Loi anti-asexuel en France

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par Piccolo » 03 déc. 2011, 19:59

2 plussoiements à la suite :dance:

Yeah ! 8-)


:lol:

skonzette
Membre
Messages : 23
Enregistré le : 24 nov. 2011, 21:23

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par skonzette » 04 déc. 2011, 19:04

Piccolo a écrit :On peut dire que le mari s'est bien fait baiser par contre. :lol:
hey picolo, ça fait quelques post provenant de toi que je lis et souvent j'ai remarqué quelques remarques bien tournées. celle ci en particulier m'a bien fait rire :mrgreen:

sinon pour ma part sur cette affaire on a la sensation que le mariage se résume à une simple histoire de sexe... et la complicité, l'amour et le partage dans tout ça ?
en plus (mais là c'est des hypothèses car je suis pas trop au courant) s'ils divorcent c'est que quelque chose allait mal au sein du couple et c'est peut être pour ça que le mec n'avais plus envie... comme ça a l'air dêtre une ch... ça m'étonnerais pas qu'elle lui ait rendu la vie trop impossible pour qu'il ait envie...

a sivre...

Avatar du membre
Astérisque
Adepte
Messages : 150
Enregistré le : 02 mars 2008, 01:03
A été aimé : 2 fois

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par Astérisque » 10 févr. 2012, 16:37

Ca na pas de sens, a mes yeux, de faire tout un foin de cela. La loi n est pas anti asexuels, cette loi concerne le mariage. Evidemment que le mariage - jentends par la le mariage vu en tant qu institution juridique et sociale - n est evidemment pas fait pour les asexuels, puisque l asexualite n existe meme pas juridiquement ! Et oui, un(e) epoux(se) qui refuserait d avoir des relations sexuelles avec son epoux(se) est donc passible de condamnation. Eh oui l eau, ca mouille...

Edit : je reviens sur ce que je dis, l asexualite est juridiquement, sinon reconnue, du moins envisagee puisque "celibataire" est un etat juridique au meme titre que marié ou pacsé. En revanche, l´asexualité a l ´interieur d´un mariage ou d´un pacs n´est evidemment pas reconnue ni envisagée par la loi. :)

Vouloir se marier quand on est asexuel, c'est un peu comme vouloir courir le 100m quand on est cul-de-jatte.
Sauf dans le cas de couples (hétéros...) ou les 2 partenaires sont asexuels : le maire ne viendra pas, à priori, vérifier que vous faites crac-crac le soir.

Avatar du membre
Esteban75
Affranchi
Messages : 466
Enregistré le : 09 avr. 2011, 22:27
Localisation : Paris

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par Esteban75 » 10 févr. 2012, 21:14

Astérisque a écrit :Ca na pas de sens, a mes yeux, de faire tout un foin de cela. La loi n est pas anti asexuels, cette loi concerne le mariage. Evidemment que le mariage - jentends par la le mariage vu en tant qu institution juridique et sociale - n est evidemment pas fait pour les asexuels, puisque l asexualite n existe meme pas juridiquement ! Et oui, un(e) epoux(se) qui refuserait d avoir des relations sexuelles avec son epoux(se) est donc passible de condamnation. Eh oui l eau, ca mouille...
+1
Astérisque a écrit :Edit : je reviens sur ce que je dis, l asexualite est juridiquement, sinon reconnue, du moins envisagee puisque "celibataire"
Il n'y a pas que la loi qui n'est pas anti-asexuelle, le mec non plus n'est pas A, il couchait plus avec cette femme sans doute parce qu’il ne s’entendait plus du tout avec...[/quote]

Célibataire ne veut pas dire A !, au Vatican ça veut dire en effet en droit canonique que tu n'as pas de rapports puisque c'est interdit avant le mariage, mais même là-bas ça ne veut pas dire que tu n'as pas de désir.
En République séparée de l’Église: célibataire ça veut dire pas lié à quelqu'un par contrat, mais ça ne présume pas qu'il ne se passe rien dans ton lit, au contraire, ça veut dire que tu es encore libre d'y faire ce que tu veux avec qui tu veux...

Avatar du membre
Astérisque
Adepte
Messages : 150
Enregistré le : 02 mars 2008, 01:03
A été aimé : 2 fois

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par Astérisque » 11 févr. 2012, 05:54

En effet, ne remuons pas ciel et terre parce que Truc Muche ne veut plus sauter Bobonne, osef total quoi ;)
"Célibataire ne veut pas dire A !"
En effet, et d'ailleurs je n'ai jamais écrit ça. ;)

"En République séparée de l’Église: célibataire ça veut dire pas lié à quelqu'un par contrat, mais ça ne présume pas qu'il ne se passe rien dans ton lit, au contraire, ça veut dire que tu es encore libre d'y faire ce que tu veux avec qui tu veux..."

Vrai. ... ou de ne rien y faire. Le statut "célibataire" a en effet cet avantage qu'il ne préjuge d'aucune activité (ou non activité) sexuelle (contrairement à "marié" ou "pacsé").

Tristana
Apprenti
Messages : 59
Enregistré le : 20 avr. 2008, 23:24
Contact :

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par Tristana » 11 févr. 2012, 19:47

Là où cela pose problème à mon sens, c'est qu'on peut être violé, même dans le cadre conjugal. Mais là, comme on parle du sexe comme d'une obligation, on en arriverait presque à nier que même un mari/une femme peut violer son épouse/époux... parce qu'alors la personne non consentante devrait se plier à l'acte sexuel puisque c'est dans le contrat de mariage...
Ceci dit, je suis assez d'accord pour dire que le mariage n'est pas une institution pensée pour les sexualités différentes ou moins représentées que l'hétérosexualité.
Sur le miroir au rouge à lèvres, elle m'a laissé un mot d'adieu
Pardonne-moi petite Jane, je m'en vais j'veux refaire ma vie
Sa taille était d'un orfèvre, comme un petit bijou précieux
C'était le plus beau spécimen de gamine que j'ai vu de ma vie...

Hana-Lyse
Amibe
Messages : 78
Enregistré le : 22 janv. 2012, 02:04

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par Hana-Lyse » 11 févr. 2012, 20:31

Tristana a écrit :Là où cela pose problème à mon sens, c'est qu'on peut être violé, même dans le cadre conjugal. Mais là, comme on parle du sexe comme d'une obligation, on en arriverait presque à nier que même un mari/une femme peut violer son épouse/époux... parce qu'alors la personne non consentante devrait se plier à l'acte sexuel puisque c'est dans le contrat de mariage...
Ceci dit, je suis assez d'accord pour dire que le mariage n'est pas une institution pensée pour les sexualités différentes ou moins représentées que l'hétérosexualité.
Le Code civil prévoit seulement que " Les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours, assistance " . D'ailleurs le viol entre époux a été reconnu par la loi en 1991 . Si un A est assez mazochiste pour laisser prévoir dans son contrat de mariage qu'il y a obligation/présomption de consentement aux relations sexuelles, alors il a dû en prendre du plaisir ~

Plus sérieusement, la Cour d'Appel d'Aix a tranché sur le motif que "les attentes de l'épouse étaient légitimes dans la mesure où les rapports sexuels entre époux sont notamment l'expression de l'affection qu'ils se portent mutuellement, tandis qu'ils s'inscrivent dans la continuité les devoirs découlant du mariage" .

Oui, c'est pathétique d'en arriver à des justifications puériles, infondées en droit ... En effet, il n'y a aucun texte de droit qui prévoit un devoir de relations sexuelles . Comme quoi le droit n'est pas du tout la justice, en dépit de ce que l'on cherche à montrer .
Ce n'est pas l'amour qui maintient deux êtres ensemble dans la durée, c'est la qualité de la communication, la richesse et la tendresse des échanges, le nourrissement mutuel de la relation qui leur permettra d'affronter les inévitables crises qui jalonnent la vie de couple .

Hana-Lyse
Amibe
Messages : 78
Enregistré le : 22 janv. 2012, 02:04

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par Hana-Lyse » 11 févr. 2012, 20:42

Astérisque a écrit :Ca na pas de sens, a mes yeux, de faire tout un foin de cela. La loi n est pas anti asexuels, cette loi concerne le mariage. Evidemment que le mariage - jentends par la le mariage vu en tant qu institution juridique et sociale - n est evidemment pas fait pour les asexuels, puisque l asexualite n existe meme pas juridiquement ! Et oui, un(e) epoux(se) qui refuserait d avoir des relations sexuelles avec son epoux(se) est donc passible de condamnation. Eh oui l eau, ca mouille...

Edit : je reviens sur ce que je dis, l asexualite est juridiquement, sinon reconnue, du moins envisagee puisque "celibataire" est un etat juridique au meme titre que marié ou pacsé. En revanche, l´asexualité a l ´interieur d´un mariage ou d´un pacs n´est evidemment pas reconnue ni envisagée par la loi. :)

Vouloir se marier quand on est asexuel, c'est un peu comme vouloir courir le 100m quand on est cul-de-jatte.
Sauf dans le cas de couples (hétéros...) ou les 2 partenaires sont asexuels : le maire ne viendra pas, à priori, vérifier que vous faites crac-crac le soir.
Ca a un sens . Le sexe est une activité après tout ( hormis la procréation ) . Alors pourquoi serait-on obligé de la pratiquer pour pouvoir se lier contractuellement avec la personne que l'on aime ? Juste que les gens pensent que le sexe est essentiel au couple ( soi-disant car prouvant l'affection entre deux époux, ben tiens :roll: ) . Il faut en faire tout un foin, au moins parce que certains se permettent de créer du droit à tort et à travers ... A moins de ne pas s'intéresser à ses libertés, mais c'est autre chose ~

On peut très bien se marier, vouloir le bonheur de l'autre et réciproquement, sans pour autant passer par le sexe . Maintenant il faut que les futurs époux soient fixés sur ça ... Peut-être même depuis les premiers mois de leur relation, histoire de ne pas se faire voler vingt années de sa vie d'une manière plus contestable qu'autre chose .
Ce n'est pas l'amour qui maintient deux êtres ensemble dans la durée, c'est la qualité de la communication, la richesse et la tendresse des échanges, le nourrissement mutuel de la relation qui leur permettra d'affronter les inévitables crises qui jalonnent la vie de couple .

Avatar du membre
Astérisque
Adepte
Messages : 150
Enregistré le : 02 mars 2008, 01:03
A été aimé : 2 fois

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par Astérisque » 12 févr. 2012, 06:51

[quote="Hana-Lyse
Ca a un sens . Le sexe est une activité après tout ( hormis la procréation ) . Alors pourquoi serait-on obligé de la pratiquer pour pouvoir se lier contractuellement avec la personne que l'on aime ? Juste que les gens pensent que le sexe est essentiel au couple ( soi-disant car prouvant l'affection entre deux époux, ben tiens :roll: ) . Il faut en faire tout un foin, au moins parce que certains se permettent de créer du droit à tort et à travers ... A moins de ne pas s'intéresser à ses libertés, mais c'est autre chose ~

On peut très bien se marier, vouloir le bonheur de l'autre et réciproquement, sans pour autant passer par le sexe . Maintenant il faut que les futurs époux soient fixés sur ça ... Peut-être même depuis les premiers mois de leur relation, histoire de ne pas se faire voler vingt années de sa vie d'une manière plus contestable qu'autre chose .
[/quote]

Bonjour Hana Lyse
Tes réflexions sont très pertinentes. Mais elles raisonnent d'un point de vue philosophique - sur lequel je suis entièrement d'accord. Et si l'essentiel du droit moderne a effectivement certains fondements philosophiques (La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 par exemple, mais pas seulement), ces fondements sont tout de même limités.
Le couple homme-femme, est historiquement - je parle bien d'un point de vue historique, pas philosophique - la structure de base de la société, et ce couple est perçu comme une entité fertile, c’est à dire comme devant procréer.
Oui, c’est inhumain quelque part, car effectivement, je conçois qu’on puisse trouver choquant le fait qu’une femme soit condamnée pour avoir refusé d’avoir des relations sexuelles avec son mari ou inversement, mais comme je le dis, les fondements philosophiques et « intelligents » du droit sont limités.
Je ne dis pas qu'il est bon de penser de cette façon, je dis juste que c'est la norme qui a prévalu pendant des siècles et des siècles
Certes, on peut se dire « oui, nous on est asexuels et on conçoit le mariage comme ça », mais la société existait avant que le mouvement asexuel ne voie le jour, hein.
Sachant que nous sommes des personnes qui avons quasiment toujours tu notre existence durant des siècles –cela parce que, historiquement, l’asexualité était quelque chose de mal vu-, la norme sociale qui prévaut est celle que j’ai citée plus haut. Nous pouvons effectivement espérer que les choses changent progressivement…

Avatar du membre
théralène
Affilié
Messages : 252
Enregistré le : 29 nov. 2011, 19:44

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par théralène » 12 févr. 2012, 10:03

Je ne pense pas que cette condamnation ait quelque chose avoir avec l'asexualité, en effet, cet homme condamné ne désirait peut-être tout simplement plus sa femme (innombrables disputes etc etc) et lui s'est d'ailleurs défendu par des problèmes de santé et la fatigue.

Seulement, comment peut-on condamner quelqu'un de ne pas respecter le "devoir conjugal" à l'heure où le viol conjugal fait partie de la loi?
- "Depuis sa reconnaissance par une jurisprudence de la Cour de cassation en 1990, le viol entre époux est enfin reconnu et le consentement à la sexualité doit être exprimé. Ou le refus respecté"

-"11 juin 1992: la Cour de cassation a confirmé cette jurisprudence en affirmant clairement que"la présomption de consentement des époux aux actes sexuels ne vaut que jusqu'à preuve contraire" "

-"Depuis la loi du 4 avril 2006, renforçant la prévention et la répression des violences au sein du couple, le viol d'une épouse est d'ailleurs plus sévèrement puni que celui d'une inconnue. "

Bon là évidemment, on parle de viol conjugal d'un époux envers son épouse, mais le contraire devrait exister, même s'il doit être plus rare étant donné la force physique plus grande des hommes.

Bien sûr, ce n'est pas l'objet de cette condamnation, mais à partir du moment où on parle de viol conjugal, le refus du devoir conjugal devrait être respecté, comme absence de consentement.

article L 222-23 :"Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu'il soit, commis sur la personne d'autrui, par violence, contrainte, menace ou surprise, est un viol"

Si cette femme avait "violé" son mari "par surprise" par exemple pendant la nuit, il aurait donc pu la condamner pour viol conjugal? Encore faudrait-il le prouver...

Comme il fallait prouver que cet homme n'avait effectivement pas respecté le devoir conjugal (il aurait pu nier, qui aurait pu vérifier?) Son honnêteté aura donc été punie. Après il parle de problème de santé je pense, à la limite il aurait presque pu avoir un certificat médical.
"L'amour, quand il n'est qu'amour, est parfait : un geste, un silence, un mot, lancé comme un don, comme une espérance." Gagnand

"Parler est un besoin, écouter est un art." Goethe

Piccolo
Atrix
Messages : 1735
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 22 fois
A été aimé : 113 fois

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par Piccolo » 12 févr. 2012, 12:01

théralène a écrit :Bon là évidemment, on parle de viol conjugal d'un époux envers son épouse, mais le contraire devrait exister, même s'il doit être plus rare étant donné la force physique plus grande des hommes.

C'est même pas une question de force physique.

Une femme qui viole un homme me parait impensable si l'on parle uniquement de pénétration pure et simple. C'est justement la définition du viol, autrement c'est de l'attouchement.

Le viol est en effet terrible pour une femme puisque celle-ci doit pouvoir lubrifier son vagin naturellement par l'excitation grâce aux secrétions vaginales. Sans envie et sans excitation, c'est donc très douloureux pour elle.
A l'inverse, l'homme doit avoir une érection pour qu'il y ait pénétration. Et s'il y a érection, pour moi c'est un consentement.

Voilà pourquoi un viol effectué par une femme à un homme me parait aberrant. L'homme peut effectivement essuyer diverses maltraitances mais pas un viol au sens strict, c'est juste impossible.

Avatar du membre
Esteban75
Affranchi
Messages : 466
Enregistré le : 09 avr. 2011, 22:27
Localisation : Paris

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par Esteban75 » 12 févr. 2012, 13:18

Astérisque a écrit : Bonjour Hana Lyse
Tes réflexions sont très pertinentes. Mais elles raisonnent d'un point de vue philosophique - sur lequel je suis entièrement d'accord. Et si l'essentiel du droit moderne a effectivement certains fondements philosophiques (La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 par exemple, mais pas seulement), ces fondements sont tout de même limités.
+1

En effet, je vois que même après le départ de Beliefs, l'analyse philosophique-dogmatique sur 40 centimètres de tous les topics va se poursuivre... :cry:

Que ça plaise ou pas, le mariage c'est fait pour que la société (pour ne pas dire l’État) encadre le couple à fin qu'il lui procure un descendance élevée en bon père de famille (l’expression figure, ou a figuré dans le Code Civil). L' État n'encadre pas l'amour, il n'en a rien à faire, il encadre l'objet de sa pérennité: l'enfant et la bonne moralité des parents pour préserver l'ordre.
Un mariage non consommé est caduc (ça aussi ça figure dans la loi normalement, sauf révision très ressente ?)

Avatar du membre
CLP
Acolyte
Messages : 373
Enregistré le : 19 août 2011, 15:05
A été aimé : 3 fois

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par CLP » 12 févr. 2012, 23:24

Je crois que ce qui ne plaît pas à certaine personnes avec cette décision de justice, c'est :

1- La loi semble décider ce que chacun doit faire sexuellement. Ce qui paraît tout de même étrange. La loi ne devrait pas avoir son mot à dire sur les questions de sexualité consentie...

2- La loi impose l'association entre le "mariage" et le sexe. Or le mariage, en général, est associé à l'idée de couple et à l'idée d'amour. L'idée d'amour et l'idée de couple serait-elle nécessairement associé au sexe ?

La loi n'est pas "anti-asexuel", mais elle pose de sérieux problèmes tout de même. Aux personnes asexuelles et aux autres...

Avatar du membre
théralène
Affilié
Messages : 252
Enregistré le : 29 nov. 2011, 19:44

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par théralène » 12 févr. 2012, 23:34

CLP a écrit :La loi n'est pas "anti-asexuel", mais elle pose de sérieux problèmes tout de même. Aux personnes asexuelles et aux autres...
+1 Les s en pâtissent autant. La loi ne devrait pas s’immiscer à ce point dans la vie privée. A part pour le viol conjugal, tout viol est condamnable.
"L'amour, quand il n'est qu'amour, est parfait : un geste, un silence, un mot, lancé comme un don, comme une espérance." Gagnand

"Parler est un besoin, écouter est un art." Goethe

Avatar du membre
Esteban75
Affranchi
Messages : 466
Enregistré le : 09 avr. 2011, 22:27
Localisation : Paris

Re: Loi anti-asexuel en France

Message par Esteban75 » 13 févr. 2012, 00:11

théralène a écrit :La loi ne devrait pas s’immiscer à ce point dans la vie privée.
Mais la Loi, celle qui s'applique à nous au quotidien, ne nous impose rien en matière d'obligations sexuelles, le mariage on le choisit, on choisit par contrat de se soumettre à cette loi !

Quand on est asexuel, on se marie pas, ou alors avec quelqu'un qui a bien compris ce que l'on est et qui va pas dénoncer le contrat et réclamer des dommages.
Sinon en effet il est tout à fait en droit de dénoncer d'avoir été lésé par rapport à ses attentes.

Faut pas se plaindre que le mariage c'est pas bien conçu pour le groupuscule auquel on appartient. Et de façon général, faut pas avoir une vision toujours biaisée de la société par notre asexualité...

Si on commence à adapté toutes les règles de la société pour que chacun au cas particulier y trouve son compte, ça conduit très vite à ce qu'on ne puisse plus TOUS vivre tous ensemble dans une société cohérente...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité