le Juge aux Affaires Familiales . Donc même par stratégie, mentir était une issue inutile qui le mènerait à la défaite . Il est quasiment indéfendable au final, à tel point que tu te résous à user de suppositions ~
Ce n'est pas l'amour qui maintient deux êtres ensemble dans la durée, c'est la qualité de la communication, la richesse et la tendresse des échanges, le nourrissement mutuel de la relation qui leur permettra d'affronter les inévitables crises qui jalonnent la vie de couple .

Avatar du membre
Esteban75
Affranchi
Messages : 466
Enregistré le : 09 avr. 2011, 22:27
Localisation : Paris

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par Esteban75 » 13 févr. 2012, 21:36

Hana-Lyse a écrit : Et que je saches tu n'es pas au courant de tous les faits relatifs à l'affaire qui a été jugée ainsi, n'est-ce pas ? Donc au lieu de donner des motifs imaginaires sous prétexte que ma vision des choses ne te convienne pas ... :roll:
à quel endroit ai-je donné des motifs imaginaires ?
Hana-Lyse a écrit :L'arrêt est tout à fait fondé dans les faits, et je t'invite à consulter l'arrêt avant de monter sur tes grands chevaux .
C'est exactement ce que je disais justement, que la décision était parfaitement fondée et qu'il ne fallait pas y voir une loi ant-A ni même un mec A.
Je ne disais pas ça contre toi, mais contre ceux qui ont tout de suite fait une récupération A de ce fait divers: c'est avoir une vision de la société repliée sur notre sentiment asexuel et c'est dommage.

Toi je te faisais juste un clin d’œil sur la longueur de tes interventions et sur le coté assené de façon un peu dogmatique de ta vision toute personnelle des choses, pas forcément dans ce topic d’ailleurs... :wink:

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par Piccolo » 13 févr. 2012, 21:46

Franchement je suis d'accord avec Esteban, même si toi non plus tu n'as pas tort dans tes propos Hana-Lyse.

Le mariage n'est en rien une obligation et absolument personne ne nous oblige d'avoir des rapports intimes non plus.

Le mariage est un fondement très fort dans toutes les sociétés, chez tous les peuples et dans toutes les cultures, universel donc. C'est une institution qui vise un certain statut et une situation stable pour la descendance. Par définition, il est pour les couples hétéros. Et je considère qu'il n'a plus de légitimité pour les homosexuels et même pour les asexuels. Et pourtant dieu sait que je suis rarement dans le camp de la majorité...

Après oui, certains A ont des rapports, je sais mais on va pas aller dans le détail non plus.


Par contre là où je ne suis plus d'accord c'est que cela ne devrait concerner que les époux et seulement eux, la sexualité doit rester dans le cadre le plus intime qui soit.

mokili
Apprenti
Messages : 53
Enregistré le : 16 déc. 2011, 19:07

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par mokili » 14 févr. 2012, 00:09

Je pense, sans donner de leçon, que le titre du topic n'est pas approprié.

Comment une loi peut être contre un "statut" (à savoir, l'asexualité) qui n'existe pas juridiquement?
Il aurait été plus judicieux, je trouve, d'annoncer l'idée comme quoi, il y a un arrêt qui n'incite pas les asexuels à se marier.

Et puis, ce n'est pas très "honnête" d'utiliser un cas très particulier (qu'est la condamnation d'une non relation sexuelle dans le cadre du mariage) d'en faire une généralité qui s'étend à tous les cas de figure et venir dire: "C'est une loi anti asexuelle".
D'autant plus, qu'il ne s'agit que d'un arrêt d'espèce et que personne ne sait s'il a vocation à devenir le début d'une jurisprudence.

Cela aurait beaucoup plus dangereux, s'il s'agissait d'un concubinage, par exemple.
C'est juste une ex-épouse, ayant un très bon avocat, au passage, et qui a réussi à utiliser les textes de façon "remarquable". Tout en sachant qu'elle savait que cet argumentaire juridique allait poser un flou dans le but d'avoir son divorce.

Qu'on le veuille ou pas (et je suis le 1er à regretter) le mariage, de part, son histoire, son statut juridique et social, ses implications n'est pas fait pour un homosexuel et encore moins un asexuel (en tout cas, dans le cadre d'un mariage A/S).

Sinon, je suis fan d'Estaban75 (juste comme ça, soit dit en passant).

Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par Dexter » 14 févr. 2012, 08:44

mokili a écrit :Sinon, je suis fan d'Estaban75 (juste comme ça, soit dit en passant).
on va monter un fan club :mrgreen:
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Hana-Lyse
Amibe
Messages : 78
Enregistré le : 22 janv. 2012, 02:04

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par Hana-Lyse » 14 févr. 2012, 09:30

mokili a écrit :Je pense, sans donner de leçon, que le titre du topic n'est pas approprié.

Comment une loi peut être contre un "statut" (à savoir, l'asexualité) qui n'existe pas juridiquement?
Il aurait été plus judicieux, je trouve, d'annoncer l'idée comme quoi, il y a un arrêt qui n'incite pas les asexuels à se marier.

Et puis, ce n'est pas très "honnête" d'utiliser un cas très particulier (qu'est la condamnation d'une non relation sexuelle dans le cadre du mariage) d'en faire une généralité qui s'étend à tous les cas de figure et venir dire: "C'est une loi anti asexuelle".
D'autant plus, qu'il ne s'agit que d'un arrêt d'espèce et que personne ne sait s'il a vocation à devenir le début d'une jurisprudence.

Cela aurait beaucoup plus dangereux, s'il s'agissait d'un concubinage, par exemple.
C'est juste une ex-épouse, ayant un très bon avocat, au passage, et qui a réussi à utiliser les textes de façon "remarquable". Tout en sachant qu'elle savait que cet argumentaire juridique allait poser un flou dans le but d'avoir son divorce.

Qu'on le veuille ou pas (et je suis le 1er à regretter) le mariage, de part, son histoire, son statut juridique et social, ses implications n'est pas fait pour un homosexuel et encore moins un asexuel (en tout cas, dans le cadre d'un mariage A/S).

Sinon, je suis fan d'Estaban75 (juste comme ça, soit dit en passant).
Le titre était là pour attirer l'attention, personne n'est parfait ~

Pour le mariage, tu as raison, il a été institué à une époque où homosexualité et asexualité n'étaient pas existantes . Maintenant, petit à petit, les choses changent, notre vision des choses et en l'espèce du mariage devient moins étroite . Bonne chose ou pas, je n'en sais rien . Après je pense que ceux qui sont offusqués que le sexe soit presque considéré comme un devoir inhérent au mariage se disent peut-être " Pourquoi on fait du sexe un critère si important ?! " . Il faut se rendre à l'évidence, pour les S il leur faudra faire le deuil de leur vision du sexe, et c'est parfaitement logique que ça prenne du temps, tant cette conception est restée longtemps dans l'histoire . Idem pour l'homosexualité, qui est déjà reconnue dans certains pays et en France ce n'est qu'une question de mois ou d'années avant que ça change .

De plus, vu que cet arrêt n'émane pas de la Cour de Cassation, sa portée sera limitée, donc aucun souci avec la justice française, pour l'instant :)
Le jour où la Cour de Cassation répondra " oui " à une question du type " La sexualité fait-elle partie des obligations inhérentes au mariage ? ", là en effet, pour nous marier, il faudra rendre un risque énorme ~
Ce n'est pas l'amour qui maintient deux êtres ensemble dans la durée, c'est la qualité de la communication, la richesse et la tendresse des échanges, le nourrissement mutuel de la relation qui leur permettra d'affronter les inévitables crises qui jalonnent la vie de couple .

Hana-Lyse
Amibe
Messages : 78
Enregistré le : 22 janv. 2012, 02:04

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par Hana-Lyse » 14 févr. 2012, 09:58

Esteban75 a écrit :1) à quel endroit ai-je donné des motifs imaginaires ?

2)C'est exactement ce que je disais justement, que la décision était parfaitement fondée et qu'il ne fallait pas y voir une loi ant-A ni même un mec A.
Je ne disais pas ça contre toi, mais contre ceux qui ont tout de suite fait une récupération A de ce fait divers: c'est avoir une vision de la société repliée sur notre sentiment asexuel et c'est dommage.

3)Toi je te faisais juste un clin d’œil sur la longueur de tes interventions et sur le coté assené de façon un peu dogmatique de ta vision toute personnelle des choses, pas forcément dans ce topic d’ailleurs... :wink:
1) Quand tu dis " Que ça plaise ou pas, le mariage c'est fait pour que la société (pour ne pas dire l’État) encadre le couple à fin qu'il lui procure un descendance élevée en bon père de famille (l’expression figure, ou a figuré dans le Code Civil). L' État n'encadre pas l'amour, il n'en a rien à faire " .
Même si l'Etat cherche la croissance, ça n'a aucun rapport avec le droit et il y a belle lurette que le mariage n'a plus grand-chose à voir avec la natalité ( il n'y a plus de différence de légitimité entre naissances en mariage et hors mariage depuis au moins quinze ans ) . Pour preuve, plus de la moitié des naissances ont lieu hors mariages, comme quoi ~
Et l'article 4 précise clairement que le juge doit trancher tout litige, même si la loi est obscure, lacunaire ou insuffisante . Comme quoi le droit encadre tous les domaines, pourvu que le demandeur fasse valoir un de ses droits subjectifs .

2) Soit ~
Mais ne penses-tu pas que le sexe est devenu trop primordial pour beaucoup ? Et pas dans une optique de procréation : il n'y a pas besoin de lunettes ou d'enquêtes poussées sur la question pour dire que les relations sexuelles dans le but d'une procréation sont beaucoup moins nombreuses que celles qui ont pour but le plaisir . Donc " Pourquoi mettre le sexe sur un piédestal ? " est sûrement la question que se posent les personnes qui ont été indignées par le fondement en droit de l'arrêt .
Pourquoi ne peut-on pas aimer ou non le sexe ? Pourquoi est-ce une obligation (morale ?) que d'aimer et de pratiquer ? Il est évident que ça ne changera pas tout de suite, surtout lorsque la religion justifie ça d'une manière ... assez contestable . Et puis les habitudes ont pris leur place, au fil des siècles . Mais c'est dommage que ça n'accélère pas davantage . Le temps et les actions régulières seront à terme la solution, comme pour les homosexuels .

3) Certes je ne maîtrise pas encore la concision et beaucoup de posts m'intéressent . Certes je peux paraître dogmatique, mais ce n'est sûrement pas le cas . Peut-être que si tu m'avais demandé mes fondements, tu comprendrais, et l'on verrait lequel était réellement dans l'erreur . Comme quoi aucun de nous deux n'est parfait, et on a beaucoup à apprendre de la vision des autres, quelle qu'elle soit, que l'on exprime son accord envers elle ou que l'on montre les failles de la conception de l'autre .

D'ailleurs ça m'enchanterai de maîtriser un jour la concision :lol:
Modifié en dernier par Hana-Lyse le 14 févr. 2012, 10:13, modifié 1 fois.
Ce n'est pas l'amour qui maintient deux êtres ensemble dans la durée, c'est la qualité de la communication, la richesse et la tendresse des échanges, le nourrissement mutuel de la relation qui leur permettra d'affronter les inévitables crises qui jalonnent la vie de couple .

Hana-Lyse
Amibe
Messages : 78
Enregistré le : 22 janv. 2012, 02:04

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par Hana-Lyse » 14 févr. 2012, 10:11

Piccolo a écrit :Franchement je suis d'accord avec Esteban, même si toi non plus tu n'as pas tort dans tes propos Hana-Lyse.

Le mariage n'est en rien une obligation et absolument personne ne nous oblige d'avoir des rapports intimes non plus.

Le mariage est un fondement très fort dans toutes les sociétés, chez tous les peuples et dans toutes les cultures, universel donc. C'est une institution qui vise un certain statut et une situation stable pour la descendance. Par définition, il est pour les couples hétéros. Et je considère qu'il n'a plus de légitimité pour les homosexuels et même pour les asexuels. Et pourtant dieu sait que je suis rarement dans le camp de la majorité...

Après oui, certains A ont des rapports, je sais mais on va pas aller dans le détail non plus.


Par contre là où je ne suis plus d'accord c'est que cela ne devrait concerner que les époux et seulement eux, la sexualité doit rester dans le cadre le plus intime qui soit.
Ne trouves-tu pas que faire du chantage sur les périodes de relations sexuelles ou non est particulièrement malveillant, pour un couple de S ?!

Elle avait quelle autre solution ?
Trouver un amant ? Et si elle se fait avoir elle se fait condamner pour adultère
Demander le divorce ? Sans raison apparente et sans preuve d'un adultère de son mari, c'est quasiment impossible d'y parvenir sans avoir de prestation compensatoires ou de dommages-intérêts à verser

Son avocat a fait son métier en la défendant sur le meilleur motif et elle a obtenu gain de cause légitimement, donc c'est parfait . Après tout, pourquoi le sexe serait soumis à une garantie d'incontestabilité que n'ont pas d'autres activités ? Le sexe est une chose comme une autre, tant qu'on ne parle pas de procréation . Et le mari n'a jamais argué sur le fait qu'il a fait ça dans une optique particulière de procréation .
Ce n'est pas l'amour qui maintient deux êtres ensemble dans la durée, c'est la qualité de la communication, la richesse et la tendresse des échanges, le nourrissement mutuel de la relation qui leur permettra d'affronter les inévitables crises qui jalonnent la vie de couple .

Avatar du membre
Esteban75
Affranchi
Messages : 466
Enregistré le : 09 avr. 2011, 22:27
Localisation : Paris

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par Esteban75 » 14 févr. 2012, 21:20

Dexter a écrit :
mokili a écrit :Sinon, je suis fan d'Estaban75 (juste comme ça, soit dit en passant).
on va monter un fan club :mrgreen:
Wouhaha ! :cake: :cake: :cake: Mokili : :bise: Dexou: :bise:

Hana-Lyse: ne va pas t’imaginer que j'ai capitulé devant la longue démonstration forcément infaillible qui tu nous fait, mais taper avec un bouquet de fleurs contre le mur de Berlin c'est inutile, un jour c'est las soldats eux-même garant de l'ordre contre le monde d'en face présumé vivre dans l'erreur qui ont ouvert la porte.

Hana-Lyse
Amibe
Messages : 78
Enregistré le : 22 janv. 2012, 02:04

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par Hana-Lyse » 15 févr. 2012, 01:21

Esteban75 a écrit :
Dexter a écrit :
mokili a écrit :Sinon, je suis fan d'Estaban75 (juste comme ça, soit dit en passant).
on va monter un fan club :mrgreen:
Wouhaha ! :cake: :cake: :cake: Mokili : :bise: Dexou: :bise:

Hana-Lyse: ne va pas t’imaginer que j'ai capitulé devant la longue démonstration forcément infaillible qui tu nous fait, mais taper avec un bouquet de fleurs contre le mur de Berlin c'est inutile, un jour c'est las soldats eux-même garant de l'ordre contre le monde d'en face présumé vivre dans l'erreur qui ont ouvert la porte.

Infaillible ... C'était de l'ironie j'espère ~

Tu sais, c'est limite si je n'ai rien à faire de faire bonne impression ou non . Tu as ton fan club, ton image, c'est bien . Mais tu pourrais tout de même daigner chercher la faille, au lieu de céder à la facilité en abandonnant et en te contentant d'allusions dans le but d'améliorer ton image :roll:

Ah zut . Peut-être que tenter de raisonner en droit non plus, est hors de tes moyens . Quel gâchis ...
Ce n'est pas l'amour qui maintient deux êtres ensemble dans la durée, c'est la qualité de la communication, la richesse et la tendresse des échanges, le nourrissement mutuel de la relation qui leur permettra d'affronter les inévitables crises qui jalonnent la vie de couple .

Avatar du membre
Esteban75
Affranchi
Messages : 466
Enregistré le : 09 avr. 2011, 22:27
Localisation : Paris

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par Esteban75 » 15 févr. 2012, 12:15

Hana-Lyse a écrit : Mais tu pourrais tout de même daigner chercher la faille, au lieu de céder à la facilité en abandonnant et en te contentant d'allusions dans le but d'améliorer ton image :roll:

Ah zut . Peut-être que tenter de raisonner en droit non plus, est hors de tes moyens . Quel gâchis ...[/color]
Raisonner en droit ? pour s'affronter dans de longues et d’interminables joutes jusqu'à ce qu'un arrive à vaincre l'autre et démontrer à tous qu'il est dans l'erreur... tu te crois à la cour d'assises ? Sur un sujet qui ne nous concerne même pas, tu pense que c'est le but de ce forum ?
Tu espère que je vais prendre le relais maintenant que Beliefs est parti ?
Non je te laisse à ton délire de disserter méthodiquement sur tout au lieu de discuter avec nous pour faite vraiment connaissance.

Avatar du membre
Obsidian
Altruiste
Messages : 1169
Enregistré le : 19 oct. 2008, 15:43
Localisation : Lyon

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par Obsidian » 15 févr. 2012, 15:16

Hana-Lyse a écrit : Mais ne penses-tu pas que le sexe est devenu trop primordial pour beaucoup ?
Hana-Lyse a écrit :Mais je ne vois pas en quoi les relations sexuelles seraient une nécessité . Ce n'est pas parce que beaucoup sont accrocs au plaisir que ces relations procurent que ce serait une nécessité
N'est-ce pas un peu contradictoire?
Piccolo a écrit :Le mariage est un fondement très fort dans toutes les sociétés, chez tous les peuples et dans toutes les cultures, universel donc. C'est une institution qui vise un certain statut et une situation stable pour la descendance. Par définition, il est pour les couples hétéros. Et je considère qu'il n'a plus de légitimité pour les homosexuels et même pour les asexuels. Et pourtant dieu sait que je suis rarement dans le camp de la majorité...
Je suis assez d'accord bizarrement.


Le premier post de ce topic respire la paranoïa.

Je trouve qu'il y a diabolisation, par certains, des "S" et du sexe en général. Je ne me sens pas vivre dans un monde où il est omniprésent. Plutôt la violence, oui! Au lieu de vous faire la guerre, faîtes l'amour! :mrgreen:

Peace and love :joint:

Je suis HS donc:

:arrow:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités