A l'aide !!

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Jeanne
Amibe
Messages : 76
Enregistré le : 14 nov. 2007, 15:20
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par Jeanne »

...
Modifié en dernier par Jeanne le 25 mai 2008, 14:12, modifié 1 fois.

skovyk
Acolyte
Messages : 356
Enregistré le : 31 janv. 2008, 13:10
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par skovyk »

Non mais "l'amour" sert alors d'excuse à beaucoup de dérives.
On se tape dessus, on fait n'importe quoi, on abandonne ses enfants pour aller avec une autre, on se force à faire des choses que l'on aime pas, mais c'est par amour alors ça excuse tout.
Je ne suis pas complètement d'accord avec ce principe, il faut avoir le courage de dire la vérité qui est peut-être ailleurs (sans vouloir faire des références à une mauvaise série de science fiction des années 90 8) ), tout simplement : "c'est n'importe quoi mais je kiffe ça".

Tu as une relation conflictuelle, c'est le moins que l'on puisse dire, et tu aimes malgré tout à la folie la personne qui te procure cette relation conflictuelle, je suis désolé de te dire ça mais c'est que tu apprécies le mauvais côté de cette relation. En somme c'est que tu apprécies le conflit, le côté amour-haine, bonheur-malheur.

Il y a des gens qui apprécient les relations tumultueuses, c'est plus vivant, plus grisant, plus dangereux.
Et puis ça occupe et ça fait sortir de sa petite vie sans histoires...
C'est une façon de se créer des problèmes, mais aussi des occupations.
A l'extrême il y a des personnes qui cherchent les relations les plus conflictuelles possibles, voire les plus dangereuses.

C'est le vieux schéma de l'amour entre une "petite bourgeoise" et un très mauvais garçon qui va la traiter comme la dernière des catins, de la personne qui tombe amoureuse d'une femme ou d'un homme qui va la mener par le bout du nez, la relation victime-bourreau, le sado-masochisme mental, etc etc...ou tous les cas de figure de ce type.

Peut-être que s'il n'y avait pas "le mauvais côté" de cette relation tu ne serais pas du tout accroc. Peut-être que le gentil couple idéal qui ne s'engueule jamais, avec sa maison de banlieue à crédit et sa renault laguna break, son chien, sa sortie du week end à center park, ça te fait tout simplement profondément chier...et ça se comprend.
Il te faut quelque chose de plus vivant, qui fasse ressortir tes sentiments et tes passions.

Je ne prétends pas élaborer une analyse de seconde zone, mais si ce n'est pas le cas je ne vois vraiment pas comment tu peux défendre une telle relation et la justifier par ce sentiment pas si légitime que ça qu'est l'amour.

Cela dit, si tu cherches un point de vue plus rationnel, extérieur, c'est une relation qui semble bien destructrice, violente, avec une bonne dose de manipulation. C'est tout bonnement malsain.

Question : s'il n'y avait pas tous ces mauvais côtés est-ce que tu apprécierais autant cette relation ?

Avatar du membre
wawa
Affable
Messages : 111
Enregistré le : 22 déc. 2006, 15:08
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par wawa »

Skovyk, tu dis pas mal de choses vraies. Par exemple, tous les garçons avec qui je suis sortie étaient des personnes à problèmes, au début je n'en savais rien mais je devais le sentir car à chaque fois je me rendais compte de la même chose : le gars en question était soit dangereux, soit bizarre, soit sans intérêt ou encore à l'opposé de ce que je suis. Pourtant j'engageais une relation avec, sans sexe je le reconnais, car pour faire ce compromis, cette concession, il me faut aimer la personne. Mais dans ces relations, si destructrices soient elles, je me sentais exister car je savais que j'apportais qqch à l'autre, et ce n'était pas une impression.

Cela dit, c'est du passé, et mon copain actuel, que j'aime vraiment énormément, n'a pas les problèmes qu'avaient mes ex. Ce qui crée nos disputes là, je crois que c'est la force de notre amour justement. C'est un amour passionnel. C'est carrément génial dans les bons moments, mais autant horrible dans les mauvais moments. Pourtant tu as raison, une relation "toute calme" ne me conviendrait pas, du style le couple parfait, sorties pépère, le chien et tout le tra la la. Au secours !!

J'ai plutôt l'âme d'une aventurière, pour moi la vie est remplie de défis. Ok je suis folle (si si), masochiste ou je ne sais pas comment on peut appeler ça. Je ne peux pas dire que j'aimerais moins mon copain si on n'avait pas ses disputes, c'est faux, c'est prendre le problème à l'envers. C'est parce qu'on s'aime tellement qu'on en arrive là. Ok, l'amour n'excuse pas tout et je déteste quand mon chéri me dit "désolé, mais c'est parce que je t'aime" car c'est trop facile. C'est bon, on s'aime, on le sait, mais c'est pas un argument pour dire amen à tout, pour se permettre n'importe quel comportement.

Oui j'ai besoin d'une relation pimentée, mais pas par des disputes. Par des activités qui sortent du quotidien, genre dormir dans une cabane dans les arbres, descendre un fleuve en kayak, se balader dans des propriétés privés la nuit :oops: ... On vit comme ça, on part à l'aventure sur un coup de tête, on court dans les rues comme des gamins, c'est par le rire que notre relation est pimentée. Les disputes me détruisent, et lui aussi.
Même si, après, on est très heureux de se réconcilier. C'est peut-être ça aussi qui me plait, mais je ne vais pas pour autant provoquer un conflit, lui faire du mal, me faire du mal, ruiner ma journée pour ça !! non non :ouhla: :bise:

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4224
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 31 fois
A été aimé : 63 fois
Contact :

Message par cyclodocus »

C'est parce qu'on s'aime tellement qu'on en arrive là
quand on s'aime vraiment
on discute, on reste posés, compréhensifs
on ne sort pas les couteaux

Avatar du membre
Daï
C'est plus verre chez les autres
Messages : 2011
Enregistré le : 10 déc. 2007, 00:03
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par Daï »

Je vois pas trop l'intérêt de ce sujet à la base. On balance tout de go qu'on a failli se suicider, qu'on veut des conseils parce qu'on n'y voit pas clair et après on nous fait un speech pathétique sur l'amour alors que visiblement, on n'y connait rien.

Non, faut croire que certains aiment souffrir, grand bien leur fasse, ils en ont peut-être besoin aussi.
I used to be schizophrenic, but we're ok now.

Avatar du membre
galaad
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2368
Enregistré le : 21 nov. 2006, 22:03
Localisation : Saumur
A aimé : 1 fois
A été aimé : 9 fois

Message par galaad »

Daï a écrit :Non, faut croire que certains aiment souffrir, grand bien leur fasse, ils en ont peut-être besoin aussi.
C'est normal, quand on voit toutes les claques qui ce perdent maintenant sur les "enfants roi" à cause d'une loi interdisant de corriger son propre gamin quand il fait une connerie plus grosse que lui. (d'ailleurs même moi j'en ai laisser filé une ou deux à l'anglaise, mais c'était pas sur des gamins :evil: )
Méfiez vous des seraphins, leur fureur peut être destructrice, si vous croisez l'un d'entre eux, il pourra vous sauver la vie ou vous tuer d'un revert de main...

"on ne peut guère vivre sans amour, mais on peut vivre sans sexe"

Image

skovyk
Acolyte
Messages : 356
Enregistré le : 31 janv. 2008, 13:10
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par skovyk »

Wawa : alors tout va bien même si c'est un peu n'importe quoi.

Avatar du membre
aharis
Avenator
Messages : 1673
Enregistré le : 08 févr. 2007, 00:09
A aimé : 0
A été aimé : 0
Contact :

Message par aharis »

C'est normal d'avoir envie d'aventure à 22 ans.

(Mais à l'époque, pour moi l'aventure, c'était partir avec une tente sur le dos et 15€ en poche faire 700km à vélo avec une bande de potes...)

:)

skovyk
Acolyte
Messages : 356
Enregistré le : 31 janv. 2008, 13:10
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par skovyk »

Il y a aventure et sensations fortes c'est différent, dans ce cas il y a quand même une relation peut être pigmentée mais pas forcément dans le bon sens du terme.

Avatar du membre
wawa
Affable
Messages : 111
Enregistré le : 22 déc. 2006, 15:08
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par wawa »

Non tout ne va pas bien. Je suis toujours en dépression, même si ça va "mieux" car j'ai à nouveau envie de vivre. Oui j'ai demandé des conseils, mais des conseils allant au-delà de la rupture. Si le quitter m'avait convenu comme solution, je l'aurais déjà fait, mais ce n'est pas le cas.
Sinon pour les claques, merci la violence j'ai connu ça pendant 17 ans, et j'ai pas besoin d'en ravoir car NON ça ne me fait pas du bien. Vous auriez vu comment je tremblais, comment j'avais peur, tétanisée, difficulté de respirer quand mon copain a pété les plombs.

En lisant tous vos messages, j'ai compris une chose importante : je ne sais pas ce qui est bon pour moi. Ou ce que je crois être bon me détruit.
Grâce à vous j'ai pris du recul, et contrairement à ce que certains pensent, ce sujet n'est pas inutile, il m'aide à faire bouger ma relation avec mon copain dans le "bon" sens. Reste à définir le bon, mais pour l'instant, ça ne peut pas être pire que ça a déjà été, donc c'est forcément mieux. On a fait des réajustements par rapport à ce que vous m'avez écrit.

Aharis, j'aurais bien aimé comme toi faire 700 bornes à vélo avec 15euros en poche, ça c'est de l'aventure :wink:

Jeanne
Amibe
Messages : 76
Enregistré le : 14 nov. 2007, 15:20
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par Jeanne »

...
Modifié en dernier par Jeanne le 25 mai 2008, 14:13, modifié 1 fois.

Avatar du membre
aharis
Avenator
Messages : 1673
Enregistré le : 08 févr. 2007, 00:09
A aimé : 0
A été aimé : 0
Contact :

Message par aharis »

Si on fait les comptes, on voulait faire 700Km mais on a dû en faire que 450... :oops: :oops:



Même si c'était génial, je ne le referais pas aujourd'hui...
:mrgreen:

Avatar du membre
cyclodocus
Pâtissier dans une cale à Hambourg
Messages : 4224
Enregistré le : 19 sept. 2006, 09:42
Localisation : qq part ds les alpes
A aimé : 31 fois
A été aimé : 63 fois
Contact :

Message par cyclodocus »

wawa a écrit : Sinon pour les claques, merci la violence j'ai connu ça pendant 17 ans,
grossièrement tu fais le syndrome de l'enfant battu : si on te tape (te fait du mal), c'est qu'on s'intéresse à toi, c'est qu'on t'aime.
TOUT FAUX.
d'où tes relations actuelles faites de violence.
si tu as un bon psy, tu devrais arriver à accepter le fait qu'être battu (même et surtout par ses parents) n'est pas une preuve d'amour. attention, va y avoir du boulot.
et par là-même pouvoir avoir des relations amoureuses plus saines

Avatar du membre
wawa
Affable
Messages : 111
Enregistré le : 22 déc. 2006, 15:08
A aimé : 0
A été aimé : 0

Message par wawa »

Oui je vais aller voir un psy, c'est clair que j'en ai besoin car je me rends compte - entre autres - que j'attends d'être à bout, de plus vouloir vivre, pour réagir. Je sens bien pourtant dès le départ que je me laisse embarquer dans quelque chose qui me convient pas, mais au lieu de le dire fermement dès le départ, j'attends de m'en prendre plein la g... et d'être malheureuse au point que tout le monde le voit sur mon visage, pour enfin me sentir avoir le droit de dire "cette fois je ne peux plus continuer comme ça, je te l'avais dit pourtant". Arrivée au stade où je peux même plus me lever le matin, où tout devient effort, c'est clair que n'importe qui ne peut que se rendre à l'évidence : je vais très mal.

C'est toujours comme ça, voilà bien le problème. Au lieu de dire clairement ce dont j'ai besoin pour être épanouie, je me laisse manipuler jusqu'à en arriver à me transformer en l'opposé de ce que je suis réellement, de me détester comme ça, d'en vouloir énormément à celui qui m'a rendu ainsi, de ne plus avoir la force de donner quoi que ce soit tellement on m'a déjà tout pris. Et à ce moment je craque.

Comme je ne veux pas revivre encore tout ça, il va falloir que j'apprennes à imposer mes limites, ou plutôt avant tout à les définir car je pense ne pas bien les connaître. La preuve : il me faut subir pour savoir jusqu'à où je peux souffrir, jusqu'à quelle dose de souffrance je peux supporter.
Mais pour apprendre tout ça, oui en effet, un psy me semble indispensable.

Avatar du membre
wawa
Affable
Messages : 111
Enregistré le : 22 déc. 2006, 15:08
A aimé : 0
A été aimé : 0

FINI

Message par wawa »

Je l'ai quitté, c'est FINI. J'en pouvais plus, à force d'étouffer j'ai vu tous mes sentiments amoureux s'envoler, et avec ça tout mon avenir avec lui. Impression terrible de gâchis, beaucoup de ressentiments de ce qu'il m'a fait vivre, beaucoup de regrets, que de temps perdu. Mais je vais enfin pouvoir VIVRE, sortir et cela quand je le veux, voir mes amis SEULE, travailler et faire des pauses QUAND J'AI DECIDE, mais c'est surtout ce que je ne vais PLUS DEVOIR FAIRE qui va me permettre de respirer, de vivre POUR MOI, en
ACCORD avec ce que je suis : fini le sexe, les câlins, petites marques de tendresse destinées à me rendre "disponible", "prête" pour ça, fini les reproches, les conseils pour "évoluer" dans ma sexualité, fini de faire la cuisine pour qqun qui me regarde faire, amusé, allongé sur le lit, fini de devoir informer de qui m'a appelé, qui m'a envoyé une lettre, qui m'a rendu visite dans la semaine. Fini de devoir sacrifier mes activités, mes passions sous prétexte qu'on ne se voit que la semaine et que donc je dois me consacrer entièrement et exclusivement à mon copain le week end. FINI TOUT CA. Fini de ne pas pouvoir partir en mission humanitaire à l'étranger quelques semaines sous prétexte qu'il tiendra pas sans me voir 3semaines. Fini de devoir demander l'autorisation pour tout. FINI D'ETRE UN OBJET, UNE CHOSE, UNE FEMME SOUMISE A UN HOMME POSSESSIF.
FINI D'ENCAISSER, de prendre sur moi en attendant un changement de comportement, des excuses sincères débouchant sur une amélioration qui ne viendra jamais. FINI d'en arriver à vouloir me suicider, à être tout le temps fatiguée, déprimée, dépressive. FINI de dire non aux invitations de mes amis. FINI de me laisser impressionner par un homme qui dicte et impose ses besoins sans me demander mon avis. FINI d'avoir peur. FINI de subir les pulsions et l'impulsivité d'un mec. FINI le chantage que l'on doit tout accepter par amour.

Fini de rêver ma vie, d'attendre le bonheur alors que je ne vis que malheurs, je veux vivre mes rêves, ou encore tout simplement VIVRE.

Là maintenant j'ai un profond dégout pour les mecs (désolée c'est pas contre vous du forum) et en particulier les S qui n'agissent pour la plupart qu'en suivant leurs pulsions. Je ne veux plus personne dans ma vie car je ne cesse de tomber sur des dingues qui me transforment en chose, disent m'aimer pour ce que je suis, me respecter telle que je suis et pourtant s'acharnent à me modeler en fonction de ce qu'ils aimeraient que je sois. Je dis M... à tous ceux-là. Je suis un être humain, qui a autant besoin de liberté, de bien-être, de droits en fait, que n'importe qui.

Merci à tous pour vos conseils. J'ai été longue à réagir, mais je sais maintenant que j'ai pris la meilleure décision. Je vais enfin pouvoir me reconstruire.

Répondre