Rester seul(e)...?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: Se résoudre...?

Message par Dexter » 11 mars 2009, 19:44

oui aussi :lol:
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Avatar du membre
galaad
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2368
Enregistré le : 21 nov. 2006, 22:03
Localisation : Saumur
A aimé : 1 fois
A été aimé : 9 fois

Re: Se résoudre...?

Message par galaad » 11 mars 2009, 19:52

"Mais qui payera la facture ?"
Méfiez vous des seraphins, leur fureur peut être destructrice, si vous croisez l'un d'entre eux, il pourra vous sauver la vie ou vous tuer d'un revert de main...

"on ne peut guère vivre sans amour, mais on peut vivre sans sexe"

Image

Avatar du membre
Lady Old Time
Aguerri
Messages : 549
Enregistré le : 16 févr. 2009, 23:13
Localisation : Sur terre malheureusement
A été aimé : 3 fois

Re: Se résoudre...?

Message par Lady Old Time » 11 mars 2009, 20:51

Dexter a écrit :perso ça fait longtemps que je cherche plus personne, je suis bien seul et j'y reste, bien sûr, je ne dirai pas non si je rencontre quelqu'un même si j'en doute beaucoup je me suis fait une idée depuis le temps.
Voilà, c'est pareil pour moi, ça fait longtemps que je ne cherche plus. Et je me suis parfaitement faite à l'idée de rester seule(d'où mon sujet "se résoudre", qui aurait dû être "rester seule" en fait!!).
Mais si un jour je tombais sur la personne qui me convient, je saisirai peut être cette occasion je ne sais pas.
Empty vessel

Clovus
Apprenti
Messages : 56
Enregistré le : 16 mars 2009, 16:14

Re: Se résoudre...?

Message par Clovus » 17 mars 2009, 16:01

Votre présence ici n'est pas en fait une façon de pouvoir rencontrer quelqu'un ?
Je pense que même inconsciemment, on recherche tout le temps plus ou moins.

Avatar du membre
Hermione
Assidu
Messages : 873
Enregistré le : 19 juin 2008, 14:37
Localisation : Rochefort (17)

Re: Se résoudre...?

Message par Hermione » 17 mars 2009, 19:01

Clovus a écrit :Votre présence ici n'est pas en fait une façon de pouvoir rencontrer quelqu'un ?
Effectivement, ce n'est pas un site de rencontre mais un forum d'échange varié
Clovus a écrit :Je pense que même inconsciemment, on recherche tout le temps plus ou moins.
Ne dis pas "on" mais "je" : nous ne sommes pas tous dans le même cas que toi :D

Clovus
Apprenti
Messages : 56
Enregistré le : 16 mars 2009, 16:14

Re: Se résoudre...?

Message par Clovus » 17 mars 2009, 20:39

Hermione a écrit :
Clovus a écrit :Votre présence ici n'est pas en fait une façon de pouvoir rencontrer quelqu'un ?
Effectivement, ce n'est pas un site de rencontre mais un forum d'échange varié
Clovus a écrit :Je pense que même inconsciemment, on recherche tout le temps plus ou moins.
Ne dis pas "on" mais "je" : nous ne sommes pas tous dans le même cas que toi :D
Désolé mais je doute que les membres qui s'inscrivent ici n'y ont pas pensé puisqu'il est très difficile de rencontrer un A dans la vie de tous les jours.

Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: Se résoudre...?

Message par Dexter » 17 mars 2009, 21:00

Clovus a écrit :désolé mais je doute que les membres qui s'inscrivent ici n'y ont pas pensé puisqu'il est très difficile de rencontrer un A dans la vie de tous les jours.
oui certains mais pas tous, beaucoup s'inscrivent à la base pour en savoir plus sur l'asexualité, mais aussi pour en parler, ne pas se sentir complètement isolé...
il y a pleins de raisons de s'inscrire même par curiosité.

après si on rencontre quelqu'un par hasard ok, mais le but du forum c'est pas ça
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

Clovus
Apprenti
Messages : 56
Enregistré le : 16 mars 2009, 16:14

Re: Se résoudre...?

Message par Clovus » 17 mars 2009, 22:12

Dexter a écrit :
Clovus a écrit :désolé mais je doute que les membres qui s'inscrivent ici n'y ont pas pensé puisqu'il est très difficile de rencontrer un A dans la vie de tous les jours.
oui certains mais pas tous, beaucoup s'inscrivent à la base pour en savoir plus sur l'asexualité, mais aussi pour en parler, ne pas se sentir complètement isolé...
il y a pleins de raisons de s'inscrire même par curiosité.

après si on rencontre quelqu'un par hasard ok, mais le but du forum c'est pas ça
Oulah! faut vraiment faire attention à la façon dont on écrit... Je ne dis pas que le but du forum est cela, je dis simplement qu'on y pense. Lisez attentivement et ensuite reprenez les gens.

Avatar du membre
Lady Old Time
Aguerri
Messages : 549
Enregistré le : 16 févr. 2009, 23:13
Localisation : Sur terre malheureusement
A été aimé : 3 fois

Re: Se résoudre...?

Message par Lady Old Time » 17 mars 2009, 22:25

Clovus a écrit :Votre présence ici n'est pas en fait une façon de pouvoir rencontrer quelqu'un ?
Je pense que même inconsciemment, on recherche tout le temps plus ou moins.
Si cette phrase s'adresse à moi, eh bien non ma présence ici n'est pas de rencontrer quelqu'un. Juste avoir quelques témoignages sur l'asexualité et pouvoir parler de ce que j'ai sur le coeur sans recevoir de critiques ou autre.
Je préfére recommander à quiconque qui viendrait à s'attacher à moi de ne surtout pas le faire...

Et si ça ne s'adresser pas à moi eh bien les réponses qui précédent sont justes!
Empty vessel

Clovus
Apprenti
Messages : 56
Enregistré le : 16 mars 2009, 16:14

Re: Se résoudre...?

Message par Clovus » 18 mars 2009, 00:44

Lady Old Time a écrit :Et si ça ne s'adresser pas à moi eh bien les réponses qui précédent sont justes!
Justement elles ne le sont pas.

Avatar du membre
Dexter
Accrozoseries
Messages : 7472
Enregistré le : 30 déc. 2006, 12:03
Localisation : Clermont-fd
A aimé : 270 fois
A été aimé : 66 fois

Re: Se résoudre...?

Message par Dexter » 18 mars 2009, 11:41

Clovus a écrit :Oulah! faut vraiment faire attention à la façon dont on écrit... Je ne dis pas que le but du forum est cela, je dis simplement qu'on y pense. Lisez attentivement et ensuite reprenez les gens.
lol je sais que tu l'as pas dit, mais je le dis surtout à titre d'info même si je sais que tu le sais déjà :wink:

bref j'avais très bien compris lol, et comme je l'ai dit, certains pense cela en s'inscrivant mais beaucoup d'autres non :)
La civilisation ne consiste pas à multiplier les besoins mais à les réduire volontairement, délibérément. Cela seul amène le vrai bonheur.
Nous vivons dans une culture où le superflu est devenu si nécessaire que nous sommes condamnés à toujours vivre dans le manque!

skovyk
Acolyte
Messages : 356
Enregistré le : 31 janv. 2008, 13:10

Re: Rester seul(e)...?

Message par skovyk » 28 mars 2009, 19:56

Chacun est fait comme il est, certains et certaines peuvent très bien vivre seul(e)s et ont même besoin de vivre seul(e)s, c'est toujours mieux que d'être mal accompagné.

Le sujet a déjà été évoqué mais c'est vrai qu'il y a aussi la solitude sentimentale, et la solitude totale (totale absence de contacts sociaux, ce qui n'est le cas de personne ici puicequ'au moins les membres du forum viennent sur le net, c'est une forme virtuelle de lien social mais un lien social quand même). Quand à la solitude sentimentale, elle peut exister en couple (vivre ensemble mais pas ou plus de sentiments).

Si l'on prenait le problème dans l'autre sens c'est à dire :

-c'est peut-être justement la société qui pousse certaines personnes aujourd'hui à vivre seuls.
Il y en a de plus en plus c'était un phénomène plus rare autrefois où les familles étaient plus nombreuses, les parents et enfants vivaient parfois sous le même toit, les célibataires étaient des exceptions, etc... Dans une société hyper individualiste, supporter quelqu'un ne devient plus si évident que cela. Mais est-ce que ce n'est pas plutôt cet état de solitude (au sens de solitude générale, je ne parle pas forcément de vie en couple) qui est fabriqué par la société occidentale actuelle ?

-deuxième chose : quels sont les avantages à être seuls ? Je veux dire qu'on peut très bien vivre avec quelqu'un en gardant énormément de libertés, chacun vit sa vie mais en cas de coup dur on ne se retrouve pas tout seul face à) l'adversité. Alors peut-être que certaines personnes ont du mal à vivre avec quelqu'un en couple, c'est mon cas, mais il y a des solutions intermédiaires acceptables pour les gens qui n'arrivent pas à se formater au couple lambda ou chacun peut garder une grande liberté.
Les célibataires endurcis que j'ai connu, j'ai toujours trouvé que dans beaucoup de cas ça ne leur réussissait pas. Ils canalysent leur énergie dans le travail ou une autre activité, ça n'est pas un système très équilibré. Je généralise peut-être, certains s'en sortent très bien, mais c'est une observation. Quand on a des ennuis de santé, de travail, de fric, c'est quand même pas mal de pouvoir se tourner vers quelqu'un. Les amis c'est bien mais ils font leur vie aussi. Se tourner vers ses parents ça veut dire qu'on est quand même hyper dépendant et ça n'est pas une preuve d'indépendance non plus.

Je n'y crois que pour quelques rares exceptions à l'intérêt de vivre seul, personnellement je serais plutôt partisan de la vie en couple avec une totale liberté, sans être agglutinés à longueur de journée, chacun faisant ses petites affaires dans son coin. C'est un intermédiaire franchement plus facile à vivre entre le célibat total et le couple 24/24 ensemble, quitte à avoir des sentiments qui ne soient pas du domaine amoureux (après tout les sentiments c'est passager et c'est un sacré masque que l'on se met devant les yeux).

Avatar du membre
reivax
Apprenti
Messages : 54
Enregistré le : 22 mars 2009, 16:22

Re: Rester seul(e)...?

Message par reivax » 28 mars 2009, 21:48

skovyk a écrit :(après tout les sentiments c'est passager et c'est un sacré masque que l'on se met devant les yeux).
+1
Les sentiments sont une faiblesse. Laisses ça aux femmes, aux maladifs et aux socialistes.

Avatar du membre
galaad
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2368
Enregistré le : 21 nov. 2006, 22:03
Localisation : Saumur
A aimé : 1 fois
A été aimé : 9 fois

Re: Rester seul(e)...?

Message par galaad » 28 mars 2009, 22:16

reivax a écrit :Les sentiments sont une faiblesse. Laisses ça aux femmes, aux maladifs et aux socialistes.
des faiblesses capablent de sauver des vies j'en connais pas beaucoups....

l'amour rend aveugle mais si on se retrouve face à un cancer ou autre, c'est dans les sentiments qu'on trouve la force de rster debout :D
Méfiez vous des seraphins, leur fureur peut être destructrice, si vous croisez l'un d'entre eux, il pourra vous sauver la vie ou vous tuer d'un revert de main...

"on ne peut guère vivre sans amour, mais on peut vivre sans sexe"

Image

Avatar du membre
LeDisparu1
Affable
Messages : 117
Enregistré le : 24 sept. 2008, 10:10
Localisation : Allemagne

Re: Rester seul(e)...?

Message par LeDisparu1 » 29 mars 2009, 09:21

Les célibataires endurcis que j'ai connu, j'ai toujours trouvé que dans beaucoup de cas ça ne leur réussissait pas. Ils canalysent leur énergie dans le travail ou une autre activité, ça n'est pas un système très équilibré. Je généralise peut-être, certains s'en sortent très bien, mais c'est une observation. Quand on a des ennuis de santé, de travail, de fric, c'est quand même pas mal de pouvoir se tourner vers quelqu'un. Les amis c'est bien mais ils font leur vie aussi.


Je crois que ce soit une très bonne analyse. Je prend seulement la liberté ici d’adoucir un peu le ton plutôt négatif. La canalisation de la énergie dont tu parles peut résulter dans les performances extraordinaires ou au moins très satisfaisantes dans le domaine pour lequel on mobilise toute son énergie. Se réjouir de ces résultats, cette expérience peut devenir un mobile pour la vie entière. La vie, à bien sûr, n’apparait plus d’être très équilibrée si elle se penche irresistiblement vers le travail, si elle se noie dans le travail. Mais quelqu’un qui vit sans une autre personne qu’il doit, d’une manière ou d’une autre, toujours prendre en considération dans chaque décision, n’a plus besoin de vivre dans l’équilibre – sa vie peut bien être un chaos total si seulement il apprend à s’orienter lui-même.
Modifié en dernier par LeDisparu1 le 04 janv. 2012, 21:51, modifié 1 fois.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités