Asexualité et sexualité tardive

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Avatar du membre
Apathy-is-a-cold-body
Adepte
Messages : 190
Enregistré le : 24 nov. 2009, 19:53

Asexualité et sexualité tardive

Message par Apathy-is-a-cold-body » 13 févr. 2010, 12:43

Hier soir, j'ai eu une discussion extrêmement intéressante avec un pote des scènes slam.

Nous parlions de nos relations avec les filles quand il m'a soumis cette réflexion :

" Moi ce que je recherche, c'est une relation basée sur les sentiments, pas de relations sexuelles. Je suis encore trop pudique pour ça"

Le "encore trop pudique" m'a interpellé. Cette personne est un peu plus âgée que moi et sa phrase sous-entendait qu'un jour il ne serait peut-être plus "trop pudique" pour...

Je me suis alors souvenu des interrogatoires de ma mère quand j'avais 13-14 ans. Elle voulait sans cesse savoir si "il y avait de jolies filles dans ma classe." (sans doute pour s'assurer que je n'étais pas homo, la connaissant :roll: )

A cette époque, j'étais parfaitement incapable de trouver une fille jolie.

Aujourd'hui, les choses sont bien différentes. En ce moment, je suis obsédé par la beauté d'une jeune fille. Je ne peux pas m'empêcher de regarder ses photos. Son visage me fait l'effet d'une oeuvre d'art magnifique... (Riez, je sais que ce que je raconte est fort cucul :P)

Donc, l'idée que l'attirance pouvait se développer très tardivement m'a traversé l'esprit... Alors, bien sûr, ce n'est qu'une hypothèse comme une autre mais je trouvais néanmoins intéressant de recueil vos pensées sur le sujet. :)

Pierre-
Membre junior
Messages : 9
Enregistré le : 12 févr. 2010, 18:23

Re: Asexualité et sexualité tardive

Message par Pierre- » 13 févr. 2010, 13:11

X
Modifié en dernier par Pierre- le 03 mai 2010, 06:25, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Hermione
Assidu
Messages : 873
Enregistré le : 19 juin 2008, 14:37
Localisation : Rochefort (17)

Re: Asexualité et sexualité tardive

Message par Hermione » 13 févr. 2010, 15:48

Apathy-is-a-cold-body a écrit :Donc, l'idée que l'attirance pouvait se développer très tardivement m'a traversé l'esprit... Alors, bien sûr, ce n'est qu'une hypothèse comme une autre mais je trouvais néanmoins intéressant de recueil vos pensées sur le sujet. :)
.... Je suis plus près des 40 ans que des 20 comme toi et je dirais qu'en ce qui me concerne, cela reste une hypothèse très peu probable.....

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: Asexualité et sexualité tardive

Message par Syd » 14 févr. 2010, 14:43

Apathy-is-a-cold-body a écrit :l'idée que l'attirance pouvait se développer très tardivement m'a traversé l'esprit...
Dans le cas que tu cites, on dirait que le garçon ressent cette attirance mais que par pudeur, il ne veut pas brusquer les choses. Cela arrive que des personnes préfèrent attendre d'être plus assurées pour passer à la case physique, mais cela semble être un choix réfléchi.

Plus généralement, cela peut aussi être un refoulement, ne pas s'autoriser à ressentir une attirance pour les personnes du même sexe quand on est jeune, qui va céder plus tard quand on aura accepté cette attirance (cela vaut aussi bien pour l'attirance sexuelle que pour l'attirance amoureuse).

Avatar du membre
melancolie
Archéologue Aguerri
Messages : 6268
Enregistré le : 17 nov. 2005, 23:51
Localisation : PARIS
A aimé : 6 fois
A été aimé : 11 fois

Re: Asexualité et sexualité tardive

Message par melancolie » 16 févr. 2010, 10:16

Tout dépend des personnes je pense, j'ai vécu une periode très sexuelle de 19 à 26 ans, puis l'absence de désir de 26 à 37 ans et là ca a l'air de redemarrer.
Je me sens plus pudique aujourd'hui qu'il y a 15 ans, époque où j'etais plus à l'aise avec mon corps.

Tout dépend egalement comment tu definirais la "pudeur", on peut passer à l'acte et être extremement pudique (lumière éteinte...etc) ; est ce le resultat d'une conception romantique de l'amour pour toi ?
Je pensai : "Pourquoi est-ce que quelqu'un ne fait pas quelquechose pour cela ?"
Et alors, je réalisai que j'étais quelqu'un.
(Anonyme)

http://encorpslibre.hautetfort.com/

Petit Scarabée
Membre junior
Messages : 5
Enregistré le : 17 févr. 2010, 12:47

Re: Asexualité et sexualité tardive

Message par Petit Scarabée » 18 févr. 2010, 20:02

Bonjour, Apathy,

personnellement, je ne connais rien à l'asexualité, il y a 3 jours, j'ignorais même que cela existait... mais, en tant que S, je confirme ce que dit Syd.
Tous les S ne sont pas pressés de passer à l'acte. Il y a des S, garçons ou filles, qui, pour de multiples raisons, pudeur, romantisme (je ne met aucune sens péjoratif dans ce mot), convictions morales ou religieuses, timidité, envie d'avoir avec son ou sa partenaire une relation bien plus riche et profonde que le simple jeu des corps ou je ne sais quoi encore, ne sont pas pressés de passer par la case "sexe". Ils préfèrent, même si l'attirance est forte et le désir sexuel présent, prendre le temps de se connaître mieux, voir si une relation amoureuse est possible, éventuellement construire une relation de couple dans la perspective d'une relation sur le long terme etc. Ils attendront donc un certain temps avant de passer par la case sexe.
Il y en a qui, même amoureux, même attirés l'un par l'autre, lorsqu'ils se rendent compte qu'une vie de couple ne sera pas possible pour diverses raisons (mode de vie, idéaux ou caractères incompatibles, problèmes religieux ou autres), renoncent complètement à passer par la case sexe et soit ne se revoient plus car la rupture et le renoncement sont trop douloureux pour continuer à se voir, soit continuent à se voir mais restent "simplement" amis. Ce n'est sans doute pas une majorité de gens, mais ils existent.
Pour pas mal de S, sexe et amour sont liés et engager intimement son corps avec quelqu'un d'autre n'est pas un acte anodin et c'est sans doute ce que se dit ton ami. Pour d'autres, une relation d'un soir ou de quelques jours suffit et ils ne semblent pas trouver gênant ou désagréable de consommer du sexe sans avoir d'autre relation humaine avec leur partenaire sexuel(le). Cela peut être par simple pulsion sexuelle (on dirait vulgairement, pardonnez-moi l'expression,"envie de tirer un coup"), par besoin de trouver un peu de tendresse, par goût de la conquête et de la séduction et plaisir d'ajouter un(e) partenaire au tableau de chasse etc. j'oublie certainement pas mal de choses.
Quant à se retourner sur le passage d'une personne, homme ou femme, que l'on trouve belle, comme une oeuvre d'art, cela m'arrive parfois, juste pour le plaisir des yeux. Je ne pense pas que cela soit lié au fait d'être A ou S.

@ +

Petit Scarabée

Avatar du membre
Hermione
Assidu
Messages : 873
Enregistré le : 19 juin 2008, 14:37
Localisation : Rochefort (17)

Re: Asexualité et sexualité tardive

Message par Hermione » 19 févr. 2010, 16:35

Petit Scarabée a écrit :Quant à se retourner sur le passage d'une personne, homme ou femme, que l'on trouve belle, comme une oeuvre d'art, cela m'arrive parfois, juste pour le plaisir des yeux. Je ne pense pas que cela soit lié au fait d'être A ou S.
Je suis A et je vais dans ton sens Petit scarabée !

Avatar du membre
Jiminy
Membre
Messages : 29
Enregistré le : 04 déc. 2009, 21:47
Localisation : Quelque part dans le nord de la France (copyright Jena ^^)
Contact :

Re: Asexualité et sexualité tardive

Message par Jiminy » 20 févr. 2010, 10:22

On est asexuels, on rejette les relations sexuelles parce qu'on en a pas envie, mais rien ne nous empêche d'apprécier la beauté, tout simplement :)

avatar
Aspirant
Messages : 30
Enregistré le : 29 janv. 2010, 23:04

Re: Asexualité et sexualité tardive

Message par avatar » 20 févr. 2010, 17:34

Quelquefois on rencontre une personne et c'est une alchimie magique, on a envie d'être avec , elle est notre double, on est bien , c'est merveilleux, on voudrait que ces moments de bonheur contineunt à l'infini, mais après quelques jours, le merveilleux fait place à la réalité, les sexe et encore le sexe qui vient tout gâché. je respecte LES S mais ce qui pourrait être pur spirituel peut être anéanti d'un seul coup par nos pulsions.

dommage..... :roll:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité