Mon Ami est il Asexuel ?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: Mon Ami est il Asexuel ?

Message par Syd » 13 août 2009, 08:01

Jake a écrit :Un fantasme n'est pas sexuel, c'est simplement de l'imaginaire, guidé par les hormones (sûrement ?).
Tiens, je n'aurais jamais pensé à un lien entre fantasmes et hormones.

reverine
Assidu
Messages : 832
Enregistré le : 03 janv. 2009, 01:26
Localisation : Liège et Namur (Belgique)
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: Mon Ami est il Asexuel ?

Message par reverine » 13 août 2009, 09:40

Moi non plus syd... j'ai des hormones très actives déjà la base, puisque mon médicament (à substances chimiques)pris durant quinze ans jouait sur les hormones, et qu'on a découvert que j'avais une certaine sensibilité à assimiler ceux-ci. Sans compter le fait que je sois en pleine grossesse en ce moment, donc les hormones sont encore plus forts chez moi...

Pourtant je n'ai jamais eu de fantasmes. Je n'ai jamais compris pourquoi. Lors des jeux typiques "alcool et révélations"(auxquels j'ai fait l'effort de jouer avec le groupe de jeunes avec lequel j'étais à l'époque), j'ai eu la question et je leur ai dit franchement "je n'en ai pas". "Allez, on dit tous ça ! 'Y a bien un truc que tu veux faire d'impossible ou presque ?" "Non je ne sais pas, je dois être trop rationnelle, je ne veux que l'accessible. Je n'ai pas de rêves qui partent d'un désir quel qu'il soit, sexuel ou autre. Ou bien mes rêves sont carrément de l'ordre de l'Humaniste, mais je n'ai pas l'entre deux, je n'ai pas ces idées un peu folles en tête."
J'ai même dû parfois en inventer pour qu'on me fiche la paix. D'autant qu'en général, les gens confondent "fantasme" tout court et "fantasme sexuel". Là, je dois encore plus me forcer pour en inventer un :lol: Pourtant, j'ai une imagination débordante, en créer, c'est facile. Mais je ne ressens pas d'envie de les réaliser, ce sont des faux fantasmes, je ne pense jamais à ce genre de choses et ça ne m'attire pas. Je suis trop droite dans mes bottes. :P

voilà la définition du "fantasme" par wiki :

Dans le sens courant, le fantasme est une fixation mentale ou une croyance irraisonnée pouvant, dans certains cas, conduire à des actes excessifs. Une forme atténuée, en principe moins dangereuse, est la lubie.
Se forcer à avoir envie de ce qu'on ne veut pas est une contrainte... Pq donc nous forcer à associer un si vilain mot avec l'acte d'amour ?
"C'est sa catastrophe , le Belge ne va au désir que par le chemin du besoin" Denys-Louis Colaux

Avatar du membre
Jake
Aspirant
Messages : 42
Enregistré le : 30 juil. 2009, 07:50
Localisation : Paris

Re: Mon Ami est il Asexuel ?

Message par Jake » 13 août 2009, 11:11

Si ça se trouve, j'ai dit une grosse bêtise. Je sais qu'il y a une cause, mais je ne sais pas trop comment la nommer. J'avoue que j'ai sorti ça un peu au pif XD (oui, je sors)

brigadoon
La seule, l'unique
Messages : 1506
Enregistré le : 27 janv. 2007, 14:30
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Mon Ami est il Asexuel ?

Message par brigadoon » 13 août 2009, 13:39

reverine a écrit : voilà la définition du "fantasme" par wiki :

Dans le sens courant, le fantasme est une fixation mentale ou une croyance irraisonnée pouvant, dans certains cas, conduire à des actes excessifs. Une forme atténuée, en principe moins dangereuse, est la lubie.
Alors là, je n'en ai pas, même dans sa forme atténuée.
Je confondais un peu fantasmer et rêvasser.
Mais il me semble bien que fantasmer avait ce sens-là quand j'étais jeune. Et en plus, on écrivait phantasmer. ça faisait plus rêvasser que fantasmer. :roll:

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: Mon Ami est il Asexuel ?

Message par Syd » 13 août 2009, 15:13

Cette définition me semble un peu capillotractée. La définition du Robert est plus facile à comprendre : "Idée, imagination suggérée par l'inconscient" (proche du rêve, et fantasmer : "prendre ses rêves pour la réalité"). Rien sur un quelconque aspect sexuel dans le dico.

brigadoon
La seule, l'unique
Messages : 1506
Enregistré le : 27 janv. 2007, 14:30
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Mon Ami est il Asexuel ?

Message par brigadoon » 13 août 2009, 16:06

Ce qui prouve qu'il y a une différence entre le sens officiel d'un mot et le sens populaire de ce même mot.

reverine
Assidu
Messages : 832
Enregistré le : 03 janv. 2009, 01:26
Localisation : Liège et Namur (Belgique)
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: Mon Ami est il Asexuel ?

Message par reverine » 13 août 2009, 16:30

ceci dit, wiki ne parle pas de sexualité non plus, là-dessus ils sont d'accord. Ca parle seulement de fixation faite sans raison.

Quand je dis que je fantasme, ce n'est pas comme si je disais que je rêvais. Pour moi, dire "je fantasme", c'est "je pars dans mon délire d'arriver à un but spécifique et complètement fou". Que sinon, je vais dire "je rêve d'avoir une maison, je rêve d'être écrivain".
mais si je "fantasme" sur une maison, 'y a vraiment une idée d'obstination, vous voyez ce que je veux dire ?

Moi je ne me fie pas trop aux définitions toutes faites, je pense que souvent, le sens profond des mots qui fait qu'un mot ne correspond pas tout à fait à son synonyme tient du détail, et qu'on ne le perçoit qu'à force de l'utiliser. ici je le mettais pour expliquer que le fantasme n'est pas d'office sexuel :D
Se forcer à avoir envie de ce qu'on ne veut pas est une contrainte... Pq donc nous forcer à associer un si vilain mot avec l'acte d'amour ?
"C'est sa catastrophe , le Belge ne va au désir que par le chemin du besoin" Denys-Louis Colaux

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Re: Mon Ami est il Asexuel ?

Message par Syd » 13 août 2009, 17:44

Je réalise que je parle comme un dictionnaire... D'un autre côté, ça explique bien des choses :|

BB9
Membre junior
Messages : 7
Enregistré le : 11 août 2009, 19:39

Re: Mon Ami est il Asexuel ?

Message par BB9 » 13 août 2009, 19:29

Merci encore une fois a tous pour vos réponses..

Pour les fantasmes, bien sur que cela ne s'agit pas forcément de fantasme sexuel, mais dans votre cas , si vous en avez, de quel nature sont ils ???

brigadoon
La seule, l'unique
Messages : 1506
Enregistré le : 27 janv. 2007, 14:30
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Mon Ami est il Asexuel ?

Message par brigadoon » 13 août 2009, 19:59

reverine a écrit : Quand je dis que je fantasme, ce n'est pas comme si je disais que je rêvais. Pour moi, dire "je fantasme", c'est "je pars dans mon délire d'arriver à un but spécifique et complètement fou". Que sinon, je vais dire "je rêve d'avoir une maison, je rêve d'être écrivain".
mais si je "fantasme" sur une maison, 'y a vraiment une idée d'obstination, vous voyez ce que je veux dire ?
Oui très bien.
Donc, moi je dirais, je rêve - euh, je veux dire je rêvais quand j'étais jeune - d'être écrivain.
Je fantasme sur une maison, ce qui signifie que je ce serait bien, mais, bon, mon petit appart me convient.
Et si je m'obstine sur quelque chose, je dis que je fais une fixation.
Comme quoi, ce n'est pas étonnant que les humains aient des difficultés pour se comprendre. :D
BB9 a écrit : Pour les fantasmes, bien sur que cela ne s'agit pas forcément de fantasme sexuel, mais dans votre cas , si vous en avez, de quel nature sont ils ???
Aucun fantasme, aucune rêverie, aucune fixation sexuel-le-s

Avatar du membre
DannyBoy
Associé
Messages : 632
Enregistré le : 10 août 2009, 23:16
Localisation : Paris

Re: Mon Ami est il Asexuel ?

Message par DannyBoy » 13 août 2009, 22:04

Jake a écrit :Un petit point d'abord sur les fantasmes. J'en ai aussi (un peu), et je sais qu'ils sont hétérosexuels, puisqu'ils concernent des hommes. Cependant ce ne sont jamais des gens que je connais, et imaginer concrétiser ça... Non, merci. Ca perd de tout son intérêt.
OK, ça c'est amusant. J'étais justement en train de me faire la réflexion ces derniers jours que mes fantasmes sexuels (hétéros, mais bon on s'en fout), n'ont jamais concernés des gens que je connaissais personnellement. Le plus bizarre, pour moi, c'est que j'ai été très amoureux d'une femme et qu'elle n'entrait jamais dans mes fantasmes sexuels. Je la rêvais amoureuse, tendre, mère de mes enfants, vieille à mes côtés, dans mes bras dans un lit mais dès que mes pensées prenaient un tour sexuel, elle était vite remplacée par une femme lambda... :void: :?:

A l'époque je me félicitais de ne pas vouloir la salir avec ça, je me disais que ça prouvait bien que je l'aimais vraiment, mais jamais je n'ai compris que peut-être tout simplement je ne la désirais pas sexuellement... :|
Jake a écrit :Je suis très peu tactile, ça dépend des gens, de mon humeur... Parfois je peux faire la bise aux gens, parfois non. Je n'aime pas quand les gens sont trop proches de moi, je me sens agressée. Mais je reconnais toute la valeur qu'a une étreinte de pure amitié. Je sais cependant que ma méfiance vis à vis des autres à cet égard provient d'une certaine paranoia qu'on me voit comme une personne sexuelle. Ca me perturbe, j'aimerai que ma valeur soit autre, aussi je ne m'habille pas féminine, je ne mets pas de décolleté. Je passe peut-être pour une coincée, mais je ne supporterai pas qu'on pense en me voyant "Elle est bien foutue (ou pas XD)", ou qu'on me reluque.

Mon point de vue est féminin, mais j'espère qu'il aura pu t'apporter quelques réponses.
Oui, en lisant les témoignages sur le site, je me rend compte que c'est plus dur pour les femmes (et les gays, j'imagine) d'être asexuel(le)s. Certes vous pouvez obtenir le "câlin" plus facilement, mais on s'attend toujours à ce que vous le payiez en faveurs sexuelles. Et je ne parle pas de la menace physique à laquelle peut vous exposer un refus. :evil: :cry: Je peux comprendre que vous soyez méfiantes envers les sentiments et l'attirance masculine...

Pour un homme hétéro, le problème est plutôt social. A moins qu'un A hétéro ai déjà réussi à produire une érection sous la contrainte, notre absence de désir règle vite le risque de dérapage. :non: :mrgreen:
"Plenty of people are onto the emptiness, but it takes real guts to see the hopelessness..."
- John Givings, Revolutionary Road

Avatar du membre
Maëlle
Associé
Messages : 721
Enregistré le : 22 févr. 2009, 22:56
Localisation : Région Parisienne
A été aimé : 1 fois

Re: Mon Ami est il Asexuel ?

Message par Maëlle » 13 août 2009, 22:27

je ne sais pas si c'est plus dur d'être A pour une femme que pour un homme ( hormis le risque d'être forcée biensur). Je pense qu'avec les termes comme frigide et autres il est plus aisé de comprendre qu'une femme puisse ne pas aimer ça que d'avoir l'idée que ce puisse être le cas aussi chez certains hommes. ( puisqu'on les pense par nature tous obsédés ! =P ) :lol:

Je n'ai pas de fantasme personnellement et surement pas sexuels ( je pensais d'ailleurs qu'il n'y avait que ceux là, comme quoi sortir le dico ben c'est utile ! ) mais en te lisant Danny j'ai réalisé un truc : c'est très rare mais en dormant il m'arrive d'avoir un rêve qui tourne à l'érotisme et c'est le seul cas où je ressens quelque chose ( mais bon ça me réveille systématiquement alors ça reste léger :D ). Or, a part une fois quand j'avais 12-13ans, je n'ai jamais rêvé de quelqu'un que je connaissais, et même pas de l'homme qui a partagé ma vie pendant 6 ans... :shock:
dois-je en conclure qu'il me faut retrouver ce copain d'enfance seule exception à la règle ? :D
"Pas de jolie vie, de joli chemin si l'on craint la pluie"

BB9
Membre junior
Messages : 7
Enregistré le : 11 août 2009, 19:39

Re: Mon Ami est il Asexuel ?

Message par BB9 » 13 août 2009, 22:39

Les Hommes Asexuel n'ont pas d'érection ?? :?:

Avatar du membre
DannyBoy
Associé
Messages : 632
Enregistré le : 10 août 2009, 23:16
Localisation : Paris

Re: Mon Ami est il Asexuel ?

Message par DannyBoy » 13 août 2009, 22:49

Maëlle a écrit :je ne sais pas si c'est plus dur d'être A pour une femme que pour un homme ( hormis le risque d'être forcée biensur). Je pense qu'avec les termes comme frigide et autres il est plus aisé de comprendre qu'une femme puisse ne pas aimer ça que d'avoir l'idée que ce puisse être le cas aussi chez certains hommes. ( puisqu'on les pense par nature tous obsédés ! =P ) :lol:
Je pense qu'au niveau social, les deux sexes sont aussi stigmatisés l'un que l'autre quand ils pratiquent l'abstinence : suspicion d'homosexualité, de frigidité ou d'impuissance, voire de perversions plus graves (Michael Jackson, désolé, moi aussi j'ai été con de croire les ragots à ton sujet...). :cry:
Maëlle a écrit : Je n'ai pas de fantasme personnellement et surement pas sexuels ( je pensais d'ailleurs qu'il n'y avait que ceux là, comme quoi sortir le dico ben c'est utile ! ) mais en te lisant Danny j'ai réalisé un truc : c'est très rare mais en dormant il m'arrive d'avoir un rêve qui tourne à l'érotisme et c'est le seul cas où je ressens quelque chose ( mais bon ça me réveille systématiquement alors ça reste léger :D ). Or, a part une fois quand j'avais 12-13ans, je n'ai jamais rêvé de quelqu'un que je connaissais, et même pas de l'homme qui a partagé ma vie pendant 6 ans... :shock:
dois-je en conclure qu'il me faut retrouver ce copain d'enfance seule exception à la règle ? :D
Dans ce cas, il faut que je retrouve ma 2nde petite copine, qui me rendait fou sur les plages de Mykonos quand on se bécotait... Sauf que de retour à Paris, quand c'est devenu possible... nada. :tough:

Je pense que l'impossible, l'espoir, le fantasme sont les moteurs qui entraînent notre libido plutôt que la personne. Au fond je connaissais très mal ma copine à Mykonos, et puis c'était ma première véritable petite amie avec touche-touche et tout et tout... :oops: Il est possible que le fantasme ait été plus présent que la personne à ce moment... :|
BB9 a écrit :Les Hommes Asexuel n'ont pas d'érection ?? :?:
Si, tout fonctionne. Mais (en ce qui me concerne) c'est le fantasme qui provoque l'excitation, pas la personne. C'est comme si mes sentiments et ma libido ne communiquaient pas. Et je suis incapable de réduire un individu à un objet sexuel. Honnêtement, l'idée me dégoûte.
"Plenty of people are onto the emptiness, but it takes real guts to see the hopelessness..."
- John Givings, Revolutionary Road

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 2 invités