Le sexe tue t-il les sentiments ?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
pierre
Membre
Messages : 18
Enregistré le : 21 déc. 2008, 18:10
Localisation : rhône-alpes

Re: Le sexe tue t-il les sentiments ?

Message par pierre » 22 déc. 2008, 11:57

+ 1 avec Cyd et Cyclodocus pour le missionnaire parce que même si le plaisir purement sexuel est absent il y a tout l'imaginaire de l'union avec l'Autre.

D'ailleurs qu'est-ce qui distingue exactement la tendresse exprimée physiquement du plaisir sexuel ?

Avatar du membre
Yaya
Avant-gardiste
Messages : 1201
Enregistré le : 27 mars 2008, 15:45
Localisation : Y a quelque chose en moi de... Picardie ^^
A aimé : 55 fois
A été aimé : 81 fois

Re: Le sexe tue t-il les sentiments ?

Message par Yaya » 22 déc. 2008, 14:06

pierre a écrit :D'ailleurs qu'est-ce qui distingue exactement la tendresse exprimée physiquement du plaisir sexuel ?
La finalité peut être ?
Quand tu as envie de prendre ta mère, ton père, ton copain ou ta copine, ta petite ou ton petit ami dans tes bras, les serrer fort, pour leur donner un peu de ta tendresse... c'est pour finir les quatre fers en l'air ? je crois pas... enfin pour ma part... après pour toi et les autres je ne sais pas :P
Permission de monter à bord ?

pierre
Membre
Messages : 18
Enregistré le : 21 déc. 2008, 18:10
Localisation : rhône-alpes

Re: Le sexe tue t-il les sentiments ?

Message par pierre » 22 déc. 2008, 15:00

Disons que les gestes physiques tendres que l'on a avec sa mère, son père sont teintés d'habitude, alors qu'avec quelqu'un que l'on a choisi c'est plus passionné, plus intense.

Je pense que c'est un problème de langage entre autres, les termes symbolisant la passion, même platonique, ont presque toujours une connotation sexuelle, c'est d'ailleurs bien ce qui m'ennuie... parce qu'on dépend du langage pour se faire comprendre d'autrui et même pour se comprendre soi-même.

Mais pas seulement de langage : étreint-on sa mère de la même façon qu'on étreindra quelqu'un dont on est amoureux même si on ne désire pas se retrouver les quatre fers en l'air ? Il y a une nuance que je n'arrive pas exprimer.

Peut-être que les mots érotisme et sensualité expriment ce que je veux dire : la vue et l'ouïe ( je suis très sensible aux voix) sont aussi des sens. Il n'y a pas que le toucher graveleux. Le plaisir de toucher est-il sexuel ou sensuel ?
Pourtant je n'aime pas non plus toucher, j'aime effleurer et imaginer. Toucher par petites doses ou peu souvent.

Là je suis en pleine réflexion, je ne sais pas si ce que je dis est clair.

J'adore les poèmes érotiques de Constantin Cavafis, un poète grec homosexuel du début du XXème siècle.

Avatar du membre
Orchidia
Adepte
Messages : 172
Enregistré le : 24 nov. 2008, 00:10
Localisation : Ardèche

Re: Le sexe tue t-il les sentiments ?

Message par Orchidia » 22 déc. 2008, 15:15

C'est pas vrai ça... Vous n'avez vraiment pas de cœur ici ou quoi ?!

Avatar du membre
Yaya
Avant-gardiste
Messages : 1201
Enregistré le : 27 mars 2008, 15:45
Localisation : Y a quelque chose en moi de... Picardie ^^
A aimé : 55 fois
A été aimé : 81 fois

Re: Le sexe tue t-il les sentiments ?

Message par Yaya » 22 déc. 2008, 16:32

Mais si... mais il est parfois caché sous une tonne de questions ou caché volontairement :wink:
Permission de monter à bord ?

Avatar du membre
Orchidia
Adepte
Messages : 172
Enregistré le : 24 nov. 2008, 00:10
Localisation : Ardèche

Re: Le sexe tue t-il les sentiments ?

Message par Orchidia » 22 déc. 2008, 19:18

Mouais... Mais bon y'en a qui écrivent vraiment des trucs inhumains, sans vouloir offenser quiconque, vraiment. Mais on se croirait au pays des congélateurs, c'est beaucoup trop triste. Je sais que pour ma part je pense beaucoup trop avec mon cœur, mais il vaut quand même mieux tomber dans cet extrême que dans l'autre. Enfin ce que j'en pense...

pierre
Membre
Messages : 18
Enregistré le : 21 déc. 2008, 18:10
Localisation : rhône-alpes

Re: Le sexe tue t-il les sentiments ?

Message par pierre » 22 déc. 2008, 21:13

Les gens qui affichent leurs sentiments, que ce soit par gestes ou avec des mots, ne sont pas ceux qui en éprouvent le plus, et là je parle d'expérience.

PICRAM
Aspirant
Messages : 36
Enregistré le : 26 oct. 2008, 16:21

Re: Le sexe tue t-il les sentiments ?

Message par PICRAM » 23 déc. 2008, 00:22

Salut tout le monde,

Pourquoi unir sentiments et sexe?

Il y' a bien de l'amour sans sexe (amour fraternelle par exemple) et il y'a aussi du sexe sans sentiment (prostitution), où est le lien entre les deux? Ceux qui font le lien sont ceux qui ont vécu des expèriences sexuelles soit décevantes, soit enrichissantes et ils se sont rendus compte qu'ils aimaient la personne pour ce qu'elle est et sa façon de faire le sexe. On aime quelque chose chez quelqu'un pour x raison.

Le sexe tue il les sentiments?

Oui, si on a aussi des sentiments pour les relations sexuelles qu'on attend avec elle (exemple de couples non asexuels qui ont du mal à s'envoyer en l'air)

Non, si on a des sentiments pour elle et on attend pas de relations sexuelles avec elle ( le cas d'un couple asexuel)

Donc il fait bon d'être asexuel! Et au fait, la satisfaction sexuelle doit elle être considérée comme un sentiment ou un besoin? A t on des sentiments pour un besoin?(vous savez j'aime manger!) Faites un sondage chez vos amis non asexuels...

A bientôt!

Avatar du membre
Orchidia
Adepte
Messages : 172
Enregistré le : 24 nov. 2008, 00:10
Localisation : Ardèche

Re: Le sexe tue t-il les sentiments ?

Message par Orchidia » 23 déc. 2008, 08:33

Je connais quelqu'un qui ne couche qu'avec ses amies et qui refuse de coucher avec sa copine parce qu'il trouve que le sexe est tout à fait contraire à l'amour, alors qu'il trouve qu'il est indissociable de l'amitié. On différencie amour et amitié, pour ma part je différencie même "ami" et "pote"/"copain", le sexe n'est juste qu'une 3e chose. Il y a des gens qui aiment tous leurs amis, d'autres qui ne sont attirés sexuellement que par leurs amis, d'autres uniquement par les inconnus, d'autres point du tout, tout comme il y a des gens qui ne connaissent pas le concept d'amitié, d'autres celui d'amour. Le sexe ne tue pas les sentiments et ne les tuera jamais, mais obliger quelqu'un a aller à l'encontre de ce qu'il ressent, ça oui, ça tue les sentiments. Par exemple : obliger une personne a être l'amante de son ami va tuer tout sentiment pour cet ami et ce à tout niveau, exactement de la même manière dont se forcer à coucher tue les nôtres. Arrêtons de considérer le sexe comme une pratique, ça n'en est pas une, c'est un sentiment comme un autre. Et j'en profite pour dire qu'il n'existe absolument aucun lien entre amour physique et sexe, ce n'est pas une question de point de vue, il n'en existe tout simplement pas, si je caresse mon chat ce n'est pas parce que j'ai envie de l'attraper dans un coin...

Bon, désolé pour ça, mais je viens de me lever...

pierre
Membre
Messages : 18
Enregistré le : 21 déc. 2008, 18:10
Localisation : rhône-alpes

Re: Le sexe tue t-il les sentiments ?

Message par pierre » 23 déc. 2008, 09:09

D'accord avec Orchidia.

Et si le sexe, en telles circonstances, tue les sentiments c'est peut-être tout bonnement parce qu'il n'y avait pas de sentiments, et donc rien à tuer.
Si un homme pense qu'une femme ne baise que lorsqu'elle éprouve des sentiments et qu'il veut "se la faire" il prétendra éprouver des sentiments qu'il est loin de ressentir.
On peut aussi parfois se mentir à soi-même, pour telle ou telle raison, et en avoir conscience ou non.

Avatar du membre
zeukat
Adepte
Messages : 205
Enregistré le : 06 déc. 2008, 13:11
Localisation : eul'berry (18)
Contact :

Re: Le sexe tue t-il les sentiments ?

Message par zeukat » 23 déc. 2008, 10:38

Bon, je vais quelque peu dévier du principal sujet mais cette phrase là m'évoque quelque chose :
pierre a écrit :On peut aussi parfois se mentir à soi-même, pour telle ou telle raison, et en avoir conscience ou non.
J'en sais quelque chose. J'ai mis fin a mes deux relations lorsque j'ai réalisé (entre autres choses) que je n'étais pas amoureuse mais que je me persuadais de l'être. Je me suis fait beaucoup de mal en persistant si longtemps dans ce leurre. Notamment en me forçant aux relations sexuelles :(

Il m'est arrivé peu après ma seconde et ultime période de "vie à deux" de rencontrer un garçon pour lequel je sentais une étrange attirance. Et (ne me demandez pas pourquoi ni comment) j'ai immédiatement ressenti la chose comme n'étant que l'expression d'une compatibilité de nos gènes. Encore un leurre et cela m'a un peu fait peur...

(ça me rappelle je ne sais plus quel film où un personnage sensé être le diable dit un truc du genre "l'amour c'est très surfait, on arrive au même résultat avec deux ou trois tablettes de chocolat". Je crois qu'il y a un peu de vrai là dedans^^)

Je ne dis pas considérer tout sentiment d'amour ou d'attachement comme forcement faux pour autant, hein! Mais je suis très fâchée avec la manière générale de fonctionner de notre espèce...
il n'y a pas de petite douleur

skovyk
Acolyte
Messages : 356
Enregistré le : 31 janv. 2008, 13:10

Re: Le sexe tue t-il les sentiments ?

Message par skovyk » 23 déc. 2008, 13:17

Quelque part l'amour c'est forcément une manière de se voiler la face car cela touche au domaine de la passion.
Un nourrisson gémissant à longueur de journées n'est pas vraiment passionnant, mais heureusement que ce raisonnement, pas forcément pragmatique, existe, et que les parents vont être en adoration de leur progéniture. Ca nous différencie de certaines bestioles qui laissent crever les plus faibles voire même, s'en servent comme repas...

Maintenant, rapporté aux sentiments vis à vis d'autrui, c'est un autre problème, il ne s'agit pas de complètement se voiler la face et de fausser son jugement par rapport à l'autre, le réveil peut s'avérer difficile.
Nous ne sommes pas des machines animées d'instincts rationnels, et heureusement, mais il ne faut sans doute pas trop se laisser aller.
Les individus sont plus ou moins rationnels et plus ou moins passionnés, ça dépend de leur personnalité.
Mieux vaut, je pense, une relation moins passionnée mais plus complice, plus franche, ça paraît logique, mais sans une once de passion c'est un peu tristounet quand même...

Pour en revenir au sujet initial, il ne faut pas occulter tout ce qui est du domaine de la pulsion, le sexe et l'amour vont forcément ensembles pour quelqu'un de S. L'amour faisant naître, développant, cette pulsion physique, je ne vois franchement pas comment il saurait en être autrement et j'aurais des doutes sur le bien fondé d'un point de vue contraire.
Pour des A, ou pour des S avec une libido très peu développée, évidemment ce principe ne semble pas valable.

Avatar du membre
Orchidia
Adepte
Messages : 172
Enregistré le : 24 nov. 2008, 00:10
Localisation : Ardèche

Re: Le sexe tue t-il les sentiments ?

Message par Orchidia » 23 déc. 2008, 17:54

J'ai toujours dit que tout était influencé par la langue. Sans langage parlé nous serions au niveaux des Dieux. Cependant, sans la langue, notre capacité a communiquer serait restreinte, ou peut être apprendrions nous à analyser si bien les autres qu'il n'y aurait même plus besoin de communiquer pour se comprendre, un peu comme avec les gens avec qui on est super proches.

Bon j'ai un peu dévié. Mais tout ça pour dire que la langue formate les pensées, l'amour n'existe pas, l'amitié non plus, en réalité c'est des notions inventées. Qu'est ce qui fait que parmi nos amis se trouvera une personne du sexe opposé (ou non) pour laquelle nous éprouverons plus de sentiments ? Lorsque l'on regarde la chose sous cet angle, on se rend compte que l'amour est un concept absurde, d'autant plus qu'à la base, en tant qu'animal, l'humain est censé s'accoupler avec plusieurs partenaires...

Pour ma part : je tombe amoureux extrêmement facilement mais je n'ai jamais aimé au sens amoureux du terme. Ce que j'appelle tomber amoureux c'est en réalité une intense fascination et une obsession pour une personne, des fois ça peut être pour plusieurs personnes. Si je me mets en couple je me lasse en quelques semaines, voire parfois même en quelques jours. Je ne supporte pas de recevoir un amour exclusif et d'y répondre de la même manière.

Là ou je veux en venir c'est que comme vous l'avez dit, Zeukat et Sko, l'amour au sens ou on le vit à notre époque, c'est du surfait et c'est se voiler la face. Les gens ne font que reproduire inconsciemment ce qu'on leur en a montré. Il faut voir plus loin que ces concepts, c'est bien beau de nommer les choses, mais ça fout surtout une belle merde. Nous avons rendu les sentiments artificiels. Nous avons créé des conventions sur la manière de vivre nos relations, on a même créé des règles absolument absurdes de bienséances, et on s'en vexe lorsqu'elles ne sont pas respectées. On est presque devenus des robots doués de sentiments, ce qui est tout a fait paradoxal, et c'est ce qui créé, par exemple, cette confusion dont Zeukat parle lorsqu'elle raconte ses experiences. Il nous faut oublier tout ce qu'on sait sur les relations humaines, ne plus parler d'amour, d'amitié, de sexe ; il faut aussi arrêter d'intellectualiser ou d'essayer de comprendre, nous devons d'abord écouter notre nature, nos sentiments, ne surtout pas se voiler la face lorsque nous sommes choqués par notre façon de ressentir les choses, ne pas nous forcer à entrer dans la norme du relationnel en essayant de ressembler aux autres. Chacun vit son attirance pour les autres à sa manière, qu'elle soit affective, amoureuse, sexuelle, ou qu'il s'agisse simplement de fascination ou même de curiosité. Je le redis : OUBLIONS TOUT car tout est faux, l'amour, l'amitié, la haine, le sexe, les choses ne sont pas assez simples pour pouvoir être définies, délimitées, ou simplement nommées (quand bien même ce serait le cas, il faudrait beaucoup plus que ces quatre mots, car il existe une infinité de type de relations, et non pas deux comme on le dit toujours).

J'ai découvert et vécu des relations qui choqueraient la plupart des gens. Il existe des ménages à trois. On peut tout imaginer, il existe même des familles en ménage à 5 ou 6 et ça fonctionne très bien. Enlevons nos œillères et cessons de nous poser des questions, car c'est la seule et unique chose qui tue les sentiments et qui a détraqué tous ceux qui ne se retrouvent pas dans le système amour/amitié.

Je ne sais pas si je m'exprime assez clairement, c'est plutôt délicat. Enfin bref, voilà ce que je pense de ce vaste sujet. Désolé pour mon pâté, j'ose espérer que vous le lirez en entier.

pierre
Membre
Messages : 18
Enregistré le : 21 déc. 2008, 18:10
Localisation : rhône-alpes

Re: Le sexe tue t-il les sentiments ?

Message par pierre » 23 déc. 2008, 22:19

Chacun devrait vivre comme il le veut.
Cette phrase qui semble facile et évidente ne l'est, facile et évidente, qu'en apparence parce que parfois savoir ce qu'on veut ça peut prendre des années.
Et en attendant, comme on est bien obligé de vivre et de faire des choix, on s'engage dans les voies les plus larges, les plus standard, en se disant que si ça convient à la majorité ça nous conviendra peut-être aussi à nous, mais ces choix en entraînent d'autres, etc, et on se retrouve pris au piège.
Et puis souvent on n'a pas une seule personnalité, unique et indivisible, mais on est composé d'éléments épars et parfois contradictoires. Aux gens qui disent : n'intellectualise pas, cesse de te poser des questions, suis ton instinct, j'ai tendance à dire : quelle part de moi dois-je suivre et écouter ?
J'ai parfois envie de conformisme, pour ce conformisme même, et parfois envie de son exact contraire. Ce conformisme peut être un rempart, un paravant qui préserve des choses qu'on n'est pas prêt à assumer, en attendant qu'on le soit. Il peut aussi libérer une énergie disponible pour d'autres choses.
Et puis parfois on tente une chose parce qu'on croit qu'elle va vous apporter ceci ou cela, et elle vous apporte ceci ou cela, mais aussi d'autres choses qui n'étaient pas prévues.
Et le problème c'est qu'on ne peut pas vivre toutes ces vies à la fois, il faut choisir. On peut les vivre successivement. Mais parfois on fait du mal aux autres, on en est désolé, mais comment faire autrement ?
Tout ça pour dire que les gens qui choisissent le confort et la sécurité de la norme, je ne leur jetterai pas la première pierre. Parce que la norme n'a souvent été érigée en norme que parce qu'elle représentait les souhaits d'une majorité de gens. Quand ce n'est pas le cas souvent la norme change.

Je ne sais pas si j'ai été très clair.

Avatar du membre
pom
Apprenti
Messages : 70
Enregistré le : 29 déc. 2008, 00:36
Localisation : Région parisienne

Re: Le sexe tue t-il les sentiments ?

Message par pom » 29 déc. 2008, 01:37

getzzzzz a écrit :J'entends souvent dire que "le sexe est le ciment du couple".
Bah je trouve cela bien triste... si le couple ne tient qu'à ca, pas etonnant qu'il y ai tant de divorces... moi je préfère faire du ciment avec des valeurs communes ou des intérêts en commun! Ca me parait plus viable!
Je ne crois pas que ca soit le ciment du couple le sexe, le sexe n'est qu'une petite portion d'une journée d'un couple, il y a des tas d'autres choses partagées, sur 24 heures de vie par exemple, le sexe va prendre une ou deux heures (pour la plupart des couples), ca ne sera plus chaque soir progressivement.. le desir s'attenuant avec la routine.
Je connais des couples qui ne pratiquent qu'une fois par semaine, voire une fois par mois, et un autre qui ne pratique quasiment jamais, ce qui ne les empechent pas de vraiment s'aimer/s'estimer profondément.

Le sexe et le désir condusent souvent à la trahison, l'infidélité, la chair est faible.. rien d'anormal à etre infidéle si on a une libido et une sexualité très forte, plus particulièrement si ce n'est pas partagé par les deux partenaires..

On ne se marie pas pour "b....r" avec l'autre, la bonne entente compte beaucoup aussi..

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité