Le QI et l'asexualité liés?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Avatar du membre
gotzs
Acolyte
Messages : 374
Enregistré le : 05 nov. 2011, 21:15
Localisation : Genève
Pronom : il n'est pas sur
A aimé : 2 fois
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: Le QI et l'asexualité liés?

Message par gotzs » 09 nov. 2011, 22:03

Esteban, je ne dis rien d'autre... Il faut s'être posé la question, près du corps de son amoureux ou seul dans sa piole d'étudiant pour écouter notre cœur qui nous indique un chemin de vie.



Shunette: pas sur qu'on soit réfléchisse moins à la sexualité que les S. Mais pour sur qu'on ne s'interroge pas pour savoir si un matelas sera confortable pour faire des galipettes. :lol: C'est là qu'on gagne en temps de disponibilité de cerveau.
don't make love, just have love
ne faites pas l'amour, donnez juste de l'amour

Avatar du membre
Esteban75
Affranchi
Messages : 466
Enregistré le : 09 avr. 2011, 22:27
Localisation : Paris

Re: Le QI et l'asexualité liés?

Message par Esteban75 » 11 nov. 2011, 13:49

Obsidian a écrit :
Hum, je ne suis pas d'accord.

Déjà le terme "paralysé par le désir sexuel" est, je trouve, fortement exagéré. De mon avis, la chasse aux partenaires est loin d'être une constante chez les "S". C'est caricatural.
+1 c'est vrai !
Obsidian a écrit : Et de notre côté, pourquoi notre "temps supplémentaire" serait forcément utilisé à exercer des activités culturelles :mrgreen: Il y en a peut être plein qui regarde Plus Belle La Vie :lol:
+10 mdr, en effet vu toute les séries qu'on suit avec dexter ! :lol: :lol:

Avatar du membre
aharis
Avenator
Messages : 1673
Enregistré le : 08 févr. 2007, 00:09
Contact :

Re: Le QI et l'asexualité liés?

Message par aharis » 11 nov. 2011, 15:18

J'ai entendu parler d'une étude scientifique qui reliait ce qu'on appelle "l'intelligence" à l'histoire affective d'un individu.

Il y avait des expériences qui faisaient passer des tests d'intelligence à des animaux traités avec plus ou moins d'attention, par exemple, des petits cochons sevrés trop tôt rataient complètement les tests par rapport à des congénères du même âge qui étaient restés plus longtemps avec leur mère.

Evidemment, quand on fait de telles expériences sur des animaux, c'est difficile d'en transposer les résultats à la société humaine plus complexe.

Prenons l'hypothèse où l'environnement affectif influe sur l'accuité mentale/sensorielle. Il est vrai que le même environnement peut aussi influer sur le fait d'être A. C'est une piste intéressante mais dire que les A sont susceptibles d'être plus intelligents que le reste de la popultation est peut-être un raccourci qui demande à être démontré.

Pour ce qui est des tests de QI, je ne leur accorde que peut d'importance, car comme disait Albert E. "Inventer, c'est penser à côté." Or, pour réussir un test, il faut faire l'inverse... :mrgreen:

Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: Le QI et l'asexualité liés?

Message par Dexter » 11 nov. 2011, 20:30

Esteban75 a écrit :+10 mdr, en effet vu toute les séries qu'on suit avec dexter ! :lol: :lol:
lol c'est clair !!
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Avatar du membre
Esteban75
Affranchi
Messages : 466
Enregistré le : 09 avr. 2011, 22:27
Localisation : Paris

Re: Le QI et l'asexualité liés?

Message par Esteban75 » 11 nov. 2011, 22:15

gotzs a écrit :Esteban, je ne dis rien d'autre... Il faut s'être posé la question, près du corps de son amoureux ou seul dans sa piole d'étudiant pour écouter notre cœur qui nous indique un chemin de vie.
Ah, qu’en des termes galants ces choses-là sont dites, :mrgreen:

Encore plus haut que la kekette et le coeur, je situe le truc dans le cerveau, siège sans doute plus que les deux autres organes de l'origine des orientations et du (non) désir...
Et comme mon pauvre crâne à toujours été A, le chemin était tout tracé dès le départ, pas eu le choix...

Avatar du membre
gotzs
Acolyte
Messages : 374
Enregistré le : 05 nov. 2011, 21:15
Localisation : Genève
Pronom : il n'est pas sur
A aimé : 2 fois
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: Le QI et l'asexualité liés?

Message par gotzs » 11 nov. 2011, 23:21

Esteban75 a écrit :
gotzs a écrit :Esteban, je ne dis rien d'autre... Il faut s'être posé la question, près du corps de son amoureux ou seul dans sa piole d'étudiant pour écouter notre cœur qui nous indique un chemin de vie.
Ah, qu’en des termes galants ces choses-là sont dites, :mrgreen:
Je me surprendrais presque moi même :lol: Merci du compliment.
Estaban75 a écrit :Et comme mon pauvre crâne à toujours été A,
Le mien a tapé dans une caravane quand j'étais petit. Tu crois que ça peut expliquer?
don't make love, just have love
ne faites pas l'amour, donnez juste de l'amour

Avatar du membre
Elle A
Apprenti
Messages : 50
Enregistré le : 01 nov. 2011, 12:10
Localisation : Rhône-Alpes

Re: Le QI et l'asexualité liés?

Message par Elle A » 02 déc. 2011, 09:25

29/11/2011 - Le blues des gens doués

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2011 ... gens-doues

Pour ceux que le sujet intéresse.

Avatar du membre
Aède
Affable
Messages : 121
Enregistré le : 10 févr. 2010, 14:16

Re: Le QI et l'asexualité liés?

Message par Aède » 02 déc. 2011, 12:16

Merci pour le lien, il s'agit d'un bon petit résumé. J'adore le chapeau de l'article :
Une intelligence au-dessus de la moyenne ne protège ni du mal-être ni du sentiment d'exclusion.
En effet, et c'est peu dire :wink: ! D'ailleurs, dans pas mal de cas, il y a un rapport direct entre les trois, au moins entre le premier et le dernier élément...
Un point de détail : un article de ce genre devrait déclarer plus explicitement (ici, c'est fait indirectement, avec la mention du milieu professionnel entre autres) la continuité de la "(sur)douance" chez la personne, la vie durant, en citant par exemple les livres sortis ces dernières années sur les adolescents et adultes surdoués. Sinon, en France du moins, il y a encore un retard (je trouve) en ce qui concerne l'appréhension globale de la thématique de l'"intelligence qualitativement différente". Rien d'autre à dire, sinon : vive la neurodiversité :D !

Voya
Aguerri
Messages : 564
Enregistré le : 10 oct. 2011, 20:21
A aimé : 2 fois
A été aimé : 4 fois

Re: Le QI et l'asexualité liés?

Message par Voya » 02 déc. 2011, 15:30

Tout à fait d'accord. Si on en parlait plus, il serait plus facile aux gens qui se posent 1000 questions car ils se sont sentit toujours différent, dans leur façon de penser et leur approche du monde, de savoir ce qu'ils sont. C'est comme de savoir qu'on est A, ça fait du bien de mettre un nom la dessus.

Avatar du membre
Elle A
Apprenti
Messages : 50
Enregistré le : 01 nov. 2011, 12:10
Localisation : Rhône-Alpes

Re: Le QI et l'asexualité liés?

Message par Elle A » 02 déc. 2011, 18:41

Aède a écrit : Sinon, en France du moins, il y a encore un retard (je trouve) en ce qui concerne l'appréhension globale de la thématique de l'"intelligence qualitativement différente". Rien d'autre à dire, sinon : vive la neurodiversité :D !
Les neurosciences ont encore tant de mystères à délivrer et les neuroathypiques sont souvent porteurs de singularités qui nous interpellent dans bien des domaines.

Avatar du membre
LeDisparu1
Affable
Messages : 117
Enregistré le : 24 sept. 2008, 10:10
Localisation : Allemagne

Re: Le QI et l'asexualité liés?

Message par LeDisparu1 » 05 déc. 2011, 23:00

Reprenons l'analogie du quotient d'intelligence horizontale... même si je crois que ça ne fait plus beaucoup de sens de parler d'un quotient dès qu'on abandonne la verticalité. Peut-être qu'on devrait plutôt poser la question ainsi: les A manifestent-ils des voies différentes de penser? -
Il y avait quelque temps, on a attiré, dans le forum allemand, l'attention sur un article qui est parut dans un journal allemand scientifique ou semi-scientifique. Dans l'article, on a reproduit une expérience dans laquelle on a fait passer des A sous des scanners de cerveaux, ceux qui donnent ces belles images colorées... alors, on leur a montré des photos érotiques ou quelque chose comme ça. Il y a avait aussi un groupe de contrôle. (Alors, en somme, apparemment, c'était des vrais A et pas une échelle pris parmi cette masse effroyable et toujours croissante qui parcourt les forums A, se raconte qu'elle soit A, mais n'est rien que S, tout simplement S... mais soit, je digresse...)

[J'ajoute: c'était bel et bien une digression totalement inutile, en plus d'être une digression. Parce que je viens de retrouver l'article:
http://www.spektrum.de/alias/pdf/gug-08 ... controller – pour l'expériment, lisez: "Die Lust verloren – Sex-Muffel im Hirnscanner". Donc, je me suis trompé, ce n'étaient pas des gens qui ont déclaré qu'ils étaient des A. Mais, sauf cette auto-déclaration ou auto-conscience manquante, les symptômes sont tout à fait les mêmes: sans qu'il y a des antécédents ou explications médicales et psychiatriques, ces gens n'ont pas un désir pour le sexe. Apparemment, ils souffrent de ce manque (peut-être parce que leur partenaire, lui, ne manque pas du tout du désir...) et c'est pourquoi on les a étiqueté avec une «sexuelle Appetenzstörung » - ce qui veut dire: une perturbation de sentir des sentiments sexuels. Ah, on les a donné une classification médicale même en avouant qu'on n'a pas trouvé une condition médicale de base! Quelle logique! Imaginez que ces gens auraient regarder leur manque de désir différemment, imaginez qu'ils en auraient été fiers au lieu de s'en plaindre, on les auraient appeler des A, tout bonnement. Combien de fois on n'a pas lu dans ce forum: alors, j'ai toujours souffert de ce que mes partenaires voulaient toujours plus que moi, combien donc je suis heureux maintenant que je sache que vous sentez comme moi et que vous avez défini comment s'est, être A! »]



Résultat: Le groupe de contrôle (les S) a montré une activité dans des autres régions du cerveau que le groupe des A.

La question à poursuivre serait celle-ci: du fait que les A utilisent d'autres régions du cerveau en confrontant une scène érotique, peut-on en conclure qu'ils utilisent aussi des autres régions du cerveau dans des autres situations que des situations érotiques? (Sinon, l'expérience ne nous apprend pas grande chose. On sait que les A pense différemment quant aux situations érotiques → c'est pourquoi ont les appelle A. Alors, il n'y a pas aucune surprise si leur cerveau travaille différemment s'ils sont exposés aux scènes d'un contenu érotique). Si c'était vrai, je crois qu'on pourrait en déduire que les A partagent une manière différente de penser.

Beliefs
Adepte
Messages : 248
Enregistré le : 01 janv. 2012, 23:14

Re: Le QI et l'asexualité liés?

Message par Beliefs » 09 janv. 2012, 00:01

Il est tentant de trouver des liens avec l'asexualité, il doit y en mais ils doivent être nuançés. C'est comme pour l'homosexualité, des liens peuvent être faits mais les découvertes scientifiques ont encore du chemin à faire. En plus, il y a ceux qui naissent avec l'asexualité et d'autres qui le deviennent si j'ai bien compris. Beaucoup de paramètres sont à prendre en compte. Sans compter qu'il y a la propension génétique (probablement) et ensuite l'environnement qui agit. La dépression en est un bel exemple. J'ai pas encore assez lu le forum que pour pouvoir dégager des pistes, je n'ai que celles que je suppose.

Dans l'asexualité, il y a des sous-groupes, faut repartir de là pour mieux faire les liens.

Pinaise, c'est vrai que je n'aurais pas pensé qu'il y avait tant de personnes n'éprouvant pas d'attirance sexuelle! le Paraître joue bien des tours!

Avatar du membre
Esteban75
Affranchi
Messages : 466
Enregistré le : 09 avr. 2011, 22:27
Localisation : Paris

Re: Le QI et l'asexualité liés?

Message par Esteban75 » 09 janv. 2012, 00:19

1) Il existe donc une équipe de scientifiques allemands qui reconnait l’existence d'individus qui n'ont pas de d’attirance sexuelle, c'est déjà un progrès !
Faudrait savoir comment ils ont recruté le panel quand même...

2) l'affaire du scanner c’était gagné d'avance, quelque soit la cause, évidement que le siège du désir c'est le cerveau, comme celui des sentiments, du plaisir, de la douleur, etc... le cœur c'est que symbolique ! Lol.
Mais ce genre d'étude est toujours intéressante, les neurosciences c'est passionnant, la maîtrise et la compréhension du code génétique et des connexions des synapses... quel chantier ! on en verra pas la fin, même pas la fin des fondations malheureusement... à moins que cette maîtrise ne conduise l'humanité à, ça perte...


3) Par contre la (non)-activation de certaines zones au scanner ça veut pas dire redéploiement des zones "éteintes" pour penser plus ou différemment, elles peuvent être éteintes et c'est tout, en pure perte...

Avatar du membre
gotzs
Acolyte
Messages : 374
Enregistré le : 05 nov. 2011, 21:15
Localisation : Genève
Pronom : il n'est pas sur
A aimé : 2 fois
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: Le QI et l'asexualité liés?

Message par gotzs » 09 janv. 2012, 19:59

Beliefs a écrit :Pinaise, c'est vrai que je n'aurais pas pensé qu'il y avait tant de personnes n'éprouvant pas d'attirance sexuelle! le Paraître joue bien des tours!
:non:
Et le pire, c'est que les A parlent autant de sexualité (ou presque ou plus) que les S.
don't make love, just have love
ne faites pas l'amour, donnez juste de l'amour

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités