Un point de vue sur l'asexualité et la sexualité

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
reverine
Assidu
Messages : 832
Enregistré le : 03 janv. 2009, 01:26
Localisation : Liège et Namur (Belgique)
A aimé : 0
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: Un point de vue sur l'asexualité et la sexualité

Message par reverine »

clairement, c'est un des premiers bouquins à avoir poussé ce schéma à l'extrême c'est pour cela qu'il est connu en littérature et en philosophie. :wink:
Se forcer à avoir envie de ce qu'on ne veut pas est une contrainte... Pq donc nous forcer à associer un si vilain mot avec l'acte d'amour ?
"C'est sa catastrophe , le Belge ne va au désir que par le chemin du besoin" Denys-Louis Colaux

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4296
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 36 fois
A été aimé : 72 fois
Contact :

Re: Un point de vue sur l'asexualité et la sexualité

Message par cyclodocus »

et le "meilleur des mondes" ?

voir aussi "l'age de cristal" ou la jeunesse acceptait parfaitement l'idée de passer de vie à trépas à 30 ans

Avatar du membre
pom
Apprenti
Messages : 70
Enregistré le : 29 déc. 2008, 00:36
Localisation : Région parisienne
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: Un point de vue sur l'asexualité et la sexualité

Message par pom »

Astérisque a écrit :Plusieurs constats :

3. La sexualité vue comme outil de valorisation.
.......Or la sexualité, après tout, ce n’est qu’une composante, certes importante, mais qu’une composante parmi d’autres de la vie humaine. Au même titre que l’alimentation, le sommeil ou les jeux par exemple.
Lorsque vous venez de manger, vous ne vous en glorifiez pas. Il n’y a aucune gloire à tirer de manger.
Pourquoi se glorifier d’avoir fait l’amour avec telle ou telle personne alors ?
Une interprétation possible qui fait intervenir les enjeux de pouvoirs : la personne qui se glorifie d’avoir fait l’amour avec tel ou telle personne établit une relation de pouvoir, dominant( e) /dominé(e) sur la personne avec qui elle a fait l’amour ; chasseur(eresse)/proie . et s’en glorifie comme un dominant se glorifie d’avoir dominé ou bien comme un chasseur d’avoir pris une proie .
En te relisant un peu plus attentivement, Je crains que tu ne fasses une comparaison quelque peu légére, la sexualité ne peut etre "qu'une composante parmi d'autres au même titre que l'alimentation, le sommeil.."

La sexualité comprend un élément très important que tu négliges, à savoir que la sexualité primaire est liée à la reproduction.
Dès lors, ce n'est plus très comparable avec l'alimentation, le sommeil, ou les jeux.

On ne glorifie pas le repas, mais on glorifie la naissance et donc l'acte sexuel accompli.. un tout imbriqué : la reproduction..

Il n'y a pas nécèssairement une relation de pouvoir ou de dominant/dominé, moi je considère que seul les faibles se glorifient ou se vantent d'avoir fait l'amour avec untel ou unetel... Dèja ils/elle manque de respect sur l'intimité de l'autre et sur la sienne, ce n'est pas un aveu glorifiant mais un apport d'humiliation, de soumission a la norme bave aux levres qui joue le même jeu médiocre et irrespectueux.. l'exhibition aussi agréable soit elle sur l'instant dans l'émission ou dans la réception ressemble à un manque de contrôle de soi, de ses pulsions ou de ses sentiments, un manque de pudeur, un étalement de faits scabreux, donc une faiblesse. Le dominant supposé est dominé par sa faiblesse exhibitionniste qui céde à la norme écoutante qui sait à chaque seconde de mots qu'elle a affaire a un affaiblissment du dominé du fait qu'il va jusqu'a livrer l'intime de l'intime, l'acte de la reproduction qui n'aboutit pas a autre chose qu'a un acte somme toute banal mais qui nécéssite une certaine discretion, il perd son aura de dominant des la fin de son histoire.

Avatar du membre
Astérisque
Adepte
Messages : 150
Enregistré le : 02 mars 2008, 01:03
A aimé : 0
A été aimé : 2 fois

Re: Un point de vue sur l'asexualité et la sexualité

Message par Astérisque »

@pom

Bonjour et merci de votre commentaire intéressant et bien senti.

En ce qui concerne la relation dominant /dominé, le point de vue que vous exprimez est très intéressant, j'y souscris également, et très bien argumenté qui plu est (et j'avais déjà remarqué que vous argumentez très bien...). Eh oui, tout à fait, il n'y a pas toujours heureusement de relation de pouvoir ou de dominant/dominé. Fort heureusement . Dieu merci. Cependant, il me semble que la société dans laquelle nous vivons pousse un peu l'individu et aussi l'individue(!) à établir une ou des relations de pouvoir dans les relations humaines en général, quelles soient amoureuses, d'amitié ... est ce une impression purement personnelle ou quelqu'un d'autre a t il aussi cette impression ?

"On ne glorifie pas le repas, mais on glorifie la naissance et donc l'acte sexuel accompli.. un tout imbriqué : la reproduction.."
Cela se tient, c'est sûr.
Cependant, l'expression "acte sexuel accompli" impliquerait que l'acte sexuel a un but défini. OR.
Certes, les etres vivants , en s'accouplant se reproduisent. Mais qui a le droit de dire dans l'absolu : oui le but absolu de cet accouplement, c'est la reproduction ? Il s'agit d'une question métaphysique, donc pas de vérité absolue a priori à ce sujet. Si l'on en croit par exemple les livres saints des grandes religions, effectivement, la sexualité a un but précis : la reproduction . Mais bon . On n'est pas obligé d'être d'accord avec les livres saints des grandes religions.

brigadoon
La seule, l'unique
Messages : 1506
Enregistré le : 27 janv. 2007, 14:30
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Un point de vue sur l'asexualité et la sexualité

Message par brigadoon »

Astérisque a écrit : Certes, les etres vivants , en s'accouplant se reproduisent. Mais qui a le droit de dire dans l'absolu : oui le but absolu de cet accouplement, c'est la reproduction ?
D'autant que l'acte sexuel et l'acte d'accouplement ne sont pas la même chose. C'est pour cette raison que les A peuvent avoir des enfants de manière naturelle.

Avatar du membre
Astérisque
Adepte
Messages : 150
Enregistré le : 02 mars 2008, 01:03
A aimé : 0
A été aimé : 2 fois

Re: Un point de vue sur l'asexualité et la sexualité

Message par Astérisque »

brigadoon a écrit :D'autant que l'acte sexuel et l'acte d'accouplement ne sont pas la même chose. C'est pour cette raison que les A peuvent avoir des enfants de manière naturelle.
Je ne comprends pas très bien. Si vous pouviez expliquer un peu.

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4296
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 36 fois
A été aimé : 72 fois
Contact :

Re: Un point de vue sur l'asexualité et la sexualité

Message par cyclodocus »

il y a une différence entre la copulation "utile" et la copulation "ludique"
l'une est supportable et envisageable, l'autre non
développé dans de nombreux posts
fouille un peu.....

brigadoon
La seule, l'unique
Messages : 1506
Enregistré le : 27 janv. 2007, 14:30
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Un point de vue sur l'asexualité et la sexualité

Message par brigadoon »

Astérisque a écrit :
brigadoon a écrit :D'autant que l'acte sexuel et l'acte d'accouplement ne sont pas la même chose. C'est pour cette raison que les A peuvent avoir des enfants de manière naturelle.
Je ne comprends pas très bien. Si vous pouviez expliquer un peu.
Pour prendre un parallèle, il y a la même différence qu'entre chanter et danser devant sa glace en prenant sa brosse à cheveux comme micro et donner un concert devant des milliers de spectateurs avec des centaines de salariés pour le spectacle et la logistique. ça semble être la même chose, chanter et danser, mais le contexte n'est pas le même.

Avatar du membre
Astérisque
Adepte
Messages : 150
Enregistré le : 02 mars 2008, 01:03
A aimé : 0
A été aimé : 2 fois

Re: Un point de vue sur l'asexualité et la sexualité

Message par Astérisque »

brigadoon a écrit : Pour prendre un parallèle, il y a la même différence qu'entre chanter et danser devant sa glace en prenant sa brosse à cheveux comme micro et donner un concert devant des milliers de spectateurs avec des centaines de salariés pour le spectacle et la logistique. ça semble être la même chose, chanter et danser, mais le contexte n'est pas le même.

Lol. Moi pas comprendre missié, ou alors nous pas parler la meme langue . nous avoir probleme de communication . Moi vendredi . toi robinson ?? :D :bip: :bip: :bip: si tu le souhaites tu peux aborder la conversation en message privé, ce sera peut être plus facile.

Répondre