Asexuel(le) par opposition ?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Asexuel(le) par opposition ?

Message par Gianni » 26 sept. 2005, 19:00

Allez ! :mrgreen: Encore une question pour vous donner mal à la tête ! :lol:

L’asexualité pouvant être dans certains cas d’ordre psychologique, je me suis posé la question si cela ne pourrait avoir un rapport (inconscient) avec une opposition quelconque, à une ou plusieurs personnes, à la société, etc. ?

Comme cela peut être vague, je vais donner les exemples qui m’ont fait penser à cette hypothèse :

- Un copain est en perpétuelle conflit / opposition avec son frère, au point d’avoir ses « goûts » automatiquement différents de son frère : ce ne sera pas « j’aime le rouge » mais « mon frère détestant le rouge, donc je l’aime » ou « je déteste le vert vu que mon frère l’aime » Je donne l’exemple avec des couleurs, mais c’est pour tout ainsi ! Et le frère fait de même :roll: ! (familles, je vous aime ! :mrgreen: )
- Une amie, elle fait tout pour contrarier sa mère

(dans les deux cas, je les vois bien devenir asexuels dans le but d’être différents de l’autre… Mais comme ils ignorent l’asexualité…)

Donc, en cherchant de ce côté, peut-être certain(e)s sont asexuel(le)s parce que la personne avec qui ils/elles sont en conflit est sexuel ?

Même chose par rapport à la société, par anti-conformisme : la société est sexuelle, donc je ne le serai pas…
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 26 sept. 2005, 19:15

C'est quoi cette question, Gianni ? :shock:
L'asexualité est une orientation, pas un comportement. C'est comme demander si y a des gens qui sont gays ou bi pour s'opposer à leur famille ou à la société qui est hétérosexuelle...

Avatar du membre
nans
Adepte
Messages : 230
Enregistré le : 16 sept. 2005, 12:19
Localisation : Completement à l'ouest...
Contact :

Message par nans » 26 sept. 2005, 19:17

Je n'y crois pas trop mais c'est effectivement une thèse souvent avancée dans les médias pour expliquer l'orientation 'a'.
VIVE LES JEUNES !

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 26 sept. 2005, 19:28

Syd a écrit :C'est quoi cette question, Gianni ? :shock:
L'asexualité est une orientation, pas un comportement. C'est comme demander si y a des gens qui sont gays ou bi pour s'opposer à leur famille ou à la société qui est hétérosexuelle...
Je ne dis pas que c’est tout le monde ! ! ! ! ! ! ! Mais l’asexualité peut avoir pour certains une origine psychologique, car tout le monde n’est pas « véritablement » A !

Tu parles des gays, j’en connais un qui l’étais… en fait, qui croyait l’être mais qui en fait recherchait une image paternelle dans les hommes, et qui, psychologiquement, pensait que le seul moyen d’avoir leur affection était de passer par le sexe, au point de devenir gay …

Tu sais, c’est incroyable ce que l’inconscient peut jouer dans notre comportement !

Donc, j'insiste bien sur le mot CERTAINS d'entre vous...

Vois-tu, Syd, si toi et moi nous vivons bien cette asexualité, ce n'est pas le cas de tous, alors si on peut les aider à trouver "une cause", autant le faire ! Et ce sont des questions que je me suis posées aussi ! Histoire de comprendre...
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 27 sept. 2005, 07:15

Comme l'a souligné Nans, c'est une thèse parfois donnée par les médias pour expliquer notre existence. Alors il faut faire très très attention à ne pas encourager les amalgames car on encouragerait les idées fausses à notre sujet.

Et ne dis pas que je vis "bien" mon asexualité, car c'est plus compliqué que ça, même si ça n'a rien à voir avec mon inconscient, mon subconscient ou autre.

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 27 sept. 2005, 08:44

Syd a écrit :Comme l'a souligné Nans, c'est une thèse parfois donnée par les médias pour expliquer notre existence. Alors il faut faire très très attention à ne pas encourager les amalgames car on encouragerait les idées fausses à notre sujet.
S'ils y ont déjà pensé, ils n'ont donc pas attendu que je pose la question !

Et là, nous leur démontrons notre ouverture d'esprit à essayer de "comprendre" et de ne pas se contenter de dire "on est comme cela, point barre !" Je n'ai pas attendu les journalistes pour me poser cette question, et si elle peut aider quelqu'un d'autre, tant mieux !

Pour ce qui est des amalgames, pour ceux qui cherchent "la petite bête", je peux t'assurer qu'il y a bien d'autres sujets et commentaires sur le forum pouvant donner de fausses idées à notre sujet !!
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 27 sept. 2005, 11:01

Je préfère me concentrer sur la clarification de la définition de l'asexualité, plutôt que sur des aspects qui pourraient renforcer la confusion (question de timing, j'y réfléchirai plus tard quand les idées fausses seront moins nombreuses).
La fortune que connaîtra (ou pas) ce topic nous donnera une indication sur l'importance de ces facteurs, cela dit.

Peace of mind
Aspirant
Messages : 46
Enregistré le : 15 sept. 2005, 12:56

Message par Peace of mind » 27 sept. 2005, 11:34

Syd a écrit : L'asexualité est une orientation, pas un comportement.
Pour certains oui tout comme pour les homos mais effectivement, il existe un bon pourcentage qui devient A ou homo suite a un choc psychologique.

Ceux qui ont vécu des attouchements sexuels dans leur enfance, ceux qui ont subi le viol, l'inceste ou tout autre choc qui a perturbé leur image de la sexualité comme "agréable" peuvent devenir Asexuels (et on peut les comprendre) et les raisons sont enfouies au fin fond de l'inconscient..
Il existe pour cette part une raison psychologique non une orientation naturelle inscrite.

Deux façons de bien vivre pour ceux là:
-soit on se dit asexuel et on oublie le pourquoi, le sexe n'existe plus,point.
-soit on veut régler le problème et sortir d'un cercle infernal qu'on ne supporte pas.

C'est trop facile de dire "je suis asexuel" et c'est comme ça.S'il y a un dégout du sexe, une partie du corps que l'on veut a tout prix oublier, cacher, dont on a honte, ya ptet un truc a creuser.
Qu'on veuille comprendre ou non est une autre composante: après il suffit d'assumer ou non.


Pour te répondre Gianni, je pense que ton idée d'opposition peut être vraie dans des cas plus "profonds":
Pour les homos, une mère castratrice peut donner un véritable dégout des femmes.C'est toujours le débat de la vierge et la putain.
Pour les lesbiennes, cela arrive aussi régulièrement suite a des déceptions avec les hommes et donc, oui, on peut ptet parler d'"opposition" psychologique.

Pour ma part, suite a ma réflexion, et sans qu'il y ait de raisons connues, je ne supporte pas l'idée de procréation, cette inscription génétique d'instinct de maternité n'a pas été écrite chez moi!!!
Je pense donc que je n'aime pas les relations sexuelles car cela équivaut a un rapport dans le but de procréation inconsciemment.
A la base, ça sert quand même a ça le sexe!!!!!

Même si je sais qu'il peut n'y avoir que du plaisir sans penser bb, le lien inconscient doit exister et rester dans l'inconscient trop présent pour prendre du plaisir.

Opposition a la procréation donc...

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 27 sept. 2005, 15:42

Syd

Je comprends tes arguments, tu sais, cependant j’ai été habitué à être entouré de personnes « critiques », coupant les cheveux en quatre ! Cela a éveillé en moi une sorte d’automatisme, ou rien n’est forcément blanc ou noir, et à (me) poser quantité de questions, et même beaucoup plus biscornues que celles que j’ai pu poser sur le forum !

C’est une excellente chose que ton asexualité n'ait rien à voir avec ton inconscient, ton subconscient ou autre, mais, puisque c’est d’actualité, crois-tu que si Faugiel (et n’importe qui d’autre) pose « ma » question, il se satisfera de ta réponse « L'asexualité est une orientation, pas un comportement. C'est comme demander si y a des gens qui sont gays ou bi pour s'opposer à leur famille ou à la société qui est hétérosexuelle... » ? Combien penseront que tu éludes la question et se demanderont pourquoi ? Les esprits critiques se diront : « tiens ? elle a peur de la psychologie ? pourquoi ? »

Mais en se posant la question à nous même, nous aurons plus de chance d’étayer nos arguments et de pouvoir dire « J’y ai bien pensé, et je suis arrivé à la conclusion que non. Car… » et tu donnes tes arguments, comme je le ferai moi même sous peu dans ce topic.

J’ai analysé la question, repensé à qui j’aurais pu vouloir m’opposer, mais aussi m’identifier, et ce en remontant à la pré-adolescence, puisque mon asexualité a toujours été de mise. Le plus difficile ayant été de me souvenir ce que je pouvais ressentir par rapport à la société à ce moment là !

Certes, les esprits critiques trouveront à redire dans mes arguments, mais cela leur sera peut-être plus compliqué de trouver quelque argument contradictoire…

Peace of mind a écrit : Deux façons de bien vivre pour ceux là:
-soit on se dit asexuel et on oublie le pourquoi, le sexe n'existe plus,point.
-soit on veut régler le problème et sortir d'un cercle infernal qu'on ne supporte pas.
Merci pour ton post et ce complément d’informations !

C’est en lisant certains témoignages poignants et de ceux qui n’arrivent pas encore vraiment à assumer leur asexualité que je me suis mis à posé mes différentes questions. Certaines directement sur le forum, d’autres par mp. Je n’attends pas forcément de réponses, car c’est avant tout quelque chose de personnel (plus encore dans les cas de mp) mais si ma question peut aider l’autre à se comprendre… Seul, nous n’aurons pas forcément toutes les questions ! Même si je m’en pose beaucoup (trop) je dois dire un grand merci à Evguenia qui en a posé aux quelles je n’avais pas pensé !

Personnellement, même si dans le fond je rejoins Syd quand elle parle d’orientation (je précise bien : dans mon cas !), et que je me sente bien ainsi, j’aime comprendre les choses, alors j’essaye de voir si j’ai raison, ou si, effectivement, mon asexualité pourrait être issue de quelque chose d’autre !
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Avatar du membre
nans
Adepte
Messages : 230
Enregistré le : 16 sept. 2005, 12:19
Localisation : Completement à l'ouest...
Contact :

Message par nans » 27 sept. 2005, 16:45

pour parler cru, je dirais que si je veut emmerder mon père je lui dis que je suis homo... mais pas asexuel ! C'est trop, comment dire... Je pense à des mots comme neutre ou anodin. En fait je pense dévoiler son l'asexualité ne déclenche que des réaction d'apathie (mais je peut me tromper)...
VIVE LES JEUNES !

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 27 sept. 2005, 19:04

Gianni, si Fogiel me pose "ta" question, il ne me laissera pas le temps de dérouler toute l'étendue de mon argumentation. Il faut faire des choix lorsqu'on présente l'asexualité. S'en tenir à sa définition telle que donnée par Aven me semble la conduite à tenir pour cette raison. C'est juste une question de pragmatisme.

Si nous avons un point de vue différent sur la question, je pense que c'est parce que j'ai arrêté de me poser des questions (du genre que tu poses, toi ou Evguenia) il y a quelques années pour une approche plus active et plus pragmatique (j'y ai été forcée par les circonstances, je dois dire). Finalement nous sommes complémentaires, toi et moi. ;-) Moi je suis à fond dans la visibilité et la reconnaissance sans m'embarrasser de détails, et toi dans l'analyse plus approfondie et plus personnelle du phénomène.

léa
Adepte
Messages : 163
Enregistré le : 05 juin 2005, 20:36
Localisation : Québec / Canada
A été aimé : 1 fois

Message par léa » 30 sept. 2005, 05:00

je suis pas du tout d'accord avec l'idée que l'homosexualité viendrtais d'un blocage quelquonque! Voyon, ca fait des années que les psychologues ont enlever ca de leur régistre franchement! Comme si les hétérosexuel était ''corect'' ou ''normal'' pis pas les gay parce que vous croyez quil ont subi un ''blocage''!! ca n'a aucun rapport. C'est comme ca ou ce ne l'est pas!

Je ne dit pas que certaines personnes ne réagise pas parce le contraire lors d'un évènement traumatisant mais faut pas capoter la! c pas le cas de 10% de la population! et puis, si ce serais simplement le résultat d'un ''probleme'' il pourrait ''redevenir'' hétéro ce qui bien sur n'est pas possible dans la grosse majorité des cas.

désolé si vous trouver que j'ai sur-réagis mais je déteste qu'on tien de telle propos au sujet des homosexuels, ils sont gay et ca fini la... rien d'anormal, rien de pas correct la dedans!

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 30 sept. 2005, 12:08

léa a écrit :je suis pas du tout d'accord avec l'idée que l'homosexualité viendrtais d'un blocage quelquonque! Voyon, ca fait des années que les psychologues ont enlever ca de leur régistre franchement! Comme si les hétérosexuel était ''corect'' ou ''normal'' pis pas les gay parce que vous croyez quil ont subi un ''blocage''!! ca n'a aucun rapport. C'est comme ca ou ce ne l'est pas!

Je ne dit pas que certaines personnes ne réagise pas parce le contraire lors d'un évènement traumatisant mais faut pas capoter la! c pas le cas de 10% de la population! et puis, si ce serais simplement le résultat d'un ''probleme'' il pourrait ''redevenir'' hétéro ce qui bien sur n'est pas possible dans la grosse majorité des cas.

désolé si vous trouver que j'ai sur-réagis mais je déteste qu'on tien de telle propos au sujet des homosexuels, ils sont gay et ca fini la... rien d'anormal, rien de pas correct la dedans!
Nous ne voulions pas dire que c'était dans la majorité des cas ! Mais que cela pouvait jouer pour certains !

Et c'est aussi valable pour les hétéros ! Combien sont des gays qui s'ignorent ? Et pourquoi s'ignorent-ils ?

Il n'y a pas de "normalité" ou "d'anormalité" à être hétéro, bi, homo ou asexuel à condition de ne pas avoir eu une "erreur d'aiguillage" à la base. Et si c'est la cas, alors, à ce moment là seulement, on peut essayer de découvrir pourquoi !
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Aurore
Membre junior
Messages : 11
Enregistré le : 29 sept. 2005, 12:04
Localisation : pas loin de Paris

Message par Aurore » 01 oct. 2005, 09:19

Peace of mind a écrit :
Pour certains oui tout comme pour les homos mais effectivement, il existe un bon pourcentage qui devient A ou homo suite a un choc psychologique.

Ceux qui ont vécu des attouchements sexuels dans leur enfance, ceux qui ont subi le viol, l'inceste ou tout autre choc qui a perturbé leur image de la sexualité comme "agréable" peuvent devenir Asexuels (et on peut les comprendre) et les raisons sont enfouies au fin fond de l'inconscient..
Il existe pour cette part une raison psychologique non une orientation naturelle inscrite.
Bonjour à tous.
En parcourant différents posts, j'ai remarqué que ce sont les jeunes qui sont sur ce forum en grande majorité. Je ne me sens pas très à l'aise ! Je me lance quand même, tant pis, on verra bien.
Je fais donc plutôt partie de celles qui refoulent la sexualité, suite à un "trop plein" comme le témoigne 59Lisy. C'est donc psychologique. Est-ce que cette réaction fait de nous des Asexuelles ?
Parce que je peux vous dire, d'après ce que j'entends, que nous sommes plein de femmes à l'être sans le savoir ! Combien d'hommes se plaignent ou quittent leur femme parce qu'elles ne veulent plus de rapports sexuels ou que ces messieurs ne sont pas satisfaits !!! J'ai rarement entendu le contraire. Les hommes et leur pulsion ...
Autre chose pendant que j'y suis : l'Asexualité s'arrêterait-elle à un refus de pénétration?! D'après ce que j'ai lu, certains aiment cependant les caresses sexuelles, la fellation et autre ... j'avoue ne pas comprendre.
Désolée d'êre un peu abrupte et de m'être laissée aller !!!
bonne journée.
Aurore

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 01 oct. 2005, 10:06

Aurore a écrit :j'ai remarqué que ce sont les jeunes qui sont sur ce forum en grande majorité. Je ne me sens pas très à l'aise ! Je me lance quand même, tant pis, on verra bien.
D'après ce sondage : http://asexuality.org/fr/viewtopic.php?t=191
nous sommes une moitié de trentenaires/quadragénaires, quand même, donc tu fais bien de te lancer ;-)
Aurore a écrit :Je fais donc plutôt partie de celles qui refoulent la sexualité, suite à un "trop plein" comme le témoigne 59Lisy. C'est donc psychologique. Est-ce que cette réaction fait de nous des Asexuelles ?
(...)
Autre chose pendant que j'y suis : l'Asexualité s'arrêterait-elle à un refus de pénétration?! D'après ce que j'ai lu, certains aiment cependant les caresses sexuelles, la fellation et autre ... j'avoue ne pas comprendre.
La communauté A est diverse et variée, nous ne sommes pas tous identiques. ;-)
Je n'ai pas le temps d'approfondir, mais tu peux lire la Foire aux Questions sur ce site :
http://asexuality.org/fr/Exemplaire/Grande_Faq.html

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités